Résultat du concours

par Olivier Roland

Après que de nombreux lecteurs l’aient réclamés, voici enfin le résultat du concours lancé avec Sébastien – de mon coté du moins, je laisse à Sébastien le soin d’annoncer ses résultats 😉 .

Pour mémoire, l’objet du concours était de voir qui le plus rapidement de nous deux allait créer un site profitable, en suivant ces règles :

  • Ne pas utiliser nos véritables noms
  • Ne pas utiliser nos sites et listes existantes
  • Ne pas faire une mention directe ou indirecte de ce blog sur nos sites, qui pourraient conduire des personnes à le trouver
  • Ne pas travailler plus de 5 heures par semaine dessus
  • Ne pas dépasser 50 € de budget max (hébergement compris)
  • Récupérer le plus vite possible l’investissement initial

Sébastien, uniquement un produit qu’il aurait lui-même créé, moi en utilisant uniquement l’affiliation (pas de création de produit),.

Le concours se terminait officiellement le 15 juin, donc le moins qu’on puisse dire est que je suis un peu en retard pour les résultats ! Mais les voici sans plus attendre 😉

Le site

Le site que j’ai créé est évidemment un blog, intitulé Comment créer son entreprise, en utilisant un nom de plume pour garantir que l’on ne me reconnaitrait pas, “Claude Pérez”.

Ma stratégie était d’écrire des articles ciblés sur des mots-clés identifiés avec ma méthode “Avalanche” que j’ai dévoilé aux membres du club privé Blogueur Pro (et dont les participants à la conférence “Séduire le client” en mars ont eu un aperçu lors de ma présentation), pour ensuite le convertir en prospects avec un pop-up leur proposant de s’abonner à newsletter sur la création d’entreprise, dans laquelle je leur aurai donné de l’excellent contenu pour construire Autorité et Relation, tout en leur proposant des produits en relation avec la création d’entreprise.

Je ne vais pas m’étendre d’avantage sur la stratégie à laquelle j’ai réfléchi, ce que vous comprendrez en lisant les résultats ci-dessous 😉

Les résultats

Les résultats sont simples : je n’ai pas gagné un centime avec ce blog et surtout, je ne m’en suis quasiment pas occupé. Vous comprenez donc qu’il est inutile que je développe la stratégie que je comptais utiliser puisque ce résultat ne prouve ou n’infirme pas qu’elle peut fonctionner 😉 (bien que je l’ai appliqué avec succès sur des muses créées il y a 2 ans).

Pourquoi cet échec ? Plusieurs raisons à cela :

  1. J’ai présumé de ma motivation pour accomplir un tel projet
  2. J’ai sous-estimé le désavantage que me donnerait mon séjour de 15 jours en Inde (sans travailler) juste au début du concours
  3. Je n’avais pas imaginé que dès mon arrivée aux USA (le 2 juin) mon voyage serait si intense et me laisserait si peu de temps (et de motivation) pour m’occuper du projet

En effet sur le coup, ce concours me semblait être une bonne idée, quelque chose de fun et intéressant à accomplir, mais très rapidement, cela m’est apparu au contraire comme une corvée sans grand intérêt qui me prenait du temps alors que j’aurai pu le consacrer à quelque chose d’infiniment plus intéressant, comme écrire un article pour Blogueur Pro ou Des Livres Pour Changer de Vie à la place, ou lire un bon livre, ou passer du temps avec mes amis, ou profiter pleinement de mes voyages.

Bien que faire ce concours aurait été intéressant pour mes lecteurs, il s’est finalement révélé de très peu d’intérêt pour moi : qu’allais-je apprendre, dans cette histoire ? Allais-je apprendre de nouvelles connaissances, développer de nouvelles compétences, tout en m’amusant ? La réponse a ces trois questions s’est très vite révélée être “non”. Et en fait, l’échec du concours en lui-même semblait se révéler plus intéressant pour moi, car lui m’apprendrait quelque chose : malgré mon succès je peux encore me disperser, malgré mon engagement public je peux rester démotivé (contrairement à mon défi fou qui avait incroyablement fonctionné pour moi sur mon blog précédent) si je n’ai pas suffisamment réfléchi avant de me lancer dans l’action à ce que je vais en retirer concrètement et si le processus en lui-même va m’amuser.

