Comment vous DÉBARRASSER des ESCLAVAGISTES modernes qui SÉVISSENT sur votre blog

par Olivier Roland

Inévitablement, si vous voulez devenir Blogueur Pro, vous allez y être confronté.

Aux esclavagistes modernes.

“Mais attends Olivier, l’esclavage c’est fini non ?!” vous demandez-vous sans doute.

Et c’est vrai.

En un sens.

Il n’empêche que ces esclavagistes modernes font d’innombrables victimes parmi les blogueurs.

Dans cette vidéo, je vous explique comment les reconnaitre et comment vous en DÉBARASSER :

Une fois que vous avez vu la vidéo cliquez ici pour rejoindre gratuitement des milliers d’entrepreneurs passionés de développement personnel en vous abonnant à la chaîne Youtube !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts
Showing 27 comments
  • O'gus

    Bonjour!

    Personnellement je trouve qu’il est inutile aux blogueurs de culpabiliser ou de se sentir mal lorsque ces esclavagistes leur reprochent de vouloir gagner de l’argent. Il leur suffit juste de s’imaginer devant un employeur qui veut les faire travailler, sans salaire, juste parce que vouloir gagner de l’argent est mauvais.

    Les personnes qui aiment vraiment ce qu’un blogueur fait, sont prêtes à lui acheter son produit, ne serait ce que pour le remercier pour tout le contenu gratuit qu’il offre, comme vous l’avez dit dans la vidéo. La plus naturelle des choses est de supporter une personne qui vous apporte de la valeur ajoutée dans votre vie, quelque soit le domaine.

    Merci pour cette vidéo Olivier (l’horrible capitaliste ^^)

    • Olivier Roland

      Nous sommes bien d’accord O’gus 😉

  • Bertrand

    L’esclavage existe toujours, il concerne des dizaines de millions de personnes au minimum dans le monde, et reste une préoccupation en France (d’où l’expression « esclavage moderne »).
    En Mauritanie des militants anti-esclavages sont envoyés en prison.

  • Paul

    Très bien dit Olivier!

    Avec un titre assez provoquant et polémique ;)…mais finalement assez juste et précis.

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu affirmes dans ta vidéo. Et ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que non seulement (1) il existe beaucoup de contenu gratuit à disposition des lecteurs du blog, que le blogueur a produit au fur et à mesure des semaines, mois (et parfois années), mais également que (2) le blogueur continue de produire du contenu gratuit pour ses lecteurs ne désirant pas acquérir (ou n’ayant pas les moyens financiers ou le temps de suivre) une formation approfondie.

    S’insurger alors que le blogueur vende une formation pour ceux de ses lecteurs désirant aller plus loin est certainement faire preuve d’une attitude (pour le moins) égoïste.

    Peut-être ces gens se disent-ils que le contenu fourni sur le blog est de qualité médiocre (comparativement à celui de la formation ou du produit) et que le bon contenu est ainsi réservé aux personnes achetant le produit ou la formation?

    Mais c’est une erreur. La preuve est par exemple celle du contenu de tes blogs, qui fournissent beaucoup de valeur. Sinon, les gens ne le fréquenteraient pas si régulièrement. Ils ne perdraient pas du temps à lire tes articles, à écouter tes podcasts et à visionner tes vidéos.

    Par ailleurs, pour être un élève de ton excellente formation Blogueur Pro (que je recommande vivement) je dirai que ce qui la distingue principalement de ton blog c’est qu’elle fournit une structure pas à pas et chronologique ainsi qu’une présentation claire en vidéo des aspects techniques. Et bien sûr elle va beaucoup plus loin dans les détails aussi.

    Cela veut-il dire que les gens suivant juste ton blog ne pourront réussir à développer un blog à succès? Non ce n’est pas ça…bien sûr qu’ils le pourront. Mais cela risque de demander plus d’efforts, plus de recherches et plus d’attention afin de structurer davantage par eux-même l’approche de création et de développement de leur blog (encore que les éléments essentiels en soient très bien expliqués dans ton ebook gratuit et dans tes vidéos fondamentales: http://blogueur-pro.com/debutants-commencez-ici).

