Comment BOOSTER votre chaîne Youtube et faire 1 MILLION en UN an

par Olivier Roland

Une fois que vous avez vu la vidéo cliquez ici pour rejoindre gratuitement des milliers d’entrepreneurs passionés de développement personnel en vous abonnant à la chaîne Youtube !

Ressources :

 

Transcription texte (littérale) :

Comment avoir une chaîne Youtube qui cartonne ?

Je vous partage la présentation que j’ai faite devant à peu près 200 personnes au WebDeuxConnect, il y a quelques mois.

Depuis, un peu de temps s’est écoulé. Donc, certains chiffres ne sont plus exacts. Par exemple, à l’époque, je célébrais les 8 000 premiers abonnés et là bientôt, on va dépasser les 30 000 abonnés sur ma chaîne Youtube. Je vous remercie pour votre enthousiasme.

Également, j’ai arrêté de faire une vidéo par jour, mais la majorité des conseils que je partage sont toujours d’actualité et intemporels.

Olivier : Bonjour à tous. Donc, comment utiliser Youtube pour faire exploser votre audience ?

Le titre officiel, c’est « Comment faire un million de vues ? ».

Après, ce n’est pas certain que vous fassiez un million de vues. Mais en tout cas, comment avec des moyens très simples sans vous prendre la tête, sans avoir des moyens de production hollywoodiens, vous pouvez augmenter votre audience sur Youtube, en faire une machine pour vous faire connaître davantage auprès d’un public que vous n’auriez pas touché, et toucher de nouveaux prospects ou de nouveaux clients.

Je me présente. Je suis blogueur, vous connaissez peut-être mes blogs « Des livres pour changer de vie », « Blogueur Pro ». J’utilisais Youtube jusqu’à récemment de manière très anecdotique. C’était un support pour mettre mes vidéos et les intégrer sur mes blogs. Je n’avais pas de stratégie particulière par rapport à lui.

En février 2014, je pars à l’autre bout du monde pendant deux mois, aux Philippines, et je me disais que je peut-être pourrais me lancer dans un défi sympa qui m’avait été inspiré par un podcaster américain qui s’appelle Jimmy Glossinger, qui fait un podcast par jour et qui cartonne tout. C’est un des podcasts les plus populaires aux Etats-Unis.

Et je me suis dit : pendant les 60 jours où je serai aux Philippines, je vais me lancer dans un défi de faire une vidéo par jour.

Je n’avais pas vraiment d’objectif par rapport au trafic sur Youtube. C’était juste quelque chose de fun que je pouvais faire, qui ne prenait pas de temps. Le but était vraiment de faire 5 à 10 minutes par jour grand maximum pour tourner la vidéo et l’uploader, sans aucun montage, et de voir ce que ça allait donner.

A l’époque, juste avant que je parte aux Philippines, du 1er janvier au 31 janvier 2014, la chaîne Youtube avait 23 000 vues à peu près.

Donc, concept, vidéo imparfaite, matériel basique vraiment pas cher.

Une des plus grandes erreurs que font beaucoup de personnes, c’est de croire qu’il faut des moyens de production de télé pour faire des vidéos sympa qui sont vues plusieurs milliers de fois. Ce n’est pas le cas du tout. Et il n’y a pas de préparation olympique.

Ceci est un exemple de cette approche sans se prendre la tête que j’ai tournée quand j’étais au nord des philippines.

Vidéo :

« Bonjour, ici Olivier Roland, bienvenue dans cette nouvelle vidéo qui fait partie de mon défi d’une vidéo par jour pendant que je suis aux Philippines. Alors là, je suis dans une situation un petit peu spéciale parce que je suis sur un camion de chantier. Et ce qui s’est passé, c’est que j’étais allé faire un trekking de quelques jours, deux jours en fait, et une fois qu’on est arrivé au point d’arrivée, on était censé rentrer en tricycle. Un tricycle, c’est ce petit appareil que vous pouvez voir là, peut-être que vous pouvez voir sur le côté. Et le problème, c’est qu’il y a eu un énorme éboulement sur la route de la montagne qui s’est produit après que le tricycle soit passé pour venir nous chercher et pendant qu’on nous attendait. Si bien qu’en fait, le tricycle était bloqué. Donc, on avait continué à pied, dépassé l’éboulement et on était bien embêté parce qu’il y avait, disons, deux ou trois heures de marche alors qu’on allait louper notre bus qui va nous ramener à Manille. Malheureusement, si on n’avait pas trouvé quelqu’un pour nous dépanner, on aurait dû rester une journée de plus et on aurait payé le billet de bus pour rien. Il y a ce charmant conducteur de camion qui nous a dépannés et il nous a pris à son bord. Et ce qui est génial, avec toutes les personnes qui attendaient le bus parce qu’il y avait beaucoup de personnes qui attendaient le bus également vu que la route était bloquée, il a pris des tas de personnes sur la route. Et là, on arrive bientôt à destination. Et il y en a beaucoup qui sont déjà partis. Je me suis dit que c’est l’occasion de vous faire une vidéo dans des conditions extrêmes. Vous pouvez voir qu’il n’y aura personne pour faire des vidéos en toute circonstance. Ce qui est génial, c’est que cet homme-là est actuellement très heureux et tout le monde l’a remercié. On l’a remercié déjà chaleureusement, on le remercie encore.

