Skip to content

Pourquoi un blogueur devrait aussi publier sur le Kindle

Note : cet article invité a été rédigé par Eric Nicolas du blog La Plume Autonome

Le Kindle d'AmazonHey amis blogueurs ! Je suis Eric Nicolas du blog La Plume Autonome et auteur sous plusieurs noms (de plume justement ;) d’ebooks dits "informatifs", sur la plateforme Kindle d’Amazon et plus récemment dans l’Ibook Store d’Apple.  J’ai commencé cette activité à temps partiel l’été dernier sur la plateforme anglophone Kindle, tout en poursuivant mon activité de consultant SEO et réseaux sociaux pour entreprises locales que je mène avec toujours autant de passion aujourd’hui.

Grâce à l’hospitalité d’Olivier sur ce blog, on va pouvoir parler ensemble d’édition numérique, un sujet qui en passionne sans doute plus d’un parmi vous ou dans le cas contraire, le devrait. En effet, les blogueurs en herbe ou initiés aiment diffuser du contenu de valeur à leur audience, tout comme les auteurs à leurs lecteurs. L’autre point sur lequel on peut se rejoindre, c’est d’avoir choisi d’en faire une activité à temps partiel ou complet avec une vraie opportunité de pouvoir faire un revenu dit "passif", même si la façon de procéder est différente. Le "Blogging" et le "Self-Publishing" sont donc deux activités que vous pouvez combiner à merveille.

Au départ je ne vendais pour ainsi dire aucun ebook, tout au plus trois, quatre… Sur une période d’un mois. Mais la perspective de créer et publier du contenu qui puisse apporter une différence aux autres, me séduisait par-dessus tout. En persévérant j’amorçais donc plus de ventes progressivement mais sûrement (5 par semaine env.) et depuis la motivation ne m’a jamais quitté. Pour passer à la vitesse supérieure j’ai pris des formations puissantes made in US, fait des tests, connu des réussites et pris des gamelles aussi, mais ça fait partie de la magie du parcours : )

Je passais rapidement de 5 ventes par semaine, à 5 par jour, puis 10,  puis 20/25 par jour…

En Octobre 2011 avec déjà un bon revenu "passif" complémentaire (Environ 1500 €/mensuel de royalties pour quelques publications), j’ai poussé l’aventure un peu plus loin en publiant mes premiers ebooks en français dès l’arrivée de Kindle en France à ce moment-là.  Par exemple le premier ebook que j’ai sorti en français (et qui se vend toujours aujourd’hui à une moyenne de 7 à 10 exemplaires par jour) s’appelle “Comment méditer et gérer le stress: Gérer son stress grâce à la méditation positive”.

L’idée pour cet ebook m’est venue en explorant les sujets de livres en français qui se vendaient le mieux, pour trouver un marché de lecteurs suffisamment important et ne pas perdre de temps sur des sujets qui ne vendraient pas. Le bien-être – et plus particulièrement la méditation – est un sujet qui marche et comme en plus j’y suis sensible, le projet était motivant. J’ai mené une étude rapide en consultant quelques forums généralistes comme “Yahoo Questions/Réponses” mais aussi quelques forums spécialisés, afin de cerner les interrogations les plus fréquentes dans ces domaines.

Comment trouver des idées de contenu ?

Puis pour mon contenu, je me suis inspiré d’articles anglophones sur le sujet et trouvés sur le web mais entendons-nous bien, je n’ai pas fait de simple copié-collé des mêmes textes en français. Je les ai pris comme source d’inspiration, traduit grossièrement dans Google Traduction pour avoir une "trame" d’idées avec laquelle travailler, et à partir de laquelle on peut créer + facilement un contenu original. Comme la formule fonctionnait, j’ai continué à lancer d’autres ebooks dans d’autres domaines comme la minceur, mais aussi d’autres sujets ‘tendance’ et en publiant sous d’autres noms de plume, afin de ne pas perdre en crédibilité.

Une fois le procédé assimilé, il suffit de passer au livre suivant et ainsi de suite… Dans l’univers Kindle, le terme "revenu passif" prend vraiment tout son sens puisqu’une fois le travail de fond créé pour produire un bon contenu, le reste se fait pour ainsi dire en mode "pilote automatique" et il n’y a plus qu’à répéter le procédé encore et encore ; )

Motivation et contribution

A chacun son parcours et ses motivations pour devenir auteur en éditant à son propre compte. Personnellement, j’ai toujours eu un faible pour la rédaction mais ce qui m’a vraiment décidé à passer à l’action, c’est toute l’inspiration apportée par un pionnier de l’édition numérique bien connu: Christian Godefroy. Ce type est étonnant ! Il y a + de cinq ans en arrière il parlait déjà du concept depuis son chalet suisse, avant même que le Kindle ne voie le jour outre-atlantique !! J’ai beaucoup appris de cet homme et suis persuadé que je n’aurais jamais franchi le pas s’il n’avait pas été le mentor qu’il est dans son domaine, et ne suis pas surpris d’apprendre que beaucoup de nouveaux auteurs ont récemment pu se lancer avec succès grâce à son séminaire (note d’Olivier : Christian propose une formation gratuite en ligne pour vous mettre le pied à l’étrier pour le Kindle, cliquez ici pour la suivre – aff).