Or pour que le processus m’amuse, il faut que j’apprenne quelque chose de nouveau, que je développe une nouvelle compétence. Comme je l’avais indiqué dans ma chronique de Strengths Finder 2.0,  mes forces sont presque toutes liées à l’envie, au besoin d’apprendre et de comprendre, si bien que je prend autant de plaisir dans le processus de l’apprentissage que dans ce que j’apprends (ce qui peut être dangereux et pousser à l’inaction, mais c’est une autre histoire).

Bref, ce concours m’a très rapidement ennuyé. J’ai écrit un article juste avant de partir en Inde, Vaincre les obstacles de la création d’entreprise, un autre 15 jours après mon retour, Comment trouver votre idée d’entreprise ? puis je me suis contenté de traduire quelques articles de business de Steve Pavlina, puisqu’il a passé tout son blog en “open source”, permettant à tout le monde d’utiliser son travail.

Etre imparfait et se bouger quand même

Je sais qu’un certain nombre d’entre vous attendait le résultat du concours pour en apprendre plus sur des stratégies pour démarrer sur Internet, et j’en suis désolé. Cependant, je propose que vous preniez cet échec comme une preuve qu’un être humain, quelque soit son succès, restera toujours imparfait et que ce n’est pas parce que vous êtes imparfait que vous ne pouvez pas réussir.

Malgré mon succès il m’arrive encore d’avoir des échecs, comme vous pouvez le voir ici même, et j’espère que ce résultat et cet article seront une inspiration pour vous à chaque fois que vous subirez un échec vous aussi. Malgré cela mon entreprise se porte à merveille (ma comptable vient juste de m’indiquer le CA de l’année et il est incroyable ! J’écrirai un article dès que les résultats seront officiellement publiés 😉 ) et je suis en train d’achever à San Francisco un merveilleux voyage de 3 mois qui m’a emmené à Durango, Los Angeles, Montréal et Québec, un incroyable road trip aux USA de San Francisco à Las Vegas, en passant par le Yosemite Park et le Grand Canyon, San Diego puis à nouveau San Francisco où j’ai rencontré des entrepreneurs absolument extraordinaires (par exemple Patri Friedman qui va créé un pays “startup” en construisant des habitations en dehors de toute juridiction dans les eaux internationales).

Bref, ce n’est pas ce petit échec qui va m’arrêter, surtout quand toute ma vie ressemble incroyablement à ce dont je rêvai depuis des années. Je ressens beaucoup de gratitude pour tout ce que j’ai, pour toutes les personnes qui m’ont aidé, pour les compétences et le succès que je me suis autorisé à avoir, pour l’argent que je me suis autorisé à gagner, pour les voyages que je me suis autorisé à vivre, pour vous lecteurs qui me suivez, pour mes clients qui me font confiance et qui m’envoient des vidéos géniales 😉 .

La leçon que j’en tire est que je vais réfléchir à deux fois avant de m’engager dans des activités qui me dispersent sans rien m’apporter. Tim Ferris m’a dit récemment qu’il n’est pas un expert en productivité, il est un expert pour se concentrer sur ce qui importe vraiment, et c’est que je n’ai pas fait là. Une bonne leçon, qui m’évitera sans doute de m’engager dans d’autres projets inintéressants pour moi à l’avenir. Je comprend encore davantage que ce qui est le carburant de ma motivation, c’est le désir d’apprendre et de me dépasser, et que sans cela je n’ai pas une grande rigueur. Je pense que c’est le cas de beaucoup de personnes, que la rigueur est surtout une forme de motivation, comme l’explique cet excellent article, La Discipline est une illusion; Motivez-vous à la place.  Je le savais déjà avant, et c’est pour cela que j’insiste tant dans mon livre et mes vidéos sur le fait de créer un blog autour de quelque chose qui nous passionne, mais maintenant je le sais un peu plus pour moi 🙂 .

