4 leviers infaillibles pour dépasser la traversée du désert

par Nicolas Elzeard

DesertCet article invité a été écrit par Nicolas Elzeard, membre de la formation Blogueur Pro, préparateur mental pour sportif et auteur du blog 10 heures par semaine

Il y a quelques semaines vous avez commencé votre nouvelle formation en ligne plein d’entrain et de rêve dans les yeux. Au début tout se passe bien, vous visionnez les vidéos régulièrement et mettez en place les conseils avec application…

Et ça marche, yes ! Vous vous réjouissez même de rencontrer de nouvelles personnes très intéressantes lors des séances de coaching et lorsque vous explorez avec avidité les blogs et les forums.

Mais que se passe-t-il ? Vous commencez à rencontrer des contraintes qui vous empêchent d’avancer : pas le temps, trop compliqué, les enfants, le boulot… vous oubliez de poster votre article de la semaine, puis vous commencez à reporter la lecture de la formation…

Vous avez maintenant loupé 3 semaines sans vous en rendre compte. Vous n’osez plus assister aux séances de coaching de peur d’être largué … mais, si ça continue, une nouvelle peur vous tétanise, celle d’abandonner… encore une fois 🙁 .

Bonjour je m’appelle Nicolas Elzeard, je suis un coach expert en motivation et je fais moi aussi une formation en ligne, « Blogueur pro » d’Olivier. Je fais de la préparation mentale pour les sportifs et les dirigeants mais aussi avec des créateurs d’entreprise. Certains leviers simples de la prépa mentale m’ont aidé à passer ce cap difficile et j’aimerais vous en faire profiter.

1. Reconnaissance et gratitude sont plus fortes que jugements, critiques et culpabilités

« Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile»

Sénèque

Alors que nous commençons un sport, un instrument, que nous montons une entreprise ou commençons une nouvelle relation nous passons toujours par 4 phases psychologiques de développement. Au début nous sommes inconsciemment incompétents, autrement dit on n’y connaît rien mais on s’en fout. Il faut parfois un peu d’insouciance pour se lancer dans un défi, elle nous permet de passer à l’action, d’agir sans réfléchir et du coup on avance, on apprend. Il se peut même que nous obtenions des résultats au-delà de nos espérances : la chance du débutant.

Les enfants sont les êtres humains qui apprennent le plus et le plus vite, ils n’accordent que peu d’importance à leur égo et affichent une confiance en l’action incroyable. Mais voilà avec le temps nous commençons à accumuler de l’expérience, de la connaissance et du recul. Nous devenons consciemment incompétents, autrement dit nous prenons conscience de tout ce que nous devrions savoir faire. Mon grand-père disait « le cerveau apprend plus vite que les mains », il est plus facile de comprendre un concept que de maitriser sa mise en œuvre. Et cela est une grande source de stress.

Ce stress génère de l’angoisse, notre état d’esprit change, nous commençons à regarder le verre à moitié vide, à nous dévaloriser ou à critiquer les autres : les visiteurs, les blogueurs, la formation, Internet, etc.

On retrouve ce même processus dans le sport entre le mois de septembre et le mois de juin chaque année. Dans le milieu des coachs en préparation mentale pour les sportifs, nous estimons que 88% des gens arrêtent avant d’atteindre leur objectif, à cause de cette phase psychologique qu’on appelle la désillusion ou la traversé du désert. Trouver des excuses, procrastiner, se dévaloriser ou culpabiliser puis abandonner sont malheureusement les attitudes les plus fréquentes.

Je pourrais vous parler des 2 autres phases psychologiques, mais ce qui nous intéresse ici c’est comment font les 12% qui réussissent à aller au bout ? Nous allons justement le voir dans cet article.

La première des choses qui est frappante c’est que, plutôt que de se blâmer, se plaindre ou critiquer les autres ce sont des gens qui portent leurs attentions à la reconnaissance et la gratitude de ce qu’ils ont déjà accompli :

  • J’ai créé mon site, paramétré les plugins et écrit mon premier article, merci !
  • J’ai reçu l’aide d’Olivier, de Younes, de Hernan, de Pierre, Paul, Jacques, merci !
  • Grâce à mes clients, mon patron, mon mari, l’État (donc chaque citoyen), je peux me payer cette formation, merci !
  • Etc.

