Comment développer votre entreprise avec un blog – conférence

par Olivier Roland

Cette présentation date de 2011, mais les principaux fondamentaux que j’expose restent valables, donc je me suis dit que cela vous ferait plaisir de la voir 🙂 .

Soyez indulgent : c’était ma toute première présentation devant plusieurs centaines d’entrepreneurs. Enjoy !

Transcription texte de la présentation :

Dans cette présentation, je vais vous expliquer comment un blog peut aider votre entreprise. Même si votre entreprise n’est pas du tout basée sur un blog. Dans ma formation Blogueur Pro, j’enseigne un business modèle qui est vraiment basé sur le blog comme socle, fondation, pour l’entreprise, mais on peut aussi se servir d’un blog comme complément à son entreprise pour amener des prospects et des clients de manière automatique et régulière.

  • Un blog est un formidable outil pour faire connaître votre entreprise, en particulier une TPE. On a vu qu’il y a beaucoup de solo-preneurs parmi vous.

Qui est seul dans son entreprise?….Une bonne partie de la salle. Vous allez voir qu’un blog c’est assez simple à mettre en place, même si cela demande un peu de travail pour faire connaître votre petite entreprise.

  • A condition de le développer avec la bonne méthode, il a de nombreux avantages qui feront une différence énorme par rapport à votre concurrent.

Notamment, un blog vous permet :

  • D’attirer automatiquement des contacts qualifiés, tous les jours, 24H/24. En ce moment où je suis en train de vous parler, il y a des gens qui sont en train de visiter mes blogs, de lire mes articles, de s’inscrire à ma newsletter et peut être même d’acheter mes produits.
  • De les mettre en contact avec votre expertise et votre savoir-faire.
  • De leur donner la possibilité d’apprécier ce que vous faites, de donner un visage humain à votre entreprise.
  • De transformer automatiquement une partie d’entre eux en prospects qualifiés que vous pourrez recontacter par email.
  • De transformer une partie de ces prospects en clients, pour un coût d’acquisition faible ou très faible.
  • Et la beauté de ce processus est que tout peut être automatisé! Cela demande du travail au départ, mais une fois que tout est mis en place vous pouvez laisser la machine tourner, et vous apporter automatiquement des nouveaux prospects ou clients tous les jours;
  • Vous pourrez aussi analyser les différentes étapes du processus et les améliorer au fur et à mesure. C’est une étape essentielle. Beaucoup trop d’entrepreneurs n’ont pas de système avec des étapes bien définies pour pouvoir améliorer le taux de transformation de contacts en prospects pour fidéliser les clients. Un blog, c’est vraiment une bonne machine pour analyser chaque composant. Cela vous permettra d’avoir une machine à développer votre entreprise pour un coût très faible.

L’état d’esprit

  • Avant que j’aborde avec vous concrètement comment utiliser un blog pour développer votre entreprise, parlons un peu de l’état d’esprit nécessaire.
  • Il y a une grande différence entre travailler dans votre entreprise et travailler sur son entreprise. Est-ce-que parmi vous, il en y a qui ont idée de la différence entre travailler dans une entreprise et travailler sur votre entreprise?….On va dire 10 à 15% de la salle. En fait, je vais aller très vite, car c’est quelque chose qui est assez complexe. Il y a un livre entier qui est y consacré et qui s’appelle « The e-myth » de Michael Gerber. En gros, c’est la même différence qu’entre un homme orchestre et un chef d’orchestre. Pour l’homme orchestre, travailler dans son entreprise cela veut dire :
  • Avec mon entreprise, je me suis créé un job. C’est une approche qu’ont beaucoup d’entrepreneurs. A la base, ils créent leur entreprise pour être indépendants. C’est l’approche que j’ai eu lors de la création de ma toute première entreprise informatique.
  • Mon approche est avant tout technique : je pars de mon savoir faire, je fait mon métier, mais de manière indépendante.
  • Je suis un homme-orchestre, à la fois au four et au moulin. On fait tout, la comptabilité, la création de produits.
  • J’ai du mal à déléguer. Cela ne veut pas forcément dire d’embaucher mais d’externaliser tout ce qui n’est pas notre métier principal pour pouvoir se consacrer aux choses qui nous apportent vraiment de la valeur.
  • Je ne fais pas de procédures : rien n’est standardisé. C’est pourtant très important.
  • Le but de ma vie est de servir mon entreprise. Ce sont les entrepreneurs qui travaillent 70 heures par semaine et qui sont complètement engagés dans leur entreprise. Cela peut être sympa mais au bout d’un moment cela entraîne un déséquilibre entre la vie professionnelle et personnelle. Il y a quand même eu pas mal d’entrepreneurs qui ont eu ce schéma là.

