Interview : Frédéric Canevet de Conseils Marketing

par Olivier Roland

image

Vous pouvez écouter ce podcast en live en cliquant sur le bouton Play en haut, ou télécharger le MP3 en cliquant sur Download. Vous pouvez aussi le télécharger dans iTunes.

Dans cette interview, Frédéric Canevet de Conseils Marketing nous dévoile son parcours de blogueur, de comment il a eu l’idée de son blog au moment où il a sorti son premier produit, plusieurs années après, et comment il a entretemps fait de Conseils Marketing un blog à succès amenant chaque jour entre 3000 et 4000 visiteurs.

Transcription texte de l’interview :

Olivier : Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle interview de blogueur-pro.com. Je suis actuellement avec Frédéric de Conseils Marketing. Bonjour Fred !

Fred : Bonjour Olivier !

Olivier : Écoute, j’ai souhaité interviewer aujourd’hui parce que Conseils Marketing est un blog qui a été créé en 2006, qui a donc déjà quatre ans d’existence et qui est devenu une référence sur la blogosphère française. J’ai voulu en savoir un peu plus sur ton parcours, sur comment tu es arrivé au blogging, sur comment tu as réussi à en faire un blog qui fonctionne et tout ça… Alors, est-ce que, déjà pour commencer, tu pourrais te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaissent pas, nous dire un peu qui tu es et ce que tu fais aujourd’hui ?

Fred : C’est assez simple. J’ai un petit peu une double vie actuellement, un peu comme Superman. La journée, je travaille comme chef de produit chez un éditeur de logiciels de gestion. Ça m’occupe pas mal de 9:00 à 20:00 tous les jours. Après, quand je rentre chez moi, comme Superman, je me mets dans une cabine téléphonique pour mettre mon slip rouge par-dessus mon pantalon. Je me transforme en blogueur et je m’occupe de conseilsmarketing.fr. C’est un blog que j’ai fait un petit peu pour parler de choses que je ne pouvais pas faire tous les jours, pour m’amuser un petit peu parce qu’en fait, je travaille sur le Web depuis déjà très, très longtemps – depuis 1999 – 2000. Dans le travail que je fais actuellement, c’est plus limité aux logiciels. Bloguer me permet d’aller en dehors et de faire des trucs un petit peu amusants, marrant.

Olivier : Est-ce que tu as d’autres blogs ?

Fred : Oui. J’en ai une dizaine ou une vingtaine, on va dire, entre ceux qui sont actifs et ceux que je tiens d’une manière un petit peu plus aléatoire selon mon humeur, etc. Il est vrai que Conseils Marketing est un peu ma locomotive. J’ai toujours fonctionné comme cela : il y a une locomotive qui est là pour drainer du trafic et assurer un volume suffisant. Après, j’utilise en fait la technique que j’appelle la goutte d’huile. J’essaie d’ajouter après d’autres petits wagons qui sont liés à cette thématique principale. Par exemple, Conseils Marketing est mon blog principal et derrière j’ai rattaché un site d’emploi jobs-mkg.com. J’ai rattaché un Digg-like Entreprise-Marketing.fr, puis après il y a des satellites un peu plus lointains comme par exemple : iPhone-entreprise.com, etc. Il y a aussi un blog sur le CRM, etc. Tout ceci est lié encore une fois au marketing ou les entreprises en général. Ça suit un petit peu Conseils Marketing, ça reste un petit peu dans l’aspiration ce qui me permet de capitaliser sur cette audience. D’ailleurs, si tu vas sur ConseilsMarketing.fr, très régulièrement, tous les mois, tu as les meilleures sélections d’applications pour iPhone. Tu as les meilleurs liens marketing qui sont tirés d’entreprise-marketing.fr. Tu as bien sûr toutes les semaines des offres d’emploi. Conseils Marketing, c’est un article tous les jours. Les articles sur ces sites me permettent de capter une nouvelle audience, de capter un nouveau marché et d’améliorer en fait la visibilité et surtout le trafic.

Olivier : Comment as-tu eu l’idée en 2006 alors que la blogosphère française était vraiment balbutiante ? Il y avait énormément de personnes qui disaient qu’un blog était un journal intime sur le Web. Comment as-tu eu l’idée de créer un blog sur le marketing ?

Fred : En fait, c’est super simple : au début, je ne voulais pas créer un blog sur le marketing ! Ça s’est passé de manière assez drôle. Je travaillais en fait chez un autre éditeur de logiciels de gestion que celui où je travaille actuellement. Avec des amis le soir, comme je m’ennuyais un petit peu, on avait eu l’idée de créer un site Internet. On s’est dit : « Qu’est-ce qu’on va créer comme site Internet ? » À cette époque-là, en 2005, c’était un peu l’époque de tout ce qui est Meetic, sites de rencontres, etc. On s’est dit : « O.K. on va lancer un site de rencontres ! » J’avais deux amis qui étaient développeurs. Moi, je m’occupais de tout ce qui était marketing, référencement, etc. et eux de la partie développement du site.

Bien sûr, à l’époque, ils m’avaient dit comme tous les développeurs : « Ne t’inquiète pas ! On va te faire cela en quelques semaines. C’est super rapide. Etc. » J’ai commencé à travailler sur le contenu, la stratégie, le design, etc. Forcément, j’avais trouvé des idées. J’avais un petit peu évolué depuis 2000 car j’étais dans les start-up Internet. J’avais commencé à prendre des notes sur des fichiers Word. Je me suis dit que je ne devais pas les laisser sur des fichiers Word. J’avais commencé à faire une synthèse sur tout ce que j’avais appris pour pouvoir les appliquer sur le site qu’on allait lancer, et j’ai lancé comme ça Conseils Marketing.

Au début, c’était un blog sur Blogger. Le but était uniquement d’avoir un outil, un aide-mémoire pour moi. Quand je recherchais une information, quand je recherchais une donnée, quand je voulais avoir une info sur le référencement, sur le marketing, sur le mailing, etc. Hop ! Je me mettais sur ce site-là. Et puis, finalement, le site de rencontres ne s’est pas lancé parce que c’était un boulot énorme. On ne se voyait uniquement que deux ou trois soirs par semaine. Mes amis avaient leurs propres préoccupations et [on] a laissé tomber le site sur la rencontre. Finalement, Conseils Marketing m’a plu et j’ai continué à faire vivre le site.

