Voyages : San Francisco

par Olivier Roland

J’ai vécu deux fois à San Francisco lors de mon séjour de 3 mois aux Etats-Unis : tout d’abord une semaine en juillet avec la jeune femme qui partage ma vie, puis deux semaines fin août, juste avant de revenir en France. Je vais donc synthétiser pour vous mon ressenti lors de ces deux séjours, afin comme d’habitude de vous faire voyager sans voyager, et pour vous permettre de découvrir cette ville, et pourquoi pas en faire votre prochaine destination 😉 .

De Los Angeles à San Francisco

J’ai commencé mon road-trip aux Etats-Unis en faisant le voyage en voiture de Los Angeles à San Francisco, qui vaut vraiment le détour. Mais surtout, si vous le faites aussi, prenez bien soin de prendre la route 1 qui longe la côte, c’est la moins rapide mais de loin la plus belle.

On y longe une côte superbe parsemée de plages désertes, avec un paysage vallonné qui se transforme progressivement en paysage montagneux.

La côte de Los Angeles à San Francisco

Un phare sur la route 1 de LA à SF

Un aperçu du superbe parcours côtier qui vous attend si vous prenez la route 1

Et sur le dernier tiers de la route, le paysage devient absolument sublime. La route est coincée entre la mer et les montagnes, et la brume et le soleil jouent à créer des effets de lumière absolument superbes qui donnent l’impression de vivre une poésie de la route, un moment de grâce un peu surréaliste et fugace qui semble pouvoir s’évanouir à tout instant et dont il faut profiter avant qu’il ne s’envole à jamais.

route1-LA-San-Francisco

Un pâle aperçu de la sublime beauté de la route 1 et des magnifiques jeux de lumière entre le soleil et la brume

Bref, à partir de Los Angeles, le voyage est déjà un spectacle en soi, avant même d’arriver à destination !

Climat

La première chose qui frappe à San Franscisco, outre son architecture particulière (j’en parle juste après), c’est son climat, très différent de celui de Los Angeles. Nous sommes à environ 500  kilomètres plus au nord, et même si cela correspond à la latitude d’Alger, la température est plus basse, et surtout la brume est omniprésente, alors que le soleil brille quasiment tout le temps à Los Angeles (c’est d’ailleurs pour cela qu’Hollywood y est né, c’est plus pratique pour y tourner des films).

Une chape de brume recouvre le Golden Gate Bridge

Un aperçu de la chape de brume qui menace la ville presque tout le temps, et qui souvent la recouvre complètement le matin.
Le Golden Gate Bridge est noyé dans la brume, et il est rare de le voir entièrement

La chanson classique de Maxime Le Forestier “Une maison bleue” ne ment donc pas quand elle dit que “San Francisco s’embrume” ! Cette chape de brume presque omniprésente est d’ailleurs spectaculaire vue d’avion. J’ai fait un tour en hydravion de la baie et cette mer de nuages semble se tenir prête à bondir sur la ville pour l’engloutir à tout moment – ce qui se produit d’ailleurs souvent le matin. Elle s’accroche aux collines environnantes et semble couler de leurs sommets.

Une mer de nuages à San Francisco

La mer de nuages s’accroche aux sommets des collines environnantes et semble en couler

Il est ainsi rare de voir le célèbre Golden Gate Bridge entièrement, car il se trouve à l’entrée de la baie et est donc souvent le premier à être “pris pour cible”.

Le Golden Gate Bridge vu de la baie

Le Golden Gate Bridge vu de la baie. Et encore, là on voit à peu près le sommet des piliers 😉

Vivant à Lille je n’ai pas été trop dépaysé par ce temps relativement mauvais, même si je dois dire que je m’étais habitué au climat presque toujours parfait de Los Angeles 😉 . En tout cas prévoyez une petite laine si vous venez, car même en été les températures peuvent être très fraiches !