Reconnaissez cette phase de développement difficile comme normale chez un être humain qui progresse (C’est parce que vous vous êtes lancé un défi et que vous avez cette volonté de croitre que vous rencontrez cette difficulté, bravo !). Après les chaleurs de l’été viennent naturellement les pluies d’automne, et bien maintenant vous savez qu’après l’enthousiasme du démarrage vient la désillusion de la traversée du désert.

Je vous propose de cultiver votre état d’esprit en pratiquant chaque matin l’exercice de la gratitude ci-dessus. Prenez une minute, en vous levant, pour remercier dans votre cœur tout ce que vous avez déjà accompli (même des petits pas), vos qualités, les gens qui vous aiment et qui vous soutiennent, avoir une maison, vivre dans un pays libre, vos enfants…

Faites cet exercice une semaine (7 jours) et laissez dans les commentaires l’impact que cela a eu sur votre moral 🙂 .

2. Laissez-vous tirer par vos rêves plutôt que de pousser vos objectifs

« L’imagination est plus puissante que la connaissance ».

Albert Einstein.

Faites un bond dans l’avenir et imaginez-vous en train de siroter un cocktail au bord de la piscine d’un hôtel de luxe avec les personnes que vous aimez le plus au monde. Ce matin votre femme (homme) vous a remercié pour ces vacances de rêve et la disponibilité que vous avez depuis que vous avez fait ce choix. Vous vous sentez serein car vous savez que pendant votre absence tout est parfaitement géré et qu’en plus vous continuez à encaisser de l’argent, ce qui vous rend à l’aise financièrement. Votre corps est beau et en pleine santé car vous avez le temps de faire du sport plusieurs fois par semaine…

Un projet est constitué d’une somme d’actions qui entrainent des résultats. Sur quoi faut-il porter notre attention selon vous ? La multitude de tâches à accomplir ? Ou le résultat espéré ?

Supposons que vous souhaitiez une belle silhouette, qu’est-ce qui vous stimule le plus ? De vous imaginer déjà avec le ventre plat, bien dessiné et les épaules galbées ou de penser à la somme d’exercices à faire, de repas et de frustrations à gérer, de contraintes à surmonter : les déplacements, la tenue, les horaires des meilleurs cours avec le boulot et les enfants, les inscriptions, etc. ?

Quand Nelson Mandela est enfermé au fond d‘une prison de Pretoria sur quoi croyez-vous qu’il porte sont attention pour se motiver ? La somme d’actions à faire pour accomplir sa mission ? Ou juste ce que ça lui procure de devenir un jour président de son pays ?

Ceux qui franchissent « la traversée du désert » avec succès se focalisent sur le résultat qu’ils souhaitent obtenir. Notre état d’esprit se nourrit des pensées et des émotions que nous vivons le plus. Apprenez à programmer votre esprit à ce que vous voulez obtenir comme si c’était déjà fait. Cela vous remplira d’enthousiasme et de satisfaction. Pensez- vous que ce genre d’émotion vous aidera à passer à l’action ? Assurément !

Notre cerveau est un outil très puissant, ne le sous-estimez pas. Il contient plus de cellules et de liaisons neurologiques qu’un ordinateur surpuissant contient de Méga-Octets. La plupart des gens qui sont malheureux ne savent pas ce qu’ils veulent, ou savent ce qu’ils ne veulent pas et c’est exactement ce qu’ils obtiennent. Si vous avez une représentation précise de ce que vous voulez, vous ferez des choix, prendrez des décisions et trouverez des idées qui vous rapprochent de votre but. Ce qui est encore plus fabuleux c’est que vous aurez, sans forcer, l’énergie et l’envie d’agir au bon moment. On appelle cela la détermination. Le meilleur moyen de savoir précisément ce qu’on veut, c’est de se le représenter.

Donc visualisez-vous quand vous aurez atteint votre but avec le plus de précision :

  • Que voyez-vous ? Votre journée ou votre semaine de rêve ? Le plaisir à faire votre nouveau job ? Vos comptes en banque bien remplis ? La disponibilité pour vous et vos proches ? Le regard admiratif de personnes importantes pour vous ?…
  • Qu’entendez-vous ? Des compliments et des félicitations ? Le rire de vos enfants avec qui vous avez retrouvé le temps et l’énergie de jouer ? Les sollicitations de votre banquier ?
  • Que ressentez-vous ? Notez les sentiments qui vous stimulent : fierté, satisfaction, plaisir, joie… décrivez ce que ça vous fait dans votre corps en pensant à tout cela.

