Voyages : la Grèce

par Olivier Roland

La GrèceAprès deux courts voyages aux Etats-Unis et en Inde début 2012, que je n’ai pas mentionné sur ce blog (ayant déjà abondamment parlé de mon voyage 2011 en Inde et de mon séjour de 3 mois aux Etats-Unis), j’ai décidé d’explorer un peu l’Europe en allant dans un pays qui m’a toujours intéressé de par ses caractéristiques qui le rendent à part des autres pays européens : son influence historique déterminante dans la création de la pensée Occidentale, son éloignement, son passé trouble qui bien qu’étant de religion résolument orthodoxe lui fait partager de nombreux points communs culturels avec des pays arabes, son climat qui est légèrement plus agréable que celui de Lille, ses innombrables ruines à visiter et ses tout aussi innombrables îles à explorer. Bref, la Grèce.

J’y suis allé début mai avec ma copine, quelques jours seulement avant les premières élections législatives qui ont fait craindre que nous fassions parti des derniers touristes à payer en euro. Fidèle à ma diète médiatique, je ne connaissais pas trop les détails de la vie économique et politique là-bas, mais suffisamment pour que la crise présentée comme effroyable qui sévissait me fasse hésiter à venir.

Finalement je me suis dit “on s’en fout” et bien m’en a pris : si effectivement la crise est un grand sujet de conversation pour les Grecs, dont j’ai pu avoir un avant-goût dès mon arrivée à Athènes avec le chauffeur de taxi qui nous en a parlé pendant tout le trajet, cela ne veut pas dire pour autant que la Grèce est devenue un pays du tiers-monde. Elle reste un pays occidental et est bien, bien plus riche économiquement que l’Inde par exemple. Comme le disait un de mes lecteurs “la crise c’est une simple baisse de vitesse sur une courbe ascendante (vue sur 50 ans), pas de quoi avoir le mal de mer”. De plus il est évident qu’un pays subissant une crise économique a davantage besoin encore de ses touristes.

Ce qui est clair en tout cas, c’est que crise ou pas crise, les Grecs savent accueillir les touristes : j’ai été bluffé par la largesse des sourires et la qualité des services, la prévenance et le professionnalisme. Ce qui peut se comprendre vu que le tourisme compte pour 15% du PIB grec, ce qui est énorme. A titre de comparaison, le tourisme compte pour 6.7% du PIB en France, alors même que notre pays est la première destination du monde en nombre de touristes !

Décidé d’explorer un maximum des différentes saveurs de ce pays, j’ai opté pour un programme simple : Athènes, puis les îles de Santorin, Rhodes et Lesbos, toutes trois très différentes les unes des autres.

Athènes

Je commence donc mon périple par Athènes, non sans une certaine appréhension. Certains nous l’ont décrite comme sale, bruyante et polluée, et je découvre pourtant au fur et à mesure une ville à la température idéale, aux quartiers typiques et colorés parsemés de ruines charmantes et de bars agréables dans lesquels il fait bon faire une partie de dames ou de backgammon à l’ombre des auvents (les jeux sont fournis par les bars et les Grecs en semblent friands).

partie de dames à Athènes

Une partie de dames un après-midi dans un bar ombragé d’Athènes. What else ?

Le voyage est en tout cas court (3H environ) et le décalage horaire minimal (+1H), c’est l’avantage de voyager en Europe. Nous arrivons donc en pleine forme dans la capitale.

Pour la première fois dans mes voyages, je ne suis pas allé dans un hôtel ou dormi chez un Couchsurfeur mais j’ai utilisé AirBnB pour loger chez l’habitant. Pour un prix inférieur à celui d’une chambre d’hôtel classique, nous avons été accueillis par une charmante artiste photographe qui logeait à quelques pas de l’Acropole, et qui nous a régalés avec son gâteau fait maison !