Et il faut savoir que ça a été prouvé scientifiquement que l’une des meilleures manières d’être heureux, c’est d’aider les autres sans attendre en retour. C’est exactement ce qu’a fait ce brave conducteur qui aurait pu rester chez lui et qui a décidé de prendre son camion de chantier pour donner des coups de mains aux gens qui étaient bloqués à cause de cette avalanche sur la montagne.

Donc voilà, c’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Faites des BA de temps en temps. Donnez des coups de main, même quand vous savez que par exemple les gens ne vous paient pas en retour, juste pour le plaisir d’aider les gens. Vous rendez service à la société, vous rendez service aux gens et vous dépannez. Et c’est super.

Donc, merci d’avoir suivi cette vidéo qui est dans une condition un petit peu spéciale. Pour suivre les prochaines, cliquez sur le bouton qui se trouve en haut à droite de celle-ci. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur J’aime juste en dessous. Si vous n’avez pas aimé cliquez sur Je n’aime pas. Merci et à demain pour la prochaine. Au revoir. »

 

Cette vidéo n’était pas parfaite, j’ai des mots parasites de temps en temps, je dis à peu près « euh » toutes les trente secondes. Ce n’est pas techniquement parfait. Il y a des petites déformations.

C’était une petite vidéo que j’ai tourné littéralement en deux minutes cinquante. Elle m’a pris zéro minute à monter puisque je n’ai pas fait de montage du tout. Je l’ai uploadé comme ça et il y a eu 15 000 vues, les gens étaient ravis.

Il doit y avoir 200 like sur cette vidéo. Les gens étaient très contents, et c’est ce type de vidéo que j’ai publié pendant deux mois quand j’étais aux Philippines.

Il y avait notamment des vidéos comme ça, mais aussi des vidéos en plan fixe. Je ne suis pas tout le temps sur un camion de chantier. Parfois, je suis dans des bateaux ou des bus aussi.

Le matériel que j’ai utilisé pour faire cette vidéo :

– En premier, un iPhone 5.

Je l’ai acheté exprès pour ce défi parce que la caméra frontale est capable de filmer en HD, pas en 1080 mais en 720. Du coup, ça me permet de me filmer tout en me regardant pour être sûr que je ne sors pas du cadre.

– Le deuxième élément important, c’est une fourche télescopique.

C’est avec cela que j’ai filmé dans le camion. Pour ceux qui suivent la chaîne, c’est ce matériel que j’utilise quand je me balade dans la rue, etc.

– Un petit adaptateur pour iPhone qu’on visse.

– Pour avoir un son à peu près correct, un micro cravate, avec une bonnette anti-vent qui permet de tourner sur la plage, même quand le vent est extrêmement fort. Ça permet d’avoir un bon son.

Donc, on branche le micro cravate sur l’iPhone. On plug le micro cravate sur la chemise. On allume, il n’y a pas besoin de déverrouiller l’iPhone. Vous le mettez en vidéo, et ça me permet de me cadrer en permanence.

Souvent les gens s’imaginent que j’ai un caméraman devant le camion qui était en train de filmer. Ce n’est pas compliqué et pas cher non plus.

Vous utilisez le Smartphone que vous avez déjà. Cela doit coûter 30 euros, c’est un X-shot 2. Vous pouvez le trouver sur Amazon. L’adaptateur coûte 15 euros. C’est juste un adaptateur classique trépied versus sur Smartphone. Il faut prendre un micro cravate spécifique pour les iPhone, sinon les micros cravates classiques ne fonctionnent pas. Il doit coûter 30 euros et la petite bonnette 15. Donc, cela fait 90 euros.

Evidemment, il faut le Smartphone. Ce n’est pas cher. Tout le monde peut faire cela.

Je vais vous faire une vidéo en direct. Vous allez me donner un sujet en live et je vais faire une vidéo deux, trois minutes en live qui sera publiée dès demain sur la chaîne Youtube, pour vous montrer qu’il n’y a pas besoin de préparation, il n’y a pas besoin de se prendre la tête, on peut prendre des sujets comme ça.