Écrivez les réponses sur une feuille de papier et lisez-la chaque matin. Encore mieux prenez la peine de coller des photos, des images et dessins sur une grande feuille qui représente votre rêve. Chaque fois que vous passerez devant, votre cerveau sera stimulé dans le bon sens.

« Vous devenez ce à quoi vous pensez et ressentez la plupart du temps »

Patrick LEROUX

3. Donnez du poids à vos motivations

Notre esprit n’est pas fait pour stocker de l’information et l’avoir disponible à tout moment. D’ailleurs je suis sûr qu’il vous est déjà arrivé de faire vos courses et de ne plus savoir ce que vous deviez acheter ou d’avoir une super idée avant de vous coucher mais de ne plus vous en souvenir le lendemain au travail.

Eh bien, pour la motivation c’est pareil, quand vous vous lancez dans un projet, un sport ou un régime vous êtes très motivé et vous voyez plein de bonnes raisons de réussir. Mais au bout de quelque temps votre esprit c’est focalisé sur des tas de tâches à réaliser, des informations à traiter et d’autres problèmes à régler. Petit à petit vos raisons d’agir s ‘éloignent et vous finissez par vous demander pourquoi vous vous êtes lancé là-dedans ?

1. Faites la liste de vos motivations les plus profondes :

Mettre nos motivations par écrit envoie un signal fort à notre cerveau que c’est important et clarifiera notre esprit. Quand les difficultés apparaîtront, vos motivations écrites seront vos meilleures alliées.

Stoppez immédiatement la lecture de cet article. Allez chercher une feuille et un crayon et écrivez au moins 10 bonnes raisons de réussir ce défi :

Pourquoi voulez-vous mettre en place un blog à succès?

Pour qui le faites-vous ?

Qu’est-ce que cela voudra dire pour ces personnes ?

Quels changements significatifs cela aura dans votre vie ?

  • Être reconnu,
  • Être à l’aise financièrement,
  • Gérer votre temps et être plus disponible,
  • La fierté dans le regard de votre femme, vos enfants, etc.
  • Apporter quelque chose d’utile au plus grand nombre,
  • Montrer à Jean Paul qu’il avait tort,
  • Pouvoir vous payer des vacances de rêve chaque année,
  • Faites l’exercice maintenant.

Ça y est, vous avez votre liste ? Bravo ! Cherchez les 10 raisons, même s’il vous semble qu’il y en a d’autres (et vous avez raison) vous les mettrez plus tard. Donc prenez une autre feuille nous allons utiliser un levier pour multiplier votre motivation.

Savez-vous que le mécanisme psychologique le plus connu et le plus étudié de notre esprit est qu’il cherche soit comment avoir plus de plaisir, soit comment éviter la douleur ? Ce levier de motivation puissant est bien connu des Bouddhistes et il est étudié depuis plus d’un siècle par Freud, Pavloff entre autres.

Si je vous parle de cela c’est que parfois nous sommes motivés par un projet qui nous inspire ou une irrésistible envie. Mais parfois nous sommes stimulés à agir par la peur de tomber, d’être sanctionné, d’échouer ou d’être humilié. Si vous utilisez c’est deux leviers de motivation en même temps votre détermination atteindra des sommets dans toutes les situations.

Alors pour donner plus de poids à votre motivation utilisez ce levier. Stimulez-vous avec 10 bonnes raisons de réussir et trouvez-en 10 pour éviter les souffrances que vous réserve un ultime échec.

Réfléchissez maintenant à ce qui pourrait se passer de pire si vous ne réussissez pas cette entreprise ? N’hésitez pas à amplifier les conséquences pour que cela ait un impact sur vous. Je vous préviens, ce n’est pas forcement agréable à faire mais c’est un outil très puissant à long terme.

Envisagez que le pire du pire puisse vous arriver : (trouvez 10 « le pire du pire »)

  • Vous n’avez plus aucune confiance en vous, vous passez votre temps devant la télé,
  • Votre entourage prend un malin plaisir à vous rappeler « qu’il vous l’avait bien dit »,
  • Vous n’avez plus une économie d’avance,
  • Votre patron en a marre de votre déprime et vous vire,
  • La banque vous harcèle chaque jour,
  • Du coup vous délaissez toutes activités physiques et vos douleurs reviennent,
  • Votre femme vous quitte pour aller dans les bras d’un jeune arrogant élancé,
  • Vos enfants deviennent comme vous mais vous en veulent et finissent par vous tourner le dos,
  • Faites cet exercice maintenant, avant de lire la suite.

