Une technique REDOUTABLE pour VENDRE PLUS

par Olivier Roland

Cliquez sur le bouton rouge ci-dessous pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube et être prévenu quand d’autres vidéos sur le blogging l’entreprenariat sont publiées ! 😉

Transcription texte (littérale) de la vidéo :

Olivier Roland : Donc Erico, nous sommes ici dans un aéroport parce qu’on est tombé l’un sur l’autre complètement par hasard dans un avion, alors qu’on se rendait à un groupe mastermind à Durango.

Là tout de suite, on attend notre avion, et on a décidé de faire une vidéo.  Je voulais faire une courte interview à propos de la vente. Parce que dans ma dernière vidéo je t’ai demandé quelle était la meilleure astuce à donner à ceux qui veulent débuter sur le net. Mais imaginons que les gens qui nous regardent ont déjà commencé leur affaire, qu’ils ont déjà vendue sur Internet et gagnent, je ne sais pas, 2000€ par mois, et qu’ils veulent monter à l’étape suivante. Quelle astuce peux-tu donner aux gens qui veulent aller plus loin ?

Erico Rocha : Moi, personnellement, je ne sais pas vraiment à quoi ça va ressembler, si ça va rendre bien ou pas, mais… selon moi, la plus grosse chose qui fait qu’on vend, ce sont les résultats. Beaucoup de gens essayent de vendre, juste pour vendre. Et je pense que le point fondamental, qui fait que les gens achètent, sont les résultats.

Donc si tu prends par exemple un régime. Ce qui se vend, c’est les résultats. Parfois le résultat c’est de perdre du poids, parfois c’est pour être en meilleure forme, parfois c’est pour être plus heureux. C’est une question de transformation.

Et la bonne astuce est que les gens en général ne savent pas vraiment la transformation que le produit créé. Par exemple, la caméra qui nous filme ici est juste géniale. Je sais qu’elle produit une meilleure qualité, mais parfois le prospect de l’autre coté ne le sait pas. Et nous, les vendeurs, on part du principe que les gens savent. Donc prouvez vos résultats.

C’est le premier point, prouvez vos résultats. Et comment faire ça ? Par chance, au début il vous faut juste vous. Tu vends quelque chose et tu prouves tes résultats avec toi. Ça peut être un régime, une caméra, n’importe quel produit. Prouvez-le, utilisez-le et obtenez des résultats dans la vraie vie. Filmez-le, prouvez-le. Soyez le changement, le transformation que vous voudriez recommander.

Je vais parler d’un cours sur comment être plus efficace dans les voyages « Oh, va suivre ce cours sur comment être plus efficace dans les voyages, je ne l’ai jamais fait, fais-le et dis-moi ce que ça donne. »

Ce n’est pas comme « Hé, je l’ai fait, j’ai eu des résultats, et voici ma vraie vie avant et après. » Avant et après. C’est une autre astuce. Une image d’avant l’utilisation du produit, et une après.

Dans votre message de vente, sur votre blog, à vos contacts dans les médias… Tu fais ça, tu fais une image du « après » Il faut se rappeler de prendre une photo après ce qu’on était avant, pour te rappeler et montrer aux gens comment c’était avant le produit. Donc les résultats, se concentrer sur la transformation, le avant/après.

C’est un peu comme ces produits clichés qu’ont les Américains avec leurs programmes régimes, on voit un corps très gros qui maintenant a les abdos saillants. Ça a l’air un peu ringard, ou à l’américaine, ça « peut » l’être. Il y a beaucoup à apprendre, peu importe l’affaire.

Parce que si tu continues imager, et ça dans toutes les affaires, imager avant, imager après, imager la transformation, et se focaliser sur les résultats. Pour toi-même, pour les gens autour. Les chances ne vont qu’augmenter.

Olivier Roland : C’est une bonne astuce. Vous comprenez ?

Quand vous commercialisez, vous ne voulez pas trop parler des fonctions, du processus, vous voulez parler de ce que le produit fera pour vos prospects, vos clients. De quoi ils bénéficient. Donc si vous le pouvez prouver, c’est bien mieux. Vous pouvez déjà le prouver en vous prenant pour exemple, car bien sûr, vu que lorsque vous vendez vos premiers produits, vous n’avez pas d’étude de cas ou de témoignages, sauf si vous avez fait une sorte de bêta-test avec des clients. Ça peut être une bonne idée.

Et une fois que vous avez vos premiers clients, il vous faut trouver des témoignages. J’ai fait une vidéo là-dessus. Des gens vont avoir de superbes transformations, mais ils ne vous en parleront pas parce que vous ne demandez pas. Ils ont pu avoir une super transformation, mais ils ont 1 milliard de choses à faire chaque jour, et ils ne penseront pas à vous envoyer un mail qui dirait « Hé, merci, vous avez changé ma vie, etc. » Donc il faut aller chercher les témoignages.