Vidéo :

« Bonjour ici Olivier Roland, bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Je suis dans un endroit un petit peu spécial puisque je suis actuellement au WebDeuxConnect et puis tout le monde a la pêche.

Et ce que je vais faire en fait, c’est que je vais montrer un petit peu à toute cette audience et puis à vous-mêmes en même temps qu’il n’y a pas besoin de se prendre la tête.

Souvent les gens se prennent la tête sur des trucs qui ne servent absolument à rien et puis, il faut avoir cette approche 20/80 : le 20% de travail qui amène 80% de résultat. Donc, on va faire une vidéo sur un sujet.

Pour tous ceux qui suivent un petit peu la chaîne, vous connaissez un petit peu les sujets sur lesquels je fais des vidéos. Il y a l’entreprenariat, le blogging, je parle un peu de bonheur, comment être plus être plus heureux dans sa vie, etc.

Donc, quel est le sujet que vous aimeriez que je traite dans la vidéo que je vais faire maintenant ? Une application pour gagner en productivité, comment vivre avec un entrepreneur ? Comment faire sa première vidéo ? Qu’est-ce que j’ai appris aux Philippines ? Comment faire sa première vidéo ?

Je peux parler de ça. C’est vrai que c’est intéressant parce que une des peurs de beaucoup de personnes quand elles font leurs premières vidéos, quand elles font leurs premiers podcasts, c’est oh mon Dieu ! De quoi je vais avoir l’air ? Tout le monde va se foutre de ma gueule. Tout le monde va repérer mon petit tic de langage ou quand ma voix va commencer à dérailler, etc. Et puis après quand on s’écoute, on se dit : mon Dieu, ce n’est pas possible, ma voix est si horrible que ça ? Waouh ! Et aussi quand je vais uploader ça, les gens vont me jeter des tomates dans la rue ! Ce n’est pas possible.

Je vais parler de cela : Comment faire sa première vidéo ? Comment se lancer ?

Donc, c’est vraiment une peur qui est extrêmement répandue, et finalement, il n’y a pas grand-chose à dire. Moi ce que je dis toujours aux personnes qui me demandent des conseils par rapport à cela, c’est qu’il faut avoir peur et le faire quand même.

Je me rappelle de mon tout premier podcast que j’ai publié en 2008 ou 2009. Quand j’enregistrais, j’avais peur. Je me disais mais mon Dieu, les gens vont entendre ma voix ! C’est quelque chose d’horrible ! Il n’y a que ma mère qui va me dire que c’est bien, les autres vont se dire : ce n’est pas possible.

Donc, qu’est-ce que j’ai fait ? Ce n’est pas si compliqué que ça en fait. J’ai juste eu peur et je l’ai fait quand même. Mais qu’est-ce que vous voulez faire d’autres au final ?

Je veux dire à un moment, il faut se botter un petit peu les fesses, et puis le faire. Et ce qui est génial aussi, quand vous démarrez votre chaîne Youtube, vous publiez votre premier podcast, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’y a personne qui verra votre vidéo à part votre mère. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a personne qui verra votre vidéo à part votre mère. Donc, on s’en fout que ça soit imparfait, on s’en fout que vous bafouez, on s’en fout que vous ayez peur, on s’en fout parce qu’au début, vous pouvez être imparfait d’autant plus que vous n’avez pas d’audience. Et c’est en pratiquant que vous allez acquérir un peu plus d’aisance, un petit peu plus de maturité en vidéo, que ça va passer de mieux en mieux, etc. et que votre audience va se construire au fur et à mesure.

C’est la même chose quand vous commencez à créer votre blog, votre premier article, ça n’a pas besoin d’être un truc où tout le monde va dire waouh ! Il faut absolument qu’on le propose pour le prix Nobel de littérature. On s’en fout. De toute façon, il n’y a personne qui le lit encore une fois. Donc au début, vous démarrez de manière imparfaite, vous continuez à progresser de manière imparfaite. Et au final, vous serez toujours imparfaits mais vous aurez quand même un petit peu progressé et ça pourra très bien passer.

Vous avez vu la vidéo que je vous ai montrée pour la chaîne Youtube, c’était la fameuse vidéo où je suis sur un camion en train de parler des DBA, elle a été très loin d’être parfaite, ça n’a pas empêché l’audience d’apprécier ça.