Architecture

La deuxième chose qui frappe à San Francisco, c’est évidemment son architecture, très différente de celle de Los Angeles et des autres villes américaines que j’ai pu voir. Elle est très célèbre et il est fort probable que vous l’ayez déjà vue à la télé, mais c’est tout de même quelque chose de la voir en vrai. Elle est principalement constituée de maisons colorées typiques, souvent avec un escalier de secours très visible en façade (notamment près du centre), qui se ressemblent beaucoup entre elles.

Des maisons typiques et colorées à San Francisco

Un aperçu de l’architecture classique des maisons de San Francisco, non loin du centre-ville

Evidemment, le Down-Town (centre-ville) est parsemé de gratte-ciels, et les habituelles communautés américaines se retrouvent dans San Francisco, donnant souvent une touche architecturale directement liée à leur culture dans les quartiers où elles vivent, mais ce type de maisons est toutefois très répandu et a un charme indéniable qui donne un cachet unique à la ville.

maison-victorienne-san-francisco

Un superbe café, tout à fait dans le style de la ville

Le quartier chinois de SF

Le quartier chinois a sa propre touche architecturale, communautarisme oblige

Communautés

Tout comme à Los Angeles, un fort communautarisme est présent à San Francisco, comme je suppose dans la plupart des grandes villes américaines. En particulier, les personnes d’origine Chinoise composent 30% de la population (!) et une grande partie d’entre eux vit dans le quartier Chinois, et ne parle pas forcément bien anglais. Il n’est pas rare de voir des panneaux en anglais et en chinois dans la ville (et parfois en anglais, chinois et espagnol), et dans le quartier chinois, de nombreuses inscriptions sont en chinois, sans aucune traduction anglaise.

affiche-en-chinois-San-Francisco

Une des affiches entièrement en Chinois, sans aucune traduction anglaise, que l’on trouve un peu partout dans le quartier Chinois

temple-chinois-san-francisco

Ceci est une… banque, sous la forme d’un temple chinois

Comme pour Los Angeles, je ne sais pas si ce communautarisme est un bien ou un mal (en tout cas en France nos dirigeants politiques de tous bords le présente souvent comme un mal absolu, mais les Américains semblent très bien vivre avec) mais d’un point de vue personnel, j’ai trouvé agréable de pouvoir ainsi entrer en contact avec la culture d’un pays très différent juste en prenant ma voiture.

J’ai par exemple eu la joie de pouvoir prendre un petit déjeuner chinois dans un restaurant typique du quartier, ce qui était une expérience très… intéressante ! En plus de l’exotisme de la nourriture, le dépaysement donné par le restaurant et sa clientèle était garanti : nous étions parmi les rares Occidentaux à être dans le restaurant, et tout le monde ou presque parlait chinois ! Heureusement, les serveurs se débrouillaient en anglais 😉 .

petit-dejeuner-chinois-sf

Voici un échantillon du petit-déjeuner chinois que j’ai eu l’occasion de goûter. Oui, en bas à gauche, c’est un pied de poulet ! Et ce n’est pas la nourriture la plus bizarre que nous avons mangée 😉

client-chinois-san-franscico

Un des clients du restaurant lit son journal, entièrement en Chinois

Culture

Au-delà des communautés créées autour d’une origine nationale, il y a à San Francisco des communautés de culture, qui ont elles aussi leur quartier de prédilection. La plus célèbre est la communauté gay, qui se regroupe dans le quartier de Castro, et qui a une culture très forte, marquée par son histoire de première communauté gay des Etats-Unis, qui lui a valu d’avoir son martyr, le conseiller municipal Harvey Milk, assassiné en même temps que le maire en 1978 par un autre conseiller municipal homophobe.

quartier-gay-castro

Castro, son cinéma et son drapeau aux couleurs de la communauté gay qui flotte un peu partout