C’est celui que j’ai eu. Je me disais qu’avec mon entreprise, je serais indépendant, je serais mon propre patron, ça va être la liberté, ça va être génial. C’est vrai que c’est une superbe aventure. Mais au bout d’un moment quand on travaille 70 heures par semaine toutes les semaines, que l’on ne prend pas beaucoup de vacances, on se dit que peut être notre rêve s’est un peu transformé en prison dorée et que c’est un peu dur de s’en échapper. Il y a beaucoup d’entrepreneurs qui sont dans ce cas là.

Maintenant le chef d’orchestre qui travaille sur son entreprise, il a une approche différente. Avec son entreprise il s’est créé un business.

    • Son approche est entrepreneuriale : il va créer quelque chose qui pouvoir vivre sans lui. Cela ne veut pas dire qu’il n’aura pas de plaisir à faire partie de ce système là. Fondamentalement, il n’est pas indispensable au système.
    • Je suis un chef d’orchestre, je dirige les opérations sans jouer moi-même d’un instrument. Le chef d’orchestre doit être bon dans le fait de diriger les gens.
    • Je délègue, et je le fais efficacement.
    • Je fais des procédures, je standardise tout ce qui peut l’être efficacement.
    • Le but de mon entreprise est de servir ma vie. Là on a deux exemples d’entrepreneurs extrêmes.

Il y a aussi beaucoup d’entrepreneurs qui se situent un peu entre les deux. Mais ce que je vais vous montrer là c’est un peu une manière d’être un chef d’orchestre. C’est à dire de créer un système qui tourne sans vous.

  • Ainsi, pour travailler sur votre entreprise, vous devez :
    • Envisager votre entreprise comme un système.
    • Comprendre les composants de ce système et leurs interactions entre eux
    • Travailler à améliorer chacun de ces composants de manière à ce qu’ils fournissent un résultat optimal.
    • Pour qu’au final vous ayez un système parfaitement au point… qui peut tourner sans vous !

Cela peut paraître un peu théorique, vous allez comprendre concrètement comment mettre ça en place pour le blogging. C’est ce que l’on va faire avec un blog. On va mettre en place un système grâce à un blog, en améliorant chacun de ses composants.

Voici le schéma global.

schema

Je vais détailler chacun de ces composants. Premièrement, beaucoup d’entrepreneurs n’ont pas ce type de schéma. Ici vous avez le schéma des personnes qui vont être en contact avec ce que fait votre entreprise et qui vont se transformer en prospects, avec qui vous allez bâtir de la valeur, montrer votre expertise. Vous allez montrer que vous êtes quelqu’un d’humain, que nous n’êtes pas un ukrainien planqué derrière un écran, que vous allez lui piquer son argent dès qu’il aura sorti sa carte bleue, et qui derrière monétise.

Il y a très peu d’entrepreneurs qui dessinent comme ça le chemin du prospect, de la prise de contact jusqu’à la vente. C’est ce type de processus qui à la vente va vous permettre d’avoir un système qui fonctionne beaucoup mieux. Pour avoir une meilleure vision du schéma, allez sur  »www.blogueur-pro.com », vous pouvez télécharger mon livre numérique  » Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog ». Il y a une page complète là dessus.

Les étapes de votre système

 

  • La première étape est évidemment d’installer votre blog.
  • Je ne la couvrirai pas ici.
  • J’ai fait une vidéo sur Blogueur Pro expliquant comment installer un blog WordPress en 10 minutes. Il y a certaines précautions à respecter, comme bien choisir le titre de son blog par rapport au référencement. Vous pouvez aussi vous rendre sur mon blog où tout est expliqué en détail.
  • Pourquoi je recommande WordPress?
  • Parce que c’est une plate forme stable, puissance, conviviale et gratuite.
  • Elle vous fait gagner un temps fou par rapport à l’époque où il fallait coder sa propre plate forme avant de se lancer.
  • Elle dispose de milliers de plugins pour augmenter ses fonctionnalités. La plupart sont gratuits, ce qui fait que WordPress s’adapte à tous les usages dont vous avez besoin.
  • Il a de milliers de thèmes gratuits pour donner un habillage professionnel à votre blog. Vous pouvez aussi déléguer la création d’un thème WordPress à un professionnel.
  • Avec les bons réglages, WordPress est une excellente plate forme pour le référencement. Aurélien vous en a parlé hier. Il y a juste 20% de petits réglages à faire.
  • WordPress permet de se faire inclure dans les moteurs de recherche très rapidement grâce aux pings. En gros dès que vous publiez votre premier article, WordPress envoie un signal et Google va référencer votre blog en quelques heures.