En fait, une des clés aujourd’hui pour réussir sur Internet, ce que permet Internet, ce qui était très difficile à faire avant, c’est qu’on n’a pas besoin de get Keeper, c’est-à-dire de personnes, de concierges qui vont décider si oui ou non vous passez et de suivre leurs consignes. Vous pouvez vous connecter directement à votre audience sans demander la permission, sans avoir besoin de demander la permission à qui que ce soit.

Et du coup, ce qu’apprécient les gens, en tout cas, je pense que c’est ce qu’apprécient les gens qui sont abonnés à ma chaîne, c’est justement cette authenticité, cette imperfection. C’est cette connexion beaucoup plus humaine qu’ils peuvent avoir avec moi qu’en regardant une émission de télé où tout est cadré au millimètre près, où il y a des changements d’angles toutes les deux secondes, parce que sinon, ça a été prouvé que votre cerveau commence à s’endormir.

Donc, c’est pour vous maintenir éveillé de manière artificielle même si c’est super chiant et où tous les mecs ont des supers sourires bright, ils se brossent les dents au moins 17 fois par jour, sinon ce n’est pas possible. C’est ce que les gens apprécient aussi. C’est cette imperfection, cette connexion.

Ils vont avoir la même connexion qu’ils vont avoir avec leur petit artisan, leur petit commerçant de quartier, le sourire, le bonjour Mr Duchemin, comment vous allez ? Comment va la grand-mère ? Comment va le chien ? Etc. mais vous allez avoir cette connexion directe en pouvant toucher une audience de masse et ça fait toute la différence.

Donc, c’est mon conseil quand vous démarrez. N’ayez pas peur d’être imparfait. Au début, il n’y a personne qui vous écoute de toute façon. Après, vous allez progresser. Vous allez lentement monter en compétence, vous allez toujours être imparfait. Mais c’est aussi ce que votre audience aime.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. Merci à vous public ! »

Et dans une vidéo, ne jamais oublier l’appel à l’action. Vous allez voir là en direct.

« Merci d’avoir regardé cette vidéo. Donc comme d’habitude, vous pouvez toujours recevoir gratuitement mon livre Zen et Heureux en cliquant sur la couverture qui apparaît ici ou sur le lien qui apparaît là. Vous laissez votre prénom et votre email et je vous envoie le livre immédiatement, c’est comme ça, c’est gratuit.

Et comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime juste en dessous et puis partagez-la. Et si vous n’avez pas aimé, cliquez sur je n’aime pas et ne la partagez pas. Merci d’avoir regardé cette vidéo. À demain pour la prochaine. Au revoir ! »

 

La vidéo n’était pas parfaite, les lumières ne sont pas parfaites. Elle ne va pas faire un million de vues. On s’en fout complètement. Le but, c’est de vous connecter régulièrement à votre audience. Si vous faites comme ça une vidéo par jour, au bout d’un moment, votre audience va progresser.

Ce que je voulais vous montrer, c’est que vous pouvez faire une vidéo par jour, le matériel ne coûte pas cher. Mais je dis toujours il y a les bons et les mauvais sceptiques. Les mauvais sceptiques ne vont pas le faire et les bons sceptiques vont avoir une démarche scientifique et vont tester concrètement quand on leur propose des choses pour voir si ça leur apporte quelque chose.

Peut-être ça ne vous rapportera rien, peut-être que ça fera toute la différence dans votre business, vous ne saurez pas si vous n’avez pas testé.

Pendant les 7 prochains jours, je vous propose d’essayer de faire une vidéo par jour et voyez si c’est facile pour vous, si vous aimez cela et si on ne vous jette pas de tomates dans la rue. Si on ne vous jette pas de tomates dans la rue, peut-être que vous pouvez continuer.

7 jours, c’est un petit peu court entre nous pour voir une réelle différence dans votre audience. Mais essayez de faire quelque chose.

Pour avoir des idées, j’utilise Evernote. Pour ceux qui ne connaissent pas, vous n’êtes pas obligés de l’utiliser. Vous pouvez avoir un carnet sur vous ou votre Smartphone et vous notez dans le fichier note.

Evernote est une application PC, Mac, Smartphone, etc. qui vous permet de capturer toutes vos idées tout le temps. Dès que vous prenez une photo, vous enregistrez des sons, vous prenez des vidéos, c’est enregistré dans le Cloud. Avec Evernote, c’est gratuit jusqu’à 2 gigas. Je vous recommande ça.

Moi, dès que j’ai une idée, je la note dans mon fichier Evernote. Comme ça, dès que je suis en panne d’inspiration, je lance Evernote et je regarde. Je crois que je dois avoir trente idées là que je n’ai pas encore eu le temps de filmer. J’ai beaucoup plus d’idées que de temps pour faire mes vidéos. Ce n’est vraiment pas un problème, les idées.