Harvey Milk tenait un magasin de photographie dans la rue principale de Castro, lieu qui est à présent le siège d’une boutique de cosmétiques. Il est un héros et un martyr de cette communauté très dynamique qui influence beaucoup la vie de la ville.

hope-castro-san-francisco

Cette image en trompe-l’oeil se trouve à l’étage de la bâtisse qui accueillait le magasin de Harvey Mil

De même, la communauté “hippie” a son quartier historique,  Haight Ashbury, aux magasins et bars hauts en couleurs et où des groupes de musique aiment jouer spontanément dans les rues. Dans ce quartier on dirait qu’il y a une fête de la musique en permanence ! 😉 (c’est également le cas pour le centre-ville). C’est très agréable de s’y promener et de profiter de l’ambiance, même si cela est un peu gâché parfois par des hippies qui ont un peu abusé de substances légales ou moins légales et qui « pètent les plombs” en pleine rue.

Haight-Ashbury-jambes

Voici une des icônes de Haight-Ashbury, la célèbre paire de jambes qui sort de la fenêtre

the-cannabis-company

“The Cabanis Company”, un des nombreux magasins “dans l’esprit” du quartier. Les propriétaires ont dû mettre une affiche à l’entrée qui indique qu’ils ne vendent pas de cannabis et qu’ils ne savent pas où en trouver ! (le magasin vend surtout des accessoires, des livres, etc.)

groupe-hippie-san-francisco

Un des nombreux groupes “hippies” du quartier qui jouent dans les rues

graffitis-Haight-Ashbury

Les superbes peintures murales participent à l’ambiance de ce quartier

Charme

Au fur et à mesure de mes déambulations dans ses rues, de rencontres avec des objets, des atmosphères, des personnes impromptues, je dus me rendre à l’évidence : San Francisco possède un charme fou. Entre l’architecture singulière et colorée, les ambiances inimitables des différents quartiers, l’atmosphère excitée et excitante des bars, le désuet qui côtoie le moderne, les cable-cars qui sillonnent encore quelques rues et les vieux tramways des années 50 de la ligne F, la beauté de la baie, la finesse imposante du Golden Gate Bridge, la magnificence de ses parcs, la sérénité du jardin zen japonais, la splendeur des forêts, des iles et des montagnes qui l’entourent, le mystère délabré d’Alcatraz à quelques encablures, les otaries du Pier 39, le village sur l’eau de Sausalito, et j’en passe et des meilleures, je n’ai plus su où donner de la tête tant il y avait de belles choses à voir et à apprécier.

C’est un sentiment qui nous gagne lentement, au fur et à mesure que l’on déambule dans les rues et que les différentes ambiances se découvrent une à une. C’est quelque chose que je n’ai pas ressenti à Los Angeles – alors que j’ai adoré cette ville – et que j’ai vraiment apprécié à San Francisco. On y sent un parfum de liberté, de non-conformisme et de fête qui fait plaisir, et une beauté qui peut nous surprendre à chaque coin de rue et que je n’ai pas non plus rencontrée à Los Angeles 🙂 .

Alcatraz

Alcatraz, au milieu de la baie

downtown-sf

Les gratte-ciels du Downtown, et au loin le Bay Bridge

ile-baie-sf

Une des nombreuses iles de la baie

sausalito

Les chanceux qui vivent à Sausalito, un véritable village bâti sur l’eau

jardin-japonais

La sérénité du jardin zen japonais

Golden-Gate-Bridge

La majesté du Golden Gate Bridge, l’un des rares jours où il n’est pas noyé sous la brume

Tramways-annees50-ligneF

Les vieux tramways des années 50 de la ligne F. Il s’agit de tramways venant de tous les Etats-Unis, et du monde entier

cable-car

Un “cable-car”. C’est une sorte de tramway, mais tiré par un câble qui se trouve dans la route ! Le dispositif date de 1873 (!) et a failli plusieurs fois disparaitre pour des raisons de vétusté, mais fonctionne toujours sur deux lignes et fait partie du patrimoine historique de la ville.