Pendant les deux ou trois années qui ont suivi, le site a vivoté. C’était un article toutes les semaines. J’essayais d’en faire un tous les 10 jours. C’est vrai que depuis deux ans, je commence à m’y mettre plus sérieusement. C’est là qu’on voit vraiment l’augmentation de l’audience, une professionnalisation… Il y a beaucoup plus de demandes également. C’est vrai qu’au niveau du marketing, comme j’ai plus de revenus avec ce blog-là, je me suis mis à faire plus de choses. Avant, quand on a 200 à 300 visiteurs par jour, on a peu de revenus pour faire de l’AdWord, des campagnes, des e-books, etc. Quand on commence à avoir plus de revenus, on s’amuse plus dessus.

Olivier : C’est intéressant ! À la base, ta démarche n’était pas de faire un blog pour communiquer avec le monde. C’était juste de rassembler tes notes dans un endroit précis.

Fred : Exactement ! J’avais fait des fichiers Word. J’avais trouvé des petits trucs. Je prenais des notes régulièrement… Et puis je faisais une synthèse.

Olivier : Ça, c’est excellent !

Fred : Encore maintenant, sur Conseils Marketing, quand je fais des articles, je les mets généralement à jour régulièrement. C’est-à-dire que si j’ai un article sur le référencement, sur Adword ou sur tel truc, quand je trouve une nouvelle idée, et que je me dis « Tiens, c’est sympa ! », je retourne sur l’article et je le mets à jour. Par exemple, il y a quelque temps, j’ai vu la mise à jour de Google AdWord sur les termes approximatifs et le petit « + » que tu mets devant les termes. Je l’ai vue en juillet et je me suis dit : « Ouais, il faudra que je le mette sur l’article sur AdWord ». Hier soir, comme j’avais un peu de temps, je l’ai actualisé. C’est un article qui a un an à un an et demi et j’ai dû le mettre à jour déjà trois ou quatre fois.

Olivier : Tu préfères faire des mises à jour plutôt que de faire un nouvel article en fait. À ce moment-là, je suppose que tu le remets en page d’accueil…

Fred : Non, même pas. Comme je le disais, c’est uniquement pour moi. C’est mon aide-mémoire parce que je n’aime pas faire des articles trop faibles. C’est un petit peu une de mes spécificités. Je ne préfère pas faire des articles courts ou des articles un petit peu faible en contenu, ou je les rassemble dans des articles un petit peu plus long. Après, c’est une ligne éditoriale. Chaque site Internet, chaque blog doit avoir sa ligne éditoriale. Je dis clairement (et chaque fois que je reçois des blogueurs invités,] que celle de Conseils Marketing, c’est minimum un article de deux pages avec de la valeur ajoutée dans le contenu. Je fais très peu ou pas d’actualité. C’est de l’article de conseil, de l’article de fond.

Olivier : Tu as tout à fait raison sur l’actualité parce qu’un blog d’actualité ne peut malheureusement pas capitaliser sur tout le contenu qu’il a produit. Si un blog d’actualité a 4 ans, il y a malheureusement 3 ans et 10 mois qui ne servent pas à grand-chose en fait. Si tu crées du contenu qui est timeless comme disent nos amis anglo-saxons, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de date limite pour le contenu qui sera encore vrai dans 10 ou 20 ans, ou même à la limite dans quelques années, là on peut capitaliser. Tout ce qu’on a déjà produit est écrit dans le blog. On peut s’appuyer dessus pour obtenir du trafic sur du long terme.

C’est une excellente stratégie que tu as faite. Et puis cette démarche-là de se dire : « Je vais faire des notes pour moi, pour apprendre le marketing. Plutôt que de les garder dans un fichier Word, je vais les mettre en ligne et puis on verra plus tard », c’est excellent parce que je suis sûr qu’il y a plein de personnes qui prennent des notes sur des sujets qui les intéressent. Avec très peu d’efforts, ces notes peuvent être mises en ligne et elles vont commencer à ramener un peu de visiteurs, à faire vivre le blog sur le Web… Qu’on en fasse quelque chose ou pas, ça ne mange vraiment pas de pain et ça peut servir de plate-forme après pour faire un blog qui cartonne comme le tien. Alors, d’abord, quand est-ce que tu as eu ce changement d’état d’esprit de «  Mon blog est juste une collection de notes pour moi » à « Je veux en faire quelque chose de différent. Je veux que ça marche » ? Quand est-ce que c’est arrivé ?

Fred : C’est assez simple. Dès le départ, j’ai fait du marketing. Je ne l’ai pas fait comme un article où je mettais mes simples notes. Tu l’auras remarqué, Conseils Marketing ce n’est pas le blog de Fred Canevet. C’est Conseils Marketing pour développer ses clients, pour doper ses ventes, pour trouver des clients.

Dès le départ, je l’ai mis «  je fais un blog mais je fais comme si c’était une « agence », comme si c’était un professionnel, etc. » Dès mes premiers articles, je me disais : «  Je ne mets pas JE ». D’ailleurs, tu verras que je ne mets pas « je » dans les articles de Conseils Marketing. Je mets « Nous ». Même si d’autres personnes viennent de temps en temps, même si je suis tout seul, je mets toujours « Nous ». C’est un aspect pour professionnaliser et crédibiliser le site. C’était la première étape. Dès le départ, quand j’essaie de faire quelque chose, j’essaie de le faire bien.

La deuxième chose est qu’il y a à peu près deux ans de cela, j’ai quand même passé un nouveau palier en termes de visiteurs, avec des articles qui ont bien marché. Quand tu es à 300 à 600 visiteurs par jour, c’est un peu de l’amateurisme. Tu gagnes quelques euros, etc. Quand tu arrives à 3000 – 4000 visiteurs par jour, tu as des gens qui demandent des informations. Tu commences à être un peu connu. Tu essaies de mettre un peu plus de rigueur. Tu t’investis un peu plus pour faire plaisir aux gens parce que tu as des demandes. Comme je le disais tout à l’heure, quand tu as un peu plus de revenus, tu te dis : «Tiens, maintenant ça y est. Je suis passé à 500 euros par mois… Je gagne 700 euros, 800 euros, 1000 etc. Bon, allez ! Je vais quand même faire un petit peu d’efforts ! » Mine de rien, ça paye un petit peu même si bloguer n’est pas très rentable comme pour beaucoup de gens qui ne bloguent pas à temps plein. Je pense que je gagne moins qu’un SMICard de base avec Conseils Marketing. Ça prend beaucoup d’heures pour un revenu qui est relativement faible.

Note d’Olivier : je pense que si Frédéric gagne aussi peu avec son blog aujourd’hui, c’est tout simplement qu’il n’applique pas les bonnes stratégies de monétisation. Cela commence à changer puisqu’il a récemment sorti son premier produit, la formation bloguer comme un pro. Pour voir des stratégies efficaces de monétisation pour votre blog, voir la vidéo La Monétisation.