Bref, je n’irai pas jusqu’à dire que je pratique ce que j’enseigne, mais vous avez saisi l’idée.

L’échec n’est qu’une étape dans notre parcours, l’échec n’est qu’un accroc dans notre vie, il nous apprend quelque chose d’inestimable dont nous devons tirer parti pour continuer notre chemin et réaliser ce qui compte vraiment pour nous malgré notre imperfection.

Pour compenser, j’ai réalisé des interviews d’entrepreneurs et blogueurs incroyables que j’ai rencontré aux Etats-Unis, que je publierai prochainement. Je pense que vous serez étonné, donc restez branchés ! 😉

Edit : les interviews ont été publiées. Il s’agit de l’interview d’un célèbre blogueur américain, et du « super-célèbre » écrivain Tim Ferriss : Comment Pat Flynn gagne 20 000$ par mois avec son blog et Tim Ferriss : la vérité sur La semaine de 4 heures. Je pense qu’ils devraient vous plaire 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts
Showing 27 comments
  • Cécile

    Je pense que tu as fais le bon choix en te concentrant sur ce qui t’apportais quelque chose de nouveau, tes voyages, par rapport à quelque chose de redondant.

    Ce que tu dis est très juste : on n’a pas assez d’énergie pour se disperser, et il faut découvrir les carburants qui font marcher nos moteurs internes. Dans ton cas apprendre et se dépasser.
    Merci pour ce retour qui montre à tout le monde qu’on peut être « au top » et quand même se tromper et surtout que ce n’est vraiment pas la fin du monde.

    Hâte de voir tes interviews. Bonne continuation. Jusqu’à quand seras-tu aux États-Unis ?

    • Olivier Roland

      Hello Cécile,

      Si tout va bien je serai de retour en France le 1er septembre 😉

  • Romain

    Hello Olivier,

    Après « Soyez imparfait », peut-être que cette expérience donnera lieu à une vidéo : « Apprenez à dire NON. » Car refuser une proposition, ce n’est effectivement pas si facile qu’on pourrait le croire.
    – Refuser de sortir voir une connaissance alors qu’on avait prévu de travailler sur ses propres projets.
    – Refuser un pari car il risque de n’avoir au final que peu d’intérêt.

    Le tout est de savoir ce qu’on retire de vraiment positif dans chacune de nos expériences.

    « Tim Ferris m’a dit récemment qu’il n’est pas un expert en productivité » – Phrase glissée comme ça subtilement 😉

  • Florent de EO.TV

    Salut Olivier et merci pour ce bon retour d’expérience qui a peut-être plus de valeur que si tu avais réussi le challenge.

    Ton article démontre bien l’importance d’être passionné par ce qu’on fait. Et je trouve que ça crédibilise davantage le message que tu fais passer aux blogueurs (dans ton livre, tes formations) sur le fait qu’il faut trouvés une niche que l’on aime.

    La petite subtilité que nous apprenons aujourd’hui, c’est que la passion ne doit pas nécessairement porter sur la thématique (en choisissant entrepreneuriat tu es resté assez proche de tes thématiques de prédilection)… Elle doit plutôt porter sur l’action.

    Car c’est la mise en action qui donne de la valeur à une idée… Les meilleures idées du monde ne valent rien tant qu’elles ne sont pas mises en oeuvre. Quand on a pris conscience de cela, il est alors judicieux de concentrer ses efforts sur les projets qui seront plus enclins à mobiliser notre énergie.

