Interview : Kamal, blogueur professionnel

par Olivier Roland

Kamal de Séduction by Kamal

Vous pouvez écouter ce podcast en live en cliquant sur le bouton Play en haut, ou télécharger le MP3 en cliquant sur Download. Vous pouvez aussi le télécharger dans iTunes.

Transcription texte de l’interview :

Olivier Je suis actuellement avec Kamal qui tient un blog sur la séduction qui s’appelle : Séduction By Kamal. J’ai déjà eu l’occasion d’échanger un petit peu avec lui. Il y a déjà plusieurs mois il m’a dit qu’il générait un chiffre d’affaires d’environ 2500 € par mois avec son blog et ses e-books qu’il vend. Je voulais en savoir plus. Ça m’a un petit peu intrigué. Donc, bonjour Kamal !

Kamal Bonjour Olivier !

Olivier Est-ce que tu peux te présenter un petit peu, présenter son parcours pour nos auditeurs ?

Kamal Je rappelle Kamal, j’ai 25 ans. J’avais commencé le blog seductionbykamal.com il y a déjà trois années. Au début c’était un truc pour s’amuser. Je voulais juste partager avec mes amis des articles concernant la séduction. Mais ces amis me disaient : « ça marche énormément ce truc-là ! Tu dois en faire quelque chose de professionnel ! » Et puis, j’ai rencontré Vladimir qui est webmaster actuellement de seductionbykamal.com. On a acheté le nom de domaine et puis on s’est lancé. Voilà, on en est arrivé là. L’année dernière, j’ai été élu le meilleur blogueur au Maroc par une compétition qui s’appelle le Maroc Blog Awards… donc voilà, tu connais la suite !

Olivier Tu es marocain, pour préciser à nos auditeurs…

Kamal Oui, exactement ! Je suis marocain…

Olivier Mais actuellement tu vis en Europe. Tu es à Berlin.

Kamal En fait, ça fait deux ans maintenant que je fais le tour de l’Europe. L’année passée, j’étais en Pologne. Cette année, je suis à Berlin et je compte aller à Stockholm ensuite l’année prochaine. Oui, je suis en Europe actuellement.

Olivier Donc tu as un partenaire sur Séduction By Kamal. Vous avez construit le site à deux.

Kamal Ce n’est pas vraiment un partenaire mais… Tu sais très bien que quand tu tiens un blog, il faut déléguer un petit peu pour vraiment travailler dessus. Pour tous les trucs techniques, etc., je ne préfère pas m’en occuper. C’est mon webmaster qui s’occupe de ça. Mais on peut dire partenaire.

Olivier Tu lui délègues la partie technique, tout ce que tu ne sais pas faire, tout ce qui t’embête…

Kamal Voilà, exactement. Je me concentre plus sur les articles et sur les produits.

Olivier Est-ce que tu peux nous expliquer comment tu as abordé le virage à partir du moment où tu as décidé de gagner de l’argent grâce à ton blog ? Comment as-tu abordé le virage entre le blog amateur que tu écris un peu pour le plaisir, pour partager du contenu et des articles avec tes amis à vendre un produit ? Comment cela s’est-il passé ?

Kamal Quand le blog commence à grandir, tu sais très bien que tu dois payer des frais. La moindre des choses est de payer les frais du serveur. Si tu continues de faire ça pour le plaisir, tu vas finir bientôt à la rue ! Déjà, c’est un réflexe de blogueur, c’est de commencer à moins utiliser son blog. On commence bien naturellement avec les AdSense, mais on sait très bien que les AdSense ça ne rapporte rien… Et puis, avec les pubs, les bannières, etc., tu gagnes dans les 100 € par mois. Ce n’est pas très suffisant. Je vais le dire carrément. J’ai eu la chance de tomber sur les blogs américains du genre copyblogger et problogger. La philosophie de ces blogs, c’est de carrément sortir des produits et de les vendre au monde. En fait, j’ai trouvé cette stratégie très intelligente. Je me suis donc dit : « Je me lance ». Avoir son propre produit, c’est beaucoup plus intéressant, c’est beaucoup plus excitant parce qu’avec les trucs marketing qu’ils vendent avec, c’est très intéressant pour moi surtout que j’aime ce marketing en ligne. Voilà, je me suis lancé. Je me suis dit : « O.K. Je lance le premier produit. On va voir comment ça passe. Si ça marche, on va continuer sur la lancée. » Pour résumer, on va dire que le virage était le trend qui commençait à apparaitre, à augmenter… donc j’ai tout de suite et tout naturellement commencé à moins utiliser sérieusement le blog.