J’ai utilisé 3 fois AirBnB lors de ce voyage et l’expérience a été géniale 2 fois sur 3, moyenne à la troisième. C’est clairement quelque chose d’intéressant à tester puisque quand vous tombez bien vous bénéficiez à la fois d’un lieu sympa, bien situé et peut-être même moins cher que l’hôtel, et surtout d’une personne locale qui saura vous conseiller sur ce qu’il faut faire et ne pas faire. Evidemment il y a un risque de tomber sur un endroit ou une personne qui ne nous plaisent pas, mais les notes sur le site sont là pour ça !

Dès notre arrivée, une fois nos affaires déposées nous allons immédiatement voir l’Acropole qui n’est qu’à quelques minutes de marche. Après avoir erré un peu carte à la main, elle se dévoile soudainement au coin d’une rue qui débouche sur une large allée bordée de cafés. Leurs terrasses permettent d’admirer le lieu tout en se désaltérant.

Acropole d'Athènes

L’acropole, un champ de ruines et une oasis de verdure en plein coeur d’Athènes

C’est magnifique, et surprise : la chaleur n’est pas écrasante (c’est tout le contraire) et il n’y a pas trop de monde. Début mai semble être une excellente période pour se rendre en Grèce, car en faisant cela vous arrivez avant la plupart des touristes. Il y a plus de place pour vous 🙂 .

Si l’agora est magnifique vue de l’extérieur, l’intérieur est une déception tant le Parthénon est en mauvais état. Le musée de l’acropole lui est excellent, tout comme sans doute de nombreux autres musées dans cette ville qui déborde de ruines et d’objets à voir, et que nous n’aurons pas le temps d’aller voir.

Nous ne restons que quelques jours à Athènes, le temps de faire le tour du centre et de visiter quelques ruines, puis nous prenons l’avion pour notre première île : Santorin, l’île volcanique emblématique des Cyclades. Mais avant de vous y emmener, voici quelques traits culturels intéressants que j’ai pu constater en Grèce :

Traits culturels

Nourriture

La nourriture grecque est en général excellente, constituée de nombreux petits plats que l’on commande séparément, de manière semblable aux tapas. Viande, poisson, légumes, il y en a pour tous les goûts ! L’alcool par contre laisse souvent à désirer, avec des bières vraiment pas terribles (mais bon, je vis à coté de la Belgique 😉 ) et des vins dont le goût est souvent assez différent de ce dont on a l’habitude en France, mais qui sont parfois l’occasion de belles découvertes. L’ouzo est une sorte de pastis grec sympathique si vous aimez l’anis (dans un restaurant demandez à ce qu’on vous fasse un “ouzorijito”, un mojito avec de l’ouzo à la place du rhum ! Les Grecs ne connaissent pas en général mais seront ravis de le faire pour vous si vous leur indiquez quoi mettre dedans, c’est délicieux 😉 )

plats-typiques-grecs

Voilà un exemple de la diversité des plats grecs

Les cafés grecs ressemblent beaucoup aux cafés turcs (ne leur dites surtout jamais ça !) et il y autant à boire qu’à manger dedans ! A essayer au moins une fois en tout cas 😉 . Ne manquez pas le café “frappé” aussi, qui est un café glacé délicieux à déguster en terrasse.

Animaux

Une des premières choses qui frappe en se baladant dans les rues c’est le nombre de chats et de chiens en totale liberté. Les chats sont souvent en meutes, tandis que les chiens portent des colliers bleus qui indiquent qu’ils ont été vaccinés et stérilisés par une association de défense des animaux.

J’ai retrouvé ces chiens et chats vivants en liberté et apparemment nourris par les passants et les touristes dans les trois îles que j’ai visitées ensuite, ce qui montre je pense une vision des animaux culturellement différente de la nôtre. Les animaux traînent dans la rue mais sont nourris et, pour les chiens, soignés.

Chats à Athènes

“Meute” de chats dans les rues d’Athènes

Langue

Les Grecs ont bien conscience que très peu d’étrangers apprennent leur langue et ils sont nombreux à bien parler anglais, à tel point que je n’ai pas vraiment senti de barrière linguistique durant mon séjour.

