L’histoire de la table géante, ou pourquoi vous ne devez pas avoir peur d’offrir un maximum de contenu sur votre blog ?

par Cédric VIMEUX

Article rédigé par Cédric VIMEUX, auteur du blog Virtuose Marketing.

Cet article répond à deux questions que vous vous posez certainement :

1. Pourquoi les gens achèteraient-ils mon infoproduit alors qu’ils peuvent trouver toutes les informations qu’ils veulent, gratuitement, sur Internet ?

2. Quelle quantité d’informations gratuites puis-je offrir sur mon blog, et qu’est-ce que je ne dois pas offrir ? Pour connaitre la réponse à ces deux questions, vous devez avant tout vous imaginer ceci :

La table de tous les mets

Imaginez une table gigantesque. De 50 kilomètres de long. Sur cette table ? Toute la nourriture du monde. Toutes les viandes. Tous les poissons. Toutes les épices. Tous les mets. Tous les fruits. Tous les légumes. Et pour couronner le tout, c’est GRATUIT. Tout le monde peut se servir, et manger à sa faim. Génial, non ? Pas tant que ça, en fait…

Regardez : Le problème, c’est que toute cette nourriture est mélangée. C’est à vous de parcourir les 50 kilomètres de table pour sélectionner ce que vous voulez manger. C’est à vous de chercher, de fouiner, et de courir dans tous les sens. Cette table est si grande… Vous voulez manger du riz cantonné et du poulet aux ananas ? Vous devez chercher le riz. Les légumes. Les oeufs. Le poulet. L’ananas. Les sauces. Et ce n’est pas tout… Vous devez aussi préparer votre plat vous-même. Le cuisiner de la bonne façon. Plus si génial que ça, pas vrai ? Imaginez maintenant…

Des plats déjà préparés


À côté de la table gigantesque s’en trouve une autre, toute petite. Sur cette table ? Des plats déjà préparés. Dont votre fameux poulet aux ananas. Il est vendu 17 euros. Vous avez donc le choix :

  • Soit vous passez des heures et des heures à chercher sur l’immense table les ingrédients dont vous avez besoin pour votre poulet aux ananas. Et – si vous arrivez à tous les trouver – vous préparez vous-même votre plat…
  • Soit vous déboursez 17 euros pour acheter le plat déjà préparé. Et vous pouvez vous régaler tout de suite.

Vous voyez où je veux en venir ? Cette table de 50 kilomètres de long, c’est Internet. Vous y trouvez gratuitement toutes les informations que vous voulez. Il vous faut juste prendre le temps de chercher. Beaucoup de temps, parfois. Et cela, sans jamais avoir la certitude de trouver… Et après ? Vous devez réorganiser toutes ces informations que vous avez trouvées, afin de les rendre « digestes ». Maintenant, considérons les produits d’informations que vous pouvez acheter sur Internet. Que sont-ils ? Ce sont vos plats préparés. Ce sont des produits finis. Des méthodes. Elles contiennent toutes les informations dont vous avez besoin. Elles sont organisées. Et digestes. Tout le travail de recherche et de compilation est déjà fait. Vous pouvez les consommer maintenant.

Le cas de votre blog

Pour votre blog, c’est pareil. Vos lecteurs y trouvent énormément d’informations utiles. Mais elles sont dispersées un peu partout dans vos articles. Mélangées. Séquencées. Et parfois incomplètes… Votre blog est lui aussi semblable à cette table gigantesque. Vous pouvez tout y mettre. Toutes vos connaissances. Gratuitement. Et plus vous en mettez, plus la table grandit…

Vos produits ? Ce sont les menus préparés. Ils répondent à un problème précis. Et donnent une solution concrète, organisée et complète pour le résoudre. Facilement et rapidement. La différence entre un produit que vous vendez et l’information gratuite que vous offrez sur votre blog est une simple question d’organisation. Sur votre blog, vous offrez des conseils gratuits et utiles. Vous partagez vos connaissances. Un peu de ci, un peu de ça. Sans organisation précise. Avec vos infoproduits, vous faites l’inverse. Vous organisez l’information afin d’en faire une méthode pas à pas, qui résout un problème précis. Rapidement, et facilement.

Voilà la différence. N’ayez donc aucune crainte à partager toutes vos connaissances sur votre blog. Remplissez la grande table. Faites-la déborder. Puis préparez des menus tout faits. Vos infoproduits. Et vendez-les.