Écrivez votre objectif sur une feuille et en dessous listez les raisons les plus stimulantes pour vous (en positif ou négatif). C’est votre feuille de route.

2. Musclez votre motivation

Que penseriez-vous d’un type qui veut se muscler, qui va voir un coach, qui fait 2 semaines à fond et puis s’arrête pour le reste de l’année ?

Je préfère ne pas savoir…

Pourtant c’est ce que vous vous apprêtez à faire. Vous connaissez vos raisons d’agir mais qu’allez-vous en faire maintenant ? Les mettre dans un tiroir ou dans un dossier de votre ordinateur en espérant que cela vous motivera pour le reste de l’année ?

Notre état d’esprit est comme un muscle. La concentration, la persévérance, l’application, la réactivité, la créativité et la motivation sont des qualités mentales qui se renforcent par un entrainement régulier. Mais si vous pensez qu’il suffit d’y penser une fois ou deux vous avez tort !

Brian Tracy fait une petite gym tous les matins, prend un bon petit déjeuner et … muscle sa motivation. Il écrit chaque matin ses objectifs. Je le répète pour que vous compreniez bien, chaque matin il réécrit ses objectifs pour focaliser son esprit sur ce qu’il veut vraiment.

Je vous invite à relire chaque matin votre feuille de route pendant 10 jours. En fait jusqu’à ce que vous la connaissiez par cœur serait le mieux. Ne me croyez pas sur parole, faites-le et laissez vos commentaires sur les effets de cet entrainement mental sur votre détermination.

Si vous avez besoin de vous motiver, pas besoin d’un coach, n’attendez pas les encouragements d’un ami mais musclez votre motivation.

4. Bâtir un cercle de soutien solide

Permettez-moi une illustration sportive de ce point. Il y a quelques années j’ai eu la chance d’interviewer Miguel Martinez. Miguel est un petit homme très attachant qui est le premier champion olympique de VTT à Sydney en 2000.

Une des choses qui m’a marqué dans sa préparation olympique c’est l’importance qu’il accordait au fait de se ressourcer auprès de personne positives chaque après-midi. Des supporters, des entrepreneurs, des amis, des gens qui relèvent des défis, d’anciens cyclistes, etc. Miguel avait une sélection de personnes auprès desquels il se ressourçait régulièrement. Pourtant le VTT est un sport individuel (comme monter une entreprise de blogging au début non ?).

Si vous prenez le meilleur joueur du monde de football, par exemple, et que vous le mettez dans une équipe de quatrième division qui a un mauvais état d’esprit, que va-t-il se passer ? Il n’aura jamais de ballon, quand il fera des passes elles seront mal exploitées, il se fera critiquer, etc. En très de peu de temps son niveau de jeu va diminuer.

À l’inverse vous mettez un joueur de quatrième zone dans le meilleur club du monde, que va t’il se passer ? Il suivra les meilleurs entrainements, on lui enverra les meilleurs ballons, dans les meilleures situations, la plupart de ses passes seront bien exploitées, etc. Au bout de peu de temps son niveau de jeu s’élève.

Notre niveau de performance est directement lié à notre environnement relationnel. Je sais qu’il n’est pas toujours facile de se débarrasser de relations toxiques, cela peut prendre du temps et beaucoup d’énergie. Mais vous pouvez plus facilement chercher des personnes positives, des personnes qui ont réussi ce que vous souhaitez obtenir dans votre domaine ou dans d’autres domaines, lire des livres de personnes inspirantes ou des biographies …

J’accompagne chaque année 2 groupes de « mastermind » (esprit collectif), constitué de chefs d’entreprises qui :

  • Brisent la solitude, rencontrent et échangent avec des gens qui ont les mêmes problématiques et les mêmes ambitions;
  • Obtiennent de l’aide, des conseils et des idées afin d’atteindre leurs objectifs personnels et professionnels plus rapidement ;
  • Résolvent instantanément des problèmes auxquels ils n’avaient jamais eu à faire face auparavant ;
  • Testent leurs idées et leurs concepts et ainsi évitent de commettre des erreurs qui pourraient leur coûter des milliers d’euros ;
  • Profitent du large réseau de contacts de tous les autres membres du groupe ;
  • S’incitent à agir et à sortir de leur zone de confort grâce à l’implication des membres du groupe les uns envers les autres ;

