Comment réaliser 26 696 € de ventes en une semaine avec un blog sur… les randonnées : étude de cas

par Olivier Roland

Dans cette nouvelle étude de cas, François du blog Randonner Malin, membre de la formation blogueur pro, nous explique :

  • Comment il a démarré son blog de zéro à temps partiel, alors qu’il était ingénieur en Australie.
  • Comment un an après la création, au vu des premiers résultats positifs, il a démissionné de son “job de rêve” pour se consacrer aux voyages et à son blog
  • Comment il a amené son trafic a plus de 60 000 visites par mois
  • Comment il a fait environ 3000 euros de CA avec son premier lancement
  • Comment, quelques mois plus tard, il a réalisé 26 696 € de ventes en une semaine
  • Ses conseils pour vous aider à réussir aussi
  • Et bien plus encore !

Téléchargez le mindmap de l’étude de cas (version JPG)
(Vous pouvez aussi télécharger l’étude de cas au format audio MP3 en cliquant ici)

Transcription texte (littérale) de l’interview :

Olivier Roland : Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de Blogueur Pro. Je suis actuellement avec François du blog « Randonner Malin » qui va nous expliquer dans un instant comment il a fait pour amener vers son blog un trafic de plus de 60 000 visites par mois et comment il a réalisé un lancement qui a fait plus de 25 000€ en quelques jours. Je tiens quand même à préciser que François est un élève de ma formation « Blogueur Pro », donc je m’excuse si par avance je suis un peu trop enthousiaste par rapport à son succès, mais évidemment je ne peux pas être objectif à 100%.

Bonjour François.

François : Bonjour Olivier.

Olivier Roland : Tu es le blogueur de « Randonner Malin » qui comme son nom l’indique est un blog qui parle de randonnée.

François : Exactement. C’est un blog qui donne des conseils pratiques et des techniques sur la randonnée, le contenu de son sac à dos, l’itinéraire. Je ne partage pas beaucoup de photos sur mes randonnées, mais je donne des conseils pour aider les randonneurs à s’épanouir un peu plus dans cette activité.

Olivier Roland : Comment mieux randonner etc…Avant de présenter ton blog en détail, peux-tu te présenter, ton parcours, ce que tu faisais avant de créer ton blog, et comment tu as eu l’idée de créer ce blog ?

François : Avant j’ai fait une prépa et ensuite une école d’ingénieurs. Je suis allé travailler en Australie en tant qu’ingénieur technicien (relation entre l’infrastructure et le sol). J’ai été amené à créer un blog car j’en avais marre de travailler tous les jours à des horaires fixes, je n’arrivais pas à voir le bout. Je faisais des projets, je les finissais mais je n’avais pas vraiment l’impression de travailler pour moi.

En fait je me suis demandé ce que je pouvais créer et je me suis intéressé à essayer de créer un job à partir d’une de mes passions. Une de ces passions est la randonnée. J’ai lu le livre « La semaine de 4 heures » et cela a changé pas mal de choses.

Je rentrais de mes vacances de Nouvelle-Zélande, je suis tombé sur une petite chronique de ce livre et je l’ai acheté. Ensuite je suis tombé sur ton blog et j’ai fait partie de la formation « Blogueur Pro ».

Olivier Roland : En tout cas tu avais un boulot sympa, bien établi qui ferait envie à beaucoup de personnes qui sont au chômage et qui ne gagnent pas très bien leur vie.

François : Oui, c’était un très bon boulot qui était exactement ce que je voulais mais je ne m’épanouissais pas. Je n’allais pas attendre la retraite.

Olivier Roland : Parfois on désire quelque chose fortement, mais lorsqu’on l’a, on se rend compte que l’on est pas exactement heureux.

François : Pour moi c’était ça, même si c’était un boulot qui me plaisait beaucoup. C’est plus la manière dont ça se passait dans l’entreprise, d’être dans un open space, les contraintes de temps (tous les jours un horaire similaire).