Une fois votre blog installé, qu’est ce que vous allez en faire?

Etape 1

  • Déterminer les mots-clés sur lesquels vous avez un potentiel pour vous positionner dans les moteurs de recherche.
  • Et qui vont attirer des contacts qualifiés (des personnes qui sont potentiellement intéressées par ce que vous proposez).
  • Demandez-vous : que recherchent sur Internet les personnes qui sont intéressées par ce que vous faites ?
  • Et surtout : que recherchent sur Internet les personnes qui achètent ce que vous vendez ?
  • Je pense que dans la plupart des domaines, il y a des gens qui sont intéressés par ce que vous vendez et qui tapent des mots-clés dans Google qui sont en relation avec ça. Ce n’est pas forcément de manière directe. Ce sont des prospects qui sont intéressés par le sujet en général. Vous allez devoir repérer ces mots-clés que vos prospects tapent dans Google. Mais si vous n’avez pas de blog ou de site conçu pour capter ces gens là, ce sont des concurrents qui en profitent.
  • Pour déterminer ces mots-clés recherchés avec l’outil Google Suggest et votre intuition. Par exemple dans ma formation ”Blogueur Pro” j’aime bien prendre l’exemple du vin. Je pense qu’il y a un énorme marché en France pour un blog sur le vin. Si par exemple vous êtes dans le commerce du vin, vous allez tout simplement réfléchir à ce que les gens intéressés par le vin tapent dans Google. Qu’est ce qu’ils font comme recherche. Ils peuvent aussi être intéressés par des choses annexes telles que  »comment déterminer si un vin est de bonne qualité ». Avec votre intuition et connaissance du marché, vous allez déterminer une liste de mots-clés.
  • Analysez leur trafic en utilisant le générateur de mots-clés de Google. Pour ceux qui ne savent pas, vous tapez  »générateur de mots-clés » dans Google, et vous allez taper des mots-clés. Par exemple, si vous tapez  »vin rouge », il va vous suggérer toute une liste de mots-clés en vous donnant le volume approximatif de recherche qui est fait sur sur ce mot-clé et sur les mots annexes. C’est un outil extrêmement pratique. A la base, Google l’a fait pour permettre à ceux qui achètent de la pub sur son moteur d’avoir des idées, et de connaître leur budget en termes de publicité. Vous allez avoir une liste de mots-clés avec le volume approximatif de recherches qui est fait sur ce mot-clé et tous les mots annexes. Vous aurez même un graphique avec les tendances par mois.
  • Vous trouvez d’autres termes recherchés en relation avec ces mots-clés. Le générateur de mots-clés Google est vraiment utile pour ça. Le but au départ est de taper large et de sélectionner un ensemble de mots-clés.

Mais ce n’est que la première étape. Ensuite vous devez analyser la compétition sur ces mots-clés. Par  »compétition » j’entends le nombre de pages référencées sur ce mot-clé. Il suffit de taper le mot-clé entre guillemets dans Google. Les guillemets sont très importants. Juste en dessus de la case où vous avez tapé votre mot-clé, Google va vous donner le nombre de résultats de la recherche. Ce sont le nombre de pages indexées par Google qui contiennent ce mot-clé.

Pourquoi les guillemets? Si vous taper  »vin rouge sans les guillemets, Google va vous donner le nombre de pages qui contiennent à la fois  »vin rouge »,  »vin’ et  »rouge »’. Pour le terme exact  »vin rouge », il faut les guillemets. Avec ça vous allez avoir une idée de la compétition qui existe sur ces mots-clés.