J’ai toutefois été très surpris par le nombre de Grecs qui parlent français : ils sont certes beaucoup moins nombreux que ceux parlant anglais, mais loin d’être aussi rares que dans d’autres pays. Apparemment apprendre le français est bien vu, tout comme le fait d’aller faire une partie de ses études à Paris. Nous avons donc eu le plaisir d’échanger quelques mots avec des serveurs et serveuses qui étaient ravis de pouvoir s’entraîner (poser le Guide du Routard sur la table aide 😉 ).

Dans Athènes et dans les lieux touristiques les panneaux sont souvent écrits à la fois en alphabet grec et en alphabet latin, ce qui est vraiment très utile étant donné la différence assez importante entre les deux. Voici par exemple comme s’écrit Athènes en alphabet grec : image. Vous voyez qu’il est utile d’avoir des panneaux en alphabet latin…

Religion

Une chose qui frappe chez les Grecs, plus dans les îles qu’à Athènes quand même, c’est l’importance de la religion (orthodoxe). Ici la séparation de l’Eglise et de l’Etat n’a pas eu lieu, et les nombreux prêtres sont des fonctionnaires payés par l’Etat, tout comme les églises sont entretenues par lui. Il n’est donc pas rare de voir un peu partout des églises orthodoxes rutilantes, parfois à coté d’une école décrépie…

Les Grecs sont également encore très religieux, et sur ce point le pays fait penser à la France de nos arrières-grands-parents, ce qui ajoute au dépaysement.

Santorin

Olivier Roland à Santorin

Maisons d’une blancheur éclatante et haut perchées, caldeira et volcan : c’est Santorin !

Santorin est une île très particulière, puisque c’est la plus grand île d’un archipel de 4 dont le centre n’est rien d’autre qu’un volcan encore actif. Elle est en forme de croissant de lune, vestige d’une île qui auparavant était complètement circulaire et qui a littéralement explosée lors d’une énorme éruption volcanique qui a eu lieu vers 1600 avant JC.

Le pêcheur de Santorin, une fresque murale datant de -1600Cette explosion a créé un tsunami qui a ravagé la Méditerranée, mettant à mal la civilisation minoenne et sans doute de nombreuses autres civilisations, et a peut-être donné naissance au mythe de l’Atlantide.

Cette particularité ainsi que son architecture faite de maisons d’une blancheur éclatante en fait une île de toute beauté, qu’il faut clairement avoir vu au moins une fois dans sa vie. Je me suis extasié devant ses falaises, sa caldeira, son volcan qui fume encore, les vestiges de ses cités grecques, romaines et minoennes et j’ai goûté avec curiosité son vin acide produit localement à partir d’une vigne rare qui n’a que 10% du rendement des vignes françaises (!).

Car ce n’est pas vraiment pour la plage que l’on vient à Santorin – ses plages de sable noir ne sont vraiment les plus belles de la Grèce – mais pour toutes ces raisons et je peux vous dire que nous sommes servis : j’en ai pris les yeux, j’ai rêvé devant les magnifiques fresques murales retrouvées dans la ville enfouie d’Akrotiri (ensevelie comme Pompéi par l’éruption volcanique de -1600), j’ai savouré avec délice les poissons et le vin local. Et ici comme à Athènes ce n’était pas encore le plus fort de la saison touristique et nous avons bénéficié d’une relative tranquillité.

Santorin est également le seul endroit de mon périple en Grèce où j’ai utilisé le Couchsurfing. Qui plus est, hasard des disponibilités des couchsurfeurs, je n’ai pas rencontré de locaux mais des étrangers vivant à Santorin (une Hongroise et un Roumain), ce qui m’a permit également de rencontrer quelques-uns de leurs amis, étrangers eux aussi (dont mon tout premier Tadjik !).