Olivier Roland :Tu as finalement un parcours assez similaire à Sébastien le Marketeur français qui lui aussi a fait une école d’ingénieur informatique. Il avait cette espèce de job de rêve bien payé, mais au bout de 6 mois, il a démissionné car il s’est rendu compte qu’il s’ennuyait à mourir. Donc tu lis « La semaine de 4 heures » et tu te dis c’est ça que tu dois faire.

François : Oui en gros je cherchais à faire quelque chose d’autre plutôt dans le monde de l’entrepreneuriat, quelque chose où je puisse être assez flexible au niveau du temps et de la zone géographique aussi. Ensuite, j’ai commencé à m’intéresser à tout ce monde assez inconnu pour moi. C’est ce qui m’a plu. J’aime bien les challenges, même si je n’y connais rien, j’aime bien me lancer et faire quelque chose. Même si toute ma vie, je m’étais dit que je ne serais pas entrepreneur. Je pensais être employé. Du coup, j’ai bien changé de point de vue.

Olivier Roland : Comme on va le voir plus tard. Tu as fait ton blog avant ou en même temps que la formation de « Blogueur Pro »?

François : C’est une opportunité qui est arrivée au bon moment, je l’ai créé au fur et à mesure de la progression de la formation début 2011.

Olivier Roland : Tu démissionnes et tu crées ton blog dans la foulée. Dis-nous comment ça s’est passé pour toi, est-ce que tu as eu des moments de découragement, est-ce que tu as été tenté par l’abandon? Est-ce que tu n’étais plus assez motivé pour écrire des articles par exemple?

François : Non c’était vraiment un but que je me suis mis en tête. Dans la vie quand j’ai un but en tête, je me donne vraiment les moyens, je me suis fixé d’écrire un article par semaine et je m’y suis tenu. Pas une seule fois j’ai fait exception.

Olivier Roland : Tu as eu de la discipline pour ne pas déroger à la règle et écrire au moins un article par semaine. Quand on commence à se trouver des excuses, c’est le début d’une procrastination infernale qui peut s’étendre sur plusieurs mois voire plusieurs années. Malheureusement c’est le cas de beaucoup de personnes.

Comment se sont passés tes premiers moments de joie, tes premiers commentaires, tes premiers e-mails de tes lecteurs?

François : Je ne me souviens pas exactement. C’était plus une succession de petites joies, de réussites. Les premières joies, c’est lorsque l’on met son nom sur un blog. Moi je n’avais rien de moi sur internet, ni ma photo. Quand on dépasse ces petites peurs, qu’on met son nom sur un premier article, qu’on rend public les choses, on s’ouvre à la critique. Il y a aussi les premières joies de construire quelque chose. Beaucoup de gens ne savent pas que créer un blog c’est assez facile, et donc on a des petites joies comme ça quand on a des commentaires sympas, des retours sur nos articles, des e-mails pour nous demander des conseils. Ce sont les premières joies d’avoir un blog.

Olivier Roland : Ce sont les moments où tu réalises que tu commences à avoir un impact positif sur la vie des gens. C’est ça qui est sympa au début. Je parle pour tous ceux qui ont du mal à se motiver dans la phase délicate du démarrage. Il faut vraiment se focaliser sur tous ces aspects positifs, les débuts, les premiers commentaires, les e-mails, il faut vous rendre compte qu’avec un blog de qualité, vous créez des vraies ondes positives comme lorsque vous lancez un caillou dans un lac, vous contribuez positivement à la société. C’est vraiment quelque chose de sympa pour rester motivé au début.

Tu démarres ton blog et au début, les résultats sont plus longs à venir comme pour beaucoup de blogs. Est-ce qu’à un moment tu t’es dit que ça y est, ça allait donner quelque chose ?

François : Pas vraiment. En fait ça ne fait pas partie de ma personnalité de me dire que ça y est c’est bon, je vais m’asseoir, je vais m’arrêter et ne rien faire. Je me dis toujours que c’est bien mais qu’on peut continuer. Bien sûr je voyais que le trafic continuait d’augmenter. De plus en plus de gens commentaient ce que je faisais. Donc il y avait un bon élan. Je me dis que c’est bien, mais pas c’est bon. Ce n’est pas l’optique que j’ai par rapport à mon blog.