DSC03065

Des kitesurfeurs dans la baie

otaries-Pier39

Les célèbres otaries du Pier 39. Elles se sont installées là au début des années 90, en plein milieu du port, sont en totale liberté et sont protégées par la loi. Un spectacle rare, et à ne pas manquer

Evidemment, tout n’est pas tout rose, et le gros point noir, outre la circulation très dense typique des grandes villes, est le grand nombre de homeless, ou SDF. Il y en avait déjà beaucoup à Los Angeles, mais là j’ai eu l’impression que c’était encore pire ! Il semblerait que ce soit à cause d’un RMI qui a été versé par la ville jusqu’en 2002, puis du fait que les SDF sont beaucoup plus aidés qu’ailleurs, ce qui fait de la ville un Eldoraldo pour les sans-abris. En tout cas, à San Francisco comme à Los Angeles, le nombre de SDF peut vraiment choquer un Européen, peu habitué à voir une telle concentration de pauvreté. Sortir à pied le soir dans certains quartiers près du centre peut d’ailleurs donner vraiment un sentiment d’insécurité, car il est courant de se faire aborder toutes les 5-10 minutes pour diverses raisons. Cela m’a par moment fait penser à l’Inde (!)  même si je n’ai personnellement eu aucun problème.

Entrepreneurs et la Silicon Valley

Evidemment, San Francisco est une ville incontournable pour les entrepreneurs, avec la Silicon Valley juste à coté, et ses deux universités prestigieuses que sont Stanford et Berkeley, qui ont “produit” un nombre impressionnant d’entrepreneurs, comme les fondateurs d’HP, Google, Nike, Cisco, Nvidia, Yahoo, Logitech, Sun Microsystems, Apple, Intel… Vous noterez la grande majorité d’entreprises informatiques, ce n’est pas pour rien qu’ici est née “la vallée du silicone” 😉 .

J’y ai rencontré de nombreux entrepreneurs, et j’ai vraiment eu l’impression d’avoir trouvé ma “tribu” tant j’ai trouvé des gens qui partageaient nombre de mes valeurs, avec des projets plein la tête et la capacité de les accomplir. Cela a eu un dommage collatéral que je n’avais pas prévu : à présent diffuser mon message en France et y réussir présente moins d’intérêt à mes yeux, car la perspective de “faire mon trou” aux Etats-Unis et de me connecter à tous ces entrepreneurs géniaux m’excite vraiment beaucoup plus. Je réfléchis actuellement à un moyen de me lancer aux Etats-Unis, et en attendant j’ai décidé de relancer la version anglaise de Des Livres Pour Changer de Vie, Books That Can Change Your Life. Il s’agissait d’une expérience que j’ai tentée à la création de Des Livres, et que j’avais abandonnée au bout de six mois, le blog en anglais n’ayant qu’un tiers du trafic et des abonnés du blog en français. Maintenant que j’ai un peu de budget, j’ai toutefois décidé de le relancer, cela m’aidera à me connecter mieux avec les entrepreneurs américains, en attendant que je mette au point une véritable stratégie 🙂 .

Conclusion

Presque tous les Américains que j’ai rencontrés m’ont prédit que j’allais détester Los Angeles et adorer San Francisco. Et ce n’est pas ce qui s’est produit. J’ai adoré Los Angeles, ses multiples visages et les innombrables activités qu’il y a à faire. Et j’ai aussi beaucoup aimé San Francisco, qui effectivement possède un charme et une beauté sans commune mesure avec la ville du cinéma.