Ils m’ont dressé un portrait un peu moins rose que celui que l’on peut voir en tant que touriste, en me parlant des horaires difficiles de leur métier et du salaire très bas qu’ils reçoivent en contrepartie. Ils ont le sentiment que les Grecs sont beaucoup moins accueillants avec les immigrés qu’avec les touristes (ce qui peut se comprendre car la Grèce accueille contre son gré 80 à 90% des immigrés clandestins de l’Union Européenne – il y a environ un million d’immigrés clandestins pour une population de 11 millions d’habitants !). Le coté positif outre le cadre idyllique de Santorin, c’est que le travail se fait seulement pendant la saison touristique : lors de l’hiver rien ne se passe à Santorin et nombre de travailleurs en profitent pour prendre des vacances en Grèce continentale.

Malgré cela j’ai passé quelques moments “couchsurfing” très agréables avec eux 😉 .

moment-couchsurfing

Moment couchsurfing. What else ?

Mais trêve de bavardages, Santorin est avant tout un régal pour les yeux, donc voici quelques images pour vous faire découvrir cette île fabuleuse :

architecture-santorin

Des villages blancs perchés en haut d’une falaise stratifiée

caldeira-santorin

Le port de la capitale Fira, et la caldeira (à gauche le volcan)

volcan-santorin

Le volcan est encore actif, on peut y voir notamment des fumées s’échapper du sol

caldeira-bateaux-santorin

Un paysage serein dont on ne se lasse pas

soleil-couchant-santorin

Le soleil couchant au-dessus d’Oia

ruines-santorin

Des ruines grecques et romaines au milieu des coquelicots à Théra

fira-santorin

La capitale Fira vue de la caldeira

Rhodes

Après Santorin, direction Rhodes pour un voyage de nuit en ferry. Rhodes est à la fois le nom de l’île et le nom de sa capitale, une ville médiévale façonnée par l’Ordre des Hospitaliers et dont on a l’impression qu’elle est restée quasi en l’état depuis leur départ de l’île en 1522 (ils partirent s’établir à Malte). Hautes murailles, château fort, rues étroites, larges “auberges” créées par ces chevaliers pour abriter les membres de leur ordre, une par langue : tout y est.

J’ai utilisé encore une fois AirBnb pour trouver un logement en plein coeur de la vieille ville, ce qui est absolument à faire au moins une fois si vous y allez : l’impression de vivre au coeur d’une ville médiévale est très présente, et c’est un plaisir de se perdre dans les dédales de rues tortueuses et de tomber sur les ruines d’une vieille église, d’un hammam ou d’une maison…

rues-tortueuses-rhodes

 

rue-rhodes

Les rues tortueuses de Rhodes nous plongent dans une ambiance médiévale…

rue-des-auberges-rhodes

La “rue des chevaliers”, où se trouvent les auberges dans lesquelles se retrouvaient les chevaliers de l’ordre des Hospitaliers

auberges

Une auberge vue de près

chateau-de-rhodes

Les murailles de Rhodes et son château

ruines-rhodes

Une des nombreuses ruines que vous découvrirez en vous perdant dans la vieille ville

Je n’ai que très peu visité l’île, profitant davantage de la vieille ville. Le peu que j’en ai vu m’a cependant semblé sympathique :

paysages

Un des paysages de la côte nord-est de l’île

chateau-rhodes

Un château qui mêle ruines médiévales et ruines grecques… original !

anes-rhodes

Les ânes sont très utilisés pour faire monter les touristes sur divers sites d’intérêts en hauteur

coulisses-rhodes

Dans les coulisses du tournage d’une vidéo, ou comment joindre l’utile et l’agréable ! (Le résultat final est ici)

Après y être restés quelques jours (Rhodes est l’île où notre séjour a été le plus court), nous avons pris l’avion pour Lesbos, l’île au nom évocateur…

Lesbos

Si Lesbos vous rappelle un tant soit peu “lesbienne”, c’est normal : c’est dans cette île qu’est née Sappho, considérée comme une poétesse lesbienne (bien que cela soit sujet à controverse).