Olivier Roland : Tu ne te reposes pas sur tes lauriers. En tout cas ton blog est une entreprise viable, avec un potentiel de développement fort sympathique.

François : J’en suis conscient c’est sûr mais je ne me dis pas c’est bon.

Olivier Roland : Merci pour la nuance. Est-ce que tu as eu des critiques à un moment ou à un autre.

François :J’en ai eu, mais très peu, et elles étaient pour la plupart très constructives. J’en ai eu une, une fois, qui était très peu constructive, juste gratuite, et les lecteurs de mon blog m’ont défendu. Sinon par e-mail j’ai eu des critiques et même des insultes sans raison. En général j’envoie un mail pour demander pourquoi aux gens qui font ça mais ils ne répondent pas, donc je ne sais pas. Cela ne m’atteint pas personnellement parce que ça n’a aucune valeur.

Olivier Roland : Combien de temps as-tu mis entre la création de ton blog et la création et la vente de ton premier produit?

François : J’ai mis un an.

Olivier Roland : Très bien. Est-ce que tu as l’impression que tu aurais pu le créer plus tôt?

François : Peut-être. En fait moi, j’en ai profité à ce moment-là pour démissionner avant et créer mon produit, mais j’aurais pu le faire avant. Avec le recul, je me dis que je n’aurais pas changé ça.

Olivier Roland : Tu as démissionné juste avant. Tu n’avais pas le droit aux Assedics…

François : …De toute façon j’étais en Australie.

Olivier Roland : C’était vraiment un acte de foi. Tu as fait ça pour te consacrer à ton blog?

François : Oui pour mon blog et pour voyager aussi. C’est pour ça que je me suis tenu à un article par semaine. J’avais envie de changer quelque chose.

Olivier Roland : Cela n’a pas été effrayant de faire ça? Tu étais vraiment confiant?

François : Confiant non. Mais je me suis dit qu’au pire je pourrais toujours reprendre mon travail d’avant. Ce n’était pas aussi risqué que ça.

Olivier Roland : Tu as appliqué à la lettre un chapitre de la « semaine de 4 heures  » qui est « définir la peur ». Dans ton cas c’était juste de retrouver un boulot.

François : En Australie, j’avais des contacts et j’avais aussi prévu financièrement. Au final le risque n’était pas si grand, mais cela n’empêche pas d’avoir des doutes.

Olivier Roland : Combien de temps passais-tu sur ton blog avant de démissionner?

François : Je devais y passer 15 à 20 heures. Au début un peu plus sur les choses techniques, ce qui n’est pas très difficile pour moi, par contre l’écriture des articles demande plus de concentration.

Olivier Roland : C’est pas mal alors que tu avais un boulot à temps plein à côté. Tu as dû renoncer à certaines activités?

François : Oui, cela ne m’a pas empêché de sortir et de faire du sport, mais j’ai quand même dû optimiser beaucoup de choses. J’ai coupé tout ce qui est télé et internet qui ne sert à rien. J’ai réussi à optimiser mon temps. On se dit comment on a fait pour perdre autant de temps avant.

Olivier Roland : Quand on met en place un système de productivité et qu’on s’y tient, le gain de temps est assez impressionnant. On réalise qu’on n’utilisait pas bien son temps. Je ne sais pas combien de fois par jour, tu regardes tes mails, moi je suis encore un peu addict, mais le simple fait d’ouvrir moins souvent ses mails permet de gagner beaucoup de temps.

François : J’ai fait beaucoup de progrès, mais j’ai encore une grosse marge de progression.

Olivier Roland : Tu donnes ta démission, et dans la foulée tu crées ton premier produit. Quel était ce produit?