Article rédigé par Cédric VIMEUX, professionnel de l’internet qui gagne sa vie grâce à ses sites web depuis 2008, et auteur du blog Virtuose Marketing.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

histoire de la table
Related Posts
Showing 55 comments
  • Julien Arcin

    Merci à Cédric pour l’article invité !

    Tout à fait ma vision des choses. Avant de vendre, il faut apprendre à donner. Et se limiter dans ce qu’on donne c’est l’ancienne vision des choses, maintenant il faut tout donner si on compte se constituer une bonne audience.

    Et vendre soit un produit qui organise toute cette information, soit des conseils personnalisés.

    Ceux qui sont avares et uniquement motivés par l’appât du gain ne peuvent pas réussir sur internet.

    • Des Trucs Pour Changer De Vie

      Absolument d’accord avec toi.

      Je connais des personnes autour de moi qui « retiennent l’info ». Et bien, c’est très très pénible. C’est comme l’avare de molière. 😉

      Ils n’ont pas compris que c’est en partageant qu’ils se renforcent car il y a échange ! Et du coup, ils reçoivent eux aussi de l’information…

      C’est le principe: quand on donne, on reçoit (ça marche aussi avec les coups).

      Vendre de l’info permet à celui qui la reçoit de s’économiser du temps et de la pénibilité. C’est par exemple la base du journal que l’on achète. Ou de la méthode…

      Sam

    • Olivier

      Je ne peux abonder qu’abonder dans le même sens. J’aime beaucoup la métaphore utilisée de la table de 50 km de long pour la comparer à internet et à notre blog.
      Cet article me fait aussi penser à une interview qu’Olivier Roland à faite il y a peu de temps avec Olivier Bessaignet. (ça fait beaucoup d’Olivier). Ce dernier nous expliquer que les articles qu’ils faisaient lui servaient par la suite pour faire ses produits. Technique dont il s’est inspiré chez Yaro…
      Yvon utilise aussi le même principe et c’est ce que je suis en train de faire pour la rédaction de mon eBook et plus tard pour la sortie de mon produit.

  • Nicolas Pech

    Bonjour,

    j’ai vraiment apprécié la métaphore de la grande table et des plats préparés. Et la comparaison avec le contenu d’un blog et les produits que l’on peut y vendre est très explicite.

    D’ailleurs, je crois que vendre dès le début de vie de son blog est une grave erreur car quel contenu exclusif pourrions nous proposer, et auprès de quelle audience ? De plus la relation de confiance serait perdue.

    • Cedric Vimeux

      Bonjour Nicolas;

      Pas certain que ce soit une erreur…

      Je pense au contraire qu’il faut avoir TRES rapidement quelque chose à vendre sur son blog. Même, un produit en affiliation.

  • Virginie

    Merci Cédric, tout à fait d’accord avec toi !
    En tant qu’internaute lambda, je me suis souvent demandée si je devais ou non acheter telle ou telle formation. Au final, j’ai toujours pris ma décision en fonction du besoin que je ressentais d’être guidée et accompagnée.
    Le web est une formidable source d’informations. Très pratique quand on cherche une info ponctuelle.
    Par contre, lorsqu’il faut passer par toute une succession d’étapes, il est assez difficile de savoir comment y arriver tout seul si on n’a pas déjà un minimum (voire beaucoup) d’expérience sur le sujet.
    Toute la plus-value d’un produit commercialisé par rapport aux différents posts d’un blog : pouvoir accompagner pas à pas dans sa démarche la personne qui l’achète.

  • Nathalie

    Magnifique analogie, limpide et combien vraie. Tout comme Virginie, j’ai moi aussi choisi de payer des produits et des formations parce j’y trouvais précisément la réponse à mon besoin et l’accompagnement pour atteindre mon objectif. Les possibilités d’internet sont tellement infinies, qu’il est effectivement très indigeste et très long de chercher tout seul dans son coin. C’est non seulement du temps de gagné, mais une incroyable économie d’énergie et même d’argent !
    Ce qu’on me demande le plus, ce n’est pas « est-ce que ça existe ? » mais plutôt « où puis-je trouver ? » et « comment faut-il faire ? »
    Merci Olivier de partager avec nous cet excellent article de Cédric. Ce que je cherche, c’est exactement ça: bénéficier de vos expériences et expertises pour mettre les choses dans une perspective réaliste et pragmatique et m’éclater dans ce que je fais. Vive le partage !

  • Carnet de voyage

    Belle comparaison, très explicite. Mais dans mon cas , pour un carnet de voyage, je vois pas quelles informations payantes je pourrais mettre à disposition de mes lecteurs ?