Puis l’idée de La Plume Autonome est venue naturellement en février de cette année, pour amener aussi ma contribution à tous ceux et celles qui veulent se lancer ou évoluer dans une carrière d’auteur-éditeur indépendant, en leur amenant des conseils gratuits utiles pour améliorer leur expérience, en leur indiquant les pièges à éviter puis enfin, en les motivant et en les soutenant. Il y a une telle richesse de sujets sur lesquels écrire que je n’ai vraiment pas l’impression de "dévoiler trop de tuyaux" !

Si vous songez à vous lancer dans cette fabuleuse aventure, j’aimerais ici vous donner un ou deux conseils. Le premier, c’est de "se jeter dans l’eau froide" pour attaquer, si vous ne l’avez pas encore fait: Ca commence par l’ouverture gratuite d’un compte KDP Amazon. Ensuite, prenez le temps de lister les domaines qui vous passionnent le plus, dans lesquels vous avez une certaine expertise (Bien que cela ne soit pas nécessaire pour publier à proprement parler, ça peut vous faciliter la démarche si vous ne savez pas où commencer).

Mais il ne suffit pas d’être passionné par un ou plusieurs sujets pour vous garantir de futures ventes ! Il faut aussi vous assurer d’avoir une véritable audience: Naviguez sur Amazon dans les catégories de livres pour repérer vos sujets et voir combien d’ebooks existent déjà, quel est leur classement dans les ventes (Info généralement située sous les infos éditeur etc..), ont-ils beaucoup de commentaires ? Certains commentaires sont-ils négatifs ? Si oui, c’est de l’or pour vous car ça permet de repérer ce qui a manqué aux lecteurs pour apprécier l’ebook, et ainsi vous attacher à produire le type de contenu que vos futurs  lecteurs attendent de vous ;)

Une autre méthode consiste à explorer les forums de type Yahoo, en repérant les questions qui reviennent le plus souvent sur un sujet ou un autre, et quelles réponses sont votées comme étant les meilleures. C’est une façon d’entrer dans l’esprit de vos futurs lecteurs et nul doute que votre empathie aura un impact majeur sur la popularité de vos ebooks. Puis pour produire votre contenu, vous pouvez par exemple vous inspirer d’articles anglophones d’experts, les traduire grossièrement dans Google Translate si vous ne les comprenez pas bien, puis à partir de cette base d’inspiration créer vos propres textes à partir de ces idées (Ne pas coller directement des textes d’articles du web ni francophone ni anglophone, pour éviter le plagiarisme !)

Quelque soit votre choix pour travailler le contenu, il y a un grand principe à toujours garder à l’esprit: Amener le plus de valeur possible aux autres. Un livre peut transformer la vie d’une autre personne, ce n’est donc pas anodin. En faisant une vraie différence pour les autres, vous serez largement récompensé non seulement par des profits mais aussi par le sentiment inégalable d’avoir amené une vraie contribution.

Prenez garde quand même…

… A ne JAMAIS publier de contenu PLR (dit "DLP" en francophonie) sur la plateforme Kindle, et ce même partiellement (comme mélanger du PLR avec de l’original par exemple, à éviter aussi..) Sauf si vous voulez voir tous vos efforts balayés par un compte KDP bloqué car en effet, Amazon ne tolère pas ce type de contenu sur sa plateforme et on comprend pourquoi: Que diriez-vous si vous entriez dans une librairie pour acheter quelques bouquins, et y trouver des semi "clones" avec des contenus similaires et juste la couverture + le titre qui changent ?

Prenez soin de vos lecteurs, et ils vous le rendront bien. C’est ce que je fais et ce qui me permet de dégager un très bon revenu complémentaire avec une moyenne grimpante de 3600 € / mois de royalties, dont presque deux tiers proviennent de mes ebooks francophones (J’ai à présent 27 ebooks en bibliothèque, 18 sont francophones et le reste en anglais sur US/UK) avec pour ambition d’amener ce chiffre à 8000 €/mois dans les 6 prochains mois et arrêter ainsi mon autre activité.