Si jamais vous avez un problème de créativité, ce que je fais à chaque fois quand je suis à sec, il n’y a aucune idée dans mon Evernote qui m’inspire ce jour-là, je demande autour de moi.

Vous avez vu, vous m’avez donné un sujet, je l’ai fait en live. Ce n’est pas parfait, mais au moins, ça a le mérite d’être publié.

Je parlais de cette citation tout à l’heure de quelqu’un qui est connecté au lean startup puisque ça s’applique complètement au lean startup : « si vous n’avez pas honte du premier produit que vous livrez, c’est qu’il est trop tard ».

Ce qu’il voulait dire, c’est qu’il vaut mieux faire quelque chose d’imparfait qui est vraiment dans le monde réel et pour lequel vous avez des feedbacks réels de gens qui ont utilisé le produit, ont vu la vidéo, plutôt que de faire le truc le plus parfait du monde de votre chambre, de bosser un an sur un truc parfait pour vous rendre compte au bout d’un an que tout le monde s’en fout complètement. C’est l’approche lean startup. C’est la même démarche finalement.

En fait, c’est du lean vidéo quelque part. On met des vidéos en ligne, on voit le feed-back des utilisateurs, on améliore au fur et à mesure tout simplement.

Quels ont été les résultats de ce défi d’une vidéo par jour ?

Il faut savoir qu’au début, j’avais décidé de faire une vidéo par jour pendant 60 jours. Au final, j’ai tellement aimé ça et mon audience a tellement aimé ça que j’ai décidé de continuer. Et là, j’ai dû faire la 255e vidéo hier d’affilée, je n’ai jamais loupé un seul jour depuis février. Franchement, ce n’est pas un exploit. Tout le monde peut le faire, ce n’est pas si compliqué.

Évidemment, vous n’êtes pas obligés de faire une vidéo par jour, vous pouvez faire cinq vidéos en une journée et les planifier. Romain Collignon a fait un défi de 100 jours, une vidéo par jour pendant 100 jours. Il tournait 30 vidéos par jour. En une journée, il faisait un mois de vidéos. Tout le monde peut le faire.

Donc, les résultats ne sont pas les résultats au bout de 60 jours, c’est depuis février, depuis que j’ai démarré cela.

Il y avait à peu près 23 000 vues en janvier. Là, j’ai pris les 30 derniers jours, du 15 octobre au 13 novembre, il y a eu 173 000 vues. On passe de 23 000 à 17 3000. Donc, c’est énorme. Il y avait à peu près 2 000 abonnés, on est passé à 8 283. Le million de vues a été dépassé, je crois, en septembre ou octobre.

Cela ne fait pas de moi le nouveau Norman ou le nouveau Cyprien. Ce n’est pas important, on s’en fout.

Ce n’est pas de devenir le nouveau Norman ou le nouveau Cyprien qui est important, ce n’est pas devenir la star énorme que tout le monde connaît au point que vous ne pouvez même pas aller acheter votre steak à la boucherie parce que tout le monde vous saute dessus en vous demandant des autographes. Ce qui est important, c’est d’être connu dans votre marché.

Là, j’ai demandé qui est abonné à la chaîne. A peu près la moitié de la salle est abonné. C’est très bien parce que finalement aujourd’hui, mon audience, celle que je vise se trouve dans cette salle. C’est ce qui est important.

Ce n’est pas d’être une star internationale super connu, c’est d’être connu dans votre marché et de faire en sorte que vous vous connectiez à votre audience. C’est cela qui va faire en sorte que vous allez vous différencier de vos concurrents et aussi que les gens vont davantage se connecter à vous et vous apprécier tout simplement.

Il n’y a pas que les chiffres. A chaque fois, dans chacune de mes vidéos, je demande « si vous avez aimé cette vidéo, vous cliquez sur j’aime, si vous n’avez pas aimé, vous cliquez sur je n’aime pas ».

Depuis le 1er février, depuis que j’ai démarré ce défi, 12 446 « j’aime », 420 « je n’aime pas ». Ça montre de manière concrète que l’audience est ravie malgré toute l’imperfection de ces vidéos.

Voici une deuxième vidéo.

Vidéo:

Intervenant 1 : Ça donne vraiment des énergies positives !

Intervenant 2 : Ça donne envie de faire des choses !

Intervenant 3 : C’est des choses qu’on peut mettre en application directement.

Intervenant 4 : C’est simple, efficace.

Intervenant 5 : C’est décontracté.

Intervenant 6 : Trois, quatre minutes, bam, ça lance ma journée.