Matrice simplifiée de compétition

Il y a des tas de paramètres qu’il faut voir, mais en gros une technique qui fonctionne bien en général, c’est celle-ci :

  • Les mots-clés idéaux sont ceux qui :
    • Ont plus de 1000 recherches par mois et qui ont moins de 10 000 sites le contenant. Vous allez prendre cette liste de plus de 1000 recherches par mois que vous aurez déterminée et vous allez les taper dans Google entre guillemets et vous allez repérer tous les mots-clés où Google vous dit qu’il y a moins de 10 000 sites qui le contiennent. Ces mots-clés sont des mines d’or. Ils vont vous amener du trafic et sur lesquels vous allez vous positionner par rapport à vos compétiteurs. Dans toutes les niches aujourd’hui, il y a des mots-clés de ce type là. Il suffit de bien chercher.
  • Vous pouvez tenter de ranker sur des mots-clés sur lesquels il y a jusqu’à 50 000 sites, à condition qu’ils aient plus de 1000 recherches par mois.
  • Pour les mots-clés de 500 à 999 recherches, vous pouvez aller jusqu’à 20 000 compétiteurs.

Avec ça vous allez avoir une liste de mots-clés qui sont en relation avec votre domaine que vos prospects tapent et sur lesquels vous pouvez vous positionner relativement rapidement dans les premiers résultats.

Comment fait-on une fois qu’on a fait ça?

Une fois que vous avez déterminé ces mots-clés potentiels, vous allez tout simplement écrire des articles sur votre blog en fonction de chaque mot-clé avec ce mot-clé dans le titre, dans l’url, dans la description de l’article. C’est le triangle magique. Si vous voulez vous positionner sur  »vin rouge pas cher », Google va adorer que vous ayez  »vin rouge pas cher » dans le titre de votre article, dans l’adresse et la description de l’article.

Pour cela il faut installer un petit plugin  »All in One SEO Pack » ou  »Platinum SEO ». Vous pouvez rentrer une description, et c’est important car la description de l’article c’est ce que votre prospect va voir dans Google quand il va taper  »vin rouge pas cher ». Si votre site apparaît dans le classement de Google, il y a un petit descriptif en dessous du titre de votre page et c’est la description de l’article.

En plus cela apparaît en gras, ce qui attire l’œil de la personne qui a fait la recherche et qui est plus susceptible de cliquer. Il y a une astuce intéressante très peu utilisée, dans la description de l’article, mettez un appel à l’action. Par exemple, pour  » vin rouge pas cher » vous mettez  » cliquez ici pour découvrir une sélection de vins rouges pas chers ». Ce simple petit appel à l’action incite les gens à cliquer. Évidemment il faudra aussi que ce mot-clé se trouve dans l’article en question.

C’est ce qu’on appelle le référencement à l’intérieur du site, mais il faut aussi faire du référencement externe pour être bien positionné sur ces mots-clés et sur la longue traîne. En gros, il faut des liens qui pointent vers votre article et une bonne portion de ces mots-clés doit contenir le mot-clé en question sur lequel vous voulez vous positionner.

Donc si vous voulez vous positionner sur  »Vin rouge pas cher » vous devez écrire d’autres articles sur des répertoires d’articles comme  »Articles en ligne » par exemple. Vous mettez un lien vers cet article, en mettant  »vin rouge pas cher ». Cela va vous aider à vous positionner sur Google.

Sur cette méthode là, je recommande vraiment de se focaliser sur un mot-clé. Plus on a de mots-clés dans le titre dans la description de l’url, plus ça dilue aux yeux de Google. Pour lui, il va diviser en fait le poids de ces mots-clés par rapport au nombre de mots-clés au total. Il faut que le titre soit conçu pour des humains.

Cette méthode est extrêmement simple, efficace, elle vous permet d’aller prendre du trafic qui est absolument ignoré par vos compétiteurs. Et donc là, je parle de la longue traîne.

  • Vous pouvez aussi écrire des articles sur des sujets dont vous savez que cela intéresse vos prospects…
  • Même s’il est difficile de vous positionner dessus dans Google. Par exemple sur les mots-clés génériques  »vin rouge » à mon avis, ce n’est pas évident d’avoir comme objectif d’être premier ou deuxième dans les résultats de recherche de Google. Cela ne doit pas vous empêcher d’écrire des articles sur ces sujets qui intéressent vos prospects.
  • Parce que grâce à la longue traîne, cela vous amènera tout de même des visites qui sont en relation avec ce sujet là!
  • Qu’est-ce que la longue traîne ?
  • Ce sont tous les mots-clés tapés un très faible nombre de fois chaque mois dans Google. Ce sont des mots-clés auxquels on ne pense pas naturellement. Ce sont des requêtes très spécifiques qui sont tapées peut être 10 ou 15 fois par mois ou par an dans Google.
  • Ce sont des mots-clés que personne n’aurait pu deviner..
  • Mais qui sont tapés par vos prospects.
  • En général, la longue traîne représente 70% du trafic provenant des moteurs de recherche. C’est le cas pour mon blog.