Très différente de Santorin et Rhodes, Lesbos (aussi appelée du nom de sa capitale Mytilène) est une île verdoyante où pas moins de 11 millions d’oliviers poussent, soit 126 par habitant ! C’est une île très sauvage, aux paysages sublimes dont la plupart semblent avoir traversé les millénaires sans jamais être touchés par l’homme.

Elle a été mon île “coup de coeur” de ce voyage, et ses montagnes, ses deux lagons, sa forêt pétrifiée, ses quelques ruines, ses monastères orthodoxes disséminés dans ses recoins, ses plages et ses paysages sont un véritable appel à la méditation et à la contemplation.

aqueduc-lesbos

Cet aqueduc romain près de la capitale nous a accueilli dès notre arrivée

oliviers-lesbos

11 millions d’oliviers poussent à Lesbos, soit 126 par habitant !

olivier-roland-lesbos

Mon bureau…

foret-petrifiee-lesbos

Ceci est un arbre pétrifié de plusieurs millions d’années. Oui, il a été littéralement changé en pierre après avoir été enseveli après une éruption, comme des dizaines de ses congénères.

arbre-lesbos

pont-lesbos

banc-lesbos

Des paysages qui invitent à la méditation…

lagon-lesbos

Lesbos, c’est la mer, la montagne et la forêt tout à la fois…

kindle-lesbos

Pause lecture sur une plage de galets, c’est sympa d’avoir sa bibliothèque avec soi !

paon-monastere-lesbos

 

Un paon qui profite de l’ambiance d’un des nombreux monastères orthodoxes de l’île

calamar-lesbos

Evidemment, tous les poissons et fruits de mer sont très frais. Derrière ce calamar qui sèche au soleil, on aperçoit les côtes de la Turquie toute proche qui enserrent l’île

Après avoir bien profité du cadre sauvage et spirituel de Lesbos, nous avons pris l’avion à nouveau pour Athènes, où nous avons passé deux jours supplémentaires avant de repartir pour Paris. Nous en avons surtout profité pour visiter le musée de l’acropole, qui est vraiment excellent et que je vous recommande fortement. Mais bon, il y a tellement de musées a voir à Athènes… 😉

Conclusion

J’ai beaucoup aimé ce court voyage de 20 jours en Grèce qui m’a permit de découvrir une culture européenne très intéressante à bien des égards. J’ai été surpris par la diversité des trois îles que j’ai visité, et qui pourtant ne représentent qu’un petit aperçu de toutes les îles grecques (il y a 9841 îles en Grèce, mais seules 169 sont habitées dont un tiers ont moins de 50 habitants !).

La beauté volcanique de Santorin, le charme médiéval de Rhodes, les paysages sublimes et sauvages de Lesbos et les ruines si symboliques d’Athènes sont des spectacles qui ne laissent pas indifférents et qui à coup sûr forgeront des souvenirs dont vous pourrez profiter toute votre vie.

La découverte de la culture grecque, à la fois si proche de nous par certains cotés (nous ne sommes pas sur une autre planète comme en Inde) et si différente par d’autres (les animaux, la nourriture, la religion omniprésente, le fort patriotisme, l’alphabet, etc.) est envoûtante, sans compter bien sûr le rôle essentiel que les Grecs ont joué dans la naissance de la civilisation occidentale et dont les symboles visibles presque partout ne peuvent que fasciner un européen un tant soi peu cultivé. Evidemment, 20 jours c’est bien trop peu pour en apprécier toute la richesse, mais un séjour même aussi court suffira déjà à vous dépayser, à condition de ne pas rester dans un club Med bien sûr 😉 .

Quoi qu’il en soit, si ce que les médias disent de la Grèce en ce moment vous refroidit, vous pouvez balayer ces craintes d’un revers de main : les Grecs sont naturellement très accueillants avec les touristes étant donné le poids hallucinant du secteur dans l’économie, et c’est d’autant plus vrai en temps de crise. Un pays en crise a besoin de ses touristes, et vous verrez sur place que la Grèce reste un pays occidental avec un niveau de vie élevé.