 

C’est un prototype du générique que je vais bientôt mettre sur la chaîne. J’ai fait une rencontre il n’y a pas longtemps à Paris et j’ai demandé dans la salle s’il y a des gens qui sont fan de la chaîne et s’il y en a qui veulent faire un témoignage. Il y a eu plein de personnes. Là, vous en avez vu quelques extraits qui sont venus spontanément en me disant : oui, Olivier j’adore ta chaîne. Je veux bien te faire une vidéo.

Je ne peux pas aller à un seul évènement en France qui soit connecté d’une manière plus ou moins proche du webmarketing, de l’entreprenariat, sans qu’il y a quelqu’un qui vienne me voir en me disant : Olivier, j’adore ce que tu fais, je regarde ta vidéo tous les jours quand je prends mon café. Souvent, c’est ce qu’on me dit.

Ce n’est pas quelque chose de facile à mesurer en termes de chiffre, à part sur les like que je vous ai montrés. Mais j’ai vraiment vu une énorme différence depuis le temps où j’ai commencé à faire une vidéo par jour dans l’appréciation générale que mon audience peut avoir par rapport à tout ce que je fais. Je sens que la vidéo est le meilleur moyen de se connecter avec son audience. Et c’est pour cela que vous devriez le faire aussi.

La vidéo, c’est ce qui se rapproche le plus d’une rencontre en face à face. Lire un article, c’est bien, mais au niveau connexion, ce n’est pas forcément ça. L’audio, c’est mieux, mais il n’y a pas l’image. Là, on a carrément tout sauf l’odeur, ce qui parfois n’est pas un inconvénient.

Et surtout le gros avantage, c’est que c’est presque aussi bien que la rencontre en face à face, mais vous pouvez toucher potentiellement des millions de personnes dans le monde entier avec la même quantité d’effort que vous auriez dû faire pour rencontrer une seule personne.

Imaginez Michael Jackson s’il était né au 19e siècle, est-ce qu’il aurait pu toucher la même audience que ce qu’il a fait au 20e ? Qu’est-ce qui a fait la différence pour Michael Jackson ?

Les clips, c’est vrai, oui. Avant cela, il y a eu la radio et le disque. Ça a été l’effet de levier qui a permis aux musiciens qui, auparavant, pourraient être connus.

Pour que 1000 personnes aient vu en direct ce que faisait un musicien, ils devaient le voir en direct.

A partir du moment où il y avait la radio et le disque, le musicien avait juste à faire la même quantité d’effort nécessaire pour faire une seule chanson, sauf qu’il pouvait toucher potentiellement des millions de personnes sans effort supplémentaire ou sans beaucoup d’effort supplémentaire. Ça a donné un effet de levier énorme qui a fait toute la différence pour les stars, pour les musiciens, qui leur a permis de toucher une audience globale, mondiale. C’est cela qui a fait les stars d’aujourd’hui.

Internet, c’est la même chose pour les entrepreneurs que ce qu’a été la radio et le disque pour les musiciens. C’est un outil qui vous donne un effet de levier énorme, qui vous permet pour la même quantité d’effort qu’il y a 20 ou 30 ans de toucher 50 personnes, de toucher potentiellement des millions de personnes. Et je pense que la vidéo, c’est vraiment un des vecteurs privilégiés pour cela.

Donc, faire une vidéo par jour, c’est bien, mais il y a différentes clés aussi qui sont importantes, il faut aussi bien les faire.

– Publier régulièrement

Vous n’êtes pas obligés de publier une vidéo par jour. Je vous le recommande, mais au moins par exemple une par semaine.

– Authenticité

C’est très important. Soyez vous-même. Il n’y a pas besoin de faire quelque chose de parfait, soyez juste vous-même, ce n’est pas grave. Vous allez vous améliorer au fur et à mesure, il ne faut pas avoir peur de ça.

– Qualité du contenu, mais pas parfait évidemment.

Il faut parler de choses qui intéressent votre audience. N’hésitez pas à faire des sondages. Quand vous manquez d’inspiration, vous faites une vidéo pour demander le sujet à votre chaîne. Vous allez avoir plein de gens qui, dans les commentaires, vont vous donner de idées et après, vous pouvez en avoir pour un mois. Et faire participer l’audience.

Je vous ai donné un petit défi de faire une vidéo par jour pendant 7 jours. J’aime bien faire cela régulièrement sur ma chaîne. J’aime bien leur dire de publier dans les commentaires des résultats d’expérience que je leur donne à faire, etc. J’essaie vraiment de faire en sorte que mon audience ne se contente pas de regarder les vidéos, mais aussi agisse. C’est vraiment important pour moi.