Ce passage-là est de se dire : « O.K. On arrive à une certaine limite au niveau du nombre de visiteurs, de notoriété, etc. On passe un petit peu à la vitesse supérieure. »

Moi, je vois qu’il y a trois étapes.

La première, c’est que tu es tout seul dans ton coin, tu n’as pas de visites, tu blogues un peu pour le plaisir. C’est quelque chose assez d’amateur.

Ensuite, tu as la deuxième étape, tu commences à te dire : « Ah ! Tiens ! Je peux peut-être en faire quelque chose. » Tu fais un petit effort supplémentaire. Tu essaies de mettre en place d’autres sites internet. Tu essaies de monétiser un petit peu plus.

Après tu as la troisième étape : là tu te dis : « O.K. je suis tangent. Je suis à la limite. Je peux peut-être en vivre si je fais un peu plus d’efforts, simplement pour passer d’un blog qui est très altruiste et très gratuit, à un blog, à un site internet, à une autre activité où je peux vraiment gagner de l’argent. »

C’est vrai qu’il y a beaucoup, beaucoup de blogueurs qui bloguent sans se donner en fait les moyens de gagner de l’argent. C’est facile de vouloir gagner un petit peu d’argent avec un blog avec un peu d’Adsense. Mais vouloir vraiment gagner de l’argent, vraiment faire du revenu, il y a très peu de gens qui le veulent et qui savent comment faire.

Olivier : D’accord. Au niveau de Conseils Marketing aujourd’hui, à quel niveau de trafic es-tu à peu près ?

Fred : Ça varie entre 3000 et 4000 visiteurs par jour.

Olivier : Waouh ! C’est vraiment pas mal. D’après toi, quelle est la chose que tu as faite et qui a boosté le plus ce trafic ? Qu’est-ce qui t’a permis d’arriver à ce niveau-là aujourd’hui que beaucoup de blogueurs envient ?

Fred : En fait, il y a deux choses qui sont importantes.

La première est bien sur la qualité, la valeur ajoutée. C’est essentiel. Mais ça, tout le monde peut le faire.

La deuxième chose, par contre, c’est un problème qui arrive maintenant aux blogueurs. Il y a très, très forte inertie au niveau des internautes et de Google. C’est-à-dire qu’un site qui est présent depuis des années et des années aura un très bon référencement. Il sera très bien placé par placement naturel alors qu’un petit site qui fera des très bons articles mettra beaucoup de temps à émerger.

Ce qui fait le succès de Conseils Marketing, c’est son antériorité parce que – il faut que je regarde sur le site – je dois avoir des centaines d’articles. Actuellement, j’ai 141 pages d’articles qui sont sur Conseils Marketing et il y a sur chaque page 10 articles. Avec 10 articles par page, il y a plus de 1400 articles qui sont publiés. 1400 articles, ça fait une sacrée somme, ça fait un sacré volume.

Les gens qui veulent se lancer maintenant n’ont pas toute cette antériorité, tout ce volume de textes. Ce sont tous les liens entrants, les backlinks qui sont liés vers Conseils Marketing qui font qu’un site aura du mal à émerger. Conseils Marketing est très bien placé sur plein de mots clés comme : marketing, conseils marketing, référencement, AdWords et compagnie. Le secret, c’est ça : la qualité, du relationnel, du réseau et bien entendu tout le contenu qui est déjà présent.

Olivier : Alors, tu penses que c’est ta stratégie d’écrire un article par jour qui a payé ? C’est ça qui a permis que tu aies autant d’articles aujourd’hui ?

Fred : Pas forcément parce que ce n’est pas écrire des articles souvent qui marche. Si j’ai écrit un article par jour, c’est dans un autre objectif. En fait, tout simplement, il y a un an ou deux, je me suis dit : « Comment vais-je faire pour développer des revenus de Conseils Marketing.fr ? Est-ce qu’il faut que j’écrive plus souvent ? Est-ce qu’il faut que j’écrive mieux ? Est-ce qu’il faut que je mette plus de publicité ? Etc. »

Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose de très simple. J’ai distingué à peu près trois ou quatre types d’articles.

Il y a l’article de fond qui me prend généralement trois à huit heures, bref énormément de temps. Ce sont des articles qui amènent beaucoup de trafic.

Il y a le bon article qui se fait en une à trois heures à peu près. Là, ça attire un peu de monde mais ce n’est pas le gros rush.

Après, il y a ce que j’appelle les Easy Writings. Ce sont des articles faits en 5 à 10 minutes, un quart d’heure maximum. Ils permettent certes de ne pas faire des articles supers mais au moins de générer des visites régulières. C’est ce qui a fait un peu le déclic pour Conseils Marketing au niveau du volume.

J’ai décidé de faire tous les jours un article. Ça s’appelle la pub du jour. Ça permet en fait de faire venir des gens régulièrement. Ça permet tout d’un coup de faire le passage d’un blog où il y a un ou deux articles par semaine un blog qui publie tous les jours. Ça permet ainsi de l’installer dans la mémoire des gens et de les faire revenir régulièrement, donc d’avoir plus d’affichage publicitaire, plus de mots-clés…

Olivier : Dans ta stratégie, tu mêles les articles de fond aux articles plus rapides à écrire, qui sont là pour combler l’espace entre les articles de fond. Dans un monde et une société où on a énormément d’information, où beaucoup de personnes ont beaucoup de flux RSS, où elles n’ont pas le temps de lire ce qu’elles voudraient, de regarder suffisamment la télé, d’aller suffisamment sur Internet, est-ce que ce n’est pas un peu trop un article par jour ?

Fred : En fait, ça peut être trop pour certains mais ça fait venir quand même du monde. Le plus dur en fait, c’est pour quoi générer les articles. Il y a toujours des gens qui vont lire les articles publiés.

Et même, pour Google, si tu publies un article tous les jours, soit tu es quelqu’un de très productif, soit tout simplement tu as une équipe qui est derrière. C’est un signe qui montre que ton blog bouge. Donc Google va venir régulièrement, il va régulièrement l’indexer. Il va améliorer le référencement. Quelqu’un qui publiera une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines, Google viendra moins souvent et le prendra moins en référence. Il sera donc moins bien classé.