    Les personnes réagissant de façon épidermique à la création et la vente d’un produit sont dans le faux à 3 égards supplémentaires selon moi:

    (1) Si le blogueur gagne de l’argent, il aura plus de temps libéré afin de créer davantage de contenu pour ses lecteurs sur la durée, alors que s’il doit jongler entre la création de contenu pour son blog et son travail à 100%, même s’il est passionné, il risque de fatiguer sur la durée, et donc de ne plus publier de contenu sur son blog (ou beaucoup moins régulièrement), ce qui ne sera bien sûr pas à l’avantage de ses lecteurs fidèles.

    (2) Si les lecteurs récalcitrants ne sont pas contents du fait que le blogueur décide de vendre des formations et produits et que cela choque profondément leurs valeurs, ils pourraient respecter le fait que le blogueur en question ait des valeurs différentes et essayer de trouver d’autres personnes sur le web qui respecte davantage leur approche du « tout gratuit », plutôt que d’essayer d’imposer leurs valeurs et le comportement qu’ils veulent au blogueur. Chacun est libre.

    (3) Dans la vie, on ne peut pas toujours prendre sans rien donner. Ceci n’a pas de sens et ne peut fonctionner sur la durée. D’ailleurs pensent-ils que des écrivains doivent donner leurs livres gratuitement? Pensent-ils qu’un journaliste doive écrire ses articles sans demander de compensation? Des formateurs et coach devraient-ils fournir leurs services à titre gracieux? Je ne pense pas…et certainement qu’ils seront d’accord. Et pourtant les personnes œuvrant dans ces différentes catégories de professions font la même chose qu’un blogueur en substance: ils fournissent de l’information et du savoir (à la création duquel ils ont consacré du temps).

    Enfin, je pense que toute personne réellement intéressée à progresser devrait acheter les formations et produits du blogueur. Pourquoi?

    Pour 2 raisons:

    (1) Ces produits et formations présenteront un contenu similaire (donc qui les intéresse), mais souvent sous une forme structurée, organisée, pas à pas, favorisant l’implémentation et fournissant (parfois) plus de détails (lorsque nécessaire)

    (2) Il a été démontré qu’on accorde plus d’importance à ce que l’on a payé. Donc vous augmentez vos chances d’appliquer le contenu (et donc de changer votre vie pour le meilleur) si vous avez payé pour acquérir l’information (et ce d’autant plus si cela vous a coûté cher, proportionnellement à vos moyens financiers).

    Enfin, vous rendrez un service au blogueur qui aura plus de temps ensuite pour continuer à vous offrir du contenu de qualité 🙂

    C’est donc une situation « gagnant-gagnant » (plutôt qu’une situation « perdant-perdant »)

    • Olivier Roland

      Merci pour ton commentaire de qualité Paul, c’est rare de voir des argumentations aussi développées en commentaire, et je vois que tu n’en es pas à ton coup d’essai 😉

      Je suis également d’accord sur le fait qu’une différence majeure entre le contenu gratuit et payant est que ce dernier est structuré dans une méthode cohérente, ce qui fait gagner beaucoup de temps.

  • Christopher L

    Bonjour et merci beaucoup pour cette vidéo bien originale 🙂

    C’est vrai qu’on remarque particulièrement cela dans nos cultures modernes. J’ai constaté qu’aux États-Unis il y a beaucoup moins de problèmes de monétiser la moindre parcelle de connaissance. Pour finir, si l’on n’est pas malhonnête et que l’on ne force pas les gens à payer je ne vois pas le problème.

    J’ai vu que certains blogs américains séparent leurs articles en plusieurs parties. La partie 1 est gratuite, mais il faut payer pour le reste. Personnellement, je pense que cette monétisation est peut-être un peu exagérée.

    Concernant la peur, je rajouterai qu’il y a aussi celle de qualité. Si une fois on écrit un article de moins bonne qualité, ce n’est pas très grave. Par contre, vendre un service demande qu’il soit impeccable et on commence à se comparer à d’autres services payants qui nous semblent de bien meilleure qualité…

    J’ai remarqué une ambiance de critique quant à la monétisation dans le milieu musical. Dans les débuts de sa carrière musicale, on nous propose souvent de jouer gratuitement. Le fait que des gens nous écoutent est déjà un honneur. Le jour où on commence à avoir un peu plus de succès et qu’on demande maintenant d’être rémunérés, il n’est pas rare de subir les assauts de certains restaurateurs outrés.

    Il y a ainsi beaucoup de musiciens talentueux qui restent dans le paradigme qu’il ne faut pas monétiser son art.