    En tout cas, bien content que ce challenge ne soit pas laissé lettre morte.

    Au plaisir de suivre tes aventures ! 😉

  • fabrice

    Je comprend que tu es eu du mal à trouver du temps en effet!

  • Vincent (blog tennis concept)

    Bonjour Olivier,
    L’ idée du concours-défi avec Sébastien était une très bonne idée et a su attirer l’attention de nombreux lecteur (avec de nombreuses relance).
    Donc la deuxième leçon, que j’en ai tiré personnellement, c’est qu’une idée super-vendeuse au départ pouvait ne pas aboutir;
    Merci de m’ avoir intéressé à ton concours, merci de ton honnêteté et merci d’avance pour tes prochains posts.

    • Olivier Roland

      De rien Vincent, merci pour ton message ! 😉

  • Emmanuel (BlogEmmanuel)

    C’est une très bonne idée de Romain un billet ou vidéo « apprenez à dire non ».

    Cela n’est effectivement pas facile, surtout que les billets « dites oui », « rendez service », « soyez le plus sympa » pleuvent un peu partout ces derniers temps ;-

    • Olivier Roland

      Hello Emmanuel,

      Je vais réfléchir à cette idée, mais comme tu l’as vu j’ai encore des progrès à faire dans ce domaine 😉

  • Gino Lemoine

    Salut Olivier,

    Cet article est à l’image de la personne que j’ai rencontré à Montréal, une personne authentique qui aime partagée sa passion et ses connaissances.

    La motivation est importante pour réussir un projet, si on ne s’investit pas comme il faut, ce ne sera pas un succès automatique même si c’est fait par un pro.

    On s’aperçoit que tu es une personne honnête, tes clients pourront donc avoir confiance en tes garanties pour tes produits. tu prouves avec ce billet que tu es humain et que ta parole est d’or.

    Bravo

    Gino

  • parieurweb

    Salut Olivier, je suis un peu déçu que ce concours n’ait pas tenu toutes ses promesses. C’était une excellente idée, j’en attendais beaucoup. C’est bien dommage. Mais il est vrai que tu ne peux pas être au four et au moulin.
    « Cet échec » montre surtout une chose: ce n’est pas si simple que cela de développer un blog à succès. Les ingrédients principaux sont la motivation et du temps. La preuve en est, et c’est d’ailleurs ce que tu as toujours dit dans tes vidéos.
    En tout cas j’apprécie ta façon te prendre tes responsabilités face « cet échec » ( tout est relatif). Tu ne t’es pas défilé et c’est tout à ton honneur!

    • Olivier Roland

      Merci pour ta compréhension, parieurweb 😉

  • BK

    Olivier, bonsoir,

    Au départ, ce concours ne me semblait pas très valable dans la mesure où Sébastien et toi ne proposiez pas le même type de produit et ne disposiez pas du même temps pour le mettre en route. Tout ça ne pouvait donc pas prouver grand chose.

    Cela étant, au plan du buzz ce projet était, en revanche, assez génial.

    Mais à présent qu’il tombe à l’eau, son coté « génial » se transforme en son inverse et beaucoup de gens vont être déçus. Anti-buzz !

    Bon, perso je dois bien avouer que j’avais complètement oublié ce pari. Il a fallu que ton honnêteté me le rappelle avec cet article.

    Alors maintenant, entre la déception que tu n’ais pas tenu tes engagements, et la sympathie que tu t’attires en montrant autant d’honnêteté… mon coeur balance !

    Mais l’entreprise était périlleuse. Je ne crois franchement pas que ce soit le cas ici, mais on peut quelquefois se torpiller pour un bon bout de temps pour beaucoup moins que ça.

    Enfin, peut-être pas quand on fait preuve, comme toi, de l’intelligence suprême de la sincérité.

    Bernard

  • Thierry Valker

    Salut Olivier

    Un petit retour sur les chiffres de sébastien aurait-été intéressant également.