Il faut se concentrer sur les transformations et utiliser les études de cas, puis des vidéos témoignages, ou des témoignages des clients, Penses-tu que c’est vrai de dire que la meilleure façon de prouver que tu dis la vérité, que le produit marche, c’est d’avoir des témoignages de clients ?

Erico Rocha : Oui, oui. Mais avant d’arriver à cette étape des témoignages, il faut, aussi étrange que ça puisse paraître, il faut vous le prouver à vous-même. Tu dois convaincre chaque cellule de ton corps que tu y crois. Parfois on vend quelque chose, je me surprends souvent à vendre quelque chose parce que j’avais besoin de me faire de l’argent. Mais je n’y croyais pas vraiment moi-même.

Donc, avant d’aller à l’étape suivante, qui est de recueillir des témoignages de clients…

Olivier Roland : Tu dois d’abord croire en ton propre produit.

Erico Rocha : Et comme faire ça ? Il faut se transformer. Car lorsqu’on se transforme, comme tu as fait, tu t’es lancé dans les blogs en tant que novice,…

Olivier Roland : Mais pour moi, tu ne peux pas créer un produit sans t’être d’abord transformé. D’abord tu te transformes, et ensuite tu crées un produit.

Erico Rocha : Certains essaient de sauter les étapes.

Olivier Roland : C’est une mauvaise idée parce que… C’est ringard, c’est comme…

Erico Rocha : C’est vendre pour vendre.

Olivier Roland : Oui, et ce n’est pas authentique, il y a un mensonge dans la profondeur du produit, du marketing,… C’est un problème.

Je pense que les gens le sentent, et si ce n’est pas le cas, ils achètent le produit, et verront que ce n’est pas si efficace.

Erico Rocha : Je pense c’est un angle mort. Beaucoup de gens essaient de vendre quelque chose qu’ils ne vivent pas. Du moins dans ma branche.

Olivier Roland : Les pires sont ceux qui ne savent pas faire de l’argent sur Internet, et veulent vendre un produit sur comment faire de l’argent, alors que leur seule façon d’en gagner est de vendre ce genre de produits. Donc c’est un problème.

Si tu veux vendre un produit sur comment faire de l’argent sur Internet, tu dois d’abord de faire de l’argent en utilisant une méthodologie, une formule, et qui n’est pas ton produit pour faire de l’argent.

Erico Rocha : C’est la même chose à propos de la photographie. Si tu veux vendre un produit qui fait de bonnes photos, tu dois savoir faire de bonnes photos.

Olivier Roland : Oui.

Erico Rocha : Tu dois passer par là et y croire.

Olivier Roland : Et on peut commencer même si on est novice, ce n’est pas un problème. Mais tu veux apprendre.

Erico Rocha : Il y a une solution. Parce que si tu commences en tant que novice, et que tu passes par cette transformation, tu prouveras que c’est possible.

Olivier Roland : Exactement. C’est une bonne façon de commencer un blog.

Erico Rocha : Ensuite, tu peux aller à l’étape suivante. Prouve aux autres que c’est possible.

Olivier Roland : Tu as eu raison en mettant un bon point en avant. C’est vrai que beaucoup de gens veulent ignorer cette étape. C’est une mauvaise idée. C’est super pour se positionner quand on débute, surtout un blog. « Hé, je débute, mais ce n’est pas un problème car on apprendre ensemble »

Vous pouvez vous créer une grosse communauté de fans qui vous suivent depuis le début, qui ont vu votre transformation, et savent que c’est du solide parce qu’ils vous ont vu débuter, et savent que vous savez de quoi vous parler. Ils vous ont vu lutter et avoir des problèmes, et vous ont vu réussir à affronter les obstacles. OK, sympa.

Donc, pour résumer. Il faut d’abord se transformer avant de créer un produit. Il faut vraiment croire en son produit, c’est très important. C’est aussi important quand vous avez des critiques. Parce que vous aurez des critiques à un moment ou à un autre. Si vous croyez vraiment en votre produit, ça vous aidera à rester motivé. C’est très important.

Et ensuite, les études de cas, les témoignages.

Erico Rocha : Études de cas, témoignages, et ensuite, la dernière partie, c’est de mettre tout ça de façon à ce que ce soit convainquant.

Olivier Roland : Comment fais-tu ça ?

Erico Rocha : J’ai commencé en basant tous mes arguments de vente sur la transformation. Avant que je parle du produit, j’ai peut-être appris ça de Jeff Walker, je vais commencer la conversation en disant : « Salut, je m’appelle Erico, je vais vous présenter ce super produit qui fait telle ou telle chose »

Et au moment où tu leur fais une super grosse promesse, les gens vont douter, se dire que ce n’est pas possible. Parce que tu sais, toutes les transformations sont difficiles à croire, tout est impossible jusqu’à ce que ce soit fait. Et là tu dis : « Je ne m’attends pas à ce que vous me croyiez, si j’entendais ça aussi pour la première fois, je ne le croirais pas non plus, mais regardez ce que ça m’a fait » et je leur vous montre ce que ça m’a fait. « Et regardez ce que ça a fait à mes deux autres clients. »

Et là, les clients vont se dire « Wow, ça a marché pour lui, pour eux. Je vais peut-être écouter ce qu’il a à dire. » Et ils commencent à voir le truc. Beaucoup de gens commencent d’abord par expliquer un produit, et ensuite seulement ils parlent de la transformation. Je suis d’avis qu’il faut commencer par la transformation.

