Skip to content

Interview: Sonia Simone de Copyblogger sur l’art de se connecter avec plus grand que soi et se distinguer

Sonia Simone est co-dirigeante et copropriétaire du blog Copyblogger, célèbre blog anglo-saxon et poids lourd du copywriting et du marketing appliqués aux blogs, fort d’une audience de plusieurs centaines de milliers de visiteurs mensuels et d’un chiffre d’affaires de plusieurs millions de dollars en combinaison avec leurs logiciels comme le célèbre “faiseur de thèmes WordPress” Genesis et les thèmes créés avec lui.

Sonia a récemment intégrée mon groupe Mastermind et a accepté de dévoiler dans cette interview son expérience extraordinaire de “connecteuse” : vous verrez comment avec un simple blog, des commentaires et une stratégie intelligente, elle s’est connectée avec les plus grands poids lourds de son secteur et comment elle a brillamment réussi à tirer son épingle du jeu – une leçon formidable qui nous montre le pouvoir d’un bon état d’esprit.

(surtout activez les sous-titres pour la partie de l’interview en anglais !)

Transcription texte (littérale) de l’interview :

Sonia Simone est co-dirigeante et directrice marketing à CopyBlogger Media. Dans cette interview, Sonia nous raconte son histoire avec CopyBlogger et nous parle de sa stratégie de « réseautage » qui l’a suivie et qui lui a permis en l’espace de 5 ans seulement de passer d’une simple bloggeuse à co-fondatrice de CopyBlogger Media qui génère maintenant des millions de dollars comme chiffre d’affaires.

Olivier Roland : Donc Sonia tu es la co-dirigeante d’un blog très connu sur le marché anglais.

Sonia Simone : Oui.

Olivier Roland : Il s’agit de CopyBlogger.

Sonia Simone : Tout à fait.

Olivier Roland : C’est un très, très gros blog avec une communauté très forte. Et je voulais t’interviewer car tu as une histoire très, très intéressante. Parce que maintenant tu es co-dirigeante, mais ce n’est pas toi qui as commencé le blog, c’est ça ?

Sonia Simone : Tout à fait.

Olivier Roland : C’était Brian Clark.

Sonia Simone : Brian Clark, oui.

Donc Brian a commencé ce blog, avec l’intention d’augmenter son audience, et ensuite comprendre ce qu’il pouvait en tirer en posant des questions, en tenant compte des avis. C’était un blog fantastique. Je n’étais qu’une lectrice. J’ai trouvé ça fantastique, j’ai trouvé ça très intelligent. Ça m’a beaucoup aidé en tant que rédactrice publicitaire. Et tu sais, j’ai fait ce que tout le monde peut faire. C’est à dire, j’ai posté des commentaires, j’ai commencé à intéragir avec lui via les médias sociaux. Tu sais, à interagir avec lui sur Twitter.

J’avais mon propre contenu, alors il a pu cliquer et dire « J’aime ta façon d’écrire, ton style la façon dont tu vois les choses. »

Olivier Roland : Parce que tu avais déjà un blog.

Sonia Simone : Parce que j’en avais déjà un. J’avais quelque chose qu’il pouvait vérifier. Et je pense que c’est très important. Tu sais quand tu commences à travailler, il faut une raison pour que les gens te remarquent. Ce doit être qui tu es, ce que tu as fait d’intéressant. C’est compliqué. Et pour beaucoup d’entre nous, un blog est le moyen de faire ça.

Après ça peut ne pas être un blog. Peut-être que tu es dans les championnats du monde de dressage canin, tu voudras peut-être quelque chose de différent, mais pour beaucoup c’est un blog, c’est notre moyen d’expression. C’est qui nous sommes, ce qui nous intéresse, et comment nous pensons à ce que nous faisons.

Olivier Roland : Oui, et comment aider les gens.

Sonia Simone : Comment on peut aider les gens, c’est si important.

Tu sais … Voilà qui je suis, voilà pourquoi je suis là, et voilà comment je peux aider.

Olivier Roland : Quel était le sujet de ton blog ?

Sonia Simone : Mon blog s’appelait Remarkable Communication . Et l’idée c’était que le marketing n’est vraiment pas plus compliqué que de communiquer avec tes clients. Aussi simple que ça. C’est ce que tu dis, ce que tu fais, c’est ton équipe de soutien. C’est comment, tu sais … le graphisme de ton blog. C’est toutes les façons pour communiquer avec les clients. Le marketing n’est que ça. Développer des relations. Et je crois que le slogan était : « Un marketing remarquable grâce à une communication remarquable. » Donc ne vous compliquez pas la vie. Juste… tu sais.

Olivier Roland : Donc un message fort, simple, et beaucoup d’articles déjà sur ce blog. Donc tu commentais sur Copy Blogger.

Sonia Simone : Oui, oui.

Olivier Roland : Et Brian a juste cliqué, un jour, sur ton lien, c’est ça ?

Sonia Simone : Oui, au bout d’un moment, un jour, Il a cliqué sur mon nom, Il était comme, tu sais … Ce n’était pas juste un gentil commentaire sur un blog. Tu sais, c’était réfléchi, il a vraiment pensé à ce qu’il écrivait. et ça ajoute quelque chose.

Olivier Roland : C’est très important. Ce n’est pas « Oh, génial, merci pour l’article ! » C’était vraiment…

Sonia Simone : Oui.

Olivier Roland : Il faut essayer d’ajouter de la valeur à l’article.

Sonia Simone : Oui.

Olivier Roland : D’accord. Alors est-ce que c’était fait exprès ? Ton but était-il d’établir un lien ?

Sonia Simone : Tout à fait. Il y avait une bloggeuse que je trouvais intéressante, elle a posté un article sur comment établir un lien avec les bloggeurs. Et c’était son conseil. Allez sur leurs blogs, et postez un commentaire qui apporte quelque chose à la discussion. Et ensuite, suivez-les dans les médias sociaux. Twitter est génial pour ça car c’est très ouvert. N’importe qui peut ajouter quelqu’un et envoyer un message. Sur Facebook tu dois être amis pour avoir une conversation. Mais Google+ ou Twitter, n’importe qui peut, tu sais, t’envoyer un message.

Olivier Roland : Exactement.

Sonia Simone : Si tu as quelque chose d’intéressant à dire, on te remarquera. Maintenant, ça prend du temps. Tu sais, ça prend du temps. Alors j’avais, cinq, je crois, cinq bloggeurs sur ma liste. J’avais Chris Brogan, Seth Godin bien-sûr, le maître. Brian Clark, Hugh Macleod qui a un blog appelé Gaping Void.

Olivier Roland : D’accord.