Je pense que finalement ce qui est important, ce n’est pas de publier du bon contenu, c’est de faire en sorte que les gens le « consomment », mais surtout agissent par rapport à ça parce que c’est là où ils vont voir la différence dans leur vie, qu’ils vont devenir de véritables fans, à condition que votre contenu soit bon évidemment.

Donc, l’appel à l’action clair est très important.

Je vois trop de vidéos Youtube qui sont très bien, mais il n’y a pas d’appel à l’action.

Si vous ne dites aux gens qui regardent votre vidéo de faire quelque chose à la fin, ils ne vont rien faire. Ça a été montré dans des tas de tests AB.

Si vous faites une vidéo, vous dites : « si vous avez aimé, cliquez sur j’aime, si vous n’avez pas aimé, cliquez sur je n’aime pas », vous allez avoir beaucoup moins de gens qui vont cliquer sur j’aime. C’est comme ça qu’ils vont partager la vidéo, vous allez avoir beaucoup moins de gens qui vont venir s’inscrire sur vos listes.

Donnez un appel à l’action clair à votre vidéo, à la fin ou au milieu, ça va vraiment augmenter la quantité d’actions qui va être faite.

Est-ce que vous avez des questions ?

Intervenant : Comment mettre le titre en incrustation dans la vignette qu’on a vue ?

Olivier Roland : C’est facile. En fait, Youtube te permet d’uploader une vignette personnalisée. Par défaut, il propose trois vignettes. Il faut que tu fasses une capture et tu rajoutes du texte dans Photoshop par exemple, et tu peux uploader n’importe quel type d’image.

Je vous recommande de faire ça d’ailleurs parce que ça attire l’attention. Il y a énormément de vidéos qui n’ont pas ça et quand vous apparaissez dans la colonne de droite avec toutes les vignettes, vous sortez du lot tout simplement. Il y a du texte dessus, ça donne plus envie de cliquer.

Olivier Roland : Je n’utilise pas la monétisation proposée par Youtube, pourquoi ?

Parce que c’est nul. Ceux qui me suivent le savent. Le business model que je propose au niveau du blogging se distingue radicalement du business model de référence que j’appelle les blogueurs journalistes.

Les blogueurs journalistes parlent d’actualité. Ils utilisent la publicité, les articles sponsorisés pour monétiser leur blog, ce qui est extrêmement inefficace. Ils font un trafic énorme pour gagner de l’argent avec cela.

Si vous voulez vraiment faire des ventes vraiment bonnes, utilisez des blogs pour derrière générer une liste de prospects, donc les faire s’inscrire sur une mailing list et ensuite vendre vos propres produits grâce à cette mailing list. C’est la clé de la véritable monétisation efficace sur Internet.

C’est pareil pour Youtube. Aujourd’hui, j’ai 170 000 vues par mois, c’est bien. Ce n’est pas non plus délirant. Si je mettais Adsens dessus, je gagnerai peut-être 200 euros par mois. C’est cool, mais ce n’est pas ça qui va me faire gagner ma vie.

Dans mes vidéos, je fais des appels à l’action pour que les gens s’inscrivent sur ma mailing list parce que derrière, je vends mes propres produits grâce à cette liste et c’est comme ça que je le monétise tout simplement.

Intervenant : J’ai bien compris le côté authentique d’une vidéo sur Youtube pour se faire connaître. Je suis en train de préparer des vidéos de formation, on en parle de qualité. Est-ce que c’était pareil à l’époque ?

Olivier Roland : Tu peux être authentique tout en ayant une certaine qualité.

Là, j’ai vraiment voulu shooter. Si tu veux faire une formation, il faut que ça soit écoutable. Si vous avez une formation d’une heure, l’éclairage est très important. C’est important plus que la caméra. Si cela vous intéresse, David Jay fait des vidéos gratuites là-dessus, il est spécialiste du sujet.

La longueur joue dans la formation.

Intervenant : Et aussi les techniques de formation dont tu n’as pas parlé, c’est qu’à la fin, tu t’abonnais sur Youtube. Les abonnés à ta liste lesquels suivent aussi la formation…

Olivier Roland : Oui, c’est vrai que si vous avez déjà une source de trafic, une présence dans les médias sociaux, il faut l’utiliser comme levier pour démarrer votre chaîne. Comme ça, ça va aller plus vite. C’est une bonne remarque.

C’est vrai que j’ai utilisé ma liste pour promouvoir au début ma chaîne, mais je crois que ça doit faire 5 ou 10% de chiffre total, pas plus. Je l’ai mesuré parce qu’on peut mesurer le nombre de clics sur les envois d’emails, et je sais que c’est anecdotique par rapport au trafic organique qu’il y a eu en venant de Youtube.