Depuis que je suis la formation blogueur pro j’ai essayé de monter un groupe de 3 ou 4 personnes qui veulent s’encourager et se soutenir. Je vous garanti que c’est une source de motivation incroyable. Nous partageons nos petits succès et nos déceptions, nous nous comprenons, chacun est libre de prendre ce qu’il veut de conseils, d’idées ou de ça marche mais s’engage à l’action d’une séance sur l’autre. Et, croyez-moi, si j’écris cet article c’est en partie grâce aux membres du groupe que je remercie ici.

Regardez autour de vous et cherchez des personnes positives et inspirantes. Programmez de les voir à intervalles réguliers. Vous sentez-vous prêt à monter votre groupe « Master Mind » ?

Programmez votre entrainement mental

Pour finir je voudrais citer Jack Canfiel :

« Si tu ne planifies pas ton succès, tu es en train de planifier ton échec »

Jack Canfield

La clé de tout entrainement est la programmation. Faire les bonnes choses ne suffit pas, nous devons les faire régulièrement pour obtenir des effets importants. La motivation n’est pas une exception même si beaucoup croient « qu’on l’a ou on l’a pas ! ».

J’ai construit cet article comme un véritable programme d’entrainement de votre motivation :

  1. Ne vous blâmez pas, ne critiquez pas, mais éprouvez de la gratitude. Puis adoptez les stratégies de ceux qui réussissent.
  2. Imaginez-vous en train de réussir et programmez votre cerveau à votre succès
  3. Musclez votre motivation chaque jour
  4. Rencontrez régulièrement des personnes positives qui aiment vous faire avancer.

Prenez votre agenda maintenant et programmez des temps pour faire chaque exercice de cet article. Programmez des rituels qui reviendront chaque jour ou chaque semaine jusqu’à ce que vous les maitrisiez.

Je considère mes clients comme des champions, vous êtes des champions anonymes du quotidien par les défis que vous relevez. Prenez votre rêve au sérieux, le temps est venu de vous préparer comme un champion.

À vous de jouer.

Nicolas Elzeard

Site de préparation sportive : La meilleure cyclosportive de votre vie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

traversee du désert,la traversee du desert,traverse du desert amour,psychologiquement je dois traverser in grand desert,predication traverser,predication : faire depass les pensé de foi,les leviers psychologiques,le deser le plus long et plus largue,la traversé du désert predication,Image du desert
Related Posts
Showing 19 comments
  • Noé Facq

    Bonjour Nicolas,
    très bon article dans lequel tu décris très bien le mécanisme des lois de l’attraction que tu n’as pas cité. Probablement à dessein, ce terme semblant plus ou moins ésotérique et loin des préoccupations des sportifs.
    Merci de la faire connaître à une grande audience telle que celle d’Olivier.
    Cordialement,
    Noé

    • Xavier

      Salut Nicolas,

      Ton article est vraiment excellent et récapitule en quelques chapitres ce que j’appellerai  » les lois de la réussite ».

      Pour réussir, il faut déjà définir sont objectif. c’est seulement après l’avoir définir qu’on peut mettre sur pied un plan d’action pour l’atteindre. Sans quoi, on se laissera conduire par le bateau de la vie qui comme nous le savons nous mènera là où il voudra et non là où nous désirions être.

      J’ai lancé mon nouveau blog sur la loi de l’attraction en Janvier dernier avec pour objectif d’y publier un article par jour et générer 1000 euros de revenu par mois à partir du sixième mois.

      L’objectif de publication est atteint à 70% (160 article) et celui des gains à 10% et je suis très reconnaissant pour ce résultat.

      L’objectif gains n’est pas encore atteint mais je suis déjà très reconnaissant pour le simple fait d’avoir atteint ce résultat.

      Cet état d’esprit me permet de poursuivre mon objectif sans donner trop d’importances aux difficultés que je rencontre.

      Le succès est à porté de tout le monde,
      mais il suffit d’y croire.

      Amicalement,
      Xavier

  • Vincent

    Merci Nicolas pour ces précieux conseils particulièrement pertinent.