Sonia Simone : Je crois que c’est tout, ça devait être quatre.

Olivier Roland : Très bien.

Sonia Simone : Y’en avait un cinquième, mais…

Olivier Roland : Donc tu as essayé d’établir un lien avec eux ?

Sonia Simone : J’ai essayé de me lier. J’ai tenté la même stratégie avec chacun. Et je pense que c’est important, car ça pouvait ne pas marcher avec un seul. Maintenant, tu sais, Seth Godin sait qui je suis.

Olivier Roland : Oh, génial.

Sonia Simone : J’ai peut-être un email par an. Il est, tu sais, un peu comme Yoda. « Tu fais du bon travail. » « Continue. » Et je suis toute fière.

Olivier Roland : « N’essaie pas. Fais-le. »

Sonia Simone : Oui, exactement. Ce n’est pas une relation de travail. Mais il sait qui je suis, alors c’est sympa.

Olivier Roland : Oui, d’accord.

Sonia Simone : Hugh… Tu sais, Hugh, ça a pris une éternité. C’était la dernière personne dont j’ai pu avoir l’attention. C’était plus long, j’ai essayé et essayé, je n’ai jamais vraiment pu le…

Ce que vous devez comprendre à propos des gros blogs, n’importe lequel avec beaucoup de public, c’est qu’il y a des centaines et milliers de personnes qui essayent de leur parler. Alors ça prend du temps. Alors il ne faut pas être découragé si ça ne marche pas tout de suite. Ça veut juste dire qu’il faut continuer à, tu sais, être sympa et intéressant, et parfois ça marchera, et parfois non, mais c’est pas grave.

Olivier Roland : Exactement. Il faut essayer de poster un commentaire de valeur.

Sonia Simone : Oui.

Olivier Roland : Et souvent ..

Sonia Simone : Oh, le cinquième était Darren Rowse, de ProBlogger. Donc Seth est mon Yoda, il me parle une fois par an.

Olivier Roland : Oui.

Sonia Simone : Ce qui est fantastique. Hugh, tu sais, j’ai établi un lien, mais on est plus des amis qu’autre chose sur les médias sociaux.

Olivier Roland : D’accord.

Sonia Simone : Darren, Chris et Brian, je travaille avec eux. Ensemble nous avons formé une communauté de membres, The Third Tribe. Donc sur les cinq, il y en a trois avec qui je travaille, et ce avec un salaire significatif, donc…

Tu sais, ça aurait pu être un sur les cinq, ou quatre sur les cinq, mais il faut essayer partout.

Mais tu sais, une fois que tu as Brian,

Olivier Roland : Oui ?

Sonia Simone : Darren et Chris étaient plus facile à atteindre.

Olivier Roland : Oui, bien-sûr.

Sonia Simone : Donc tu sais… Une fois que tu es en quelque sorte dans le cercle…

Mais l’autre chose qui est importante, c’est qu’il ne faut pas viser que les grands noms. Lee Strauss,

qui a, tu sais, elle a une grande présence, elle a un diction : « Les petits bloggeurs grandissent. »

Olivier Roland : Oui.

Sonia Simone : Et donc j’ai des amis qui… tu sais, les gens qui ont commencé quand moi j’ai commencé, ce sont toujours de très bons amis et aussi des alliés. Certains ont développé de très grosses affaires. Donc tu sais, Men With Pens, et Johnny Truant, avec ce blog génial au style rebelle…

On a tous commencé au même moment. On ne savait rien. Clay Collins aussi.

On ne savait vraiment rien, on ne se faisait pas d’argent. Mais on avait une passion. On s’intéressait, on avait des choses à dire. Et on s’est entraidés. Donc tu vois, il ne suffit pas d’établir un lien avec les grands, il faut aussi se lier avec des gens de ton niveau, ou bien juste un peu au-dessus. Et quand je parle de niveaux, je parle de l’audience. Ce n’est pas, tu sais … Celui là est… L’Empereur de la blogosphère, et pas lui…

Olivier Roland : Oui, c’est la taille de l’audience.

Sonia Simone : C’est juste la taille de l’audience.

Olivier Roland : Car c’est plus difficile d’atteindre ceux qui sont beaucoup plus grands que toi.

Sonia Simone : Beaucoup plus difficile.

Olivier Roland : Donc je vais récapituler tes bons conseils. Je reçois des centaines d’e-mails, presque tous les jours. Et parfois certains se mettent en colère, parce que je ne peux évidemment pas répondre à tous les messages. C’est dingue ! Quand les gens envoient des e-mails, c’est comme s’ils méritaient des réponses. Et parfois ils m’envoient des messages énormes, En gros ils veulent être coachés gratuitement. Et ils deviennent fous si vous ne répondez pas. Ce n’est pas la bonne attitude pour se lier.

Sonia Simone : Ça vous tuera.

Olivier Roland : Oui, ça vous tuera.

Sonia Simone : Vous allez vous faire remarquer, oui, mais en tant que problème.

Olivier Roland : Oui, un problème.

Sonia Simone : Une personne qui… Vous demandez quelque chose que vous ne méritez pas encore.

Olivier Roland : Exactement.

Sonia Simone : Vous voulez de l’attention. C’est pour ça que je parlais d’avoir un blog en place. Il faut avoir quelque chose de prêt, qui attire l’attention. Mon contenu à moi attire l’attention parce qu’il est bon. Et parce que je veux aider les gens, et je peux communiquer ce que je veux enseigner, et de la bonne façon. Il vous faut ça. Il vous faut quelque chose qui contribue à la conversation. Vous n’avez l’attention que lorsque vous la méritez. Et même avec tout ça, il faut rester patient.

Olivier Roland : Il faut être patient. Ça peut être très long. Mais ça peut finir par payer.

Sonia Simone : Et puis tout le monde, je vais te dire ça. Il y avait des gens qui ont commencé avec moi, et qui ont grandi bien plus vite que moi. Un succès plus grand et plus rapide. Ils avaient, tu sais, de bons produits, Et ensuite, je me suis regardée, et bon ils s’en sortaient vraiment bien, et je devenais un peu envieuse.

Mais… Celui qui reste le plus longtemps, a tendance à faire mieux. Et beaucoup de ces gens, ils n’ont pas pu rester longtemps dans le jeu. Ils avaient peut-être bien réussi, mais certains d’entre eux…

Je ne dis pas que c’est mauvais d’avoir du succès. Mais… Plus vous luttez dans les débuts, plus vous vous endurcissez. Vous apprenez comment continuer malgré tout. Vous apprenez à avoir la foi.

Et puis si tu sais, que ça te tient à cœur d’aider les gens, que tu as quelque chose à offrir, et que tu comptes sur ça au lieu d’une validation externe, tu seras un professionnel plus fort.