    L’autre paradigme peut être que si on monétise son art (écrire ou jouer de la musique), c’est qu’on fait de la mauvaise qualité, qu’on est faux. Un vrai passionné ne devrait jamais s’intéresser à quelque chose d’aussi bas. La crasse qu’est l’argent n’est que pour les méchants banquiers.

    Ces mêmes personnes sont souvent celles qui jouent au loto et qui rêvent d’être riches. Les conflits de valeurs propres à l’humain : un mélange de jalousie et d’éthique mal placée ?

    • Olivier Roland

      Merci pour ton témoignage sur le monde la musique Christopher, ça ne m’étonne pas ! Il y a tant de gens qui ont besoin de voir cette vidéo et qui ne le réalise même pas !

  • Alex

    Bonjour,

    Pour ma part, je n’ai pas ce problème, car le contenu de mon blog est complètement gratuit.
    Mais, si j’ai envie de lancer un produit, ce n’est pas ces gens là qui vont me freiner.
    D’ailleurs en général, je pense qu’il ne s’inscrive même pas à la newsletter.

    Alexandre

    • Olivier Roland

      D’expérience si, Alex, ils s’inscrivent car cela reste gratuit.

      Quand un abonné se plaint du fait que je vende un produit, mon assistant a pour instruction de le désabonner immédiatement de la liste.

      Comme cela, tout le monde est content : l’abonné n’entend plus parler de moi, ce qui est bien puisqu’apparemment le fait que je gagne de l’argent l’horripile, et je me débarrasse d’un esclavagiste moderne.

  • Pierre

    Malheureusement, maintenant les gens s’attendent que tous soient gratuits sur le Net, car il y a beaucoup de choses déjà gratuites sur la toile, donc dû coup ils ne veulent plus sortir leurs cartes bleus pour des blogues ou autres. Pourtant, ces mêmes personnes trouvent normale de payer leurs courses au Carrefour…

    • Olivier Roland

      95% des lecteurs d’un blog n’achèteront jamais rien à son auteur, cela ne me pose pas de problème, ce qui me pose problème ce sont ceux qui EXIGENT que je travaille gratuitement pour eux.

      Ceux-là sont les esclavagistes modernes.

  • Yooooooooooooo

    Yoooooooooo, Olivier, très bon concept sur l’esclavagisme, on en avait déjà parlé, cela fait partie intégrante de la culture française.

    Je pense que l’on peut ajouter sans problème le fait de dire que ces personnes ne travailleraient probablement jamais gratuitement, et sont probablement les dernières à offrir de la valeur aux autres…
    Th.

    • Olivier Roland

      Probablement 😉

  • Palmyre

    D’abord étonnée, ensuite je me suis bien marrée lorsque j’ai compris de quoi tu parlais quand tu disais « esclavagistes modernes ». Tu dois savoir mieux que quiconcque quel est le pourcentage de gens comme ça dans la blogosphère francophone.

    Tu nous donnes aussi un bon tuyau à copier pour s’en débarrasser. Bien fait, Olivier!

  • xavier

    Entièrement d’accord avec toi Olivier, mais l’esclavage moderne existe sur plein de formes! Hélas
    Cordialement
    Xavier

  • Malika

    Bonjour,
    tout d’abord merci pour cette vidéo, qui m’inspire ceci: personnellement je ne suis pas mal à l’aise à l’idée de gagner de l’argent avec mon blog. Cela n’a pas toujours été le cas, j’ai évolué 😉
    mais du coup, pourquoi ne pas monnétiser son blog dès le début? Pourquoi attendre plusieurs mois, ou un an? Pourquoi ne pas commencer avec un bouton « don », quelques affiliations? Il me semble que si on est totalement transparent, on peut dire sans honte dès les débuts du blog que l’on gagne de l’argent avec… les personnes qui apprécient notre travail et qui souhaitent soutenir notre action le feront, et ceux qui sont des esclavagistes passeront leur chemin, qu’en pensez-vous?

  • jean

    C’est universelle, les gens n’aiment pas que l’autre réussissent ! tant pis rester focaliser sur sont travail et sa passion et gratifiant à défaut de la gratitude des autres. merci Olivier .

  • Eric

    Bonjour Olivier,
    Merci pour cette vidéo qui permet effectivement de trouver une réponse appropriée à ce genre de personne.