Olivier Effectivement, moi aussi, ce qui m’a donné l’idée de sortir un produit, c’est tout simplement d’observer ce que les Américains font. C’est clair que les Américains ne comptent pas vraiment sur la pub pour monétiser leur blog. Ce qu’ils font, c’est soit de sortir des produits soit de promouvoir des produits en affiliation. Mais en France, actuellement il n’y a pas énormément de produits en affiliation. Il y a beaucoup moins de produits de qualité qu’on peut promouvoir qu’aux États-Unis. Ce n’est pas forcément évident et j’ai la même démarche que toi. Je me suis demandé « comment monétiser mon blog ? Il faut absolument que je sorte un produit. » Comment as-tu créé ce produit ? Est-ce que tu as demandé à tes lecteurs ce qui les intéresserait ? Ou tu t’es dit : « Je vais sortir ça et je vais essayer de le marketer ». Comment as-tu eu la démarche pour la conception du produit et ensuite pour son marketing ?

Kamal En fait, on va dire que j’ai eu un peu la chance d’avoir une idée qu’il n’était pas vraiment destiné à être un produit final. Pour me démarquer de la compétition – comme tu le sais très bien, les blogs et les sites de séduction sur Internet, ça pousse comme des champignons – moi, j’ai voulu créer une valeur ajoutée. Je répondais personnellement à tous les e-mails, à toutes les lettres personnelles que je recevais. Sur le tout premier blog, j’avais créé une catégorie que j’avais appelé Aide Perso. Les gens m’envoyaient des e-mails. Je traitais e-mails par e-mail chaque jour, chaque nuit, toute la semaine. J’ai fait ça pendant une année. C’était d’ailleurs la première année où je ne gagnais rien. Je faisais ça gratuitement et après j’ai eu cette idée : « Ah tiens ! Ça marche vraiment ce truc par e-mail ». J’ai donc lancé le premier produit qui est le net coaching en séduction. Le client m’envoie un e-mail. Il m’explique la situation et moi je le coache en ligne. J’apporte mon assistance, etc. Le premier produit de Séduction By Kamal était le net coaching en séduction. J’ai eu l’expérience de pratiquer cela pendant une année. Pour le plan marketing, j’ai juste pensé : « On va arrêter le gratuit. On va se lancer sur un truc plus sérieux pour se concentrer sur des gens qui sont vraiment intéressés par apprendre quelque chose ». Ca n’a pas demandé trop de marketing. J’ai juste changé de stratégie.

Olivier C’est intéressant. Tu vendais un service grâce à ton blog…

Kamal C’était le premier produit de Séduction By Kamal. Les e-books viennent après…

Olivier A combien tu vendais ce service ?

Kamal Pour le lancement, j’ai commencé le net coaching à un prix vraiment ridicule : c’était 5 euros pour un e-mail. C’était juste pour inciter et encourager des gens à le faire. Ensuite, je suis passé à 20 €. Maintenant c’est 100 € pour une durée d’un mois à hauteur d’un e-mail par jour.

Olivier Tu continues encore à le faire ?

Kamal Bien sûr ! Bien sûr parce que j’aime faire ça, être beaucoup plus proche de mes lecteurs !

Olivier Ca t’a permis de dégager quel chiffre d’affaires, à peu près, au début ?

Kamal Au début, quand c’était à 5 ou 20 €, c’était dans les environs de 500 € par mois. Ce n’était pas vraiment terrible. Mais ensuite, j’ai commencé vraiment à avoir des demandes perso inintéressantes – du genre le mec qui te paye cinq euros pour te casser la tête toute la journée avec ses questions stupides. J’ai décidé de monter le prix à 100 € pour n’avoir que des personnes qui sont intéressantes et dont je peux moi-même apprendre. Je l’avoue, j’apprends beaucoup de trucs en échangeant avec mes lecteurs. On va dire que maintenant mon chiffre d’affaire est dans les environs de 1000 €.

Olivier Je suis tout à fait d’accord avec toi. Je pense que pour apprendre des choses intéressantes, c’est à la fois d’être coaché et aussi de coacher d’autres personnes. Le fait d’enseigner quelque chose, ça permet de l’apprendre d’une autre manière.

Kamal Exactement, je prends vraiment du plaisir chaque jour à chaque échange et à chaque e-mail. C’est vraiment un plaisir.

Olivier Là, tu es payé pour avoir du plaisir donc.

Kamal C’est ça. Ce n’est pas donné à tout le monde ! Surtout que j’aime bien quand je reçois le dernier e-mail au dernier jour du coaching. Je suis vraiment très content quand je reçois un e-mail de remerciement du genre : «  Kamel, merci ! Tu as changé ma vie ! Maintenant je vois clair dans ce que je dois faire ! » Dernièrement, j’ai eu carrément un homme marié qui était sur le point de divorcer d’avec sa femme. On a travaillé vraiment avec acharnement pendant tout un mois. À la fin, il a réussi à récupérer sa femme et à sauver son mariage. Il était propriétaire d’un restaurant à Paris. Il n’a pas arrêté d’insister et à dire : «  Allez, Kamel, viens chez moi manger ! »

Olivier Waouh ! C’est un client content !

Kamal C’est vraiment un plaisir, oui.

Olivier Comment as-tu ensuite eu l’idée de faire un e-book ?