C’est un gros travail. Je ne te cache pas que le fait de choisir un article tous les jours, c’est quand même assez engageant. Après, au bout d’un moment, ça devient un petit peu une routine. C’est vrai que un article par jour, c’est très dur sachant que je conseille toujours aux autres de faire du qualitatif, de faire si nécessaire uniquement un très bon article par semaine plutôt que de faire des articles tous les jours.

Moi, j’essaye de faire les deux mais c’est vrai que ce n’est pas facile. Il n’y a pas longtemps, justement, j’étais en train de discuter avec un client qui m’a envoyé un ou deux messages. Il me disait que la qualité avait un peu baissé sur certains articles. Ce n’est pas facile de soutenir le rythme. J’essaie toujours de faire comme je le disais un bon article et après un article de fond au moins une fois toutes les deux ou trois semaines. C’est vraiment l’objectif.

Là, par exemple, j’en ai fait un pas plus tard qu’hier – le 10 aout. C’était « Comment voler les clients de ses concurrents grâce aux médias sociaux ». C’est un article totalement original. Je l’avais préparé depuis un petit moment mais je l’avais mis de côté. Là, tu vois, résultat : 224 tweets. Tu vois l’impact… Tandis que pour les autres articles, j’avais fait les pubs du jour. Ça ne rapporte quasiment pas des visites. Les bons articles ramènent 200 à 400 visites.

Olivier : Ça, c’est un vrai buzz ! Combien de temps passes-tu sur Conseils Marketing par jour ?

Fred : Je passe en fait trop de temps malheureusement ! Ça devient un petit peu une habitude. Au début, on trouve ça un peu dur mais en fait c’est simple. Je me suis fixé une petite routine.

Tous les soirs, je pars du boulot à peu près 20:00. Je me suis mis une règle : « A 20 heures, je pars ». Quand j’arrive chez moi, il est à peu près 21:00. J’ai à peu près une petite heure pour moi pour voir des amis, discuter, etc. À partir de 22:00 – 22:30, je commence à lire les e-mails. Je réponds aux e-mails, aux commentaires, etc. Après vers minuit – minuit et demie, j’essaye de faire un peu de relationnel, tout ce qui est Facebook, Twitter, etc. pour souhaiter les anniversaires, répondre aux messages, etc. Si j’ai un peu de temps, j’essaye de faire un peu de veille concurrentielle. Je rassemble tous les documents. J’essaie de trouver des idées d’articles.

Généralement, je rédige assez peu dans la semaine parce que justement je n’ai pas trop de temps. Parfois, il m’arrive me consacrer un soir juste à la rédaction d’articles. Dans ces cas-là, je ne lis pas mes e-mails. Je rentre et je fais mon objectif qui est d’écrire un article ou de faire un article de fond ou d’avancer sur un article de fond. Ça, c’est pour tous les jours de la semaine.

Le week-end, j’essaie de passer un samedi après-midi, au moins deux ou trois heures à écrire la première partie d’un bon article ou de faire une petite partie d’un article de fond. Le dimanche, en fin d’après-midi jusqu’en fin de soirée, je prépare tous les articles de la semaine, les sélections pour la veille concurrentielle pour Twitter, les tests d’application iPhone, etc. J’ai cette hygiène, en fait une routine d’éléments tout en réservant des plages pour moi, pour ma vie personnelle, pour ma vie de famille, etc.

Olivier : Tout en gérant ton travail à temps complet à côté…

Fred : Bien entendu ! Il m’arrive d’avoir des déplacements à droite et à gauche ou d’avoir des urgences au bureau. Il faut à chaque fois planifier. C’est ce qui est le plus important ! Planifier un blog et avoir cette routine-là permet de parer les urgences.

Je suis parti une dizaine de jours en vacances. Ce n’était pas un problème. J’avais prévu une série d’articles pendant ce temps-là. J’en avais prévu tous les jours. Ce qui est important est d’anticiper. Je trouve que c’est un peu un manque de professionnalisme quand on a un blog pro – quand on a un blog perso, on fait ce qu’on veut – de dire : « O.K., je pars en vacances. Je ferme la boutique et je reviens dans trois semaines ». Je trouve que ce n’est pas très pro.

Actuellement, il suffit de programmer des articles. Là, Eric Dupin l’a fait. C’est un peu plus facile : il avait tout simplement fait une remise en avant de ses vieux articles. O.K. ! Pourquoi pas ! Cela peut être fait. Je ne suis pas trop pour mais Why not ? Ce n’est quand même pas très compliqué de poster un ou deux articles ou de mettre en avant ses archives ou mettre un Best Of de ses meilleurs liens, etc. Donc, on planifie.

Olivier : On sent vraiment que c’est une passion chez toi. Tu ne nous l’as pas dit mais on se doute bien et on imagine bien que tu passes énormément d’heures toutes les semaines là-dessus, que ça demande des sacrifices et qu’au final tu es un peu comme quelqu’un qui adorerait un sport, qui se met vraiment à fond dedans, qui fait quatre séances par semaine plus l’entraînement le dimanche et qui fait des matchs et tout ça… On voit qu’il faut cette passion parce que sinon tu n’aurais jamais tenu quatre ans !

Fred : Bien entendu ! C’est une passion ! Après, j’ai failli abandonner trois ou quatre fois parce que tu as une vie perso, que ta copine en a marre que l’on passe des soirées devant l’ordinateur, que tu n’as pas la motivation, que tu n’as plus grand-chose à dire, que tu t’ennuies un peu… Alors à ce moment-là, il faut changer de sujet. Il y a un moment, j’ai laissé un peu Conseils Marketing plus vivoter. Des fois, on est moins sur ce projet-là, donc il faut lancer un autre projet.

C’est clair qu’il faut surtout garder du temps personnel. Ce qui m’intéresse beaucoup, c’est la gestion du temps, la productivité… J’essaie de me réserver des plages personnelles. Je me fais de plages perso : sorties, famille, etc. dans la semaine. Je te donne un planning grosso modo mais il faut toujours se laisser du plaisir, pour sa passion mais aussi pour la famille.

Olivier : Quels sont les revenus aujourd’hui que tu as avec Conseils Marketing ?

Fred : Ça, c’est simple. J’ai à peu près un revenu d’environ 1000 € par mois sans compter le lancement de la formation qu’on a fait avec Boris : « Bloguer comme un pro » il y a quelques temps. C’est un peu du bonus. C’était un peu l’objectif que je m’étais fixé.

Jusqu’à présent, j’avais fait assez peu d’efforts de monétisation de Conseils Marketing. J’ai eu quelques pubs AdSense mais AdSense, ça ne suffit pas pour vivre. Ça permet de gagner quelques euros, de rentabiliser son blog avec l’hébergement mais ce n’est pas ça qui fait gagner de l’argent.