Voici un schéma de seomoz, un site spécialiste sur le référencement naturel :

 

clip_image004

On peut voir sur leur site que les 100 premiers mots-clés amènent 5% de leur trafic. Ensuite on a les 500, 1000, 10 000 premiers mots-clés. Et on voit ici que la longue traîne c’est tous les mots-clés qui sont tapés moins de 10 fois par mois. Cela représente 70% de leur trafic.

Voici un exemple concret avec mon blog Des livres pour changer de vie :

clip_image006

C’est le trafic venu de Google depuis la création du site en octobre 2008 jusqu’au 31 mars 2011. Google a amené 198564 visites via 56 655 mots-clés.

Voici la répartition :

On a 2 chiffres, 71,03% et 15,15%. Ces 15% représentent les 10 premiers mots-clés qui amènent le plus de visites. Cela veut dire que 71% du trafic vient de 56 645 mots-clés différents. C’est quelque chose auquel on ne pense pas quand on démarre, mais c’est un phénomène qui est relativement universel.

  • Comment utiliser la longue traîne?
  • C’est très simple !
  • Il faut juste… écrire des articles en relation avec votre domaine!
  • Et avoir des liens qui pointent vers votre blog.
  • Bref, faire ce que vous faites naturellement quand vous avez un blog.

En gros plus vous allez écrire d’articles, et mieux votre blog va être référencé, et plus Google va vous amener du trafic naturellement via la longue traîne sur votre blog même si vous êtes sur un marché de plus en plus compétitif.

  • Attention, le but est que vous écriviez des articles pour des humains, qui leur apportent de la valeur! Si vous êtes premier sur des termes qui vous amènent des millions de personnes et que derrière, c’est un article écrit par un robot ça n’ira pas du tout. Les gens vont arriver et vont partir, car ce n’est pas ce qu’ils veulent. Quand ces gens vont sur internet, ils s’attendent à quelque chose. Dans l’idéal, ils doivent arriver sur votre blog et le trouver génial.
  • Attention, il vous faudra écrire des articles sans « date d’expiration ». J’insiste là-dessus car il y a beaucoup de blogueurs qui ne comprennent pas vraiment ça.
  • En gros, il ne faut pas faire d’actualités! Si vous écrivez des actualités, au bout de 3 mois c’est obsolète. Vous devez sans cesse travailler pour alimenter votre blog.

Si vous écrivez un article sans date d’expiration, comme par exemple  » les 5 critères pour bien choisir son vin rouge », c’est quelque chose qui peut durer longtemps. Une fois que vous l’avez écrit, une fois référencé, pendant des mois, des années, il va vous apporter du trafic. Il va apporter de la valeur à vos lecteurs et ça va les inciter à se transformer en prospects et peut être en client ensuite avec le processus que je vais vous donner.

C’est très important, si vous voulez automatiser votre blog. Vous aurez déjà pleins d’articles d’excellente qualité, vous ne serez pas obligé d’écrire des articles tous les jours ou toutes les semaines, pour continuer à l’alimenter. Il y aura pleins de gens qui arriveront tout le temps sur votre blog et qui auront de la valeur même avec des articles qui datent de 5 ans.

  • Cette méthode va vous amener à terme (à partir de 3 mois) un trafic ciblé de contacts qualifiés, qui s’intéressent à ce que vous proposez. Pour le référencement, il ne faut pas être pressé. Google se méfie toujours un peu des nouveaux sites. Il va vous amener du trafic tout doucement à partir de 3 mois. Avec ces techniques là, à partir de 3 mois vous allez commencer à vous positionner sur les mots-clés. Cela va commencer à vous amener du trafic. Au fur et à mesure, votre trafic va augmenter.
  • Vos articles seront leur premier contact avec vous, ils doivent donc être de qualité et leur apporter de la valeur!