Kamal L’e-book, c’est toujours les Américains. En fait, j’ai participé à un défi sur un blog dont je ne me rappelle pas l’adresse. Sur un article, il avait dit : « Vous êtes un blogueur ? On va faire un truc pendant trois jours : vous allez sortir votre premier produit.» J’avais relevé le défi. Je me suis dit : « OK, je prends ce truc au sérieux. On va faire la même chose avec tous les autres blogueurs. » Pendant trois jours, ce blogueur nous conseillait : « Allez ! Juste concentrez-vous ! Écrivez sur un seul topic ! » Par exemple, pour la séduction, j’avais choisi Comment aborder. Il avait précisé de ne pas trop parler de tous les aspects de la séduction et d’être spécialisé dans un seul sujet/ topic. Je me suis concentré sur l’abordage. Comme je commençais, je n’en ai pas cru mes yeux. J’en ai fini avec genre 60 – 70 pages. Avec les photos quand tu le mets en PDF, etc., ça fait presque 90 pages. Je me disais : « Waouh !». C’est le premier produit.

Olivier Tu l’as fait en un temps record !

Kamal Oui, oui ! C’était trois jours. C’était le défi.

Olivier Tu t’es concentré pendant trois jours. Tu n’as fait que ça et du coup tu as été très productif !

Kamal Exactement. Je me suis vraiment renfermé sur moi, je suis entré dans ma chambre et je n’en suis pas sorti pendant trois jours. C’était une belle expérience. J’ai réalisé que c’était très facile de produire un produit juste en se concentrant dessus. C’est la détermination de produire quelque chose propre à soi-même.

Olivier J’ai eu la même réalisation que toi. Moi aussi, le fait de produire un produit me paraissait quelque chose d’absolument compliqué, d’un peu écrasant et effrayant. En fait, une fois que tu as fait ton premier produit, tu te rends compte qu’il suffit de te mettre dedans pendant un certain temps. Tu ne fais que ça et tu le fais très, très vite surtout quand tu as l’expérience de produire du contenu en relation avec ça. Après, créer d’autres produits derrière se fait beaucoup plus facilement.

Kamal Exactement. C’est ça l’idée. Et d’ailleurs je dois remercier ce blogueur. Je dois chercher l’adresse de ce blog parce que c’était le point de départ. Vraiment. Sans lui, je ne serais même pas là.

Olivier Comment s’appelle ce premier e-book ?

Kamal Le premier e-book, c’était l’art d’aborder. Je ne me rappelle pas très bien parce que je ne l’avais pas vraiment commercialisé. C’était juste un test. Je l’ai commercialisé pendant une semaine juste pour les lecteurs fidèles. C’était un produit test en fait. Les gens étaient vraiment intéressés. J’ai eu de très bons feed-back. Je me suis vraiment concentré sur le premier produit. Ce n’était pas vraiment un premier produit officiel mais c’était juste pour le test, pour tester mes compétences.

Olivier Pourquoi l’as-tu sorti du marché au bout d’une semaine ?

Kamal En fait, en même temps, ce n’était pas vraiment un produit de qualité. Tu sais très bien que tout dépend de la qualité des produits. Si tu sors un premier produit de qualité, tu vas en vendre après. Personnellement, je n’étais pas vraiment satisfait parce que le produit n’était pas complet. C’était juste sur l’abordage. Je m’étais dit que je devais offrir quelque chose de général, de qualité et après on va faire ça.

Olivier Tu veux dire que tu t’es concentré sur un aspect trop partiel de la séduction. C’est ça ? Tu voulais faire quelque chose de plus complet ?

Kamal Voilà. Exactement. C’était incomplet. O.K. tu sais aborder mais après, qu’est-ce qu’il se passe ? J’ai réalisé que ce n’était pas vraiment quelque chose qui allait aider le lecteur. Je l’ai retiré rapidement pour me concentrer sur d’autres projets.

Olivier Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus ? Je vois qu’il y a plusieurs e-book en vente sur ton blog. Ils sont tous à toi ou tu proposes aussi des e-book en d’affiliation ?

Kamal Il y a des e-book on affiliation, bien sûr. C’est aussi un système de marketing de blog des Américains, que de proposer des produits en affiliation. Moi, ce que je fais sur SPK (pour les intimes), je dis carrément aux gens que je gagne de l’argent avec ces affiliations. Je suis vraiment honnête sur ce point. J’aborde un article naturellement puis je propose le produit. Au final, je dis : « Ecoutez, si vous achetez le produit, je vais toucher une petite commission. Mais si je propose ce produit, ce n’est pas pour toucher cette commission mais parce que je pense que c’est vraiment pertinent et vraiment intéressant ». Je préfère être honnête avec mes lecteurs. Et je pense que ça marche. Je ne faisais pas cela au début mais après, j’ai décidé d’abattre toutes les cartes, d’être 100 % honnête, et ça marche.

Olivier Je pense que tu as tout à fait raison. C’est clair qu’il faut être transparent au niveau de l’affiliation. À partir du moment où tu as donné du contenu de valeur à tes lecteurs pendant des mois ou des années, si tu leur dis : « Hé, j’ai vu ce produit, il est vraiment sympa, je vous le recommande. Si vous l’achetez via mon lien, vous allez pouvoir m’aider à continuer ce blog, etc. », tes lecteurs vont passer par ton lien pour te remercier puisque de toute façon ils ne le payent pas plus cher. Ils seront au contraire enchantés de te donner un petit peu d’argent tout en ayant un produit de qualité.