Si vous n’êtes pas trop frileux, vous pouvez y passer 15 jours sans problème tant il y a de choses à voir, d’ambiances à savourer, d’activités à pratiquer, de gens à rencontrer aussi, spontanément ou via le Couch Surfing, comme d’habitude. Entre les rues pentues et pleines de charme, les parcs, les quartiers à l’ambiance si colorée, les bars, les tours en bateau et en hydravion (utilisez les services de SeaPlane, le tour en hydravion de la baie est magique !) les montagnes, les forêts et les iles à visiter aux alentours, les petits-déjeuners zen au jardin japonais, les pattes de poulet le matin au restaurant chinois, les musées et les boites de nuit, vous aurez largement de quoi faire et vous amuser !

petit-dejeuner-zen

Rien de tel qu’un petit déjeuner zen au jardin japonais pour bien démarrer la journée

Et n’oubliez pas, si vous faites Los Angeles – San Francisco en voiture (ou l’inverse), prenez la route 1, vous ne serez pas déçus !

Et vous avez-vous déjà été à San Francisco ? Qu’en avez-vous pensé ? Partagez-le avec nous dans les commentaires ! 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

los angeles san francisco en voiture,voyage san francisco,san francisco los angeles en voiture,san francisco los angeles voiture,voyage à san francisco,voyage san francisco los angeles,blog voyage san francisco,voyage los angeles san francisco,los angeles san francisco voiture,san francisco los angeles
Related Posts
Showing 44 comments
  • Arthur

    Woaw, ça fait vraiment rêver !
    Je pense que je vais y faire un tour cet été…

    Tu as pu visiter Alcatraz ?

    • Olivier Roland

      Non, j’ai voulu y aller avec ma copine mais comme on ne s’y est pas pris suffisamment à l’avance ça n’a pas été possible.

  • Alex de WP Themes Pro

    Salut Olivier,
    J’y suis allé 1 mois cet été et j’y retourne pour 2 mois cet hiver, j’ai hâte !
    Encore quelques jours avant mon départ 🙂
    C’est pour moi un endroit incontournable, je ne m’en lasse pas.
    Je connais mieux San Francisco que Paris, c’est pour dire 😀

  • parieurweb

    Salut Olivier, merci pour ton article qui décrit très bien San Francisco. J’y suis resté 4 jours en vacances cet été, et je suis tout à fait d’accord avec tous les aspects que tu décris. Personnellement, j’étais à l’ hotel dans le quartier Union Square, et je dois dire que j’ai été surpris par le nombre de homeless présents, au milieu des boutiques de luxe de la ville.
    C’est un peu le revers de la société américaine, et assez troublant pour un européen.
    J’ai adoré le quartier du Fisherman’s wharf que tu décris en partie avec les otaries du pier 39.
    Tes photos sont superbes. Une photo typique aussi que tu aurais pu mettre, est la lombard street, la rue la plus sinueuse de San Francisco.
    Côté climat, je n’ai pas pu voir de tout le séjour l’intégralité du golden gate auquel s’attachait la brume.
    Merci donc pour ton article, qui me donne un peu de nostalgie de mes vacances en californie.

    • Tareck

      Et ben mon cher ami il faut juste descendre vers minuit a Paris ou Lyon a cote des gare SNCF et du Metro et tu va voir un spectacle particulier! des SDF partout! je me souviens de mon premier jours a Lyon j ai descendu a la gare Perrache et j ete stupefait par le nombre de SDF dormant par le sol entasser comme des sardines! y a autant de misere en Europe qu aux USA!

      Je trouve votre chronique tres passionnante Olivier merci.

      Je suis tres desole pour les manque de ponctuation mon laptop est americain!

  • Romain

    Tres bon resume de San Francisco! Des photos de Twin Peaks, apres le Golden Gate Bridge ou depuis Treasure Island rendent tres bien aussi.

    Quelle est la date de la photo du kitesurf? (je suis peut etre celui en orange!)

    Par rapport au temps, il faut savoir que l’ete c’est vraiment « l’hiver » pour San Francisco. Le brouillard disparait en Septembre et apres c’est soleil avec 20-25C pour rafraichir fin Octobre.