Voici le schéma global. Ici j’ai parlé uniquement du référencement mais il y a un tas d’autres sources de trafic. Ici je vous fais un résumé. Encore une fois vous pourrez trouver les détails dans mon livre sur Blogueur Pro.

 

trafic

 

Etape 2 : Convertir ce trafic ciblé en prospects qualifiés.

La deuxième étape consiste à convertir une partie de ces contacts qualifiés en prospects qualifiés que vous pouvez contacter quand vous le souhaitez.

Pour cela, vous devez leur proposer de vous laisser leur adresse email. C’est le moyen le moins cher et le plus efficace.

  • Évidemment, ils ne le feront pas s’ils n’ont pas une bonne raison de le faire. En gros, vous devez leur proposer en échange un cadeau qui les intéresse.
  • Typiquement ce sera un livret, un podcast, une vidéo etc… Il vaut mieux créer du contenu qu’offrir un cadeau physique, car cela a un coût. Le but c’est d’avoir un coût d’acquisition des prospects qui est nul. Dans la quasi totalité des secteurs, vous pouvez trouver un contenu qui intéresse vos prospects que vous pouvez donner sous forme de contenu. Par exemple, pour le vin rouge, il y a des tas de possibilités telles qu’un livret  »les 7 erreurs à ne pas commettre quand vous choisissez votre vin », une vidéo sur  »3 vins excellents et pas chers pour ravir vos invités en soirée ».
  • Précisez bien dans votre email de bienvenue que vous allez leur envoyer de temps en temps des articles, podcasts, vidéos qui les intéressent. En gros c’est : « Bonjour (prénom), merci de vous être abonné, voilà le lien pour accéder à votre cadeau. Et en plus de temps en temps, on vous enverra d’autres cadeaux, des vidéos sur les articles qui vous intéressent ». Il faut les prévenir.
Comment créer le bonus ?
  • Tout simplement au début, vous allez créer un bonus dont vous pensez qui va intéresser vos lecteurs. Il faut avoir ce mécanisme mis en place pour que dès que vous commencez à avoir du trafic sur votre blog, vous puissiez tout de suite les convertir en prospects. En général un taux de conversion de 10% est considéré bon.
  • Au début, créez un bonus dont vous pensez qu’il va intéresser vos lecteurs – en fonction de votre expérience et de votre intuition.
  • Dès que vous avez un nombre de prospects significatifs dans votre liste – à partir de 300 par exemple – faites un sondage pour déterminer le meilleur bonus qui les intéresse.
  • Puis créez-le, offrez-le en échange de l’adresse email de vos contacts, et vérifiez qu’il convertit mieux que le précédent.
  • La méthode la plus efficace pour capter des adresses email c’est le pop-up. Ce n’est pas un formulaire dans la side bar ni un formulaire de contact. On arrive sur le site, et on a un grand pop-up qui prend la moitié de l’écran qui dit : «Bonjour, voilà mon super bonus, laissez-moi votre adresse email et je vous l’envoie».
  • Rassurez-vous je ne parle pas du pop-up des années 90 qui aujourd’hui est bloqué par presque tous les navigateurs mais d’un pop-up qui s’affiche dans la page visité avec un beau graphisme et qui assombrit le reste de la page.
  • L’outil que je recommande pour capturer les adresses email c’est Aweber. Il est très utilisé sur le web. Il n’est pas adapté au français, car il est en anglais mais c’est celui que je recommande.

Voici le schéma de cela :

04liste

Etape 3 : Construire Autorité et Relation auprès de vos prospects

Une fois que vous avez une liste de prospects convertis grâce au pop-up, et une fois les prospects dans votre liste, on ne va pas commencer à leur vendre tout de suite. Il faut d’abord développer votre relation avec vos prospects.

  • Vos prospects seront bien plus susceptibles d’acheter vos produits ou services si :
    • Ils vous perçoivent comme un expert.
    • Ils ont confiance en vous.
  • Ce qui est tout à fait logique!
  • Avec la magie des auto-répondeurs et des blogs, il est possible de développer cela automatiquement. En gros, vous allez pouvoir leur montrer que vous savez de quoi vous parlez et que vous êtes un expert dans votre domaine, vous êtes un être humain et que vous n’allez pas partir avec leur argent dès qu’ils vous l’auront confié.
  • La première étape est évidemment votre blog.
  • En lisant des articles de qualité (ou des podcasts, des vidéos) qui leur apportent de la valeur, vos prospects :
    • Pourront apprécier « de 1ere main » votre expertise. Typiquement ils vont lire un article et vont le trouver génial car cela répond à leur problème.
    • Apprécieront que vous leur apportiez de la valeur gratuitement, ce qui renforcera votre relation avec eux.
  • Et vous allez ensuite construire Autorité et Relation avec eux après qu’ils vous aient laissé
    leur adresse email.
  • En leur envoyant du contenu qui les intéresse par un court email (il vaut mieux que ce soit des liens vers des articles, des podcasts ou des vidéos). Cela marche mieux.