Olivier Roland : C’est un très bon conseil.

Sonia Simone : Ce n’est pas qu’un succès rapide est mauvais, mais ça joue contre toi, en quelque sorte. Parce que tu ne deviens pas … Tu ne deviens pas coriace. Et il faut l’être. Il faut vraiment l’être. Il faut être fort.

Olivier Roland : Et penser à long terme.

Sonia Simone : Penser à long terme.

Olivier Roland : Oui, je suis complètement d’accord avec toi. C’est mieux de grandir doucement mais d’être toujours là dans cinq ans, que d’avoir un succès instantané et que personne ne se souvienne de toi deux ans après.

Sonia Simone : Oui.

Olivier Roland : Très bien. Donc tu as commencé par écrire des commentaires. Puis Brian est allé sur ton blog, et ça a semblé génial, alors qu’est-il arrivé après ?

Sonia Simone : Je vais te dire ce que je moi j’ai fait. Ce n’est pas obligé de faire comme ça mais, il avait un produit, qui devait sortir juste à ce moment-là, et je l’ai acheté.

Olivier Roland : Oui.

Sonia Simone : Et ce qu’il faut retenir ici c’est que ça incluait une interaction.

Olivier Roland : D’accord. Donc tu ne l’as acheté que pour cette interaction ?

Sonia Simone : Non, je l’ai acheté car je voulais apprendre ce qu’il avait à enseigner. Mais, acheter le produit de quelqu’un est une bonne façon de se rapprocher de lui.

Olivier Roland : Exactement.

Sonia Simone : Oui, c’est vrai.

Olivier Roland : Et spécialement quand… J’ai fait ça, sur le marché français, avec un ténor, son nom est Christian Godefroy. Et j’ai acheté son produit principal à l’époque. Et il m’a donné son numéro, alors je l’ai juste appelé, et on avait établi un lien.

Sonia Simone : Parce que tu sais, les gens qui donnent un produit, et peu importe le produit, ils adorent quand leurs étudiants suivent leurs conseils. Et tu te démarques très vite de cette façon.

Olivier Roland : Oui, la meilleure façon d’établir un lien, ce n’est pas que d’acheter le produit, il faut le suivre, l’utiliser et avoir du succès avec. Et si vous avez du succès, je vous garantie que vous aurez l’attention du « grand chef ».

Sonia Simone : Exactement.

Olivier Roland : C’est vrai. Donc c’est ce que tu as fait ?

Sonia Simone : Oui, et puis tu sais, je l’ai utilisé encore et encore, j’ai monté une affaire avec. Tout d’abord c’est fantastique parce que… Cette affaire que j’ai monté avec a réglé tellement de mes problèmes. Alors tu sais, égoïstement, c’était bien pour moi. C’était génial. Et ça te met dans ce 1%.

Quand tu utilises un produit, même si c’est un petit succès, pas besoin d’être millionnaire, mais si tu as un succès petit mais significatif avec ce produit, ça te met, tu sais, dans ce petit côté rare. Ça fera clairement impression.

Alors j’ai commencé à écrire… Même avant de lancer le produit sur le marché, je discutais beaucoup dans les forums, j’essayais d’être utile, ce qui est aussi une bonne chose s’il existe une communauté. Il faut être celui qui aide dans cette communauté. Être celui ou celle qui résout les problèmes. Ce n’est que ça. Aider. Plus tu aides … Il faut aider, et il faut demander ce que tu veux. Mais il faut le faire dans le bon ordre. Tu vois ?

Olivier Roland : Beaucoup de gens ne comprennent pas ça.

Sonia Simone : C’est vrai, c’est vrai. Ils demandent d’abord. Ou bien, ils ne demandent jamais. Il ne faut pas faire ça non plus. Il ne faut pas être celui qui aide mais qui ne reçoit jamais. Mais faites-le dans le bon ordre.

Donc, oui c’était vraiment difficile. J’étais presque dû me saouler pour lui demander si je pouvais écrire pour lui. J’étais si nerveuse.

Olivier Roland : Vraiment ?

Sonia Simone : Tellement nerveuse. Mais c’est comme ça. C’est compréhensible. Ça peut rendre nerveux. Quelqu’un est comme un héros pour toi, même si ce n’est qu’un type. C’est juste un type normal. Il a commencé de la même façon que moi. Son seul souscripteur était sa mère. Tout le monde commence comme ça. Mais il était mon héros, j’étais nerveuse, et j’ai demandé si je pouvais écrire pour lui. Et quand j’ai commencé à écrire pour lui, quand j’ai commencé à faire tout ça, le but était de donner le meilleur de moi. J’ai fait le meilleur travail de ma vie sur CopyBlogger. Et si on vous invite à écrire, lus vous êtes bon, plus vous avez de lecteurs.

Olivier Roland : Bien-sûr.

Sonia Simone : Pas vrai ?

Olivier Roland : Oui.

Sonia Simone : Donc j’ai mon blog, ce qui est merveilleux, j’adore mon blog. Et il avait une centaine de visiteurs, tu sais. Mais quand mon blog en avait mille, le sien en avait cent mille.

Olivier Roland : C’est vraiment…

Sonia Simone : Oui. Alors tu te mets en valeur sur celui-là. J’ai tout de suite eu plus de public.

Olivier Roland : Tu as mis des liens vers ton blog. Donc c’était l’occasion parfaite pour atteindre un plus large public, et pour renforcer le lien que tu as avec Brian.

Sonia Simone : Tout à fait. Beaucoup de gens sont invités à parler sur des blogs, mais ils ne donnent pas le meilleur. Ils disent juste « Est-ce que je peux publier un truc sur ton blog ? »

Olivier Roland : Grosse erreur.

Sonia Simone : Oui, c’est une grosse erreur. Et tu sais, j’ai commencé… J’y étais chaque semaine et j’étais très fiable. Il savait qu’il pouvait compter sur moi. Je faisais des choses comme formater mes articles sous WordPress, donc qu’il n’y avait qu’à copier-coller. Plus besoin de faire ces petites choses comme les en-têtes, les balises,… Je lui ai rendu les choses faciles. Il savait qu’il pouvait me faire confiance.

Et je faisais partie de ce groupe de cinq. Brian était celui dont je comprenais mieux la façon de penser. Mais je ne m’en étais pas rendue compte avant de travailler et d’établir ce lien. Mais je comprends Brian, je sais comment il pense. Ce que j’ai écrit… J’ai étudié son blog. Donc je savais que je n’écrivais rien de contradictoire avec ce qu’il avait à dire.

Olivier Roland : Oui.