Kamal Exactement. Après, tu reçois des e-mails : « Merci Kamel pour le produit ! C’est magnifique, c’est super ! » Ça fait encore augmenter mon plaisir, mon bonheur… Quand le client achète un e-book et te remercie après en t’envoyant un e-mail en plus de la commission que tu as, qu’est-ce que tu veux de plus ?

Olivier Tu ne veux rien de plus, c’est ça qui est formidable ! À partir du moment où tu leur proposes un produit de qualité qui est tout à fait transparent sur l’affiliation, les gens sont contents. Ils te remercient. Tu renforces la relation et aussi ton expertise par rapport à eux. C’est toi qui est allé dénicher le produit sympa parmi tous ce qu’on peut trouver sur le marché. Déjà, ça en soi, ça rend service ! Ce n’est pas toujours évident de s’en sortir avec tout ce qui existe sur le marché, de séparer le bon grain de l’ivraie.

Kamal Voilà, exactement. Justement il ne faut pas se permettre le luxe de proposer n’importe quoi, parce qu’ensuite ça ne sert à rien. Par exemple si tu proposes un produit minable que les gens vont bien sûr acheter parce que tu leur as proposé et qu’ils te croient, s’ils sont déçus, crois-moi ils ne vont jamais racheter à nouveau. Pire encore, ils ne vont jamais revenir sur le blog. Il faut vraiment se casser la tête pour trouver le produit.

Olivier Entièrement d’accord. En plus, on passe vraiment des mois et des années pour construire une relation avec nos lecteurs. Ça serait vraiment stupide de la briser en un instant en proposant des produits qu’on ne recommanderait pas à notre mère tout simplement pour gagner un peu d’argent. Ce n’est vraiment pas une bonne stratégie. Je vois que tu vends sur ton blog un livre de séduction pour les femmes.

Kamal C’est le produit en tête !

Olivier Ca m’intéresse parce que je connais un petit peu le marché de la séduction. Je n’ai pas vu de livres pour apprendre aux femmes à séduire. Est-ce que tu peux nous en dire plus par rapport à ça ?

Kamal Au début, c’était une stratégie marketing. Tu sais très bien qu’il y a beaucoup de blogs en séduction. Au moment où je rédigeais mon e-book, mon premier produit sur ma méthode de séduction, je me suis arrêté au milieu et je me suis dit qu’il n’y avait pas de livres pour les femmes et que donc j’allais en faire un. J’ai commencé à m’intéresser à la séduction avec la touche féminine. J’ai décidé de rédiger un e-book pour les femmes même si le blog n’est pas vraiment destiné aux femmes. J’ai décidé de prendre ce chemin est de faire quelque chose pour les femmes pour se démarquer et sortir la tête de la concurrence sur le marché. Ce qui est magnifique en fait, c’est ce e-book est maintenant un livre des éditions Vuibert-Albin Michel en vente en France. La version papier s’appelle la séduction mode d’emploi pour elle. Il est sorti le 1er mai, au mois dernier. C’est un petit peu différent de la version numérique parce que j’en ai écrit davantage et que j’ai abordé d’autres aspects mais ça reste dans le même esprit. Juste pour revenir à ta question principale, la séduction pour les femmes, je n’ai pas vraiment essayé de donner cet aspect technique à la séduction qu’on donne pour les hommes… Tu connais très bien tout ça. J’ai essayé d’écrire des informations sur la psychologie féminine. Par exemple, je me dis que pour séduire un homme qu’il faut commencer par se séduire soi-même. C’est-à-dire développer la confiance en soi et tout ce qui va avec. J’aborde d’un côté un petit peu différent de celui des hommes parce que j’essaye de baser la séduction de la femme sur elle-même, c’est-à-dire sur son physique aussi – on va le dire, soyons honnête… Des petits trucs sexy, la confiance, le relooking et évidemment, des techniques pour vraiment apporter la touche finale.

Olivier C’est très intéressant tout ce que tu viens de me dire parce que déjà on voit que tu as utilisé une stratégie extrêmement intelligente en marketing qui est de se différencier de ses concurrents. Pour cela, tu as eu l’idée de viser une cible qui n’était pas visée, à savoir les femmes. Ça, c’est pas mal. Et on voit que tu t’es adapté à ce marché qui est différent du marché des hommes et que tu as adapté ton produit en fonction de cela. Je trouve vraiment pas mal ton idée de faire un livre papier différent du livre numérique et de continuer de vendre ton livre numérique sur ton blog parce que je vois qu’il est toujours en vente, en même temps que la version papier en vente sur Amazon. Ça te permet de voir le beurre et l’argent du beurre. J’avais déjà interviewé Sébastien Night qui avait sorti un livre papier, non pas pour gagner de l’argent mais surtout pour asseoir son statut d’expert en fait. C’est vrai qu’il y a un certain prestige attaché le livre papier mais par contre c’est clair qu’au niveau des marges, ce n’est pas les mêmes que sur un e-book. Je pense que tu peux confirmer à ce niveau-là.