    • Olivier Roland

      Hello Romain, la photo date des alentours du 20 juillet 😉

  • nikzib

    Wow ! Quel pays ! a voir ces beaux paysages sur les photos, ça fait rêver !

  • Thierry Valker

    Merci pour ce petit aperçu qui nous transporte virtuellement à San Francisco.

  • Serge Demoulin

    Bonjour Olivier, beau voyage !

    Est-ce que tu as fait un tour dans la Silicone Vallée ?

    As-tu essayé de rencontrer LoÏc Le Meur qui vit je crois à San francisco ?

    Amicalement

  • Myriam

    Wow, quel bel article et quel magnifique projet que de « faire ton trou » aux États-Unis! Je trouve géniale l’idée de relancer Des livres en anglais. J’écoutais juste hier dans ma voiture ta dernière vidéo du module 2 (je suis une élève assidue de tes cours 😉 ) et la manière dont le trafic du blog anglais Des livres pour changer de vie avait évolué grâce à l’interview par Josh Koffman…
    En tout cas, bravo pour tous ces beaux projets et supers voyages!
    Et merci pour toute ton inspiration et bien sûr pour ta formation absolument Géniale!!!

  • fabrice

    Je vois que tu es vraiment fan de ce pays malgré ces côtés négatifs. Bon, il est vrai que la Californie n’est pas tout à fait les USA. En voyage d’ailleurs, les rares américains ouverts que je rencontre viennent soit de la côté est, soit de la côté ouest!

    Bon anniversaire!

  • Eric

    Bonjour,

    Je vis a San Francisco depuis un an et tu en a fais une tres belle description. Pour ceux qui ne connaissent pas je ne vous conseil pas de vous y installer. Vous allez en devenir amoureux et ne plus jamais repartir.

    J’etais venu pour seulement 5 mois, apprendre l’anglais et me perfectioner dans l’informatique et maintenant, je compte bien y rester pour longtemps.

    Ce qui m’attire c’est le charme et les recnontres. Tellement de gens de differentes contrees, le maitre mot est l’ouverture d’esprit.

    Belles photos 🙂

    A+

    • Murielle

      Bonjour
      Je viens 2 mois à samedi Francisco, maintenant je ne sais pas niveau climat si janvier à mars ou mars à juin. Que me conseilles tu? Merci

  • Richard SIMONET

    Bonjour Olivier,

    Très belles photos, ça fait rêver !

    C’est vrai qu’une fois notre blog lancé il n’y a plus de barrières à l’expression de la liberté.

    Je suis en train de relooker le mien et après promis, s’il me fait gagner de l’argent je voyage !…

    Cordialement.
    Richard

  • Benoît

    Salut Olivier,

    Merci pour ces photos et pour le récit de ton passage là-bas.
    Ca me rappelle le mien il y a 9 ans, et ça me rappelle des souvenirs bien sympas.

    Sinon, je me suis toujours demandé si un français pouvait raisonnablement se lancer et réussir avec un blog anglophone, je vais suivre cela de près 🙂

    Bonne continuation !
    Benoît

  • Sarah

    Merci beaucoup pour ce voyage par procuration ! Quel bonheur !!!

  • Kamal Le Marocain

    Hi,

    As tu réalisé ton rêve américain en voyageant de Los Angeles à San Francisco, façon de parler ?

    See you soon,

  • guillaume

    Comme d’habitude un excellent article qui donne envie de prendre l’avion.
    Un truc qui me ferai kiffer de faire à San Francisco, c’est de sauter avec une voiture dans les descente a cassures comme dans les films 🙂

  • cesar 28 strasbourg

    bonjour Olivier magnifique voyage j’ai hâte de te rencontrer en chair et en os dans le meeting qu’il va être organisé par Aurélien. la formation que je suis avec toi à bien des égards m’aide beaucoup encore merci pour le travail que tu fournis

    j’ai hâte d’avoir les prochains modules

    par ailleurs si tu as le temps de laisser 1 petit commentaire sur mon blog
    ce sera le bienvenu

    en ce qui concerne le voyage as-tu eu besoin d’une carte verte ou d’un document spécifique pour vivre aux États-Unis ou juste ton passeport ?