Sonia Simone : Le but était de renforcer son message. Dans mon message en tant qu’invitée, j’ai mis un lien vers mon blog, mais aussi un lien vers son blog. Je savais qu’il avait écrit ce super article sur comment avoir plus d’abonnés sur un blog, donc si j’utilise l’expression « avoir plus d’abonnés », je mets un lien vers son contenu. Pas seulement le mien.

Donc le but au final c’était d’avoir un contenu très cohérent, très fiable. Quelque chose qui l’aiderait. L’aider en écrivant le genre de choses qu’il écrirait s’il avait plus de temps.

Tu sais, il luttait et travaillait sur un contenu génial, semaines après semaines, il s’épuisait un peu, il avait besoin de quelqu’un pour l’aider, pour créer le genre de contenu qu’il avait besoin. Et je suis arrivée au bon moment. Donc oui, c’était pile au bon moment. À un certain niveau, c’était de la chance. Mais il faut se créer cette chance.

Olivier Roland : Mais la chance est un talent.

Sonia Simone : La chance est un talent, bien dit.

Olivier Roland : C’était de la chance, et du travail, et une stratégie intelligente. D’accord.

Donc, qu’est-il arrivé ensuite ?

Sonia Simone : Avec le temps, nous avons commencé à travailler sur plus de projets ensemble. La première fois c’était quand je suis allée le voir, et lui ai dit, que le produit que je lui avais acheté, Teaching Sells, était très bon. Mais je suis bonne en audio, c’est quelque chose que je sais faire. Donc je pouvais lui faire des audios de très bonne qualité. Je pouvais faire un audio de tout son contenu, et aussi des feuilles de travail où on pouvait mettre ses idées en action. « Qu’est-ce que t’en penses, si je fais des audios et des feuilles d’exercices à partir de tout ton contenu, sur ce que tu créés et ce que tu créeras ensuite ? » Et après j’ai eu tant de pourcentage pour le lancement.

Olivier Roland : Donc tu as demandé ?

Sonia Simone : Donc j’ai demandé.

Olivier Roland : Et tu y as attaché une valeur.

Sonia Simone : Oui. Oui, je lui ai demandé, mais pas comme « Tu veux pas me donner cinquante-mille dollars ? » Je lui demandé une opportunité d’améliorer son produit, pour le vendre plus facilement, pour avoir quelque chose à discuter, en échange d’une partie du lancement.

Olivier Roland : Oui.

Sonia Simone : Et donc il était d’accord, ce qui était génial. Et à partir de là, tu sais …

Olivier Roland : Il a dit oui ?

Sonia Simone : Il a dit oui. Donc c’était génial, on s’est lancé là-dedans. C’était génial pour moi. Financièrement, c’est pas mal pour se faire de l’argent. Encore, il m’a offert un plus large public, car son produit avait une plus grande audience, mon produit était génial, j’adore mon produit. Et donc on a évolué petit à petit. Et on a fait des projets de plus en plus gros ensemble, et ensuite Brian a appelé toutes les différentes compagnies qu’il possédait.

Olivier Roland : Car il avait d’autres compagnies qui vendaient des logiciels.

Sonia Simone : Oui. Donc quand il les a toutes mises dans une même organisation, je faisais partie du projet. Je faisais partie de l’équipe. Donc maintenant nous sommes cinq partenaires.

Olivier Roland : Sur CopyBlogger ?

Sonia Simone : Oui, la nouvelle compagnie s’appelle CopyBlogger Media, et elle réunit les cinq compagnies. Donc la mienne, Remarkable Communication, La compagnie qui gère Teaching Sells et Genesis, qui est…

Olivier Roland : Genesis est très connu, je suis sûr que beaucoup de nos internautes…

Sonia Simone : Beaucoup de gens connaissent Genesis et pas CopyBlogger, oui.

Et puis il y Scribe, notre logiciel SEO. Donc on a mis tout ça ensemble, ce qui est fantastique.

Olivier Roland : En une seule compagnie ? Intéressant.

Sonia Simone : Oui. Oui, donc mon cours de marketing, grâce auquel je gagnais ma vie, fait maintenant partie de nos produits.

Olivier Roland : Génial, d’accord.

Sonia Simone : Et on l’a en fait intégré à Teaching Sells, car c’était un excellent complément.

Donc, mettre tout ça ensemble nous a permis de… Au lieu de dire « Tu me prêtes ta licence et moi la mienne… » C’était beaucoup moins compliqué. C’était « Tu as des ressources, j’ai des ressources, utilisons mon talent pour l’écriture pour promouvoir Genesis. » « Utilisons tes capacités en SEO sur Scribe et utilise-le pour rendre notre SEO meilleur sur tous les points. » On avait des aptitudes différentes, des talents différents, et des ressources différentes. Et maintenant on utilise tout ça pour que chacun y gagne. Donc on a…

Olivier Roland : Une grande synergie.

Sonia Simone : Oui, très. Synergie, c’est le mot qu’il faut.

Olivier Roland : C’est une histoire géniale, vraiment. Combien de temps ça a pris, entre ton premier commentaire sur CopyBlogger, et toi devenant partenaire dans cette compagnie ?

Sonia Simone : Environ cinq ans.

Olivier Roland : Cinq ans ? Ça t’a rapporté gros au final.

Sonia Simone : Oui, la récompense a été incroyable.

Olivier Roland : Incroyable. Parce que, pour nos internautes français qui ne connaissent peut-être pas CopyBlogger, juste pour avoir une idée, peut-tu parler du nombre de visites ou de ce que rapporte le blog ?

Sonia Simone : Oui, ce qui est unique c’est que… On vient juste de passer les cent mille clients. Alors ça te donne une idée. Pour tous nos produits. Et pour la plupart de nos clients, une fois qu’ils ont acheté un produit, vu qu’ils aiment notre approche des choses, ils en achètent d’autres. Donc oui, nous sommes vraiment… Je ne vais pas me lancer dans des chiffres précis mais, on parle de multi-millions. Et plus important que ça, on fait beaucoup de profit. Bien que nous ne soyons pas petits, nous sommes vingt employés maintenant, ce qui est, tu sais…

Olivier Roland : Et tu es l’un des chefs !

Sonia Simone : Pour ce que nous faisons, c’est une grosse compagnie. Et on y gagne beaucoup. Nous gardons l’argent que nous nous faisons, ce qui est la chose la plus importante. Et je pense que c’est profitable parce que nous avons cette synergie, nous avons… ce SEO génial, sans sous-traitance, un contenu génial, sans sous-traitance…

Olivier Roland : Tu continues à écrire beaucoup d’articles sur CopyBlogger.