Voici le schéma  »Autorité Relation » :

 

autorite-relation

Etape 4 : Vendre vos produits!

Une fois que vous aurez développé cette relation avec eux, vous allez vendre vos produits.

Quand vos contacts deviennent des prospects, vous allez pouvoir définir une séquence d’emails qu’ils reçoivent automatiquement à partir de leur inscription.

  • Entre ces mails de contenu, vous allez tout simplement proposer vos produits ou services dans des emails spécial « vente ». Là c’est un mail qui dira : « Bonjour, j’ai remarqué que vous êtes intéressé par ça,….j’ai une super offre, allez voir…. ». Le but est de présenter un de vos produits à la vente dans ces emails.
  • Je recommande un intervalle de 3 emails « contenu » pour 1 email « vente ».
  • Vous pouvez aussi proposer vos produits ou services en PS des emails de contenu, ou dans le contenu que vos prospects vont voir. Ou vous pouvez tout simplement insérer des liens dans le contenu que vos prospects vont aller voir.
  • Ces emails de vente mèneront dans l’idéal à une page ou une vidéo de vente.
  • Au pire à une page de description du produit si vous avez un site e-commerce.
  • Cela convertira automatiquement une partie de vos prospects en clients, à intervalle régulier.
  • Vous pouvez faire une séquence de follow-up « infinie » (ou très longue). Vous pouvez prévoir 70 ou 80 emails qui sont envoyés une fois par semaine. Vous pouvez créer une séquence courte.
  • Ou, à la fin de la séquence, vous pouvez créer un segment pour ceux qui n’ont rien acheté.
  • Vous pourrez leur envoyer un sondage (avec peut-être un bonus offert) pour savoir pourquoi ils n’ont rien acheté (recommandé!).
  • Et vous leur enverrez des emails en direct :
    • Pour leur proposer du contenu, afin de continuer à développer votre Autorité et votre Relation.
    • Pour leur faire des propositions pour vos nouveaux produits, ou des promos sur les anciens.
    • Pour promouvoir les produits d’autres entreprises en tant qu’affilié.
    • Pour faire un lancement orchestré de nouveaux produits. Le lancement orchestré est une méthode de vente très efficace.

Voici le schéma de monétisation :

monetisation

Avec ça vous avez une machine qui amène automatiquement les contacts que vous faites, qui les transforme en prospects.

Etape 5 : Améliorer

  • Une fois ce processus mis en place, il vous apporte automatiquement des nouveaux prospects et des nouveaux clients régulièrement.
  • Vous pourriez le laisser comme cela, mais votre système ne serait pas optimal.
  • Pour qu’il le soit, vous allez analyser les paramètres importants à chaque étape, notamment les taux de conversion.
  • Les points importants à analyser :
    • Votre positionnement dans Google pour vos mots-clés principaux.
    • Les taux de conversion.
    • Des contacts en prospects.
    • Via votre formulaire d’inscription.
    • Le taux de transformation des prospects en clients.
    • Pour chacun des emails de votre séquence.
    • Pour chacun des produits que vous proposez.
    • Les taux de désabonnement.
    • Pour chacun des emails de votre séquence.
  • Et vous allez faire des tests pour les améliorer, un par un.
  • Le mieux est pour faire les améliorations, des taux de transformation est de faire des « split tests » ou « tests de comparaison », quand c’est possible.
  • Au bout d’un moment vous aurez une machine optimisée, qui fonctionnera pour vous.
  • Vous aurez alors un système en place qui vous apporte automatiquement :
    • Des nouveaux prospects ciblés.
    • Des nouveaux clients.
  • Qui développe avec eux :
    • Votre Autorité (expertise).
    • Votre Relation (la confiance qu’il auront en vous).
  • Pour un coût très faible et des efforts minimes!