Je vous donnerais bien plus de trucs, mais pour un invité je commence à prendre un peu de place dans cet article qui risque d’être trop long :)) Merci à vous pour l’avoir lu, un grand merci aussi à Olivier pour son hospitalité sur ce blog génial ! Alors des commentaires, des questions sur l’édition numérique ? A vos plumes ;) Friendly.

Eric – La Plume

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

la plume autonome,eric nicolas livre,publier sur amazon

From → Articles

21 commentaires
  1. Michel permalink

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant. Je partage cette idée qu’apporter un mieux, quel qu’il soit, au lecteur devrait rester la motivation principale lorsqu’on écrit et/ou publie quelque chose. Votre article m’intéresse d’autant plus que j’écris des nouvelles, et que j’avais l’intention de les publier sous forme d’e-publications… sans toutefois en connaitre le modus operandi. Comme vous, je voudrais petit à petit, arriver à en tirer un revenu suffisant pour vivre décemment et m’y consacrer à temps plein. Vos tuyaux me seront utiles, et je vais aller sur Amazon pour voir comment publier sur le Kindle.
    Merci encore.
    Cordialement,
    Michel Pompidor

  2. Walid permalink

    Article fabuleux qui me donne vraiment envie de me lancer dans l’aventure Kindle, pourrais tu m’indiquer une formation sur le sujet que je pourrais suivre pour atteindre ton succès.
    Walid

    • Hey Walid, merci pour ta remarque et bravo pour ton initiative de te lancer dans l’aventure d’autopublication Kindle ! Je ne propose pas encore de formation à proprement parler mais si tu me permets un conseil, regardes du côté de la formation de Christian dont Olivier donne le lien sur cet article car elle est très puissante, et tu peux aussi commencer avec quelques conseils dispos sur le blog de La Plume Autonome, dans l’article d’hier 25/10 il y a un lien pour avoir un guide de publication gratuit pouvant être un excellent complément à la formation de Christian Godefroy et en tout cas un bon démarrage. N’hésites pas à venir demander conseil sur le blog et commenter avec tes questions et remarques ;) Eric – La Plume

  3. Whaaa, impressionnant !!

    Je ne pensais vraiment pas qu’on pouvait arriver à des montants pareils avec des ventes sur Amazon !!

    • Hey Julien,

      Merci pour ton commentaire, oui je me souviens d’ailleurs avoir été impressionné déjà lors de mes premiers résultats même les plus timides, car quelque-chose se passait et progressait vraiment. Non seulement on peut arriver à ces montants mais on peut faire encore mieux ! N’hésites pas à venir faire un tour sur le blog, j’y partage des conseils qui peuvent t’aider dans l’aventure. auto-edition. @ bientôt ! Eric – La Plume

  4. Merci pour cet article très instructif !

    En effet, grâce au nouvelles technologies, dont le Kindle, l’écriture offre aujourd’hui un potentiel immense !
    Et grâce à l’auto-édition, tout le monde peut en profiter, nul besoin de se faire plumer par une maison d’édition traditionnelle.
    A condition d’avoir les bons outils, chacun peut maîtriser l’ensemble de la chaîne du livre, qu’il soit imprimé ou numérique, et ce n’est pas sorcier.

    Un des intérêts étant de générer des revenus passifs, qui rapportent 24h/24 7j/7 sans plus rien n’avoir à faire, afin de vivre son indépendance financière et géographique.
    Car oui, à partir d’un connexion internet et d’une tablette type iPad, on peut travailler de n’importe où sur la planète !

    Encore merci pour cet article, j’espère que le plus grand nombre saura profiter de ces nouvelles possibilités très prometteuses.

    A bientôt,
    Fred

  5. Cet article tombe à pic. je viens de finir mon premier ebook, mais amazon me l’a refusé :(

    ça va pouvoir m’aider.

    Bonne idée Olivier

    • Bonjour Clément,
      Sous quel motif Amazon a-t-il refusé ton ebook ?

  6. Hey Fred,
    De rien, merci pour tes remarques :) Oui, c’est tout à fait ça et si le plus grand nombre s’y intéresse ça ne peut que faire évoluer le marché en créant une compétitivité sur lequel les auteurs indépendants en herbe comme les plus avancés, seront gagnants s’ils observent certains « process » nécessaires pour percer dans l’auto-édition. C’est dans cet esprit-là que le blog de La Plume a vu le jour : ) Bon succès @ toi et tiens-nous au courant de tes projets ! Eric – La Plume

  7. Je suis totalement convaincu de la pertinence de ce post, tellement convaincu que grâce a Olivier, j'ai décidé de suivre la formation de Christian Godefroy…et je découvre chaque jour des choses fabuleuses.
    Je suis même en train de préparer mon premier e-book, c'est vous dire…

  8. Fred,

    Ils n’étaient pas sur que je possédait tous les droit pour ce que j’écrivais car j’avais pris beaucoup d’informations sur des sites web sans suffisamment les reformulé.