Sonia Simone : J’écris à peu près… trois semaines sur quatre. Et aussi je…

Olivier Roland : Ces articles sont plutôt géniaux, si vous pouvez lire l’anglais. J’ai l’habitude de lire quelques articles écrits par Sonia sur CopyBlogger.

Sonia Simone : Oui. On a gardé ce principe de fournir d’abord de la valeur. Et tu sais, oui nous avons cent mille clients, mais nous avons peut-être trois ou quatre cent mille lecteurs, et c’est génial. Il y a plus de gens qu’on a aidé que de gens qui ont acheté. Donc… C’est la grande source de notre force, tu sais. Nous avons beaucoup d’influence. Et ça va au-delà des acheteurs.

Olivier Roland : Donc je pense que nous avons entendu beaucoup de bons conseils pour savoir comment se lier aux grands bloggeurs, et même aux gens sur votre marché qui peuvent vous aider, Et… C’est vraiment beaucoup de choses en si peu de temps. Si vous nous suivez toujours, car c’était très intéressant, je pense que vous devriez visionner à nouveau cette vidéo, car il y a vraiment beaucoup de choses, avec de très bons conseils. Peut-être que vous en avez manqué quelques-uns, donc après avoir vu cette vidéo, allez faire autre chose, et regardez-la à nouveau.

Sonia Simone : Je suis d’accord.

Olivier Roland : Et prenez des notes. Puis choisissez au moins une chose à faire dans cette liste, ce qui serait impossible sans avoir vu cette vidéo.

Très bien alors, pour finir cette interview, tu nous as donné beaucoup de conseils mais je voudrais que tu mettes ton chapeau de bloggeur maintenant, et non pas ton chapeau de réseauteur, et que tu donnes un conseil à un novice qui vient de se lancer. Quel conseil lui donnerais-tu pour bien commencer, pour avoir du succès ?

Sonia Simone : Je veux que vous soyez la star de votre… Je veux que vous soyez une star. Je veux vous voir faire comme moi avec Remarkable Communication. Je veux vous voir prendre ce que vous savez, ce en quoi vous êtes bon, et ce en quoi vous vous souciez, et l’enseigner. Mettez-y toute votre personnalité. Tout votre cœur. Faites-vous connaître.

Nous jouez pas la sécurité. N’essayez pas d’être… Vous savez, j’avais fait une erreur, je croyais que je devais être plus « commerciale », donc non, ne faites jamais ça. Mais… Lancez-vous à 100% dans votre contenu. De tout votre cœur. Avec toute votre tête. Tout ce que vous avez, mettez-le dans votre contenu, et faites de vous une star. Et vous savez, au début, vous serez peut-être la star de cinq personnes. Et c’est bien.

Olivier Roland : C’est un bon début.

Sonia Simone : C’est un bon début !

Olivier Roland : Oui, la plupart des gens ne seront jamais la star de cinq personnes.

Sonia Simone : Oui ! Donc soyez la star de cinq personnes, et ces cinq personnes, si vous avez la passion, ces cinq personnes iront n’importe où, que ce soit sur Facebook ou ailleurs, et ils diront « J’adore vraiment cette personne, parce qu’elle a tellement de coeur et se sent concernée. » Et c’est là que tout commence. Commencez avec ça, et mettez-y le meilleur de vous-même. Ne vous économisez pas pour plus tard. Donnez ce que vous avez de meilleur aujourd’hui, offrez-le, même si c’est dur au début. Soyez coriace.

Olivier Roland : Oui.

Sonia Simone : Soyez coriace. Mais… Vous êtes en train de créer quelque chose de valeur. Et gardez ça à l’esprit. Continuez à vous montrer, à donner le meilleur. Et vous serez peut-être fabuleusement récompensé. Je ne sais pas ce que ce sera pour vous, mais si vous continuez, vous créerez quelque chose d’incroyable que vous ne pouvez pas imaginer aujourd’hui. Et ce n’est que ça, j’adorerais entendre parler de vous dans cinq ans. Vous savez, envoyez-nous un email, on sera ravis de savoir.

Olivier Roland : Oui, nous aimerions savoir aussi. Merci beaucoup pour ce merveilleux discours de motivation. Merci, Sonia.

Sonia Simone

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

sonia simone

From → Interviews

38 commentaires
  1. Roman permalink

    Excellente interview !

    L’énergie et la motivation dégagé est exceptionnelle ! J’ai prit beaucoup de note et je vais réécouter cette interview pour en prendre encore plus.

    C’est vraiment géniale ce que Sonia à put faire en 5 ans.
    Ca fait 7 mois que je suis dans l’aventure du blogging et j’espère tenir aussi longtemps qu’elle !

  2. Phil permalink

    Bonsoir

    FANTASTIQUE !! Sacré boost pour moi qui ai démarré la formation BP avec Olivier. C’est vrai que les premiers mois de blogging il faut tenir dans la durée et Olivier est un super formateur.
    Alors ajouter en plus cet interview avec Sonia , c’est recharger les batteries pour 6 mois

    Merci encore . Je vais la revoir au moins 3 fois et noter ce que j’ai à faire.

    A bientôt
    Phil

  3. Excellent interview pleine d’inspiration et d’expérience. Cette succes story montre qu’il faut de la patience et la bonne attitude… riche d’enseignement !

    merci ;)

  4. Khady permalink

    La patience est un chemin d’or tout le monde le sait. Ce qui me touche réellement c’est quand elle dit ne gardez pas le meilleur pour plus tard. Donnez tout de suite le meilleur de vous même. Géniale cette stratégie de cibler les grands, prendre le temps d’attirer leur attention par un contenu de qualité et une attitude de  » moi aussi je veux aider ». Pour réussir un partenariat par la suite je pense qu’il est important de déterminer ton USP, ce qui te rend unique, te distingue des autres et particulièrement de lui tout en gardant une complémentarité. Petite contribution en plus de ce que Sonia a dit.

  5. Bonjour.

    Merci pour cette interview Olivier.

    Très belle histoire, j’ai adoré ! :-) C’est une interview à partager. C’est ce que je vais faire tout de suite d’ailleurs ! ;)

    Daouda

  6. Merci à toi Olivier de nous avoir fait découvrir Sonia…

    Et MERCI à Sonia qui nous rappelle de rester connectés à la vraie raison pour laquelle nous alimentons nos blogs : l’envie de partager notre passion avec tout notre coeur.