François : C’était une série de guides (9 en tout) en format PDF pour aider dans le choix des randonnées. Par exemple il y avait un guide sur le choix de la tente, un sur celui des chaussures, celui du réchaud, en tout il y avait sept éléments différents en plus de deux guides annexes pour économiser de l’argent sur ses achats et pour le choix des vêtements.

Olivier Roland : Qu’est-ce que ça a donné?

François : Sur une semaine où j’ai fait des promotions, j’ai envoyé des e-mails, ça a donné un CA d’un peu plus de 3 000€. Depuis les guides sont toujours en vente, et cela dépend des saisons, mais je dois vendre au moins une dizaine de guides par mois (soit 250€ à 300€ de CA environ par mois)

Olivier Roland : 250€ par mois qui tombent automatiquement. Tu n’as pas besoin de chercher activement les clients, ce sont eux qui te trouvent. Tu n’as pas fait un vrai lancement orchestré, juste des mails de promotions ?

François : J’ai fait un petit lancement orchestré par mail sans vidéo. J’étais pris par le temps. J’avais déjà ma date de voyage, ce qui m’a permis de ne pas trop procrastiner. Il y a eu quelques nuits sans dormir.

Olivier Roland : Est-ce que tu étais content du résultat ?

François : Oui, c’était à peu près ce à quoi je m’attendais. Je m’étais basé sur des guides faits par d’autres blogueurs comme Laurent par exemple. C’était à peu près dans les mêmes chiffres par rapport, au trafic, à la liste etc…

Olivier Roland : Tu es le troisième blogueur que j’interviewe dans un intervalle de temps récent. Ils ont tous parlé de Laurent Breillat car Laurent était le premier à avoir d’excellents résultats avec ses lancements de produits.

François : Il a toujours un temps d’avance, donc il défriche un peu pour nous.

Olivier Roland : Quand est-ce que tu as fait ton deuxième lancement de produit?

François : Il n’y a pas très longtemps cette année, fin mai début juin.

Olivier Roland : Donc ça veut dire que tu as mis un peu plus d’un an à lancer ton deuxième produit ?

François : Oui.

Olivier Roland : Pourquoi autant de temps?

François : Il y a eu 4 à 5 mois de voyages entre temps où je n’ai pas du tout travaillé. Il y a eu un déménagement, je suis revenu en France. J’ai recommencé à travailler sur ce projet en novembre.

Olivier Roland : Tout le début de l’année 2013, tu n’as pas écrit d’articles?

François : Si, j’ai écrit des articles mais je travaillais aussi sur la création de la formation en même temps.

Olivier Roland : Tu fais ton lancement en mai 2013, qu’est-ce que tu as vendu?

François : Une formation vidéo pour apprendre à s’orienter à la carte et à la boussole. Cette formation s’étale sur 6 mois, elle comprend 44 vidéos plus des bonus. J’ai une centaine de membres dans cette première série.

Olivier Roland : Alors ça fait combien en CA?

François : Un peu plus de 26 000€.

Olivier Roland : Tu es passé à une autre échelle tout de suite.

François : Effectivement je suis passé à la vitesse suivante.

Olivier Roland : Comment ça se fait que tu as quasiment multiplié par dix ton résultat?

François : Ma liste e-mail était multipliée par 3 ou 4. C’est un produit plus cher, j’avais déjà une partie des gens qui avaient acheté mes produits avant. Même si les gens lisent les articles de qualité sur un blog, ils ont toujours des doutes. Une fois qu’ils ont acheté un premier produit, ils voyaient que c’était quelque chose de sérieux dans la même lignée que ce que je faisais sur le blog, et donc je pense que cela les incitait à acheter quelque chose de plus cher et une formation complète s’ils étaient intéressés.

Olivier Roland : Effectivement tu as donné les principaux ingrédients du succès. je pense aussi que tu as fait un meilleur lancement et que tu as utilisé des vidéos.

François : Oui j’ai fait un lancement orchestré avec des vidéos. J’étais plus rodé par rapport au premier lancement, donc ça a aidé.