Kamal Exactement. Je le dis carrément honnêtement : pour ce livre j’ai eu un pourcentage de 6 %, ce qui n’est pas le top ! C’est vrai qu’il y a le prestige d’être un auteur et un écrivain de livres mais sur le côté financier, ça ne rapporte rien, presque rien. Mais c’et intelligent d’avoir la version en ligne qui est toujours en vente mais aussi le prestige d’avoir la version papier avec plus de détails et plus de pertinence, etc. Je pense que c’est une stratégie gagnante.

Olivier Oui, tu prends vraiment le meilleur des deux mondes : la meilleure marge du produit numérique et le prestige du livre papier sans que ce soit finalement le même produit. Est-ce que des femmes achètent le livre papier ensuite elles achètent le livre numérique ou l’inverse ? Ou bien en général elles n’achètent qu’un seul exemplaire ?

Kamal Je ne peux pas te dire grand-chose parce que le livre papier n’est en vente que depuis deux ou trois semaines. Je ne sais pas vraiment ce qu’il va se passer. Je n’ai même pas annoncé la nouvelle à mes lecteurs et à mes lectrices que la version papier est déjà en vente sur Amazon, aux Galeries Lafayette, etc. Je ne sais pas comment cela va se passer en fait. C’est une question très importante à laquelle je pense. Je n’ai pas vraiment envie de décevoir les lectrices parce que la version en ligne est presque la même que celle papier, qui donne un petit peu plus de détails :  j’ai abordé l’aspect de la communication, c’est-à-dire que pour séduire il faut savoir communiquer, donc j’ai glissé un chapitre complet sur la communication. Ce chapitre n’est pas sur la version en ligne. Je ne sais pas vraiment, ça risque d’en décevoir quelques-unes parce qu’elles vont se dire : « O.K. je me suis payée la version en ligne qui coûte 20 €. Celle en papier est à 15€ alors que ce sont les mêmes alors c’est une perte d’argent… » Et perte d’argent, c’est client déçu. Et client déçu, c’est « tu ne le reverras jamais ». Je pense que je vais dire… Je ne sais pas… Je dois penser à ça.

Olivier Ok, en tout cas, on voit que tu as une stratégie à long terme avec tes clients. Tu n’es pas là pour gagner de l’argent et pour les décevoir. Je pense que l’essence d’un business qui dure, c’est : d’avoir des clients satisfaits, de leur fournir vraiment des produits d’excellente qualité et des clients qui continuent à être fan, à la fois à lire ce qu’on leur donne gratuitement et à acheter nos produits… Parce qu’ils sont top , parce qu’ils adorent ça. Est-ce que tu peux nous dire où est-ce que tu en es en termes de chiffre d’affaires aujourd’hui avec ton blog ?

Kamal En plus des 2500€ en moyenne pour les e-books, il y a toujours le produit du net coaching. Il y a aussi des produits d’affiliation, des petits parfums que je propose en ligne… On va dire que ça fait en moyenne dans les 4000€ par mois.

Olivier 4000 € par mois ! Waouh ! Donc, c’est vraiment pas mal ! Du coup, c’est ton travail à temps plein ? Ou tu fais quelque chose à coté ?

Kamal Pour le moment, je fais un truc à coté. Je travaille dans une société mobile, c’est toujours du marketing en ligne. Mais je suis là-bas juste pour l’expérience, parce que je compte vraiment me lancer et me concentrer sur mon blog. Donc oui, on va dire qu’en termes de chiffres d’affaire, je fais dans les 6000 € en plus de mon travail par mois.

Olivier Waouh. D’accord. Et donc tu n’as pas envie un jour de quitter ton travail puis de pouvoir vivre le style de vie que tes revenus sur internet te permettent ? Parce qu’avec uniquement tes revenus sur internet, tu peux voyager partout dans le monde, tu peux facilement automatiser ton business. Tu peux vivre un peu la semaine de 4 heures de Tim Ferris.

Kamal C’est en fait mon projet de l’année prochaine. Comme je l’ai signalé au tout début, je suis en train de voyager et de voir le monde. Je suis en train de chercher la place parfaite qui sera ma parfaite inspiration. L’année prochaine je vais me concentrer à 100% voire même à 200% sur mon blog, juste pour vivre le plaisir d’être libre et de travailler ces fameuses 4 heures par semaine.

Olivier Ecoute Kamal : Merci ! Je pense qu’on a eu pas mal de choses intéressantes aujourd’hui. Est-ce que pour finir tu pourrais donner un conseil à ceux qui se lancent dans le blogging et qui voudraient aussi avoir une réussite comme toi ?