    Mettre le meilleur de nous-même dans notre contenu : voilà un conseil qui me redonne du punch :-)

  7. betty permalink

    Je suis passionnée par cette nouvelle équipe que je côtoie tous les jours avec les formations en ligne que je mets en pratique depuis le sommet mondial de la réussite 2012….vous êtes programmé dans mon agenda pour le deuxième semestre 2013 , alors j ai vraiment hâte maintenant de vous avoir écouté …..C’est une façon d apprendre qui m a remplie d espoir et permis d avancer alors que j ‘étais épuisée ! vos outils de travail sont extraordinaires ; encore MERCI
    BETTY

  8. J’aime le fait qu’elle ne parle pas d’atteindre uniquement les grands. C’est vrai, c’est sans doute très important pour sa visibilité, et je ne suis sans doute pas une marketeuse dans l’âme, c’est sûr. Mais j’aime aussi l’idée qu’elle a cru en de plus petits blogs, pu voir leur passion et leur intérêt et créé un lien avec eux. Sinon, dans 5 ans, tout le monde fera la même chose, on suivra une tendance générale, celle des grands et où sera notre réelle identité? Par exemple, le thème qui m’intéresse particulièrement pour l’instant (la recrudescence du féminin, dans le sens réceptivité et pas maquillage et coiffure, retrouver nos forces plus subtiles, la transmission orale etc…) n’est pas très présent sur la toile (du moins, je ne les ai pas encore trouvés). Donc comment suivre des grands, qui soit parle de marketing, soit de choses de filles un peu légères disons, soit parle de cuisine ou d’art, ou ou … mais pas mon thème?
    En tout cas, très intéressante vidéo, merci.

  9. Bonjour Olivier ,

    Effectivement ,le genre de videos, qui nous confirme que la voie est bien celle que tu enseignes avec quelques autres Olivier.

    Et qu’il faut etre patient mais ..aussi passionné ,interessé,être impliqué par ce que l’on fait.
    Le but de l’argent n’est pas le plus important mais les minis étapes oui , comme sortir du lot par la qualité de son travail!
    Rafraichissante cette video,bravo pour ton interview !Merci à Simone,elle est cool.

    Philippe

  10. Benjamin permalink

    Super interview! Je crois que les sources principales du succes de Sonia sont sa motivation, son energie, le plaisir qu’elle met dans son blog et son produit qu’elle aime et dont elle est fiere.
    Grande lecon de motivation emotionelle qui est, je pense, la partie la plus difficile a enseigner. Mais ce sont des valeurs surs pour monter un blog a succes.

    Merci Olivier!

  11. Bonjour Olivier

    L’interview est très motivante et remplie de très bons conseils.

    Un qui m’a particulièrement plu c’est celui pour toucher et rentrer en contact direct avec la personne qu’on veut atteindre.

    Je dirais que si on veut par exemple rentrer en contact avec toi de manière plus étroite, le raccourci à prendre est d’acheter ta formation, de l’appliquer par exemple pendant un an pour atteindre un objectif précis et en cas de réussite, te contacter pour en discuter.

    Finalement, cette stratégie c’est du gagnant-gagnant puisque si on réussit grâce à ta formation, c’est déjà bénéfique mais si en plus on peut se rapprocher de toi pour continuer un échange plus régulier, c’est encore un autre bénéfice.

    De ton côté, tu bénéficies d’un retour positif d’un de tes membres qui te permet peut-être d’améliorer encore ta formation et d’en parler autour de toi.

    Et cela ne prend pas 5 ans comme Sonia.

    Geoffroy

  12. Bel interview Olivier,

    La passion de Sonia que l’on découvre à travers cette vidéo enseigne une fois encore un principe simple mais nécessaire dans la réussite de tout projet, ces ingrédients sont la passion, le travail, la generosité et …….la patience.

    Une fois les choses appliquées de cette manière, commence alors doucement ce sentiment de satisfaction qui naît et s’accroit par la présence et la fidèlité de vos lecteurs et clients.

    Merci pour cette vidéo,
    A presto,
    Lorenzo

  13. Thierry permalink

    Bonjour Olivier,

    j’ai deux idées de blog que je souhaite créer. Je repousse sans arrêt parce que je veux trouver la méthode idéale pour être connu et gagner de l’argent rapidement. Cet interview m’a ouvert les yeux ! j’ai tout faux !!

    Grâce à toi et Sonia, j’ai compris que je devais d’abord expliquer mes deux spécialités pour aider mes futurs lecteurs.

    Merci encore pour cet interview.

    Thierry.

    • Salut Thierry,

      Repousser au lendemain ne sert à rien !

      Créer un premier blog sur tes deux idées, même si il n’est pas parfait, et tu verras que dans l’action tu commenceras à être beaucoup plus productif et auras de bien meilleurs idées !

      Olivier.

  14. Abdou Khadre permalink

    Bonjour Olivier,

    Merci beaucoup pour cet intéressant interview,
    vous nous motiver vraiment avec ces beaux conseils de Sonia. Merci beaucoup à tous les deux.

  15. Jackie permalink

    Merci Sonia et Olivier pour cet excellent interview. Il est d’une richesse inouïe dans plusieurs domaines.
    Voilà qui me permet de nourrir et de continuer à bâtir mon idée de départ.
    Ce qui est certain, c’est que je commence à récolter le fruit de mes efforts et à attirer la chance et de bonnes relations. Ce qui promet beaucoup de belles choses dans mon futur proche.
    Quant à ton idée de génie avec ton site « Habitudes Zen », je te signale que je suis déjà sur ce chemin et depuis longtemps. Avant de te lire, je commençais à me sentir un peu seul.
    Je vais tout de même réécouter la vidéo, car je sens que je n’ai pas saisi tous les messages que Sonia donnait et que j’ai besoin de m’en imprégner.
    Cordialement,
    Jackie

  16. Olivier,

    Encore une vidéo qui nous apprend beaucoup de choses!
    Il est important de faire ce que l´on aime et en faire profiter les autres. Il faut aussi apprendre à donner avant de recevoir..
    Des choses simples mais que nous avons tendance à oublier!!!

  17. hi olivier,
    je te suis toujours tu sais de loin car je n’ai pas encore le temps de créer mon ou mes blogs, je suis toujours en création d’une deuxième société et ce monde d’entrepreneur 21è est fabuleux de vitalité, passion, joie de créer ensemble et de participer à notre époque, oui j’aime cette façon de concevoir la vie!! à bientôt

  18. Christine permalink

    Très intéressant échange. Sonia Simone a une belle personnalité et c’est un régal de l’écouter raconter son histoire.
    Avancer lentement, mais sûrement, conscient de ses forces, être patient en restant passionné, participer sans être excessif…
    Je m’en vais de suite découvrir les blogs nommés.
    Thanks Olivier.