    • Cedric Vimeux

      Créer des petits guides sur les trucs à savoir ou à faire dans chaque pays.

      Vous passez une semaine à Rome ? Voici le super guide du voyageur heureux :

      > Les lieux à visiter
      > Ou acheter vos souvenirs moins chers (et ne pas vous faire arnaquer)
      > Les petits trucs à savoir pour profiter pleinement de votre voyage
      …etc.

      Cédric

  • Vincent (blog tennis concept)

    Merci Cédric pour cet excellente métaphore de la table de 50 kilomètres de long.

    Cet image nous aide à comprendre pourquoi il est possible de faire payer une information qui est par ailleurs disponible gratuitement.

    Je rajouterais seulement que sur cette table de 50 kilomètre de long, la plupart de la nourriture est indigeste, avariée ou même pas comestible du tout.

    • Cedric Vimeux

      Bien vu pour la nourriture indigeste et avariée.

      C’est tout à fait vrai. Une bonne partie des infos que l’on trouve sur Internet est erronée.

      Cédric

  • Jérémy Goldyn (Road To Entrepreneur)

    Bonjour,

    De manière générale, il est très difficile de trouver une information complète. Et cela, que ce soit gratuit ou payant. Cependant, vous avez plus de chances de trouver une information complète dans un produit payant.

    Pour savoir si oui ou non vous devez acheter un produit, je vous conseille une technique simple : calculez quel est le coût de votre temps. Pour faire cela, calculez vos revenus mensuels, divisez les par vos heures de travail. Vous obtenez votre tarif horaire, soit combien vous gagnez d’argent par heure de travail.

    Prenez un chrono et mettez un compte à rebours de 5 minutes. Commencez à taper quelques mots clés sur Google et visitez les quelques sites qui proposent votre solution.

    Recherchez les mots clés en faisant une recherche CTRL F dans les articles. Entrez les mots clés qui vous intéressent et analysez seulement les phrases qui vous intéressent. NE LISEZ PAS L ARTICLE ! Ne consommez pas votre temps inutilement.

    Après ces 5 minutes. Arrêtez votre recherche et définissez la difficulté avec laquelle vous avez accompli votre recherche. Estimez le temps qu’il vous faudra pour trouver toutes les réponses à vos questions. Au préalable, vous les aurez notées.

    Si le coût de votre recherche est inférieur au coût de votre temps. Alors recherchez votre information. Si le coût de votre recherche est supérieur au coût du produit ou de la solution proposée. Achetez le.

    Par expérience, je vous conseille d’acheter les produits qui peuvent répondre à vos questions. vous gagnerez énormément de temps et votre temps, ça n’a pas de valeur.

    Jérémy Goldyn, Road To Entrepreneur.

    • Christophe

      très bonnes remarques Jérémy ! La valeur de notre temps est toujours sous-évaluée, la valeur de l’argent souvent surévaluée… ce qui nous pousse à gâcher notre temps dans des recherches finalement très coûteuses. Votre méthode permet de remettre les choses à leur vraie place.

      En parallèle, il est intéressant de se poser la question de l’intérêt de l’information que l’on cherche : va-t-on l’exploiter réellement ? Va-t-on transformer les informations en actions concrètes ? Si la réponse n’est pas clairement positive, dans ce cas ne gâchez ni votre temps ni votre argent, et passez à autre chose !

  • Grégory

    Merci à Olivier pour la publi, et à Cédric pour son style efficace et ses excellentes métaphores !

    Je crois qu’il bon que les gens au départ n’achètent pas tout de suite un info produit. Pourquoi ?

    Tout simplement pour qu’ils réalisent à quel point 50 Km, pour une table c’est long et parfois douloureux.
    Et comme cela, dès qu’ils commencent à la parcourir, arrivés au 10ème Km, ils comprennent rapidement à quel point le fait de gagner du temps en achetant un produit, est déjà en soi d’une valeur inestimable.

    Pour peu que le produit soit de bonne qualité, c’est une double valeur ajoutée que l’achat ! Des informations efficaces, qui arrivent directement sur votre ordinateur : que demander de plus !

  • zenie

    Bonjour Cédric, ton article tombe pil poil car aujourd’hui j’ai cogité un peu beaucoup sur cette question là et tu viens de m’éclairer…le chemin est encore long mais un peu de lumière, ça fait plaisir !
    merci !

    zenie

  • Francis

    Merci de me dire encore que je peux dévenir un grand sur internet. J’AI MA PLACE.