Cela demande du travail, mais une fois mise en place et optimisée, c’est une machine qui vous rendra visible sur internet et qui apportera une énorme différence à votre entreprise par rapport à ce que font vos compétiteurs car aujourd’hui la majorité de vos compétiteurs n’imaginent même pas que c’est possible.

Par Olivier Roland

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment Gerber son enterprise,modeles daffiches concues pour formation en leadership et création dentreprise
Related Posts
Showing 14 comments
  • Xolali

    Très bon article Olivier. Il résume bien les étapes nécessaires pour arriver à attirer une bonne clientèle. Encore faut il bien les mettre en application . Ce n’est pas toujours facile mais je pense qu’avec patience et persévérance on’ peut toujours y arriver !

  • Pierre

    Vidéo très intéressante ! Bravo 🙂

  • Pierre

    Peux-tu nous dire quel logiciel tu utilises pour la création des shémas ?

  • Pascal

    Bonjour Olivier,

    je viens de lire ton article. Je pensais avoir fait le tour de la question mais en fait tu apportes encore des choses nouvelles., comme par exemple le délai pour que Google envoie du trafic.

    Je trouvais d’abord l’article long, mais finalement, il a une grande valeur, si bien que sa longueur est oubliée.

    merci!

    amicalement,

    Pascal

  • Xavier

    Salut Olivier,

    Merci pour cet article super-intéressant. C’est une véritable formation pour mettre sur pied une entreprise basé sur un blog.

    J’ajouterai qu’aujourd’hui, google référence un article quelques heures voir quelques minutes après sa publication.

    J’ai fais l’expérience avec celui-ci.

    Il a été référencé dans google à la vitesse de l’éclair. C’est vrai qu’il y a certains facteur que je ne maitrise pas mais le fait est que ça marche.

    Amicalement,
    Xavier

  • Nathalie PAQUE

    Tu es vraiment impressionnant Olivier !! Franchement merci pour tous tes conseils. Une véritable formation profesionnelle qui m’a permit jusqu’ici d’assoir une réelle autorité dans ma niche « immobilier et tourisme en Algarve ». Seul bémole maintenant : la concurrence de plus en plus présente sur le marché depuis la mise en place de la loi de défiscalisation sur les impôts revenus au Portugal.

  • Axel

    Superbe intervention, j’ai pris plaisir à visionner la conf. Même si tu y racontes beaucoup de choses de base pour les débutants, on apprend 2-3 trucs intéressants.
    Bonne continuation,
    Axel

  • Nathanael

    Bonjour Olivier
    Cet article est vraiment super et il répond à plusieurs interrogation quand on est dans le blogging. Seulement j’avais appris que le pop up n’est pas bien mis tu viens de me dire qu’il est meilleure avec aweber.
    Merci

  • marcel

    Bonjour, attention au pop up quand même, car sur certains sites ça devient abusé, à chaque nouvelle fenêtre un pop up, moi ça me saoule.
    Marcel

    • Nathanael

      Ah ok je vois
      Donc c’est bien de l’utiliser, mais il ne faut ps en abuser.
      Merci

  • Arnaud

    Merci pour cet éclairage passionnant. Côté mise en pratique, quand on est débutant, le mieux est de se faire accompagner afin d’optimiser chaque étape. Pour ma part, j’étais assez réfractaire aux pop-up, mais ce point a été tranché par un tiers et je ne le regrette pas.

  • Daniel Kassalux

    Salut Olivier,
    j’ ai l’envie de cree mon blog apres avoir lu et vu tes videos, mais j’ai un probleme, je n’ai pas encore eu aucune idee de base pour mon blog, pouvez vous m’aider aussi pour en trouver?
    je suis ravi de ton expertise

  • olivier

    Bonsoir ,

    beaucoup de notions intéressantes ,j’ai malheureusement l’impression que dans mon cas je n’ai pas choisi le bon hébergeur de blog.

    Néanmoins ,je vais mettre quelques petits enseignements en pratique.

    Merci pour cette expertise.

  • Paulo Vicente

    Hi , Olivier , okay?

    I saw your talk in Congress of Victor Damásio . I loved it! Fantastic Tips .

    I went here to thank .

    Hug and success.

Leave a Comment

26 Shares
30-les-4-gagnants28-comment-devenir-un-leader-en-partant-de-zero-avec-une-action-simple-par-jour