Olivier Roland : Est-ce que tu comptes en faire un autre cette année?

François : Je pense en faire un à la fin de l’année parce qu’il me semble qu’il y a d’autres gens intéressés. J’ai d’excellents retours sur la formation. Au départ je m’attendais à faire des modifications, mais pour l’instant je n’ai que des retours très positifs, donc c’est possible que je relance la même formation, et cela pourra se faire rapidement.

Olivier Roland : Une des personnes que j’ai interviewées récemment, est Loïc du blog « Mon potager en carré« . Il expliquait que le fait que vous soyez des amis de blog a été une grande motivation pour lui, est-ce que tu peux en dire autant?

François : Cela l’a été pour moi, mais comme je suis de nature déjà très motivé, je pense que lui cela le boostait pas mal, peut-être plus que moi. Au début il avait pris du retard, mais il a fait son lancement largement avant moi.

Olivier Roland : Donc ça t’a motivé à finir un peu plus vite tes préparatifs?

François : Oui, mais ça a motivé Loïc encore plus.

Olivier Roland : En tout cas je réitère mon conseil qui consiste à trouver un ami de blog qui est dans la même situation que vous pour faire une petite compétition amicale, ça ne peut que vous booster même si vous êtes dans le cas de François.

François : Ce qui est intéressant dans ce cas, c’est que l’on rencontre les mêmes problèmes au même moment. Il y en a souvent un qui a déjà la réponse à la même question que l’on se pose. Cela permet d’avancer pas mal.

Olivier Roland : En effet ça vous permet d’avancer plus vite, et pourtant cela ne vous demande pas beaucoup plus d’énergie que si vous étiez tout seul.

François : C’est sûr, ça ne demande rien de plus.

Olivier Roland : Il n’y a donc pas de raison de ne pas utiliser cette technique. On va te souhaiter beaucoup de succès pour ton blog. Tu n’es pas loin de pouvoir bientôt vivre de ton blog. Tu n’as pas besoin de chercher du travail ?

François : Actuellement non. On verra comment ça évolue dans le futur mais pour l’instant non. Cela tombe bien car je suis à temps plein sur le blog en ce moment.

Olivier Roland : La particularité de ton blog, c’est que j’imagine qu’il y a une saisonnalité. J’imagine que quand il neige, il y a moins de personnes qui veulent faire de la randonnée. Comment tu gères ça?

François : Je le gère plutôt bien, car les gens commencent à chercher sur internet pendant la saison d’hiver. Ils cherchent à acquérir un sac, à préparer un itinéraire pour l’année prochaine. C’est sûr que le trafic change, mais ce n’est pas un problème car j’ai toujours une bonne interaction sur le blog. J’écris des articles, les gens interagissent et les commentent.

On va voir avec le lancement de la formation en hiver, mais je me dis que c’est vraiment une bonne chose, car cela permet aux gens d’arriver à la période de la randonnée en sachant déjà quoi faire. En plus certaines personnes voyagent en faisant de la randonnée. Il y a aussi la randonnée en raquettes assez similaire à la randonnée pédestre, donc je n’en souffre pas trop en hiver.

Olivier Roland : Je voudrais souligner un point important pour tous ceux qui ont des blogs qui dépendent d’une saisonnalité. Premièrement, il y a toujours la bonne saison quelque part dans le monde. Comme c’est un blog pour la francophonie, tu auras toujours la bonne saison dans les Caraïbes, la Réunion etc…Et tu peux aussi trouver des produits à vendre hors saison comme pour la randonnée en raquettes dans la neige.

On a eu un très bon aperçu de ton parcours, de comment tu as fait pour mettre en place ton blog et réussir tes premiers lancements. Quels conseils donnerais-tu aux débutants qui se lancent aujourd’hui?

François : Le conseil que j’ai le plus appliqué, c’est d’écrire des articles de qualité. Il y a plein de choses à appliquer pour le lancement d’un blog mais l’écriture d’articles de qualité aide beaucoup. Cela nous permet d’avoir des critiques constructives. Beaucoup de choses découlent de cette qualité.