Kamal Pour le blogueur, je vais juste vous inviter à vous inspirer de mon parcours parce que j’ai commencé à bloguer par pur plaisir, même pas pour chercher à gagner ma vie à travers un blog. Commencez à vous faire plaisir. Ecrivez, écrivez et écrivez encore. Gagnez de l’expérience. Réalisez vos premiers produits – et ne faites pas d’AdSense. Puis voilà. Surtout faites-vous plaisir et ça va venir. Croyez-moi, ça va venir. Concentrez-vous sur la construction de votre première société en ligne. Ça se base sur la confiance, sur la relation, sur le plaisir. A mon avis, [la réussite] vient après.

Olivier Merci beaucoup Kamal. Je suis entièrement d’accord avec toi. Merci d’avoir donné toutes ces informations très intéressantes. A bientôt pour de nouvelles aventures !

Kamal Je te remercie Olivier. A très bientôt. Merci beaucoup de m’avoir reçu !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Seduction By Kamal,blogueur professionnel,kamal seduction,seduction kamal,kamal,seductionbykamal,blogueurs professionnels,kamel seduction,blogueurprofessionnel com,seduction by kamel
Related Posts
Showing 34 comments
  • ludovic

    Intéressant tout ça surtout que le blog de Kamal est très bien référencé donc je ne mets pas les revenus en doute mais beaucoup de novices te demanderont (à juste titre) ou sont les preuves ?

  • Sébastien Coste

    Interview très intéressante Olivier !

    Avoir des exemples concrets comme celui de Kamal donnent beaucoup de crédibilités.

    Merci beaucoup

    Sébastien

  • Gilles (Objectifs Liberté)

    C’est intéressant mais tous les blogueurs vendent du coaching via un service ou des ebooks. Est ce que tu connais Olivier, des blogueurs qui se sont mis à vendre des produits physiques ?

    On voit aussi tous le travail en amont de Kamal qui a passé un an à travailler dur sans être rémunéré.

    D’ailleurs le fait que Kamal soit marocain me fait penser, pour les pays francophones africains que le blogging est une activité surement très rentable car les salaires moyens et le cout de la vie sont inférieurs aux nôtres. Cela en fera ou en fera sans doute des concurrents redoutables pour les blogueurs pro.

  • Rémy Bigot

    Toujours bon d’écouter des personnes ayant réussi dans des domaines bien différents grâce à leur blog.
    Même si je ne suis plus vraiment un débutant dans le domaine, il y a toujours une phrase qui donne des idées, ou des voies nouvelles.
    Merci pour la partage à vous deux !

  • Joan Bron

    Sympa à lire, merci pour le partage.

    Je me demande juste pourquoi il n’y a pas de formulaire d’inscription + autorépondeur sur la page d’accueil ainsi que sur toutes les pages, d’ailleurs.

    Quand on sait que l’argent est dans la liste, c’est selon moi la prochaine étape pour vous, Kamal :o) (je donne pas des leçons, j’essaie d’apporter ce que je sais pour le bien de tous :o) )

    Amicalement
    Joan

  • kamal

    Ludovic,

    Tu sais, loin du Marketing et du monde du bloguing, et sans vouloir tomber dans le piège de l’arrogance gratuite, je ne suis pas le genre de mecs qui ont BESOIN de prouver aux autres pour s’affirmer. Si les novices veulent croire, ils sont les bienvenus, s’ils ne veulent PAS croire, ils sont aussi les bienvenus 😉

    Gilles,

    D’après mon expérience, je dois t’avouer que tu n’as pas à te soucier de la concurrence des bloggueurs en Afrique francophone, car, dans la majorité des pays là bas, ils n’ont pas la chance de réaliser des transactions  » en ligne « . Quand je vivais au Maroc, je gagnais 50$ par mois via google Adsense, qui était LE seul canal de monétisation possible. Et pour recevoir leur chèque, je devais me déplacer vers une autre ville, aller à une banque Américaine ‘(City Bank)… tout ça pour te dire que c’est très, TRES compliqué…

    A titre d’exemple, au Maroc, nous n’avons pas le droit d’avoir un Paypal. (pourquoi? allez savoir…) et donc pour vendre un produit/service en ligne, il faut avoir une potion magique. J’ai eu la chance d’être en Europe, dès que j’ai mis mon pied sur le sol Européen, j’ai ouvert un compte bancaire, un Paypal etc etc…et j’ai lancé mon Business. Donc mon ami, peace, no stress, there is no competition out there 😉

    Joan,

    Et bien si mon ami, il y a déjà un autorépondeur sur le blog, j’offre un ebook gratuit en téléchargement – pour le télécharger, il faut s’inscrire à la newsletter 😉

    • Mokhtar

      Bonjour Kamal , moi je suis tunisien et il est vraiment difficile de se faire payer avec un blog . a part adsense qui paie par western union les seuls moyens de se faire payer sont le mandat postal et le chèque . C’est vraiment malheureux de ne pas pouvoir faire un compte paypal pour se faire payer !

  • Laurent (Apprendre la Photo)

    Interview très intéressante !