Et un dernier conseil : y aller début mai était vraiment très agréable, donc si vous avez l’occasion d’y aller hors-saison, ce sera le « concombre sur le tzatzíki » !

Olivier, en partance pour le Maroc

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

la grece,voyager en grèce,blog voyage grece,voyage en grece,visiter la grece,ou aller en grece,voyager en grèce en ce moment,mon voyage en grèce,decouvrir la grece,recit de voyage en grece
Related Posts
Showing 69 comments
  • Maxence

    Salut Olivier,

    Excellent cet article. J’ai noté dans mon agenda un petit séjour d’un mois en Grèce en 2013. 😉

    Quel est le mois idéal ? (mars,avril,mai, septembre ou octobre pour éviter les touristes).

    J’ai hâte de lire ton article sur la diète médiatique. 🙂 Je la pratique depuis janvier 2011 quand j’avais lu un de tes articles et je me rend compte du nombre de choses importantes que je fais dans ma vie.

    Comment 99% de la population Mondial perd 20-25 heures par semaine ? La télé.

    Même les gens qui disent qu’ils ne regardent pas trop la télé sont forcément dans la tranche horaire quotidienne entre 19h-22h30. Cette tranche horaire a une audience folle. 🙁

    Bon séjour au Maroc. 😉

  • Simon Giraud

    Olivier, passes ta qualif international avec ton PP, et tu pourras même venir avec ton robin dr 400

  • Andre

    Bonjour Olivier,
    Je ne suis pas un voyageur pour de multiples raisons. Ton reportage donne effectivement envie de partir. Tu as aussi raison de démystifier la crise économique pour ne pas sombrer dans la psychose ou plus rien ne serait possible. J’ai noté pour AIRBNB c’est une bonne recommandation et le principe me plait beaucoup.
    Bonne continuation

  • Christophe (Voyage Sur Le Fil)

    Bonjour Olivier,

    Merci pour ce super article!

    J’ai également été en Mai en Grèce, malgré les avis négatifs de certains sceptiques.
    Et je n’ai rien regretté. Au contraire j’ai pu voir par moi-même l’impact de cette crise. J’ai été particulièrement étonné par la défaites de plusieurs Grecs face à l’impossibilité de trouver un travail.
    Et en contrepartie l’engouement de quelques clandestins qui, eux, voyaient la Grèce comme la terre promise… ou presque.

    La Grèce c’est aussi la musique que l’on croise un peu partout: en ville, dans les restaurants puis la mythologie.
    Et me voici parti, en vidéo, à la recherche de Thésée (fil d’Ariane, Minotaure, Dedal, Icare…), en sollicitant l’amabilité des Grecs:
    http://voyage-sur-le-fil.fr/c-2-26-ou-est-alle-thesee/

    Bon voyage au Maroc!
    Il me tarde de lire ton prochain article.

  • David

    Merci beaucoup pour cet article où les photos donnent vraiment envie de partir 🙂

  • Lorenzo

    Bonjour Olivier,

    Je termine actuellement une de tes formations 😉

    Merci pour cet excellent article.

    Moi aussi j’avais il y a quelques années choisi le mois de mai pour une escapade à Rhodes et ce fut un réel plaisir.

    Ne parlant pas le Grecque, j’ai aussi été frappé par le nombre de personnes parlant l’italien (ouf) en effet Rhodes fût sur tutelle de l’Italie au siècle dernier.

    Encore une fois félicitations pour ce « boost » que tu distribues à travers tes articles.

    Bonne route !
    Lorenzo

  • Bruno Minier

    Encore un article d’Olivier qui renforce mon goût du voyage.
    Merci pour l’adresse AirBrb très précieuse

  • anne gambier

    bonjour, de tres belles photos sa donne vraiment envie d’y aller!