    • Olivier Roland

      Hello Thierry,

      Je sais, mais je préfère laisser à Sébastien le soin de le faire lui-même. Je sais qu’il était en vacances récemment, donc il va sans doute en parler bientôt !

  • Piotr de Bien Voyager

    Tu rappelles une règle fondamentale.
    Sans travail et sans motivation, le succès ne tombe pas tout seul…

    Au moins, c’est clair 😉

  • Karym

    Aaah ! Je suis un tout petit peu déçu mais je comprends parfaitement tes arguments. On ne peut pas se concentrer sur 36 choses à la fois. Tu nous donnes déjà tellement dans ta formation blogueur-pro.

    Pour ma part je viens de laisser tomber ma précédente idée de blog pour une nouvelle qui me motive bcp plus. En 3 semaines j’ai fait l’équivalent de 3 mois de boulot sur mon blog précédant. Chaque jours je me donne des taches a accomplir et pour le moment j’avance vite et bien. Donc : OUI, c’est parfaitement vrai, il faut se concentrer sur ce qui nous passionne uniquement.

    Ton conseil sur les scanners m’a bcp aidé. 🙂
    Je n’ai pas encore acheté le livre mais je pense le faire très bientôt.

    • Olivier Roland

      Super Karym, surtout accroche-toi à ton projet, il n’est plus temps de te disperser ! 😉

  • William

    Bonjour Olivier,

    Même si les résultats ne sont pas au rendez vous, tu as eu le courage de les présenter publiquement, alors qu’un certain nombre de personnes t’attendent au tournant. C’est tout à ton honneur.

  • Olivier Roland

    Merci à tous pour vos commentaires ! Cela me fait plaisir de voir que dans l’ensemble vous me soutenez et me comprenez. Vive mes lecteurs ! 😉

  • xavier

    C’était à donc à R près le R de réaliste…..

    et pour les projets que l’on veut tenir…. rajouter un M à smmart

    Spécifique Mesurable**** Motivant**** Accessible Réaliste Temporellement défini…..

    Et d’autres réussites t’attendent….
    Entre autres celle que tu fais connaitre à tes élèves….
    Quand on voit le résultat…..quelle plus belle réussite que d’arriver à la transmettre ses découvertes à tant et tant d’autres élèves?

    De cet article qui me concerne beaucoup je retiens la phrase de Tim Ferris (je traine partout son livre et il est rare que je ne l’ouvre pas près de 3 fois par jour pour vérifier le terme exact qu’il a employé ou pour développer une idée qui me revient… ou tout simplement…pour le plaisir.)
    Je reteins ce qu’il t’a dit « qu’il n’est pas un expert en productivité, il est un expert pour se concentrer sur ce qui importe vraiment »,… en fait je retiens surtout la leçon que tu en tires: «  »La leçon que j’en tire est que je vais réfléchir à deux fois avant de m’engager dans des activités qui me dispersent sans rien m’apporter. Tim Ferris m’a dit récemment qu’il n’est pas un expert en productivité, il est un expert pour se concentrer sur ce qui importe vraiment, et c’est que je n’ai pas fait là. Une bonne leçon, qui m’évitera sans doute de m’engager dans d’autres projets inintéressants pour moi à l’avenir. Je comprends encore davantage que ce qui est le carburant de ma motivation, c’est le désir d’apprendre et de me dépasser, et que sans cela je n’ai pas une grande rigueur. Je pense que c’est le cas de beaucoup de personnes, que la rigueur est surtout une forme de motivation, comme l’explique cet excellent article, La Discipline est une illusion; Motivez-vous à la place. Je le savais déjà avant, et c’est pour cela que j’insiste tant dans mon livre et mes vidéos sur le fait de créer un blog autour de quelque chose qui nous passionne, mais maintenant je le sais un peu plus pour moi »