Pour gagner de l’argent, il faut mettre en place soit ses propres produits, soit vendre d’autres produits, soit vraiment faire de la monétisation de manière avancée. Jusqu’à présent, ça n’était pas mon objectif et c’est un petit peu tout le concept de Conseils Marketing qui n’est pas non plus de lancer de la publicité tout le temps pour des produits parce qu’au bout d’un moment les gens partent pour des conseils avec de la valeur ajoutée. Donc là c’était 1000 euros par mois sans trop me fatiguer.

Là avec la sortie du produit que je lance avec Boris, on va passer à une nouvelle étape. Je vais peut-être sortir un autre produit, peut-être un e-book, en septembre. C’est vrai que c’est un peu la seconde étape que la plupart des blogueurs ont du mal à appréhender, à se dire : « O.K., je passe du blogueur passif, « Je mets de la pub, j’attends que des internautes viennent. Je mets un peu l’affiliation», à la phase du blogueur actif. Là, c’est moi qui cherche à développer du business. C’est moi qui cherche à faire du revenu parce que là, il faut bien sûr faire des actions plus importantes, des argumentaires… C’est vraiment beaucoup, beaucoup plus compliqué. Ça prend beaucoup de temps.

Généralement quand tu fais ça, tu as beaucoup de mal à laisser ton blog aussi actif. Et d’ailleurs, tu fais cela forcément quand tu veux vendre quelque chose. Sur ton blog principal, tu vas mettre moins de choses en avant. Si tu essayes de vendre quelque chose, c’est plus difficile de le faire si avant tu donnais gratuitement et que tu dis : « Maintenant c’est payant ». C’est ce que j’ai remarqué. Parfois, j’avais proposé des formations avec certains de mes partenaires, des formations de référencement, sur AdWord, etc. Souvent quand on donne aux gens du gratuit au départ et qu’on leur dit après « Maintenant, c’est payant », le passage entre les deux est difficile.

Olivier : Aujourd’hui, ces 1000 euros de revenus proviennent essentiellement de la publicité ?

Fred : Publicité, affiliation… Il y a bien sûr un petit peu de sponsors… Je prends mon petit fichier Excel. C’est important d’avoir un petit peu de rigueur. Bien sûr en étant auto entrepreneur, il faut que je suive un petit peu mon chiffre d’affaires pour faire mon déclaratif…. Ça passe majoritairement par de l’affiliation, de l’AdSense et un peu de presta mais très, très peu puisqu’en fait mon contrat de travail me l’interdit. En fait, je donne des coups de main de temps en temps mais assez peu.

Olivier : Tu as quand même un site qui a beaucoup de trafic, tu fais 1000 euros sans te fatiguer, là tu viens de sortir un produit qui a cartonné – Bloguer comme un pro. N’as-tu pas envie de lâcher un petit peu ton job et de te lancer à temps plein dans cette passion-là ?

Fred : C’est ce qu’on me dit très souvent, en fait. Ce qui se passe c’est que je suis passionné d’informatique depuis des années et des années.

J’ai commencé avec un Thomson à la maison, ensuite un PC, etc. Les logiciels sont un peu ma passion. J’ai toujours bossé dans l’ordinateur. Là, je travaille sur des logiciels de CRM, de gestion de la relation client. Je travaille à l’international. Je suis plutôt bien payé pour un boulot qui m’intéresse, avec une équipe qui est quand même sympa…

Ce n’est pas facile de se dire : « O.K. je quitte un boulot simple où je suis devenu un expert. » Ça fait huit ans que je travaille dans les logiciels en tant que chef de produit. Je connais quand même bien mon boulot. Se dire : « je laisse un petit peu cette sécurité pour passer en indépendant », je sais ce que c’est.

J’ai monté une boîte avec un de mes amis. Malheureusement, ça s’est mal terminé. On n’a pas réussi à aller jusqu’au bout. Ça ne nous a pas coûté trop cher heureusement. J’ai déjà vécu l’expérience de créateur d’entreprise.

Ma mère était commerçante. Dès 12 – 13 ans, je l’aidais dans son petit magasin à vendre des trucs, à faire la caisse, etc. Donc, je sais ce que c’est la vie d’indépendant, je sais ce que c’est la vie de commerçants et je sais que ce n’est pas très facile. C’est beaucoup, beaucoup de travail, et beaucoup de responsabilités. Passer du statut de salarié à celui d’indépendant est un choix de vie.

Pour l’instant, je gagne correctement la vie en tant que salarié. En attendant, je m’amuse bien avec Conseils Marketing. Là, je passe un peu à l’étape supérieure mais je ne suis pas encore tout à fait décidé à passer la dernière étape qui est vraiment de devenir blogueur pro.

Olivier : Tu fais partie des rares personnes qui adorent leur métier et qui sont passionnés par cela. C’est vrai que c’est une chance parce que pour la majorité des gens, ce n’est pas le cas. Est-ce que des collègues à ton travail sont au courant que tu as un blog, Conseils Marketing ?

Fred : C’est encore une bonne chose… Dès le départ, quand j’ai créé Conseils Marketing, je ne me suis pas mis en avant exprès. Je ne mettais pas « Moi » en avant. Je parle très peu de moi. La plupart des gens ne savent pas qui est derrière Conseils Marketing. Quelque part, c’est fait pour. C’est en fait une marque que j’ai créée. Dès le départ, comme je te le disais, même si ce n’est pas l’objectif d’être indépendant, l’objectif était de créer quelque chose, et pas juste un blog personnel.

Forcément, j’en parle à mes collègues. Tu vois, je suis chef de produit. Je m’occupe uniquement de la partie logicielle, développement, fonction, argumentaires,etc. Mais je ne m’occupe pas de tout ce qui est aspect « Marketing » alors que je ne suis pas si mauvais que cela.

D’ailleurs ce qui est assez intéressant, c’est que dans l’entreprise où je travaille, il y a Jean-François Ruiz – que tu connais sans doute, qui est un grand expert aussi en médias sociaux, marketing, etc.- qui a fait une formation pour certains de mes collègues du marketing. Des fois, il leur donnait des exemples qui venaient de moi. C’est assez marrant…

Olivier : Sans savoir que ça venait de toi !