    Et si tu veux lancer 1 entreprise aux États-Unis n’a-tu pas besoin d’un permis de travail ?

  • XAVIER

    MERCI olivier pour cet article qui m’a permis de me détendre un peu et de
    « voyager sans voyager », en attendant de la faire réellement…
    Petite graine de désir qui grossit de jours en jours…..

  • JEREMIE

    Salut Olivier,
    Wouah!!!, quelles belles images, rien que lire et voir ce que tu as fais, je me sens vivre là-bas. Cette initiative me permet de voir ce qui se passe dans un pays très de loin du mien. Je te remercie de me faire vivre cette belle aventure. Merci pour tout, ce récit m’encourage à avancer dans mon projet de recréer un blog.
    JEREMIE Roland Andriamisa

  • Jerome

    Salut Olivier,

    Super ton article sur San Francisco, ça donne vraiment envie d’y aller!!!

    Cordialement

    Jerome

  • Maxence

    Hello Olivier,

    Moi qui hésitait d’aller entre Los Angeles, San Francisco et Miami, c’est bon, mon choix est fait, je vais aller à San Francisco.

    Merci beaucoup de ton récit. 🙂

    Maxence.

  • mickael

    Bonjour, olivier
    je vois que tu as bien profité de tes séjours
    superbes photos vas-y continue !

  • Moutar

    Grâce à tes photos j’ai pu decouvrir San Francisco
    je rêve de visiter cette partie des usa

  • Samuel Osse

    C’etait une tres belle experience, et j’ai apprecie ce voyage sans voyager.

  • M.

    « Se lancer au Etats Unis », hum, lorsque l’on à suivit projets depuis un certain temps on se dit que la suite de l’aventure passe forcement par là…
    En toute logique. Il faudra alors désormais te suivre en anglais…

  • Bernadette

    Bonjour Olivier,
    C’est amusant cette ville, je trouve qu’elle a vraiment gardé un air d’antan, malgré son Golden Gate, et ses buildings. Merci de nous faire partager ces très belles photos.
    Bernadette

  • Sylvain Wealth

    Wow! Ça me rappel de bon souvenir lors de mon road trip autour des États-Unis.. En passant, tes photos son vraiment exceptionnelle Olivier!

    Merci de partager avec nous

  • Michael L.

    Salut Olivier,

    Les photos sont magnifiques. Cela donne vraiment envie ! On passe quand même de bonnes vacances aux USA. J’ai très envie d’y aller moi aussi.

    Quelle est ta prochaine destination ?

  • Hasnae

    Hello Olivier,

    C’est magnifique, en effet tu m’as fait voyager à travers tes photos et ta description de cette belle escapade.
    Est-ce que la vie est chère à San Francisco ? Comment as-tu trouvé les gens ?

    C’est tentant d’y aller ! Merci pour ce partage 😮 )

    A bientôt

  • David

    Hello !

    Article très intéressant pour ceux qui n’ont pas jamais vu San Francisco ! Dans le cadre de nos études à l’ESCEN, nous sommes à San Francisco durant 2 mois ! Connaissez-vous des espaces de coworking, ou des endroits où nous pourrions échanger sur le sujet du Webmarketing ?

    David

  • Pierre

    j’ai eu la chance de vivre la bas pendant 9 mois. Il y a vraiment beaucoup de choses à voir meme si le cout de la vie reste relativement élevé. Si vous avez un peu de temps, passez par sausalito qui se trouve après le golden gate bridge ou allez visiter la célèbre université de Berkeley et ses batiments de style ancien.