    Si on applique cela à nous-mêmes comme à nos enfants, nos amis nos élèves le travail- corvée sera une notion caduque….ll n’y aura que des « investissements  » nous cultiverons le « désir d’apprendre et de me dépasser, »nous serons peu à peu « des experts pour se concentrer sur ce qui importe vraiment », et donc en phase avec nous-mêmes et ce qui crée véritablement notre bonheur.
    Merci Olivier pour cette sincérité et cette lucidité…et ce don que tu as pour transmettre ces valeurs…
    Reste un imparfait lucide….cette imperfection met en relief toute ta valeur…;-)

    Ps Dans un interview que j’ai enregistré cet été …on parle de toi…
    Je pense que certains passages que j’ai mis de côté pour toi…vont te toucher….En tout cas moi j’étais très fier de les entendre….
    Une belle belle réussite…..

  • Salut Olivier,

    Bravo pour cet article, et pour la franchise dont tu fais preuve.

    « Pas de motivation = pas d’énergie pour travailler, donc concentrez-vous sur ce qui vous motive vraiment »,
    c’est l’idée que je vais retenir de cet article.

    Un remarque toutefois. Quand on relit les règles du jeu que vous vous êtes fixés au départ :

    Ne pas utiliser
    Ne pas utiliser
    Ne pas faire
    Ne pas travailler
    Ne pas dépasser
    Récupérer

    On constate qu’il y a beaucoup de formulations négatives, ce qui n’est pas vraiment … Motivant ! (un peu comme si les dés étaient pipés dès le départ).

    Je me demande comment ce serait passées les choses si tout avait été formulé positivement ?

    On ne peut pas refaire l’histoire, mais il y a peut être un enseignement à tirer pour un prochain défi (?)

    J’avais écrit un article à ce sujet, si cela t’intéresse, voici le lien :
    http://www.motivation-au-travail.com/motivation/comment-reformuler-positivement-pour-booster-sa-motivation

    Bonne chance pour tes prochains défis !

    Samuel

  • Dominique

    Bonjour,

    J’ai pas bien compris… Tu dis que c’était un échec pour toi et Sébastien dit que ça n’a pas marché pour lui…. Ben alors qui à gagner ?

  • Olivier Roland

    Bonjour Dominique,

    En fait au cas où aucun de nous deux ne gagnait de l’argent, il était prévu de nous départager sur le nombre de prospects générés, et sur ce critère c’est moi qui est gagné, tout simplement 🙂

  • Alliamore

    Bien reçu roland!!!
    En tout cas, comme l’as dit quelqu’un plus haut; dire non demande souvent beaucoup plus de courage que tout autre choses.
    A bientôt!!!

  • Mapics

    Le concours comme celui là ne sont pas évident car il y a de impératif qui passe avant et aux finals ont perd ça motivation du début en chemin.

pingbacks / trackbacks
  • […] La publication de mes comptes est une preuve formelle que mes affirmations à propos de mes gains sont vraies, mais je ne me fais aucune illusion : la position de mes détracteurs étant avant tout enracinée dans l’émotion plutôt que la réflexion, cette publication, plutôt que de les calmer, va au contraire les contrarier, et sans doute les exciter, et leurs critiques se déplaceront de “ce n’est pas vrai” à d’autres raisons qu’ils devront trouver pour justifier rationnellement leur réaction émotionnelle. Je suppose que ces autres raisons incluront certaines du type “c’est de l’arnaque” ou “ok sa société génère ce CA, mais qui nous dit que cela vient de ses blogs ?” ou “de toute façon, Olivier Roland il est méchant et je suis sûr que même Dark Vador il en a peur” et autres arguments du même acabit. Ce qui ne veut pas dire que je suis parfait, loin de là, j’ai même fait une vidéo sur le sujet. Il m’arrive aussi de me tromper et de faire des erreurs, j’en parlais récemment dans un article. […]

Leave a Comment

12 Shares
Share7
Tweet5