    J’ai par le passé vécu une situation similaire mais qui n’avait rien avoir avec le blogging. Je travaillais pour une entre prise informatique je commençais à 7h30 et terminais au plus tôt à 19h30 et 20h, 20h30 était fréquent. Je voulais faire évoluer cette boite conscient que cela pourrait m’aider à développer ma carrière à l’époque.
    Un jour j’ai eu le malheur de partir à 18h pour aller chez le médecin et on m’a quasiment empêché de partir me faisant le reproche que je pouvais aller chez le médecin le weekend.
    Cela c’est terminé pour moi par un burn-out et 4 mois d’hospitalisation.

    C’est une croyance dans nos pays francophones que l’argent est diabolique et que c’est mal d’en avoir et que pour en avoir il faut travailler beaucoup et surtout souffrir en travaillant (d’ailleur l’étymologie du mot travail c’est souffrance) .

    Maintenant quand quelqu’un me reproche de faire quelque chose pour de l’argent. Je lui dit OK, t’as un job ? La réponse est généralement oui. Alors je propose à la personne de dire à son patron qu’elle ne veut plus recevoir de salaire et travailler généreusement et gratuitement pour celui-ci.

    Le gros souci que je rencontre c’est maintenant plutot la famille, qui voudrait que je « Travail » plutot que de faire de l’argent avec mes sites. Je suis entourés de gens qui m’empoisonnent la vie et qui souhaiteraient que je gagne ma vie avec un job de salarié. J’ai des bâtons dans les roues et en permanence des ultimatum de réussite et mon business ne décolle pas.
    Là aussi ce sont de nouveaux esclavagistes : La famille, l’entourage.

    Mais que faire avec ça ? As-tu des conseils ou des gens qui ont du faire face à la même chose ?

    • Sylvain

      Vis de ta passion. Ce ne sera que mieux pour tout le monde. Tu la feras mieux et tu gagneras plus d’argent.
      Quand on ne vit pas de sa passion ou quand on fait des concessions on se décourage vite.

  • Patrick

    Bien vu ….
    100% d’accord !
    MERCI
    Patrick

  • Sylvain

    En effet, cette mentalité de looser est un effet pervers de l’idéologie de l’internet gratuit.
    Ce sont les mêmes qui piratent des films, de la musique et des logiciels. Ils veulent que les gens travaillent sans but lucratif.
    Si tout était gratuit, si personne ne vivrait de sa création, la qualité du travail se dégraderait, car les créateurs devraient faire un autre travail pour survivre.
    Ces mêmes gens râles contre les médecins qui « profitent du malheur des autres pour gagner de l’argent » mais, ferais vous confiance à un médecin qui travaille gratuitement les dimanches et que les autres jours conduit un taxi pour gagner sa vie ?
    Toute création doit être rémunérée. Vivez de votre passion et faites vous rémunérer.
    C’est le meilleur service que vous rendrez à vos visiteurs.

  • pege

    Tout à fait, il n’y a aucun mal à rentabiliser ses dons et ses talents.
    Moi aussi je fais partie d’ailleurs de ces 95% qui écoute tes conseils et cependant n’achète rien.
    Cela dit j’ai déjà acheté il y a longtemps une formation assez onéreuse pour me former au blogging mais cela ne m’a rien rapporté car ce n’est pas aussi simple que ce que l’on présente.
    Pour autant il est de bonne guerre que les choses ne doivent pas paraître compliqués car autrement cela ne permettrait pas un ensemble de conversion à minima.
    D’ailleurs est ce que cela ne m’a rien rapporté? Non car je sais de quoi il s’agit et je peux être de bon conseil puisque j’ai démystifié ce qu’est le blogging et la monétisation et que je peux même en parler autour de moi  » comme un pro » …et puis cela m’a même dégourdi car tout mettre en place permet de prendre la mesure de ce qui est faisable par soi même.
    Donc si ces formations n’ont pas marché pour moi je sais que pour d’autres cela à fonctionné même si ce sont des élites.
    Bonne continuation.

  • Claude

    Bonjour Olivier, et merci pour cette vidéo très déculpabilisante : on a tant de conditionnements sur l’argent qu’on peut être atteint par ce genre de comportement vraiment injuste.

    Mais j’aime bien comprendre ce qui se passe dans la tête des gens quand ils ont une telle attitude. . ça me sert à essayer de ne pas les juger et même à avoir de la compassion pour eux. (ça ne veut pas dire les laisser faire : c’est une bonne idée de les enlever de la liste, bien sûr).