Olivier Roland : Est-ce que tu as des conseils à donner sur comment écrire des articles de qualité?

François : J’y passe beaucoup de temps, ça me prend du temps et ça me permet d’étudier quelque chose dont je suis fier et heureux de pouvoir mettre publiquement en ligne. Quand je n’aime pas je ne mets pas en ligne. J’ai des articles presque finis que je n’ai jamais publiés parce que je ne trouvais pas ce qui n’allait pas. Je ne publie qu’une fois que je suis satisfait de la qualité de mes articles.

Olivier Roland : Tu as déjà fini des articles que tu n’as pas publiés. C’est un point de vue intéressant. En tout cas le critère de qualité est très important pour toi et je te rejoins. Il n’y a rien de tel pour augmenter les trois piliers du triangle de la réussite à savoir le trafic, la relation et l’autorité. Vous pouvez mettre 5 000 articles sur un blog, ça peut vous apporter du trafic mais au niveau autorité et relation, ça sera plus difficile avec juste un des piliers actif mais pas les autres.

François : En plus cela va attirer du trafic de mauvaise qualité. Plus on écrit avec soin, plus on reçoit des commentaires écrits de manière soignée et constructive. Si on écrit un article sans soin, avec des fautes d’orthographe, les gens répondront avec des commentaires médiocres.

Olivier Roland : Exactement, très bon conseil. Merci beaucoup François de nous avoir dévoilé ton parcours. Je pense que cela va beaucoup aider et motiver tous ceux qui nous écoutent soit à continuer, soit à se lancer dans le blogging.

On va suivre ton évolution et on se retrouvera peut-être dans quelques mois pour que tu nous parles de ce troisième lancement que tu prépares actuellement. J’imagine qu’une de ces étapes c’est peut-être d’écrire un livre parce que cela semble être une évolution naturelle pour un blogueur?

François : Je n’y ai pas encore pensé mais pourquoi pas.

Olivier Roland : Nous verrons bien. Merci beaucoup François et à très bientôt pour de nouvelles aventures.

François : Merci Olivier, à bientôt.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts
Showing 19 comments
  • Nasro

    Bonjour Olivier et François.

    Tout d’abord félicitation pour ce succès commun.

    Très intéressante cette étude de cas. ça montre qu’en France il existe encore des niches rentables à exploiter.

    En revanche je trouve que certains points très importants ne sont pas bien mentionnés dans cette interview. Surtout pour les sources de trafic. Comment vous avez atteindre les 60k visites par mois. Est ce que vous avez adapté une stratégie de référencement naturel, de la publicité payante, guest posting … c’est vrai que ça entre un petit peu dans les coulisses de chaque blogueur mais c’est la partie clé pour réussir son blog.

    2éme chose concernant le LO est ce que s’est fait avec des partenaires ou en se focalisant simplement sur votre propre mailing liste.

    Bien amicalement

    Nasreddine

  • Maxime

    Bravo François !

    Merci pour le partage de tes expériences et pour cette sérénité qui s’en dégage…

    J’aime beaucoup par dessus tout ce besoin de s’épanouir dans sa vie en faisant ce que l’on aime !

    Tu en es une belle illustration !

    Merci Olivier pour ta formation et pour ce qu’elle permet de devenir !

    Maxime

  • cyrille

    Bonjour à tous,
    Je suis entièrement d’accord avec la qualité des articles. Je pense que la qualité nous rend fier du travail accompli et aide à dépasser sa peur. De plus, la qualité force le respect et assoit la crédibilité.
    Bien à vous.

  • Loïc Vauclin [Mon potager en carré]

    Félicitation François ! tu as remporté la palme !

  • Xavier

    Salut François,

    Toutes mes félicitation pour ce résultat remarquable.