Fred : Sans savoir… enfin, certains savaient mais pas d’autres. En France, on est quand même 2800 dans l’entreprise… Donc assez peu de personnes savent dans l’entreprise. D’ailleurs, je me suis mis d’accord avec mon manager direct. Je sépare totalement les deux activités. D’un côté, tu as Fred de Conseils Marketing. De l’autre côté tu as Frédéric Canevet qui est chef de produit et je suis complètement indépendant. Là, par exemple, ça m’arrive de faire des conférences d’entreprise. Je parle de choses au niveau de l’entreprise, etc. Je ne parle pas de Conseils Marketing, même si je pourrais ajouter. Je sépare clairement les deux activités, ce qui est normal. Il ne faut surtout pas faire une confusion des genres. Ça pourrait être mal perçu au niveau de l’entreprise. On a eu pas mal de gens qui bloguaient pour leur entreprise ou qui bloguaient à titre personnel, et qui ont été rappelés à l’ordre par l’entreprise. C’est le devoir de réserve.

Olivier : Souvent, les salariés ont un peu plus de réserve pour afficher une photo d’eux, pour mettre leur prénom, leur nom, etc. C’est un conseil que je donne de donner un visage humain à son blog en mettant sa photo et puis son nom et son prénom. Mais c’est vrai que ce n’est pas toujours évident en fonction des cas et notamment des situations professionnelles. Par contre, quand on tape Frédéric Canevet sur Google, le premier résultat sur lequel on tombe, c’est Conseils Marketing. Je ne sais pas si tu le sais ?

Fred : Je ne me cache pas non plus, tu sais…

Olivier : C’est cela, tu es discret mais tu ne te caches pas.

Fred : Si tu regardes sur Viadeo, j’ai mon profil pro « pro » et mon profil Conseils Marketing pour distinguer un petit peu les deux activités. Mais c’est vrai que comme tu le disais, si on est indépendant, qu’on cherche à mettre en avant son expertise, sa marque, et qu’on n’a pas pour objectif de créer une vraie entreprise qui va grandir par la suite, il vaut mieux travailler en tant que soi-même, se mettre en avant en tant que personal branding. Ça permettra de trouver du boulot. Ça permettra de donner un aspect humain, etc.

Si on veut créer plus tard une boîte, par exemple toi avec blogueur-pro, tu te mets en avant mais tu mets en avant surtout une marque d’entreprise. Tu n’es pas Olivier Roland de blogueur-pro. Quel va être mon objectif dans 4, 5, 6 ans ? Est-ce que ça va être d’être tout seul toujours, de devenir un expert dans mon domaine ? Ou est-ce que ça va être de vendre la boite ? Si un jour tu vends blogueur pro, dans 2, 3, 4 ans quand il fera des dizaines de milliers de visites par jour, il vaudrait mieux que ça s’appelle blogueur-pro qu’Olivier Roland de blogueur-pro.

Olivier : Tout à fait. Tu prêches un convaincu. Effectivement, le problème quand on met son nom – certains blogueur Américains prestigieux le font – c’est que le jour où ils veulent vendre leurs blogs : bon courage ! Si Steve Pavlina veut un jour vendre son blog, stevepavlina.com, je ne sais pas trop qui pourrait le reprendre sans perdre la majorité des lecteurs.

Fred : C’est vrai qu’on est à un point qui est assez difficile pour l’instant. Je pense que d’ici un an ou deux, les blogs vont commencer à s’acheter à une vraie valeur. Pour l’instant, comme la plupart des blogs génèrent assez peu de revenus, un blog est assez peu intéressant à l’achat et à la revente pour l’instant.

Je crois que le record devait être credit.fr qui n’était pas un blog mais un site web. Je crois qu’il a été vendu 78 000 €. On va voir si je le trouve… Crédit.fr a été vendu 587 000 €, ce qui est quand même pas mal ! Je crois que c’est le top. C’est le nom de domaine qui a été vendu le plus cher.

En fait, tu peux vendre et acheter des noms de domaine sur des sites comme le SEDO. Moi, je l’avais utilisé une fois.

Olivier : D’accord… Très bien, je pense qu’on a eu un bon aperçu de ton parcours, de toute la démarche que tu as eue par rapport à ton blog, et comment tu as réussi à en faire un blog qui cartonne. Est-ce que, pour finir, tu aurais un conseil à donner à celui qui a un blog et qui veut en faire un blog qui cartonne, ou à celui qui va bientôt créer un blog, à quelqu’un qui commence et qui aimerait arriver à ton niveau du succès ?

Fred : C’est super, super dur ! J’avais fait un article il y a deux ans qui s’appelait « les 103 conseils que je donnerai à quelqu’un qui veut se lancer sur le Web ». Un conseil, c’est très, très dur parce qu’en fait c’est quelque chose qui est assez nouveau… Le Web, le Blogging, le marketing en général, ce sont des choses qui évoluent quand même pas mal et qui se construisent.

Pour l’instant, je ne crois pas qu’il y ait beaucoup d’écoles qui apprennent vraiment comment devenir un vrai blogueur. Ce sont des gens comme toi. Ce sont des gens comme moi, plein de gens, des indépendants. En France sont vraiment des gens en dehors du milieu, des gens qui n’ont pas forcément fait des études en marketing. Ils apprennent sur le tas et ils sont super bons parce qu’ils pratiquent tout simplement. Ils essaient, ils font des erreurs, ils apprennent.

Il n’y a pas très longtemps, Julien Bagein avait fait un petit article sympa sur comment il s’était fait jeté de Google. Ça, on ne l’apprendra jamais dans une école. C’est une expérience qu’il montre ! Si vraiment j’ai un conseil à donner à quelqu’un qui veut se lancer, faire le pro, évoluer en milieu professionnel et gagner de l’argent sur internet, c’est de se lancer tout de suite, maintenant.

Essayez. Expérimentez. C’est vraiment ce qui est le plus essentiel.

Ce n’est qu’une fois que tu as sauté le pas que tu commences à faire des premières expérimentations. Là, ça y est. Tu vas commencer vraiment… Autrement, ça devient un petit peu trop théorique.

Donc, il faut commencer par se lancer dès maintenant. Il ne faut pas avoir peur d’essayer, de lancer des choses. Regardez ce qu’il se fait à l’extérieur. Copiez – et faites mieux surtout. C’est ce qui est important. Copier ne sert pas à grand-chose. Au début, ne pas essayer de gagner de l’argent. Au début ce qu’il faut faire, c’est d’investir. Tout ce qu’on gagne, on le réinvestit systématiquement. Après, quand on arrive à un certain montant, on peut faire le passage d’amateur à professionnel. C’est là qu’il faudra le faire.