    J’ajouterais qu’il faut éviter de se dévaloriser, de stresser et de déprimer parce que l’on ne va pas forcément au même rythme que les meilleurs.

    C’est un danger qui guette un grand nombre de blogueurs.

    Mon blog de tennis commence tout juste à décoller au bout de deux ans de travail alors que les meilleurs sont parvenus à des résultats équivalent en quelque mois…et alors ?

    Je préfère me concentrer aujourd’hui sur mon objectif final (que je suis sûr d’atteindre) que sur la vitesse de réalisation des étapes intermédiaire des meilleurs de ma catégorie.

    C’est aussi très vrai au niveau sportif ou nombre d’espoir abandonnent prématurément leurs entraînements quand leur fédération cesse de les soutenir sous prétexte qu’il ne sont pas au niveau des meilleurs de leur catégorie d’âge.

    La vie m’a appris que ce ne sont pas les plus doués ou les plus forts qui réussissent le mieux, mais plutôt ceux qui se montrent les plus tenaces et qui croient le plus en eux, même s’il se révèlent sur le tard…

    Vincent

    • Nicolas

      Merci Vincent,

      C’est ce que je précise au point 1. Notre égo nous sert si nous sommes inspiré par un rêve. Si nous n’en avons pas nous tomberons dans la rivalité, et le temps est souvent une variable de compétition.

      Pour les jeunes qui deviennent champion je penses qu’il y a deux catégories. Les talentueux et les bons élèves. Pour devenir champion il faut que les uns prennent les qualités des autres. être laborieux ne suffit pas si on ne sais pas cultiver ses talents. Pour ça il faut savoir identifier (reconnaitre), améliorer et renforcer ses points forts et pas toujours travailler ses points faibles.

      A vous de jouer 😉

  • Marilyne

    Bonjour Nicolas,

    voici un article qui remet les choses à leur place et permet de nous mettre baume au coeur pour repartir de plus belle !
    l’abandon progressif, le découragement est le problème le plus important je pense dans tout projet.
    Les piqûres de rappel sont necessaires pour se remettre à l’étrier !

  • natacha

    Bonjour

    Je dis OUI à « laissez vous tirer par vos rêves plutôt que par vos objectifs »

    Merci rien que pour cette phrase (et pour le reste aussi bien sûr !)

  • Nicolas

    Merci Nicolas pour cet excellent article qui met les mots sur les choses essentielles que l’on ne perçoit pas toujours.
    Je vais tacher de garder à l’esprit les 4 conseils. Visiter les autres blogs comme blogueur-pro ou esprit-riche m’aident aussi à garder la motivation.
    J’ai bien aimé également le commentaire de Vincent, en effet la vie n’est pas une course: ce n’est pas à celui qui réussira le plus vite!

  • Julien

    Cet article tombe à point !
    J’adore surtout l’exercice pratique qui vaut mieux que 1000 conseils !

    Cela m’aide dans la création de mes Tutos GRATUITS pour création d’un site wordpress (pas à pas pour débutant).

    J’espère aider d’autres comme vous m’aidez 🙂

  • Jérôme

    Bonjour Nicolas

    j’avais précisément écrit un article concernant ton point numéro 2.
    Je trouve que c’est 2 forces qui sont complémentaires. Parfois l’une fonctionne mieux que l’autre. Le tout est de bien savoir ce qu’on veut et ce qu’on fait pour se focaliser sur l’une plutôt que l’autre.

  • caroline

    Bonjour Nicolas,

    Nous trouvons tous des motivations extrêmement puissantes dans nos personnalités profondes.

    La personnalité globale d’un individu se constitue en plusieurs phases, la première, durant les premiers mois de vie réponds à nos plaisirs profonds (faire par plaisir de faire) la seconde couche a besoin de résultats (je fais….pour…. , ou parce je ne supporte pas…..) et la troisième (j’aimerais faire ou être…. mais au fond, ça ne me correspond pas).

    Souvent, nous élaborons nos projets en cohérence avec la seconde phase qui est celle du résultat et de la construction, et c’est une erreur car les motivations que nous pouvons y puisez sont relativement faibles par rapport à notre personnalité primaire qui fait uniquement par plaisir de faire.

    Certains chanceux ont une cohérence entre les différentes couches de personnalité, du coup , leur motivation de résultat sont en accord avec leur motivation de plaisir, et d’autres sont en opposition , alors, cela devient plus compliqué car le moindre obstacle, le premier echec est suffisant pour empêcher l’individu de continuer.