  • Alain

    Je pense me rendre à San Fransisco en Aout.
    Comment est la ville pendant cette période de l’année,
    comme à Paris vide et réservée aux touristes, boutiques, galeries d’art, et resto fermées ou pas ?
    Merci,
    Alain

  • Nadia

    Merci pour le résumé de ton voyage! Je part dans les prochaines semaines pour 5 semaines dont une Las Vegas. Mon gros problème, je n’arrive pas à me décider sur la durée de mon séjour à San Francisco. Je veux également passer un moment à Los Angeles. Selon toi, devrais-je faire moitié-moitié, soit 2 semaines à San Francisco et 2 autres semaines à LA. J’apprécierais si tu pouvais m’éclairer. Merci encore pour ton enthousiasme.

  • Cécile

    Hi Olivier!
    J’envisage un trip d’une dizaine de jours avec mes 3 ados cet été. J’ai lu pas mal de commentaires sur les nombreux SDF et le sentiment d’insécurité: pense-tu que ce soit raisonnable d’envisager un tel trip en tant que maman seule avec ses 3 enfants??
    par avance merci de ta réponse, et merci de ces beaux commentaires qui donnent vraiment envie:-)

  • Chacha

    Super article! Habitant actuellement a San Francisco, je trouve que c’est tout a fait cela, c’est tres juste. Par contre, juste une remarque: j’aurais plutôt traduit « The Silicon Valley » par « La Vallée du Silicium » (le silicium concerne les puces électroniques, tout ce qui touche à la technologie…) C’est un faux amis: silicon (anglais) ⇒ silicium (français); silicone (anglais) ⇒ silicone (français). Mais apart ça, c’est un très bel article, merci!

  • Frédéric

    Bonjour Olivier
    On projette de faire la Californie en Ete 2014
    Pourrais tu revenir ver moi pour des conseils d’hotel sympas a prix abordables à SFO & LAX

    Au plaisir de te lire

    Frédéric

  • Muriel

    Bonjour,
    Photos superbes, cela donne vraiment envie d’y aller. Que pensez vous du Big one ? le guide du routard en parle et dit 1 ou 2 secousses tous les jours cela inquiète plus le voyageur, il est noté de jeter un coup d’oeil à l’earthquake report qui détaille les secousses de la journée. Merci

  • sylvie

    j y suis allée 2 fois quelques jours à chaque fois mais je veux y retourner !
    c est une ville formidable , avec plein de choses à faire et à voir , on ne s en lasse pas !
    le climat peut être changeant très vite c’est le seul inconvénient , mais pour le reste c est génial et varié, il y en a pour tous les goûts
    les différents quartiers ont tous leur intérêt et sont tous très attachants
    J ai eu du mal à partir et vraiment je ferai tout pour y retourner

  • Anonyme

    Superbe article 🙂 Cela m’a donné plein d’idées pour un futur voyage dans la baie !!

    Bon, je le savais déjà mais cette ville vaut vraiment le détour et je viens d’ajouter quelques points à ma To Do US grâce à ton article ! merci !

  • Cn

    C’est tellement choquant de voir que certains sont capables d’écrire que le nombre des SDF et leur misère profonde sont dus aux aides qu’ils reçoivent ! Cette déchéance totale est due à la hausse des loyers conséquente à l’installation des start up à SF. Le simple fait que cette pauvreté honteuse côtoie les geeks richissimes de la silicon valley dont les entreprises reçoivent des cadeaux fiscaux en nombre devrait vous faire vous poser des questions.

pingbacks / trackbacks
  • […] route d’Agadir à Essaouira est assez jolie, et elle fait même parfois penser à la célèbre Road One qui relie Los Angeles et San Francisco quand la montagne rejoint la mer et que la brume s’en […]

Leave a Comment

98-les-10-croyances-limitantes-de-la-blogosphere-francaise97-les-10-commandements-du-blogueur-pro