  • Claude

    Belle destination !
    j’ai eu la chance d’aller visiter l’année dernière la région d’olympe, profitant d’une escale d’un seul petit jour. Un (trop) bref voyage dans le temps à la découverte des mythologies et autres histoires de la Grèce le tout dans de magnifiques paysages.

    je me suis promis d’y retourner et visiteren particulier Santorin…

  • Marco

    Super sympa, merci 🙂

  • Sylvie

    Je ne connaissais pas Lesbos et cela m’a donné envie d’y aller. J’adore la Grèce que j’ai visité plusieurs fois déjà.
    Juste pour info, si vous vous baladez à l’intérieur des terres, loin des sentiers touristiques, il est absolument nécessaire de connaitre l’alphabet grec et d’avoir un dico sur soi car tout les panneaux indicateurs sont en grec et il est très rare de rencontrer un autochtone maîtrisant une langue étrangère européenne!!!!
    Et si vous avez le temps, un jour de faire une balade en voilier (caiques locales), les abords des iles du Dodecanèse sont fantastiques.
    A voir et à revoir…
    Bon voyage au Maroc

    • Bernard

      un truc pour le Grec afin de comprendre les panneaux et autres-si vous avez une tablette ou autre sur google il y a possibilité de traduire-ainsi

      bonjour Γεια σας

      ou l’inverse
      c’est ce qui me permet d’envoyer des mails à mon gendre grec qui ne comprend pas le français

  • Thierry

    Salut Olivier

    Excellent article qui donne envie d’aller faire un petit tout là-bas. Les photos sont sympas.

  • Dominique

    Bonjour Olivier,

    Ton article est intéressant à plusieurs points de vue.

    Récemment encore, les médias posaient la question du tourisme en Grèce en temps de crise.
    C’est vrai que je pourrai être rebutée par tout ce qui nous est montré aux informations.
    Cependant tu nous montres qu’il n’en est rien.
    Ce qui fait vivre ce pays est le tourisme, donc ne nous privons pas.

    Longtemps, l’image de la Grèce a été liée au tourisme de masse, ce qui n’est pas pour me déplaire (je suis une fan de voyage).
    Mais tu montres que l’on peut le découvrir de façon moins artificiel, au plus près des locaux.

    Merci pour cet intéressant article.

    Dominique

  • mauricette

    Bonjour Olivier,

    Merci Olivier pour ce magnifique article sur la Grèce.
    Moi, j’y étais en Mars pendant 1 mois chez ma fille et je n’ai qu’une envie y retourner pour visiter d’autres lieux.
    Les grecs sont adorables,très humbles face à leur situation difficile.
    La cuisine est vraiment déliceuse et je préfère l’ouzo au pastis
    Des endroits à visiter tous plus magnifiques les uns que les autres.
    N’hésitez pas, la Grèce est un endroit de rêve, mais il est vrai qu’en parlant Anglais c’est plus facile, d’ailleurs j’ai repris mes cours en revenant.
    Je pars vendredi avec mes deux filles pour 7 jours à Barcelone.
    Bon voyage au maroc

  • Steve Bureau

    Fabuleux voyage ! Ça m’incite à continuer le marketing internet et à travailler fort sur mon blog !!

  • taher

    salut Olivier,
    vraiment sympa ton article sur la Grèce.

  • attié

    Merci Olivier pour ce récit de voyage en Grèce,il est magnifiquement
    bien fait et il donne une grande envie d’y aller;j’aime beaucoup l’art
    grec ancien et sa culture ,ayant été prof de philo cela va de soi.
    Mais je ne me suis pas mis encore dans l’application de ton cours
    très précis;cela viendra;merci encore.

  • Yable

    Bonjour Olivier
    Merci pour le voyage gratuit dont tu m’as gratifié. Grâce à toi je viens de faire un tour en Grèce 🙂 . C’est un pays que j’aimerais visité à cause de son histoire. J’aime bien voir toutes ces ruines qui prouvent que d’autres personnes ont existé avant et construis des architectures magnifiques.
    Merci encore et bon voyage pour le Maroc!