    1. Beaucoup de gens ne voient pas le paiement d’un travail comme un échange gagnant-gagnant. La plupart des salariés n’aiment pas leur travail ; alors ils sont habitués à vivre leur salaire comme une compensation à une corvée. Et ils n’ont plus de repères quand, face à eux, il y a un travail qui N’EST PAS une corvée (ex. la valeur qu’apporte un bloggeur, dans un blog gratuit ou dans un produit payant).

    Alors, on en arrive à des absurdités : ils trouvent (inconsciemment) normal d’être bien payé pour travailler chez des producteurs de pesticides (« parce qu’il faut bien gagner sa croûte »), mais les mêmes personnes considèrent souvent que les producteurs bio vendent leurs produits trop chers.

    Comme si :
    – quand on fait un métier qui a un sens parce qu’il apporte de la valeur
    – et que c’est un métier qu’on adore faire,
    on a déjà bien assez de chance comme ça. Alors, vouloir de l’argent en plus ! C’est un scandale !

    2. Une autre explication à l’attitude de tes « esclavagistes » : on a tous tendance à confondre « habituel, fréquent » avec « normal », et même avec « bien, juste ». Donc, pour tes « esclavagistes » (en fait : surtout esclaves, aussi) :

    – faire toute sa vie un travail qu’on déteste, c’est fréquent, « donc » normal ; chercher à vivre autrement, c’est anormal, donc c’est mal ! C’est comme ça qu’on s’habitue à tout, dans une sorte de demi-sommeil de la conscience : à entendre parler de guerres tous les jours dans les médias, à la pollution, au réchauffement climatique, etc., et à percevoir comme anormaux ceux qui dénoncent tout cela.

    – Donc c’est la même (non-)logique dans ce que tu décris : lire un blog gratuitement, c’est habituel « donc normal » ; si ça change et qu’il y a des produits payants, ça devient a-normal, donc c’est mal !

    Encore bravo pour ta vidéo. 🙂

    • Claude

      Bonjour à tous

      Je mets une suite à mon commentaire d’il y a vraiment longtemps, je n’avais pas encore de produit à l’époque.

      Une idée qui me simplifie bien la vie : j’ai eu quelques commentaires où on me reprochait le prix (pourtant très bas) de mes produits. Je les ai regroupés dans un article où je répondais point par point (de façon aussi Zen que possible, un peu comme ce que j’ai écrit ci-dessus) à ce qu’on me disait.

      Comme ça, si d’autres me disent de nouveau ce genre « d’amabilités », je leur envoie un lien vers cet article. Et si ils trouvent d’autres critiques à faire, je rallongerai l’article, c’est tout. 🙂

      Encore merci pour tes vidéos très motivantes, Olivier.

  • pascal

    c’est bien vrai ce que vous dites c’est courant chez certaine personne qui encourage a ne pas payer untel ou untel et il y a même ceux qui disent se sont eux et leur proche qui on besoin de travail et d’argent

  • LUC

    très bonne analyse; il y aura toujours des négatifs dans tout , mais le fait qu’ils se manifestent montre qu ils ont un intérêt pour la publication.
    trop c’est trop il est bon de mettre fin à se genre d’échange.
    on parle de lui en bien ou en mal; mais on parle de lui …
    un jour on a dit beaucoup de mal de moi et cela a fini par faire venir des personnes pour en quelque sorte vérifier si la rumeur était réelle
    bravo pour ton travail et merci

  • Yaguel

    Comme cette vidéo fait du bien au moral.
    J’ai ouvert un blog il y a 10 ans, que j’ai depuis fermé, car j’ai pêté les plombs à cause de ce genre de « profils » qui exigaient toujours du contenu gratuit, alors que je souhaitais monétiser parfois quelques produits. Récemment encore, j’ai publié sur un site communautaire, une photo de mon dernier modèle et j’ai encore reçu des messages du « style » : explications, merci ! En clair, on ne m’a même pas posé la question si je souhaitais publié le mode opératoire pour le réaliser, on m’ordonnait de les publier gratuitement, de manière cavalière. Et je ne parle même de celle qui a repris à son compte la création et les explications d’un de mes modèles pour le revendre dans un magazine !
    Dorénavant, j’enverrai le lien à ta vidéo.

Leave a Comment

19-comment-sortir-du-cauchemar-du-blogueur-la-sandbox-de-google17-comment-michael-a-vendu-pour-un-million-en-donnant-son-film-gratuitement