    • Mokhtar

      Oui bien sur, vous avez votre place, mais pensez a acheter un nom de domaine aussi.

    • Cedric Vimeux

      Tout le monde le peut. Il suffit de deux choses :

      – le vouloir VRAIMENT
      – persévérer

  • Stéphane de Sophrologie-exercice

    Merci à Cédric et à Olivier pour ce bel article.

    Oui, c’est vrai que sur internet ( comme dans la vie), il est important que nous prenions conscience qu’il n’y aucun risque à donner ( lier à la peur de manquer ).

    Mais qu’au contraire, c’est en donnant encore et encore ce que l’on a de meilleur que nous finirons également par recevoir beaucoup en retour… et cela de manière naturelle, sans avoir à forcer qui que ce soit à nous re-donner 😉

    Alors ouvrons les portes de l’abondance et offrons ce que nous avons de mieux à offrir car n’oublions pas que ce que nous faisons à autrui, c’est aussi à nous que nous le faisons.

    Bien amicalement,
    Stéphane

  • Excellent article, et bravo pour la métaphore !

    Pour rebondir sur ce que dit Jeremy, non seulement il est très difficile de trouver une info complète (et pertinente), mais en plus, il faut parfois la vérifier…

    Comme on trouve de tout sur Internet, on trouve le meilleur .. et le pire !

    Donc si un blog propose de l’information gratuite de qualité pendant quelques mois, que les visiteurs y reviennent content, il est logique que le « menu spécial » et personnalisé soit payant. cqfd !

  • Brigitte Lippincott

    Tres interessant, une autre perle de connaissance dont je vais m’inspirer.

  • martin

    Bonjour Cédric,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. J’aime beaucoup la comparaison avec cette table immense où tout est en abondance et nous sommes un peu perdu. Si nous choisissons nous sommes souvent que notre choix sera le bon. C’est comme dans toutes acquisitions de compétences, nous avons besoin d’un choix précis pour les acquérir. Rien n’est mieux et plus facile qu’une formation structurée qui nous permet d’évoluer sans trop nous disperser. Une chose est sûre en ce qui me concerne le blog, il n’est là que pour donner et donner encore et toujours pour aider les autres. Pour l’instant je ne me pose pas la question de monétiser mon travail. Je pense que plus tard je donnerai un produit fini un peu comme ton plat préparé. Merci Cédric et merci olivier pour cet article qui m’a réconforté.
    martin

  • Le Marketeur Français

    Excellente métaphore Cédric !

    J’avais abordé le sujet dans une conférence intitulée « votre savoir est un pouvoir », mais je trouve qu’il est parfois difficile d’exprimer en une image forte, l’importance du marketing des produits d’information.

    Ta comparaison est limpide, j’apprécie beaucoup l’image.
    Merci pour cet article invité !

    Sébastien

  • BK

    Cédric et Olivier bonsoir,

    Partager l’info, rémunérer le service !

    C’est une évidence.

    J’ai même pensé récupérer les questions/réponses des commentaires pour en faire des livres ou des ebooks.

    Là, au moins, on est sûr de répondre à une demande réelle.

    Bonne soirée

    Bernard

    • Cedric Vimeux

      C’est une excellente idée Bernard 😉

  • Clara de Webmarketing Addict

    Bonsoir Cédric,

    Pas mal ton article.

    Il répond exactement à la question que je me posais. Merci pour nous avoir fait découvrir ce nouveau blog.

    Bonne soirée.

  • Noé Facq

    Bonsoir Olivier, Bonsoir Cédric,
    Très bonne métaphore! Cela me rappelle une interview de Pat Flynn par Olivier qui disait que ses premiers infosproduits n’étaient que un assemblage bien pensé des informations divulguées sur son blog gratuitement.
    Merci pour l’image.
    Noé

  • Raphael Ricardo @duel-marketing.com

    L’internet est un jungle,donc il vous faut un guide si vous ne savez pas le vrai chemin pour arriver à l’endroit souhaité,Si on est débutant il faut chercher un mentor,Acheter de bons produits et se former.
    Merci Cedric et merci Olivier

  • judicael d'astuces-economies

    Bonjour à tous,

    J’aime bien également cette métaphore. J’avais justement ces mêmes questions et je n’avais pas la réponse.

    Il est vrai que vu comme ça, c’est intéressant pour l’internaute d’avoir un produit de synthèse ou l’information est triée et hiérarchisée.

    Après le tout est de bien le faire comprendre au futur acheteur, car bien souvent il est réticent à payer en pensant qu’il peut tout trouver gratuitement.