Comment on pourrait appliquer l’idée de cet esprit-là à une entreprise quand on n’est pas blogueur ? Vous avez une entreprise ? Web portage ?

Je suis dans le business, je vends de l’information. Donc, c’est vrai que j’ai moins de questions à me poser. Pour ceux ou celles qui vendent des services ou des produits, vous pourriez faire la même chose. Il faut que vous vous présentiez en tant que fondatrice de la société, donner des conseils qui sont reliés à votre sujet, comme comment bien faire son portage salarial ?

Votre audience, vos prospects se posent des questions. Ils ont des objections. Il faut les identifier et répondre en vidéo. Vous n’êtes pas obligés de faire une par jour. Vous pouvez en faire une par semaine, mais vous pouvez parler même de choses très ennuyeuses de votre domaine mais qui vont quand même intéresser les gens à un moment donné, et le faire de manière authentique comme ça sans trop se prendre la tête. Et de temps en temps, vous pouvez vous permettre de faire des digressions par rapport aux sujets. L’idée, c’est vraiment de montrer un côté humain, ça n’a pas besoin d’être directement dans le thème. Il ne faut pas non plus trop abuser, mais on va dire 80% du temps dans le thème et 10-20% dans le mode humain.

Intervenant : Quel est ton grand Pourquoi ?

Olivier Roland : C’est une très bonne question.

J’ai tourné le générique de ma chaîne parce que pour l’instant, c’est une vidéo qui a 4 ans, en anglais en plus, qui est le générique de ma chaîne. C’est pour vous dire à quel point c’est imparfait.

Je fais une parenthèse avant de répondre à ta question. Est-ce que cette bannière est la plus belle bannière du monde ? Non. Par contre, elle est beaucoup mieux que ce que j’avais avant, devinez combien elle m’a coûté ? Cinq dollars. Exactement. Je l’ai fait faire sur Fiver.

Pour répondre à ta question, le pourquoi, et c’est ce que j’ai dit dans le générique parce que j’ai beaucoup travaillé sur mon pourquoi.

J’ai lu le livre de Simon Sinek, c’est la tendance en ce moment. En fait, tu as inspiration, motivation, conseils concrets pour les entrepreneurs et les rebelles intelligents.

J’ai créé ma boîte à 19 ans. J’ai quitté l’école à 18 pour créer ma boîte et j’ai complètement zappé tout le système. J’en suis extrêmement heureux. En fait, je suis persuadé que la majorité des entrepreneurs sont des héros et que sans eux, on serait encore à l’âge des cavernes.

Et mon objectif, c’est de les aider à apporter plus de valeurs pour eux-mêmes et pour les autres, et à être plus heureux aussi parce que j’étais un entrepreneur surmené pendant des années. J’ai travaillé 60-70 heures par semaine. C’était super au début.

Donc, j’essaie non seulement de faire en sorte qu’ils soient plus efficaces dans leurs entreprises, qu’ils apportent plus de valeurs au monde, mais aussi qu’ils aient un meilleur équilibre entre leurs vies pro et perso.

C’est le fil de mes vidéos. C’est pour ça que je parle énormément de choses. Je passe de blogging à comment être heureux en faisant sa BA. Mais il y a quand même cette idée de comment être plus heureux et efficace.

Merci ! J’espère que ça va vous motiver à faire des vidéos.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

acheter une chaine youtube,booster les vues youtube,promouvoir sa chaine youtube,avoir des vues sur youtube gratuitement,faire connaitre sa chaine youtube,booster youtube,comment avoir plus de vue sur youtube,Comment réussir chaîne youtube qui cartonne,augmenter vue youtube,augmenter rapidement le nombre dabonnés youtube
Related Posts
Showing 3 comments
  • Romaric

    Bonjour Olivier,

    Merci pour ce replay qui apporte beaucoup d’informations sur tes vidéos et Youtube.

    Nous avons pu voir tes « petites secrets » derrière la caméra et je pense que cela aidera beaucoup de monde à s’améliorer ou à démarrer la vidéo dans le blogging.

    A Bientôt

    Romaric

  • Jérémy

    Cette Interview est extra ! Je pense que chaque personne et chaque entreprise souhaite un jour ou l’autre faire le buzz. Il faut trouver une idée de génie et appliquer les bonnes méthodes pour réussir à se faire connaitre.

  • Alain H

    Une interview très inspirante et motivante =) Avec de l’envie, de la motivation et de la rigueur, tout est possible =)

Leave a Comment

10-les-4-grands-gagnants5_HEURES