    Je pense qu’une des leçons à en retirer c’est qu’il faut également profiter du voyage, comme tu l’as souvent dit Olivier 😉 Lancer son blog c’est aussi un excellent moyen d’apprendre dans son domaine de prédilection, d’autant plus qu’on développe son blog (plus de visiteurs = plus de leçons potentielles).

    Bref, je pense que le succès tient beaucoup à la passion et au fait de commencer « juste pour le plaisir » (donc sans penser uniquement au fait de monétiser son blog).

  • Jennifer (Tendre Création)

    Encore une fois, merci Olivier pour cette interview !

    Kamal, je ne connaissais pas ton site, et j’ai trouvé ton parcours très interressant à tout point de vue ! Tout ce travail que tu as fait en amont, les idées nouvelles ensuite que tu as su développer (le fait d’être sur un produit pour les hommes et se dire ‘il n’y a rien pour les femmes’ et si je créé quelque chose).
    On ressent aussi une grande sincérité de ta part dans ton travail et la relation avec les autres.

    A olivier
    Suite à cet interview (et celle aussi de Sebastien night) , je me suis posée également une question : on voit souvent des blogueurs professionnels ‘homme’, mais est ce qu’il y a aussi beaucoup de femmes ‘blogueuses professionnelles’ ?

  • Rémy Bigot

    Jennifer, oui bien sur.
    Les blogueuses pro commencent à sérieusement arrivés, notamment dans les domaines de la mode et de la cuisine.
    Il y en a une aussi dans l’immobilier et les moyens de gagner de l’argent dans ce domaine.
    Il y a aussi des réussites sur le web québécois.
    Plus toutes celles que je connais pas !

  • MIREILLE

    J’ai trouvé cet interview superbe car ça nous prouve qu’avec l’amour de sa passion, le travail et la détermination, on arrive à trouver une voie de sortie pour gagner correctement sa vie.
    Félicitations à Kamal, il va faire d’autres émules telles que moi, merci à Olivier de nous montrer des exemples de développement tels que celui ci.
    J’ai retenu une leçon, commencer d’abord par passion à partager, puis s’organiser pour être un professionnel.

  • Julien

    Interview très intéressante !
    Bravo à toi Kamal pour tes réalisations 🙂

  • Olivier

    Merci pour vos commentaires 🙂 .

    Gilles

    Est ce que tu connais Olivier, des blogueurs qui se sont mis à vendre des produits physiques ?

    Sur la blogosphère Française, non, mais sur la blogosphère Anglo-saxonne, tout à fait. C’est dont tout à fait possible 😉 .

    Laurent, exactement, l’itinéraire est tout aussi important que la destination 😉 .

    Jennifer

    on voit souvent des blogueurs professionnels ‘homme’, mais est ce qu’il y a aussi beaucoup de femmes ‘blogueuses professionnelles’ ?

    Sur la blogosphère Française, je n’en connais pas (mais les blogueurs pros sont très rares), mais sur la blogosphère Anglo-Saxonne, il y a de nombreuses femmes qui ont réussies, même si à priori il y a plus d’hommes que de femmes.

    Donc c’est tout à fait possible, surtout ne laisse pas ce genre de pensées limitantes te bloquer 😉 .

  • Pascal

    A l’attention de Jennifer
    Oui, il y a des blogs tenus par des femmes et qui fonctionnent très bien. Je te conseille d’aller voir ce que fait une canadienne -http://www.stephaniehetu.com/ dont je lis souvent les articles sur le marketing. Je pense (vu le ton de son site) que tu peux même te permettre de la contacter directement. Elle a une bonne réputation sur le net et elle sait de quoi elle parle.

  • Jennifer (Tendre Création)

    Merci pour le lien du blog de Stéphanie Hétu, je ne connaissais pas son site.

    Olivier, non cela ne va pas me bloquer de me dire qu’il y a très peu (voir pas) de femmes blogueuses pro en France. Finalement c’est un petit challenge de plus à relever ! 🙂

  • Argancel

    Une belle interview. Le parcours de Kamal est très inspirant. Comme quoi il suffit parfois de se lancer pour que ça marche 🙂

  • alteriche

    Merci pour cette interview et surtout pour ces conseils simples mais de bon sens Kamal 😉

    @Kamal (et Olivier dans une moindre mesure):
    N’as-tu pas peur avec un business de « blogueur pro » que tout s’écroule du jour au lendemain?
    Les succès se défont aussi vite qu’ils se font sur internet. Bien sûr le dynamisme, l’enthousiasme, la pugnacité, l’inertie font que le cercle peut continuer à être vertueux.
    Mais au final cela nécessite un travail d’arrache-pied, toujours plus intense et soutenu. Au final, on est loin des business automatisés et du modèle « semaine de 4h »: alors qu’on pense être libre en bloguant (lieu, heure), on devient asservi à ses publications, sa notoriété, son trafic…etc.
    Non?