    Salutations

  • Virtuose

    Merci à Olivier pour la publi, et à Cédric pour son style efficace et ses excellentes métaphores !

    Je crois qu’il bon que les gens au départ n’achètent pas tout de suite un info produit. Pourquoi ?

    Tout simplement pour qu’ils réalisent à quel point 50 Km, pour une table c’est long et parfois douloureux.
    Et comme cela, dès qu’ils commencent à la parcourir, arrivés au 10ème Km ils comprennent rapidement à quel point le fait de gagner du temps en achetant un produit, est déjà en soi d’une valeur inestimable.

    Pour peu que le produit soit de bonne qualité, c’est une double valeur ajoutée que l’achat ! Des informations efficaces, qui arrivent directement sur votre ordinateur : que demander de plus !

    Quand on dit : « le temps c’est de l’argent », ici c’est dans le sens où l’argent (l’achat) nous fait gagner beaucoup de temps. Et c’est précieux.

  • Marjorie / Histoire à Vivre

    Bravo pour cet article, j’adore cette métaphore, très bien trouvée !!!
    Je crois vraiment qu’avec l’avènement d’Internet, la façon de vendre est en train de changer : on offre de l’information, on crée de la confiance, une vraie relation, et ensuite les prospects auront tout naturellement envie d’acheter le guide que nous proposons et qui pourra simplifier leur vie !

  • Michaela

    Bonsoir, bien vu les jeux de mots ^^ aujourd’hui j’ai rencontré des membres de la formation bloguer gagner d’Aurélien et je leur disait justement que j’avais créé mon blog toute seule en fouillant et cherchant les infos sur le net… Sur ce de me répondre : « oui, mais tu as dû y passer du temps ? » en effet j’ai passé des journées entières à faire avancer un petit rien sur le blog et j’y passe encore du temps car j’ai la chance d’en avoir en dehors de mon emploi du temps alimentaire. Ils m’ont donc répondu du tacotac que c’était bien là l’apport de la formation : trié, rangé, classé, trouvé, expliqué… Ben oui évidemment 🙂

  • Hug

    Bonjour Cédric, tiens…tiens comme je me retrouve…50 km de table c’est long à parcourir! (J’aime beaucoup cette image aussi prés de la réalité) J’ai tout bonnement l’impression de les avoir parcouru ces 50 km! Et j’ai obtenue les infos que je voulais et de vous dire que j’ai constaté qu’il y a des personnes sérieuses dans le domaine « dans le comment gagner sa vie sur internet », et oui j’avais besoin de le vérifier, je n’ai jamais cru que c’était facile d’avoir un projet de site pour gagner sa vie sur internet et je le confirme! Il faut de la persévérance, du courage, de l’ambition…Enfin… et bien d’autres qualités précieuses. Il m’est arrivée d’avoir envie d’abandonner et bien sur à ce jour il n’en ai plus question et c’est grâce à Cédric, Olivier, Ludovic, Stéphane…J’en oublie, j’en suis consciente et aussi grâce à ma persévérance qui est maintenant à l’épreuve du feu!
    Bravo à vous tous et puisque partager est de mise, ce weekend j’ai pris connaissance des 33 outils web de Ludovic et génial je me suis retrouvée dans mon parcours enfin presque et grâce a Ludovic m’apportant des outils complémentaires, il ne me reste plus qu’à les mettre en application. Et a quand la méthode pour avoir du temps quand on a déjà un poste à responsabilités qui vous mange déjà tout votre temps? Bon c’est une blague ça n’existe pas! Courage à tous et à bientôt de « Grande chouette »

  • Laurent @ enterpreneur-innovant.com

    Le principe de la table géante avec toute la masse d’information éparpillée dessus est pertinent. C’est d’ailleurs, le problème auquel je me confronte sur mon blog.

    Je suis un nouveau blogueur et je bloque par ce que j’écris des articles trop longs et trop structurés. De ce que je comprends j’aurais plus intérêt à faire des articles plus courts et les poster plus régulièrement.

    Maintenant ma question concerne la taille d’un article qui sera considérer comme acceptable pour contenir assez d’information. Par exemple, votre article ci-dessus fait environ 1000 mots.

    Il est claire aussi que la quantité n’est pas lié à la qualité. Il faut trouver un juste milieu.

    Je suis intéressé de connaître le point de vue de chacun.

    Merci à tous.