  19. Nathalie permalink

    Olivier,
    Merci pour cette super interview avec Sonia Simone de copyblogger. Vous avez vraiment un grand talent pour trouver et faire découvrir en francophonie des bloggeurs d’outre manche qui se démarquent de par leurs attitudes can do et leurs empressements pour partager ce qu’ils font de mieux.
    Je suis les articles de Sonia depuis plusieurs mois et c’est quelqu’un qui a beaucoup de talent, de connaissances et de générosité. Si vous pouvez lire l’anglais, comme le recommende Olivier, inscrivez-vous sur le blog de copyblogger: les articles sont instructifs et très bien écrits. En plus, vous apprendrez beaucoup en suivant leurs formations; certaines sont même gratuites et les invités sur leurs blogs sont topnotch, c-a-d, excellents.
    Cordialement,
    Nathalie

  20. superbe interview, très édifiante on yapprend plein de choses intéressantes. Surtout on s’aperçoit qu’il faut surtout être patrient ,et qu’il ne faut faut pas baisser les bras trop tôt.

  21. Le principe est toujours pertinent:
    Tu récoltes ce que tu as semé,
    Tu le récoltes plus tard que quand tu l’as semé,
    Et tu récoltes bien plus de ce que tu as semé !

    Quel encouragement pour les petits blogs qu’un jour ils deviendront plus grands. En attendant leur passion les fait carburer.
    Félicitations Olivier pour un interview qui a fait sortir des bijoux!
    Bien à vous,
    André

  22. Coppyblogger est vraiment une référence. Sonia écrit toujours des articles qui font vraiment réfléchir. Mais dans l’équipe, Il y a aussi Jon Morrow que je trouve vraiment au dessus du lot. Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous recommande de télécharger son guide pour trouver des titres d’articles irrésistibles. C’est sur http://boostblogtraffic.com/
    C’est juste incroyable que ce genre de guide soit gratuit.
    Merci Olivier pour l’interview, c’est un beau cadeau que tu nous as fait.

  23. Great interview !

    Merci pour ce bel entretien avec Sonia. En 3 points, voilà ce que j’en ai retiré.

    1. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle note qu’il est essentiel de prendre appui sur notre sentiment de contribuer (apporter quelque chose d’utile à travers notre ‘création’) pour persévérer, plutôt que de s’en remettre au succès extérieur. Moi, je sais que c’est ce sentiment que me fait avancer dans mon blog avec toujours autant d’enthousiasme.
    2. Sonia note qu’il est utile de donner notre meilleure matérielle « don’t hold back ». Là aussi, ça me parle beaucoup. Ca résonne avec la loi de « réciprocité » plus on donne, et plus on reçoit.
    3. Quelle est la première action je vais prendre après avoir regardé cette vidéo ? Faire une liste des personnes dont j’aimerais me rapprocher : blogueurs influents dans ma thématique, mais aussi peut-être éditeurs presse traditionnelle ou mêmes des personnes du monde de la télé ?

    Moutassem.

  24. Bonjour Olivier,

    j’ai beaucoup apprécié cette interview car elle montre que l’on peut réussir en créant de la valeur et en se donnant les moyens d’y arriver.

    En revanche, elle soulève une question importante, notamment pour moi qui débute dans le domaine : « peut-on réussir dans le blogging, sans stratégie, juste en étant soi-même ? »

    Etant donné que tu vous avez beaucoup d’expérience dans le domaine, pourriez-vous m’éclaire sur ce point ? :)

    Merci beaucoup.

    Sandrino

  25. Thibault permalink

    Bonjour Olivier,

    Merci pour cette interview qui est vraiment excellente, car très intéressante. Sonia mais en avant deux qualités importantes, à savoir la persévérance et la patiente, et je trouve que c’est ce qu’il y a de plus important à retenir de ce discours. En effet, on voit beaucoup de blogs (et c’est aussi valable pour les entreprises) qui échouent alors que leur concept était bien, juste parce qu’ils n’ont pas su attendre le décollage de leur projet : comme l’a dit Jean de La Fontaine, « patiente et longueur de temps font plus que force, ni que rage ».

    Et puis évidemment, le résultat du travail acharné et passioné de Sonia est une incroyable source de motivation pour toutes les personnes qui lisent ou regardent cet interview je pense. C’est grâce à ce type d’articles que certaines personnes changent de point vue ou, au contraire, renforcent leurs convictions : heureusement qu’internet est là pour les rassembler et heureusement que certains blogs comme le tient sont là pour les concentrer à un endroit précis sur internet.

    Juste une question pour finir : est ce que c’est vrai que tu reçois plusieurs centaines de mails par jours ? Incroyable ça, comment fais tu ? Tu arrives à tous les lire ou tu prend seulement les titres accrocheurs ?

    Sur ce, bonne journée/soirée !

    Thibault CASTELLS

  26. Totally LOVE IT !
    Un grand bravo pour l’interview, Sonia Simone est juste une légende côté US :-)

  27. Bonjour Olivier,

    Merci pour cette article et surtout MERCI pour la transcription de la vidéo.

    C’est peut-être idiot, mais je préfère de loin l’écrit. Je peut lire, relire un passage, sauter un autre, y revenir sans manipulations. Je peux l’imprimer et surligner les passages importants, etc…
    J’assimile mieux l’écrit et il est plus facile de rester concentré. Avec la vidéo on a tendance à perdre de la concentration et sauter les passages moins intéressant au risque de louper quelque chose…

    Alors, encore merci pour l’effort de retranscription.

    Et merci pour l’article en lui-même. Comme déjà dit dans d’autres commentaires, il met le doigt sur le point important : Lorsque l’on commence à écrire sur un blog c’est que au départ on a une passion que l’on souhaite partager en écrivant. Et cette idée de départ, il ne faut pas la perdre au risque de se perdre tout court.

    Fajy

  28. Arnaud permalink

    C’est clair cela donne un boost énorme! j’ai un site actuellement qui ne marche pas mais qui donne envie de continuer après cette vidéo.

  29. Excellente interview que tout blogueur devrait voir. On y apprend des choses très intéressantes qui confirment ce qu’un blogueur a succès m’a dit un jour : la réussite durable se construit sur le long terme.

    En ce qui me concerne, cela a boosté ma motivation et ma détermination. Le blogging n’est pas le chemin le plus facile vers la réussite et de ce fait, on a besoin de ce genre d’interview pour nous motiver.

    À voir et à revoir.

  30. LECTURE ATTENTIVE DE LA VIDEO, avec prise de notes personnelles.
    REMERCIEMENTS pour le sous-titrage et la retranscription qui m’ont beaucoup aidés.

    ***********************************************************************************************

    COMMENT DONNER DE LA VALEUR A CETTE NOUVELLE VIDEO, MEME QUAND ON EST UNE BLOGUEUSE ENCORE DEBUTANTE ?