D’ailleurs, la plupart des gens que je connais, ont commencé comme cela. Ils avaient un boulot au départ. Ils ont travaillé un petit peu le soir et puis, hop, ils se sont lancés au bout d’un moment parce que leurs blogs étaient un petit peu à la limite, qu’ils commençaient à recevoir un peu de revenus. Ils se sont dits : « O.K., je prends le pari. »

D’ailleurs, ce qui est assez sympa en France, c’est que tu peux demander à ton entreprise un congé « entreprise ». Pendant un an, tu crées ta boîte et après revenir dans l’entreprise si ça se passe mal. Ou tout simplement, tu peux faire une transaction avec l’entreprise pour être au chômage et créer ta boîte en parallèle. J’ai deux amis qui ont fait cela. Ils ont quitté leur boîte pendant un ou deux ans pour créer leur entreprise.

Olivier : Très bien. Fred, je pense que ce sont d’excellents conseils. Je retiens particulièrement le fait de se former sur le tas et directement auprès des professionnels.

Fred : Sur ton blog ou le mien qui permettent d’avoir beaucoup d’informations…

Olivier : Exactement. C’est clair que malheureusement Internet évolue tellement vite que le temps que cela arrive dans les formations classiques et universitaires ou autres, c’est en général déjà dépassé au moment même où ça prend la forme d’un cours. Il faut vraiment se former directement à partir des professionnels qui ont réussi en fait. Tout simplement, je pense que c’est la meilleure manière. Et puis, évidemment, c’est en pratiquant soi-même et en expérimentant qu’on apprend comment réussir sur Internet. Pas à l’école.

Fred : En fait, les bouquins sont très, très en retard, du coup les entreprises aussi. Si tu vas dans la plupart des entreprises, certaines ne sont pas encore à l’aube de mettre en place ce que tu pratiques toi et ce que je pratique moi depuis un ou deux ans : les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, les e-books… Tout cela est un petit peu loin de leur quotidien. C’est clair que c’est en pratiquant et en allant sur Internet qu’on arrive à avoir de l’information. Il y a plein de formation qui existent.

Olivier : Très bien. Écoute, merci beaucoup Fred pour ton parcours et tous ces conseils. Merci à vous de nous avoir écoutés et à très bientôt pour de nouvelles aventures.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

frederic canevet,fréd canevet
Related Posts
Showing 26 comments
  • Daouda de Travail-Independant.biz

    Bonjour,

    Merci pour cet interview de fred Canevet
    que je connais et que je suis à travers
    son blog.

    Ce podcast est vraiment intéressant,
    dommage que la qualité audio du côté
    de fred n’est pas à la hauteur, mais ça
    va on comprend quand même ce qu’il
    dit ! 😉

    Cdlt,

    Daouda

  • Yoann Romano

    Lorsque Frédéric explique qu’il a lancé son blog pour des motivations personnelles (aide-mémoire) il souligne ce qui semble être un élément majeur de toute entreprise, blog ou produit à succès : vous devez vous-même être votre premier client.

    Autrement dit, les produits qui se vendent le mieux sont ceux auxquels leur créateur a donné existence pour résoudre un problème qu’ils avaient déjà eux-mêmes, et ce avant même de vouloir le rentabiliser ou le vendre.

    Pour citer un exemple célèbre on peut penser à Facebook, dont le créateur cherchait d’abord à retrouver des amis perdus d’enfance, et a donc amélioré l’échange entre étudiants pour se rendre la vie plus facile et plus agréable.

    Je retiens aussi le conseil simple mais très puissant de se lancer et de faire le premier pas. Comme dit un aphorisme de Shitao, « si loin que vous alliez, si haut que vous montiez, il vous faut commencer par un simple pas ».

    Sinon merci pour l’interview.

    P.S @Olivier : je viens de commencer le défi « 31 Days to Build a Better Blog » du mythique Darren Rowse. A défaut d’intéresser les miens, je pense qu’un résumé ou une chronique de ce guide pourrait intéresser tes lecteurs.

  • David d'Immobilier-danger.com

    Merci à vous deux pour cette interview très enrichissante qui permet de mieux connaître Frederic et de confronter ses propres pratiques à celle d’un blogueur qui a réussi.

    J’en retiens plusieurs choses auxquelles j’adhère également :
    – Être passionné
    – Travail régulier et sur la durée
    – Se lancer, expérimenter, tester et apprendre chaque jour un peu plus pour progresser de ses erreurs et de ses succès mais aussi de ceux des autres.
    – etc.

  • Serge de degoter.com

    Bonjour,

    Oui merci pour ces commentaires qui sont encourageants pour nous qui désirons avancer dans le web.

    Internet évolue tellement qu’avoir des conseils et des réflexions de ‘mentors’ sont particulièrement utiles et pratiques pour limiter nos d’erreurs.

    Dans la vie il est un diction qui dit que « c’est en faisant des erreurs que l’ont apprend », là, sur le web, c’est dangereux car on recule d’un grand coup en perdant toute crédibilité.

    Il faut modifier, essayer, tester…. pour se rapprocher au mieux de nos objectifs, et c’est par vos conseils (merci) que nous pouvons avancer.

    D’ailleurs j’ai suivi un des conseils en créant mon propre produit, on va voir si j’arrive à me débrouiller pour la diffusion et la vente, j’ai du travail sur la planche!

    @u plaisir

  • albert

    bonjour monsieur, je voudrai bien me rendre dans votre site internet mais malheureusement je ne connais absolument rien
    Je suis age de 58 ans et je voudrai qu’on me donne quelque astuces pour apprendre les bases pour pour rentrer dans le monde du web et d’internet
    A attente d’une réponse favorable je vous prie Monsieur de recevoir mes salutation distinguer

    je vous donne mon email [email protected]

  • SIRJEAN

    Merci Olivier, une fois de plus, pour ce contenu très intéressant.

    Je retiens, et ce n’est pas une découverte pour moi, que la production doit être constante, de qualité et que cela nécessite comme tout ce que l’on fait au niveau professionnel, du temps et de l’investissement.

    Cela démystifie un peu la notion des quatre heures par semaine (Timothy Ferriss) pour le fonctionnement d’un blog. Pour reprendre la notion de « muse » (inventée par Timothy Ferriss), le blog n’en sera jamais une. Les raisons sont évidentes, il faut publier, inventer, captiver etc… et l’automatisation complète n’est pas possible.

    Par contre, il est important d’automatiser le plus possible le flux de production pour gagner du temps en mettant en place des procédures à suivre strictement (comme dans un service qualité iso 9000), ce qui va éviter « les retours arrière » au niveau de la publication.

    Je viens juste de commencer mon blog et je m’aperçois que s’est particulièrement vrai quand on met en place des tutoriels vidéo.