    Bref, entamer un projet par amour de l’action necessaire et non uniquement par amour du résultât potentiel; est un gros point fort.

    Merci Nicolas!

    • Nicolas

      Tu as tout à fait raison Caroline,

      Ce qui nous permettra de passer les moments difficiles sera plus l’enjeux du résultat qui est alléchant (je me bats pour quoi?).
      Mais la performance vient de la passion pour ce que je fais.

      Je penses qu’il faut cultiver les deux. Dans cet article je suis parti de l’hypothèse que nous avions bien fait le module 1 de la formation blogueur pro, qui nous accompagne pour construire un blog autour de notre passion. Mais il est important de rappeler que cette évidence n’est pas le lot quotidien de la plupart des gens.

      Ensuite il est important de consacrer du temps à entretenir la passion … Une belle idée d’article 😉

  • Nadège

    Super ton article qui complète bien la vidéo faite par Olivier il y a peu.
    Après 7 mois de traversée du désert, je voudrais remercier :
    – Olivier pour sa formation géniale et son petit mail d’encouragement très sympa,
    – les lecteurs de mon premier blog qui ont continué à s’inscrire à ma newsletter (doucement certes !) et à me mettre des commentaires plutôt encourageants alors que je ne publiais plus aucun article
    – Hernan qui m’a récemment aidé à mettre en place mon formulaire d’optin sur le deuxième blog avant son lancement alors que je n’y arrivai plus (déconnectée trop longtemps de la formation)
    – aux experts qui m’ont déjà dit « oui » pour être interviewer…

    A tous ceux qui doutent, j’envoie un petit message : n’ayez pas peur, lancez-vous ! Je vous renvoie aussi à une vidéo faite par Olivier qui disait de faire même si c’était imparfait. Je viens ainsi de lancer, parfois maladroitement, mon deuxième blog conseils-infodoc.fr. Avec seulement 5 articles et encore aucun bonus à proposer (je vais proposer aux premiers lecteurs d’en choisir le sujet), j’ai fait 320 inscrits à ma newsletter en 5 jours et j’ai reçu de nombreux encouragements et félicitations. Alors, allez-y, foncez !

  • Claude

    Merci et bravo pour cet article. Je viens de l’envoyer à quelques amis, première étape pour vraiment me constituer un « cercle de soutien solide », je suis bien convaincue que c’est indispensable.

    « Laissez-vous tirer par vos rêves… » : oh, que oui !
    Je viens de voir le film « Les chemins de la liberté », tiré d’une histoire vraie. Certains ont survécu à 10 000 km de marche à pied (vraiment : 10 000) , à travers la Sibérie, le désert de Gobi, et l’Himalaya, ils avaient chacun un grand Rêve.

  • Vanessa

    Merci beaucoup pour ce partage et ce petit coup de pouce !
    Effectivement, on retrouve ici des infos qui rejoignent certaines méthodes spirituelles ou de développement personnel… Et ça n’a rien d’incompatible, bien au contraire !
    Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai une liste qui m’attend moi 😉 !

  • Couvre lit

    Je viens de voir le film « Les chemins de la liberté », tiré d’une histoire vraie. Certains ont survécu à 10 000 km de marche à pied (vraiment : 10 000)

  • Edd

    Très bon article que j’ai trouvé très utile.

    Je viens de me lance dans la création d’un blog et j’ai bcp appris de tes vidéos/articles.

    Je tâcherai de ne pas oublier tout ça.

  • Nirina

    Bonjour Nicolas,
    Ton article permet de mettre facilement en pratique ce que prône des dizaines de livres sur le sujet (et j’en ai lu…). Maintenant j’ai un petit rituel le matin pour muscler ma motivation avec quelques photos à l’appui. Je partage ton article autour de moi parce qu’il peut rendre service à beaucoup de gens pas seulement des bloggeurs. Donc merci à toi et merci à Olivier.

  • salam

    Des trucs très utiles .. merci pour le partage. va certainement suivre vos pas. Je peux déjà sentir l’odeur du succès

  • mOHAMED

    Merci beaucoup pour cet article que tous les entrepreneurs – et pas seulement les blogueurs aspirants – se devraient de posséder. Salam

Leave a Comment

87 Shares
Share74
Tweet13