    1) Mettre en perspective la vidéo en la replaçant dans son contexte : la formation Blogueur Pro d’O. Roland
    => Répondre à la fameuse question d’Olivier dans sa formation Blogueur Pro en l’adaptant à peine à la situation (;-)) et en se l’appropriant :

    QU’EST CE QUI VOUS BLOQUE EN TANT QUE BLOGUEUR DEBUTANT DANS LE DEVELOPPEMENT DE LIENS AVEC DE GRANDS BLOGUEURS ?

    2) Ne pas jouer la sécurité

    MA REPONSE / MON TEMOIGNAGE :

    J’ai l’impression qu’il faut un hasard de circonstances, une CONCORDANCE DES TEMPS incroyable, improbable, presque surnaturelle (!), pour « tomber » comme Sonia sur de grands blogueurs, tomber littéralement d’accord avec leur vision des choses, au point d’entrevoir la possibilité de développer une telle synergie

    (ou alors il faut une pensée tout-à-fait commune et qui est simplement « dans l’air du temps » mais c’est bien sûr exclu dans le cas de Sonia.)

    Si j’ai décidé de me lancer dans l’aventure du blogging en décidant de créer un blog de littérature enfantine qui soit vraiment original, je le dois à Olivier.
    Je suis Olivier depuis plusieurs mois : blogs, mails, vidéos… J’ai découvert un travail propre, soigné, aéré, une méthode de travail, pragmatique, efficace et professionnelle, ainsi qu’un état d’esprit d’entrepreneur enthousiaste et communicatif.
    Si j’avais eu seulement seulement le tiers de la somme pour me lancer dans la formation Blogueur Pro qui s’est lancée récemment, je l’aurais fait sans hésiter, car je crois me souvenir qu’Olivier autorisant les paiements « en plusieurs fois ».
    Pourtant, tout en admirant le travail réalisé par Olivier dans ses blogs (et je pense en particulier à « Des livres pour changer de vie » et « Habitude Zen » parce qu’ils ont un écho presque direct avec mon activité de blogueuse à cheval sur la littérature, la philosophie et la vie… je ne partage pas la même « vision ».

    Je veux croire Olivier suffisamment ouvert d’esprit pour avoir organisé un évènement inter-blogueurs de folie sur le thème des 3 habitudes Zen, mais je ne vais pas cacher, que cette différence est pour moi : un frein.

    Vous venez de lire :
    le 1er pas d’une blogueuse débutante
    le 1er « passage à l’action » d’une élève à l’oreille attentive.

    A bon entendeur, salut ! :-)

    LiseuseAupair,

    du Blog de littérature enfantine pour/entre adultes

  31. Alexandre permalink

    Salut Olivier,

    Merci beaucoup pour cette interview, c’est un super supplément à ta formation BP.

    Sonia à tenu sur la durée et à persévéré, c’est dur de faire la traversé du désert quand on sait qu’on créé du contenue de qualité et que au début il y à peu de visiteurs sur notre blog.

    Supprimer la procrastination, faire un petit pas chaque jour.

    Les petits ruisseaux font des grandes rivières :)

    Amicalement, Alexandre

  32. Jesse permalink

    Je reviens sur cette surperbe interview un peu tardivement, cela me tenait à coeur de laisser un commentaire pour la simple raison que les choses qui y sont délivrées, restent simple et mesurable. Ce que Sonia( désolé pour l’erreur de prénom, quel étourdi je suis…) et Olivier nous donnent comme informations n’est pas compliquer à mettre en action que l’on soit débutant ou confirmé. L’ obtention de résultat dépend de notre capacité à obtenir des résultats en partant de rien, parfois cela peux mettre beaucoup plus de temps, mais serez-vous encore là dans 5 ans est le plus important. Dans mon cas cela me conforte dans le choix des stratégies marketing qui tourne autour des lancements Orchestrés comme leitmotiv pour mon projet sur pied depuis un peu plus de 2 ans. Je pense avoir fais le bon choix avec mon associé pour cette aventure qui sera fructueuse à force de travailler intelligemment. Merci pour le contenu
    Jesse RITM

  33. Bonjour Olivier,

    Moi qui adore et suit copyblogger depuis plusieurs années (J’ai même utilisé plusieurs thèmes Genesis pour certains de mes blogs), je suis séduis par cette interview et le message de Sonia.

    C’est une belle histoire qui montre qu’avec de la motivation et du suivis dans son travail, on peut rencontrer les bonnes personnes qui vous aideront à réussir. Est-ce qu’on peut parler ici de la loi de l’attraction ?

    Sur une autre Note:
    Olivier, je ne sais pas si tu as entendu parler de LeadPlayer, en gros c’est un plugin wordpress qui permet d’ajouter un ot-in box ou call to action sur les videos youtube que l’on post sur nos blogs.

    Je pense qu’avec le nombre de videos que tu post ici, tu pourrais surement récupérer pas mal de leads en plus !
    Attention je ne gagne rien à en faire la promo ici, je n’ai aucune part dans leur société ;) – C’est juste que je l’utilise sur certains de mes blogs et je l’ai trouvé très efficace !

    Amicalement,

    Olivier

  34. jennifer permalink

    hello,

    Cet interview me conforte que bloguer, c’est tout sauf tricher..

    Et à l’heure de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) et du Développement Durable (DD); ce marché a définitivement la couleur de l’innovation sociale+économique, avec le respect des Ressources Humaines….

    OUI, ce savoir-être exprimé et expérimenté, (r)éveil(le) la motivation de l’entrepreneur qui sommeille en nous.
    De façon durable, inconditionnellement…

    Merci pour ce partage :)

  35. Merci Olivier.
    En visionnant deux vidéos à suivre, ton interview par Mariana Zanetti et celle-ci, on prend conscience du décalage entre les US et l’Europe.
    Mariana était tout contente d’interviewer le « grand » Olivier Roland et quelques secondes plus tard, on te retrouve à interviewer quelqu’un qui doit avoir 100 fois plus de clients que toi.
    Si seulement elle pouvait avoir raison et nous prédire un marché 100 fois plus grand dans 5 ans !

  36. Loïc permalink

    Bonjour Olivier,

    Excellente vidéo comme d’habitude. Sonia a un air de Meryl Strip. Ses conseils sont tellement pleins de bon sens. Ils me font penser au livre The Go-Giver de Bob Burg, tu connais ?!

    En tout cas merci pour cette interview plein d’authenticité.

  37. Wow ;), intelligence et générosité, quel beau mariage. Je ne connaissais pas Coppyblogger – merci pour la découverte, un site plein de ressources. J’adore ce principe : donnez, donnez et vous recevrez.
    Merci.

Publiez un commentaire:

Note: Votre adresse email ne sera jamais publiée.