    @Rémy:
    Le nom de la blogueuse (pro) en immobilier que tu évoques ne me vient pas spontanément à l’esprit!?
    Peux-tu éclairer ma lanterne. Merci d’avance 😉

  • DocG

    « l’itinéraire est tout aussi important que la destination  »
    oui je crois que le bonheur est le chemin

    bravo pour cette expérience

    et vive les femmes blogueuses

  • Mohamed Semeunacte

    Bravo Kamal pour ton parcours, je connais ton blog de reputation. C’est bien que ca marche autant pour toi.
    Le coaching par email m’a donne des idees, merci beaucoup 🙂
    La drague pour les femmes c’est vrai que la niche est quasiment vide, en fait on aurait plutot tendance a penser que ce sont les hommes qui doivent faire le premier pas et donc qu’ils doivent apprendre a faire ce premier pas.

    Encore bravo et merci pour a toi ainsi qu’a Olivier pour cet interview.

    Mohamed Semeunacte

    .-= Dernier Article de Mohamed Semeunacte…Que Dit Votre Corps A Vos Interlocuteurs ? (Partie 1) =-.

  • Sandrine

    Interview très intéressant et très encourageant. Je suis une blogueuse camerounaise et même si il est vrai que nous ne sommes pas encore très avancé avec internet, il n’en demeure pas moins que la machine est en marche et qu’avoir des conseils de personnes qui ont réussi dans le blogging donne envie de faire avancer les chose chez nous.

    Merci.

  • michele

    Intéressant mais je n’y croit pas ! quelle compétence Kamel a t-il pour converser avec les gens qui ont des problèmes de coeur ? est- t-il capable d ‘écrire un livre ?
    bah, bah, bah……. baratin tout ça !

  • kamal

    Michele,

    Est-ce que tu as au moins écouté toute l’interview ? est-ce que tu as pris la peine de tout lire ?

    J’ai clairement dit à Olivier que mon livre a été publié chez Albin Michel 😉

    Allez, ce petit lien va surement te faire plaisir : http://amzn.to/ahhHfV

    Ou si tu veux même, donne-moi ton adresse, je te filerai une copie gratuite, avec grand plaisir 😉

  • Cedric

    Perso je suis fan de Kamal, il a vraiment de bons conseils pour les célibataires un peu timide ^^ Je visite régulièrement son blog, qui possède de très bons articles. Parfois ca m’inspire pour faire mes propres articles. Merci Kamal et longue vie à ton blog 😉 Bon week end !

  • Donald Saint-Ange

    Salut Olivier,

    Ça environ un mois que j’ai eu la chance de connaitre votre blog. C’est déjà excitant. Félicitation pour cette superbe interview réalisée pour le bien de tous. Question pour Kamal: Quels conseils pourriez vous donner a des gens comme moi qui vivent dans des pays sous développés et qui n’ont pas accès a des comptes Paypal pour ses transactions. Pensez-vous que moi qui vis en Haiti et qui a l’habitude de voyager aux USA et autres pays peut ouvrir mon compte la-bas sans y habiter pour faciliter mes transactions quand je crée mon Blog? Si oui comment procéder?

    Donald

  • Dimitri

    Je suis aller voir son site !

    Très bonne présentation… C’est le thème de la séduction quoi..!

    À la réussite et à la relation avec le monde! 🙂 Merci internet

  • Xavier

    super intéressant,

    c’est vraiment très motivant. me redonne de l’énergie pour toujours continuer à progresser dans mon objectif  » qui est de batir un véritable empire financier grâce à Internet.

    Merci olivier

  • Paramelle France

    je trouve ca vraiment interessant!!! Merci pour les infos! france

    • Paramelle France

      blogueur a 6000euros/per months!!! congratulations!!!

  • abdellatif

    juste une remarque pour kamal concernant les comptes paypal au maroc; et beh oui c’est officiel depuis 2011..mon compte paypal maintenant est vérifié grâce à my-ecard de SGB (société générale ) et c’est une carte crédit/débit; elle accepte des virements depuis paypal et ça je le fais toujours,demande ça à rayan il te le confirmera..et ce n’est pas que SGB,les autres banques aussi ..le seul inconvénient c’est que tu peux pas dépenser plus que 10000 dh/an(pour les marketers d’internet je pense pas qu’ils ont besoin de dépenser à moins s’ils veulent s’acheter des services) mais tu peux accepter le maximum des montant autorisé par paypal. merci à toi olivier

  • Luc Geiger

    Merci olivier,
    Très inspirant ce kamal
    A bientôt
    Luc mister-no-stress

  • Luc mister-no-stress

    Bonsoir Olivier,
    J’aime bien le coté très « je montre tout à mes lecteurs ».
    Manifestement l’honnêteté et la transparence marchent bien !
    Ca me plait bien !
    Merci et à bientôt
    Luc Mister-no-stress

  • Sylvia Assani

    merci pour cet interview!c'est vraiment interessant et je me souhaite de réussir comme Kamal! bonne chance pour l'avenir!

  • Hyacinthe Adjeh

    tout simplement merci a olivier et a kamal

  • stéphane

    Très intéressant ce blog ,à 6000 euros par mois ,chapeau !

Leave a Comment

127-bloguer-comme-un-pro-est-ce-fait-pour-vousAlex