    J’ai donc appris que même s’il s’agit de trucs assez techniques, avec des termes barbares, il faut toujours reformuler le plus possible.

    Après je ne sais pas comment on peut savoir ce qui libre de droit ou pas sur internet. Je suis parti du principe que ça l’était à partir du moment ou c’était publié sur la toile, mais il faut croire que non.

    Ca pourrait être une future idée d’article…

    • Hi Clément,

      Si tu me permets d’intervenir, le contenu ‘Libre de droit’ est en général précisé comme tel sur les sites où tu peux en trouver, mais sous certaines conditions. Par ex. les articles libres de droits souvent, impliquent de citer le nom de l’auteur + un lien vers son article, ce qui ne passera pas dans un ebook où tu regrouperais des articles que tes lecteurs peuvent trouver gratuitement sur le web.

      .. Et puis, t’as aussi les contenus libres de droits dits « DLP » –

      Dans les 2 cas articles ou DLP, c’est refusé par Amazon non pas par rapport aux droits que t’as sur le contenu, mais par rapport au fait qu’en publiant du contenu déjà publié sur la toile – quels que soient tes droits dessus – tu sors de la charte d’Amazon qui demande du contenu purement original. Ceci afin d’éviter notamment les « clones » de livres déjà créés avec le même contenu par d’autres editeurs ayant pêché dans les mêmes sources de DLP que les tiennes, et qui fournissent un contenu presque identique après avoir changé juste la couverture et le titre.

      L’alternative, c’est de « puiser » dans les DLP et articles comme de l’inspiration à partir de laquelle tu peux créer ton propre contenu, et là t’es sûr d’échapper au plagiarisme ;)

      Espérant que ça peut aider. Amicalement

      Eric – La Plume

    • Ca m’aide beaucoup. Je ne connaissais pas le DLP, mais c’est vrai que c’est logique de leur part d’avoir une telle politique.

      Merci pour ta réponse ^^

      Clément

  9. salut

    Bon article, long pour un article invité, mais pertinent
    rien d’étonnant venant d’un auto-editeur
    Riche d’enseignement tu as été à bonne école.
    je vais me faire un plaisir de suivre tes conseils.

    @notre succès

    • Hi JN,

      Merci, et n’hésites pas à demander conseil sur le blog en cas de besoin ! @micalement

      Eric – La Plume

  10. Bonjour, j’espère avoir un jour votre honorable succès, j’ai mis trois ebooks en ligne sur mon site depuis un bon mois, et pas une vente… J’ai besoin de conseils….

  11. @Nemopode – Merci pour ta réaction, et bravo pour avoir pris l’initiative de te lancer en te ‘jetant dans l’eau froide’ ! Maintenant si t’as besoin de techniques pour avancer n’hésites pas à surfer sur le blog de La Plume Autonome et visiter les rubriques pour recevoir des super conseils gratuits ; ) Bonne chance, @ bientôt

    Eric – La Plume

  12. ahui permalink

    Merci Eric pour cet article. Je suis sur le point de me lancer dans le monde internet en créant des blog et des articles pour le Kindle d’Amazone. Ton blog me sera d’une grande utilité.
    Merci pour tout

    Ahui SIKA

  13. Hi Ahui,

    De rien vraiment, c’est un plaisir et c’est surtout Olivier qu’il faut remercier pour orienter ses blogueurs vers une 2ème façon de publier son contenu :) Bon succès dans ton aventure autoédition, et n’hésites pas à intervenir sur le blog de La Plume quand tu veux ;) @micalement

    Eric – La Plume

  14. Bonjour et merci pour cet article très intéressant !
    Est-ce que cela marche de la même manières pour des ebooks au format epub sur fnac.com par exemple ?

  15. Hi Maxime, merci pour ton commentaire et ta question – Cependant ne publiant pas sur cette plateforme bien que j’aie déjà « exploré » le terrain, je ne saurais te répondre avec exactitude si ce n’est que – le format epub étant convertible pour Kindle en passant par le logiciel gratuit KindleGen – passer d’un format à l’autre n’est pas bien compliqué.

    Perso j’utilise uniquement Kindle et Applestore pour le moment et sincèrement, je ne crois pas à un développement aussi puissant pour la plateforme franco-française de la Fnac – mais cela n’engage que moi :)

    Eric – La Plume

Publiez un commentaire:

Note: Votre adresse email ne sera jamais publiée.