  • Annick

    En tant que « blogueuse débutante » (je fais partie de la formation d’Aurélien) je dois avouer que je me nourris énormément de toutes les infos et conseils prodigués par les « blogueurs pro » ici et là. Le menu est frugal (comme chez moi dans le périgord !) et n’en finit pas de m’apporter des idées succulentes pour la construction de mes articles, je sais que je suis sur la bonne voie…et ne sens pas du tout venir l’indigestion ! Merci.

  • samuel

    très bel article.
    jusqu’ici, j’avais toujours peur de diffuser autant d’informations dont je dispose; je crois que je peux maintenant franchir le cap sans problème.

    je vais créer une table géante et une une autre plus petite 🙂

  • léteincelle

    MERCI POUR cet article très pertinent qui dépeint de façon imagée l’importance du temps dans la vie de tous les jours. En fait , internet peut tout donner gratuitement mais , celui qui veut gagner du temps ,de l’argent
    et son énergie doit débourser le minimum de frais pour obtenir une information complète , précise et prenant en compte les tenants et aboutissant de ce qu’il recherche.
    merci.

  • Nicolas

    ce blog est une vrai mine d’information ! quel plaisir d’y naviguer.
    Merci Olivier !

  • François - SuccessTool

    Article juste… G E N I A L 🙂

    Bravo Cédric! Content d’être au Club Affiliation Pro avec des profs pareils 😉

  • Sophie Zimmer Ex Legalludec

    Eh oui, c'est également consommer tout ce qui est gratuit, au risque d'une indigestion ou tout simplement, payer le prix qu'il faut pour valoriser ceux et celles 😉 qui prennent plaisir à mettre la table … Sophie de Sofr la Passejade maison d'hôtes dans les Pyrénées Merci Olivier pour toutes ces informations qui m'aident à avancer … avec le sourire

  • Sylain - blog vietnam

    Effectivement c’est une excellente comparaison.
    Rien de tel qu’un contenue complet et riche pour fidéliser les visiteurs. Brider son blog c’est brider le visiteur, et ça on aime pas ça.

  • Kevin

    Très bon article, bonne métaphore avec la table gratuite.
    J’avais peur de mettre trop de contenu sur mon blog en imaginant que je ne pourrais pas vendre un ebook car les informations auraient été déjà dispo dans mes articles.

    Mais c’est vrai que vu sous cet angle, c’est different.

    Merci pour cet article Cédric, et merci à toi Olivier de l’avoir invité.

  • Stephane Madaleno

    merci pour cet article !

  • Grégory Tixier

    Bonjour,

    Internet est une jungle d’informations où il est très facile de se perdre.

    Trouver des sources sûres prend du temps et donc de l’argent. L’achat d’infoproduits est une excellente alternative pour le visiteur.

    Lorsque je visite un site très bien fourni avec de l’information de qualité cela m’indique que le blogger en question est quelqu’un de sérieux et compétent dans son domaine.

    Une relation commence à se développer avec les commentaires et j’ai beaucoup de facilité par la suite à sortir ma carte bleue. Pourquoi, parce que j’ai pu apprécier la valeur et la qualité du blogguer.

    Salutations

  • sarah D

    Ca me motive pour me lancer dans l’écriture d’un livret simple et pratique sur comment rester connecter à votre âme ? 😉

  • Phil

    Bonjour

    un régal, quand on met Olivier et Cédric ensemble , ça ne peut que faire des étincelles ! 😉
    Philippe

  • Laurent

    Salut Cédric et Olivier

    Très bon article. je me posais justement la question de comment faire payer de l’information à quelqu’un alors que l’on peux le trouver gratuitement sur Internet.
    Vous m’avais donné la réponse.
    Si vous avez encore d’autres articles comme celui-ci, je suis preneur.

    Merci

  • Daniel

    Merci pour ce super article, d’ailler ce blog porte bien son nom blogueur Pro !! Merci et a bientôt.

  • Nadia

    Bonjour,

    j’adore les comparaisons imagées. Celle-ci est très puissante et de puiser de l’énergie pour concevoir un produit.

    Nadia

  • samuel

    Salut Cédric,

    je trouve que cet article tombe à pic pour moi.

    Je suis dans une logique où j’offre tout ce que je sais sur mon blog. Après je compte en faire une formation avec le récapitulatif de mes articles.

    Je me demandais si ça allais marcher.

    Mais grâce à toi, je viens d’avoir ma réponse.

    Amicalement,

Leave a Comment

92-voyages-la-reunion90-sebastien-me-defie-en-combat-aerien-ma-reponse