    J’espère très bientôt atteindre un résultat aussi positif. C’est vraiment encourageant et ça montre qu’on peut effectivement réussir avec un blog au delà de ses attentes. Bien sûr, il faut avoir un objectif précis et agir en conséquence pour l’atteindre.

  • Nicolas

    Merci une nouvelle fois pour cette vidéo. Bravo à François pour le résultat de son lancement.
    François dégage une sérénité impressionnante.
    Olivier, j’adore ces études de cas que tu publies ces dernières semaines. Elles me boostent plus que jamais. Je sens mon objectif se profiler de plus en plus à l’horizon.

  • Gaelle

    Merci Olivier pour ta formation, et pour ces interviews qui nous apportent du concret sur ce que nous réserve notre avenir de blogueur.
    Les doutes que l’on peut avoir, les problèmes rencontrés, mais aussi les joies à partager.
    un grand bravo à François, Olivier et Loïc qui sont allez jusqu’au bout de leurs conviction.
    Ça donne envie d’en faire autant !
    encore bravo à tous et bon courage pour la suite de vos blogs !

    • Gaelle

      arfff … j’ai pas relu et y’a des fautes… désolée

  • Gerald

    Bonjour Laurent,
    En effet, j’aime beaucoup le concept de faire les choses avec passion, et c’est ce que tu as toujours voulu véhiculer à travers blogueur pro.
    Randonné malin en est une nouvelle illustration, longue vie et plein de bonne chose à celui-ci 😉
    À très vite.

  • Arnaud

    cela prouve bien une chose: les niches peuvent bien être rentables, surtout si on développe son propre produit

    va vraiment falloir que je me lance aussi alors 🙂

  • Maxime

    Merci pour cet interview.

    Tout cela donne encore plus de motivations !!

  • Vanessa

    Toutes ces études de cas sont vraiment super intéressantes. Un blog sur la randonnée, même si c’est une activité saisonnière montre que vivre de sa passion avec un blog est tout a fait possible.
    Merci pour cette étude de cas, et félicitation à François par sa réussite !

  • Valérie

    Bonjour Olivier,
    Comme à chaque fois, tes questions sont toujours aussi pertinentes. J’ai encore pris un peu plus d’assurance, en écoutant l’interview avec François! Les choses me deviennent de plus en plus clair et dans très peu de temps, je serai prête aussi pour Mon Blog !
    Merci! Pour toute l’énergie que tu nous transmet et de ton expérience GRANDIOSE qui nous aide tant !
    Avec Respect….
    Valérie

  • Marcus

    Bonjour Olivier & Francois,

    Très intéressant interview, questions et réponses pertinentes.

    Cependant, sur l’aspect monétisation, je suis assez surpris que vous ne mentionnez pas de revenus autres que ceux liés aux lancements de produits.
    En lisant l’ebook d’olivier (vivez la vie de vos rêves) j’avais l’impression que la publicité et surtout les liens d’affiliation permettaient déjà de dégager un revenu conséquent, surtout compte tenu du trafic cité pour Randonner Malin.

    Bonne continuation

  • Mr & Mme P

    Bonjour,
    Merci pour cette interview hyper motivante. Ça nous donne envie de nous investir encore plus dans notre blog.
    Pour la semaine de 4 heures, c’est clair qu’il y a un avant et un aprés 🙂

  • Hafid

    Un sacré chiffre d’affaires, je pense qu’il y a eu du travail pendant un moment pour réussir à récolter d’autant de fruits.

    Bravo et bonne continuation

  • Fabrice

    Bravo pour cette article très complet.

  • Victor

    Génial !

    Encore un blogueur qui cartonne…
    Comme quoi, il existe autant de niches que d’idées

    Merci pour cette interview.

  • Christophe

    Bravo pour ces explications claires et chiffrées !
    Juste une question quel es le logiciel utilisé pour écrire en même temps que l’interview ? Merci de la réponse

Leave a Comment

45-comment-loic-a-realise-10-806-e-de-ventes-en-7-jours-avec-son-blog-sur-les-potagers43-rencontre-blogueur-pro-2013-les-photos