  • Rick44

    Salut olivier,

    Toujours aussi instructif de t’écouter. Encore une bonne interview.

    Bloggeur est un métier à part entière si l’on veut gagner sa vie correctement et n’est pas à la portée de tout le monde.

    Comme je dit tout le temps, tout s’apprends et ce n’est qu’avec de la formation que l’on devient PRO.

    Rick44

  • ernesto

    Merci pour l’interview et les très bons conseils de Fred. Je suis son blog depuis 2 ans et c’est une mine d’or d’informations à valeur ajoutée. Ce qui est cool c’est d’être rassuré quand on lit un grand blogueur comme Fred raconter ses difficultés et se livrer ainsi. On se dit après tout que c’est jamais gagner d’avance et qu’il faut garder intact cette passion et continuer à s’améliorer.

  • Gino

    Bravo! Pour cet interview encore très instructif.

    Je pense que le point important de l’interview est qu’avec le nombre de visiteurs sur le blog de Fred, il ne l’a pas assez monétiser.

    Il y a des gens qui monétisent avec du contenu douteux.

    Je souhaite donc bonne chance à Fred avec sa formation Bloguer comme un pro, il va surement monétiser avec cela.

    Je n’ai pas encore acheté la formation car tes conseils sur ce site m’offre ce que j’ai besoin de savoir pour l’instant mais j’ai un oeil dessus pour en faire l’achat dans le futur.

    Merci à vous deux

    Gino

  • Bonsoir,

    Merci Olivier pour cette interview.

    Bonne idée que de mettre à jour des anciens articles et de mettre en ligne des notes qu’on a prises sur des sujets-passions. Je n’y avais pas vraiment pensé mais je m’en souviendrai car je prends moi-même beaucoup de notes sur tout ce qui me passionne en général. Il suffira donc que je les ressorte et que je les mette en forme pour rédiger des articles sur mon futur blog.

    C’est effectivement en expérimentant qu’on apprend ! Et avant d’en arriver à un blog pro, Il y a du chemin à faire…

    Bon courage à tous ceux qui se lancent !

    Christine

  • Agnès

    Dommage, le son (côté Fred) n’est pas terrible. Alors que le propos l’est, lui !

  • Grégory

    Interview très intéressante … Elle m’a donnée quelques idées pour de futurs sites web !

    Je retiens aussi le principe de se lancer dans le bain. C’est de toute façon un conseil qui revient souvent, même quand on ne parle pas de site. C’est un peu ce que j’ai fait avec mon blog. Mais j’ai encore du chemin avant d’arriver à 3000 visites/jours !

    Et puis, quel soulagement ! Je ne suis pas seul à avoir des coups de mou ! D’un autre coté, je débute: c’est peut être alarmant …

    En tout cas, merci.

  • Laurent (Apprendre la Photo)

    Interview très intéressante, dont j’ai attendu la transcription texte (je ne suis pas normal, je préfère lire qu’écouter :P).

    Bref, ce qui m’a le plus marqué c’est l’aspect « carnet de notes ». Je n’ai pas forcément pensé mon blog comme ça dès le départ, mais ce qui m’a convaincu que je pouvais rédiger du contenu de qualité c’est que je prenais des notes sur mes expériences, mes échecs et mes réussites dans la photo. Et finalement un ou deux mots griffonnés sur un carnet peuvent donner naissance à un bon article.
    D’ailleurs, maintenant je prends de moins en moins de notes réelles sur ma pratique de la photo, mais plutôt une idée d’article, que je rédige souvent dans la foulée pour partager une expérience toute fraiche. D’ailleurs je reviens de vacances et le premier article que je vais écrire sera sur une séance photo vécue il y a deux jours.

    Je pense que ça illustre bien que le sujet du blog doit être une passion, mais également qu’il apporte beaucoup de choses au blogueur : un article rédigé me fait bien plus intégrer l’info qu’une note dans un carnet !

  • MaxR de Maxadi

    Excellent interview. C’est vraiment intéressant d’apprendre l’origine et les motivations de certains blogs et blogueurs.

    Merci à Fred pour avoir joué le jeu en répondant à toutes tes questions !

    MaxR

  • Yves Donatello

    Interview très intéressante.
    Ça me donne envie de partager ce lien donnant sur un pack de 70 idées de business que j’ai trouvé très intéressants pour bien se lancer.
    Si ça peut en aider quelques uns,

    N’hésitez pas a faire part de vos impressions.

    Amicalement,
    Yves

  • Super sympa cette interview ! On découvre un peu mieux le très discret Fred. J’aime beaucoup son parcours : ça partait « de rien », d’une volonté d’avoir quelque chose à quoi se référer puis c’est devenu un blog.

    Et puis je trouve que Fred est vraiment très discipliné d’avoir tout de suite pensé « pro », d’avoir mis en place ce qu’il faut puis surtout de s’astreindre à bloguer une fois par jour, même si ce sont que des petits articles.

    J’aime bien également l’idée de faire un article bon une ou deux fois par semaine et en plus un article de fond très long, une ou deux fois par mois. C’est vraiment intéressant 🙂

  • daniela

    Je suis admirative de la discipline que Fred s’inflige parallèlement à sa vie professionnelle salariée .Il est vrai que l’on a rien sans travail régulier et sans sacrifices . Être passionnes , gérer son temps et rester toujours pro , merci pour ce partage

  • Guillaume

    Super interview de Frédéric Canevet que j’ai pu écouter durant les conférences au salon Solutions au CNIT de la défense. Des précieux conseils qui m’aideront à l’avenir.

  • fanny

    1000 euros de revenus pour 3 à 4000 visiteurs jour, ça fait un faible taux de conversion. Du coup, quelle est vraiment l’efficacité de vos outils présentés dans Conseilsmarketing?

  • Mathilde

    Merci beaucoup pour la publication de cet article ! Est-ce que vous connaissez un article aussi intéressant qui parlera des techniques, méthodes et règles d’un emailing efficace ?

    Je vous remercie d’avance pour votre retour !

  • Anonyme

    Article tres interressant.Merci

  • Manassé

    Bonjour,

    Super interview !!! C’est top 🙂

  • Philippe

    Interview intéressante d’un bloggeur avec de l’expérience.
    Je suis impressionné par le trafic généré par son blog mais tout aussi surpris la faible monétisation du trafic.
    Merci.

pingbacks / trackbacks

Leave a Comment

126-comment-un-blog-peut-booster-votre-entreprise124-gagner-de-largent-en-prenant-des-vacances-a-lautre-bout-du-monde