Donc, je vais parler de telle ou telle chose, de superbes photos… Il faut commencer par une superbe transformation pour qu’ils t’écoutent. Prouve cette transformation, et ensuite explique pourquoi c’est possible. Ensuite tu parles du contenu, des bénéfices, etc.

J’ai appris ça pendant, je crois, un évènement de Jeff Walker, et c’est Jeff Johnson qui m’en a parlé. Il m’a dit « Montre-moi les résultats. » À chaque fois qu’il a mis du contenu qui montrait les résultats, dans les deux premières minutes, il avait des résultats. Beaucoup de gens font ça à la fin. Ils expliquent plein de choses, et à la fin « d’ailleurs, regardez ce que ça fait. » Alors tu mets un peu de ça, et tu insères du contenu. C’est une bonne astuce.

Pour chaque argument, tu ajoutes un peu de témoignages ou une étude de cas… Par exemple, cette caméra est géniale parce qu’elle filme très bien quand il n’y a pas de lumière. Regardez l’image qu’elle vient de faire. Et ils peuvent tout voir.

Olivier Roland : Ils voient une vraie preuve.

Erico Rocha : Une vraie preuve, dès le début, et petit à petit.

Olivier Roland : Génial, génial.

Merci Erico, je pense que tu nous as donné de bonnes astuces. Si vous vendez déjà ou pas encore sur Internet, Erico vient de vous donner des super astuces pour se lancer rapidement.

Donc, merci Erico pour ça, tu es génial. Nous devons aller prendre notre avion, bye !.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

actuellement on ne produit plus pour vendre mais on produit ce qui est deja vendu expliquer,Actuellement on ne produit plus pour vendre mais on produit ce qui est déjà vendu Expliquez,Quelles sont choses qu\on peut vendre et avoir plus de bénéfice?
Related Posts
Showing 5 comments
  • Pete

    Encore bravo Olivier pour cette belle Airport Interview avec ce « grand » 😉
    Il a le mérite de ne pas passer l’éponge ^^ 🙂

  • Matty

    Bonsoir,

    C’est toujours intéressant et agréable d’avoir de témoignages comme celui-ci, des vrais marketeurs que savent de quoi ils parlent. Merci Olivier de nous proposer ce type de contenu il apporte une vraie valeur ajoutée dans nos entreprises. En résume: selon Erico pour mieux vendre sur Internet, il faut parler des bénéfices (ou résultats concrets) et pour être vraiment légitimes vis-à-vis des nos prospects, il faut que nous ayons essayé les produits nous mêmes. Quid des produits d’affiliation ou, la plupart du temps, le texte que nous proposons est déjà pré-établi?

    Encore merci pour la qualité de ton travail et le partage des sujets.

  • Julien

    Merci pour cette super vidéo !
    Pour ma part je retiens que pour persuader il faut vendre un résultat, mais au-delà du résultat une expérience « authentique ». Idéalement il faut avoir vécu cette expérience de transformation, et la « vivre » encore de tout son corps, de toute sa conviction. Lorsque l’on parle de résultats, il vaut mieux parler de l’influence que cela a sur notre bien être par exemple, que du résultat en lui-même (par exemple être plus maigre).

  • Axel

    Super Vidéo, très sympa à regarder avec Erico qui a toujours le sourire 😉
    Tu as tout à fait raison quand tu dis que c’est bizarre de vendre un seul produit dans lequel tu expliques comment gagner de l’argent sans en avoir fait d’autres avant. C’est de la spéculation. Après pour les témoignages je ne sais pas si en France ils ont encore beaucoup d’influence, vu que tout le monde sait qu’on peut les bidonner.

  • Christopher Lieberherr

    Vidéo très intéressante.

    Elle touche un point sensible dans le milieu du développement personnel et du coaching : Il est bien plus facile de dire aux autres quoi faire et quoi devenir que le faire soi-même.

    J’ai rencontré de nombreuses fois des coachs censés vous aider à arrêter une mauvaise habitude ou reprendre votre vie en main qui fumaient 2 paquets de cigarettes par jours et qui ne parlaient plus à leurs enfants après leur divorce.

    Si la majorité des sites et blogs pratiquaient les conseils de cette vidéo, je pense qu’il n’y aurait pas 10% des produits proposés actuellement. Ce qui ne serait pas désagréable…

    Cependant, heureusement qu’il existe les 10% restant 🙂

Leave a Comment

15 Shares
Share12
Tweet3
22-rencontre-blogueur-pro-2014-les-videos20-avis-sur-la-formation-webinar-pro-dolivier-roland