  • Luc

    Bonjour Olivier,
    Ça me rappelle des bons souvenirs
    Luc mister-no-stress

  • Bernard

    J’ai beaucoup apprécié de texte positif pour que nous allions en voyage en Grèce- je me joins vivement à Olivier dans ce sens- l’une de mes filles est mariée en Grèce dans la banlieue d’Athènes et j’y ai une adorable petite fille – Les Grecs méritent notre soutien et que l’on soit proche d’eux, notre langue étant issue en parti du grec comme notre fameux Y (i grec).
    Mais il faut savoir que le peuple grec en bave plus qu’on le dit – ainsi ma fille et mon gendre désormais au chômage vont payer des impôts élevés sur le chômage reçu- les Chinois ont accaparé le Pirée et les Russes veulent acheter la société des trains grecs- une lourde misère noire est tombée sur le peuple-je dis bien le peuple car comme partout les nantis s’en tire à bon compte–tout comme les religieux orthodoxes qui se partageaient le pouvoir politique auparavant (il suffit d’en parler aux grecs) – quand au coût de la vie c’est simple, il est le double d’en France -un exemple achetez un fromage « caprice des dieux » au Carrefour d’Athènes, son prix est le double d’un Carrefour de France-
    donc il faut aider au maximum les Grecs en allant dans leur magnifique pays.

    • simone

      bonjour,
      je ne doute pas un seul instant que la situation de la grèce et d’une partie de sa population soit difficile.
      Cependant au niveau de l’évaluation du coût de la vie prendre  » un caprice des dieux » comme exemple est pour moi totalement hors sujet. Quand on veut regarder le coût de la vie on se réfère le plus possible aux produits de base et locaux quand ils existent. ce qui est le cas pour le fromage;
      En ce qui concerne les impôts sur le chômage, on peut peut être discuter du % mais pas du fait d’en payer.
      Je souhaite du fond du cœur que la Grèce retrouve une économie dynamique ( autre que le tourisme) et que l’argent soit prélévé là ou il existe.
      en tout cas je trouve l’approche d’OLIVIER très positive. et pour s’en sortir il faut positiver

  • Micheline

    Bonjour,

    Merci de nous faire part de tes voyages.
    Toujours très intéressant de te lire.

    Micheline

  • Michael Ulryck

    Olivier, tu aurais du me le dire, je t’aurais hébergé gratuitement sans limite de temps,j’ai deux maisons sur l’île de Skyros !:)

  • ELISABETH

    merci pour les photos qui sont superbes La Grèce un pays qui donne envie d’y retourner

  • Sébastien

    Ah oui c’est vrai L’ouzo et les oliviers !

    CALIMERA Olivier ! (Je ne sais pas comment ça s’écrit mais juste la prononciation : lire avec l’accent espagnol surtout le R).

    As-tu eu l’occasion d’aller en Crète ? Très jolie ile aussi…

    A bientôt.

  • Patricia

    Super, cet article, qui donne vraiment envie de découvrir la Grêce!
    Tout en faisant fi des commentaires alarmistes des médias!
    et merci pour le bon plan hébergement!
    j’ai hâte d’avoir le feedback du Maroc, pays dont je suis fan!!!

  • daniela

    Merci pour cet avant gout de mes vacances ,je pars en Grèce la semaine prochaine pour la troisième fois de ma vie , mais c’est un pays que l’on peut visiter plusieurs fois sans se lasser .
    Un peu inquiète quand même sur l’état économique du pays , le soleil ça n’arrange pas tout .

  • Christine

    HA, la Grèce…. J’espère pouvoir y retourner…J’ai même failli y vivre, en Crête plus exactement.

    Je suis nostalgique de ce pays de cette culture et tout particulièrement de la vie dans les îles.

    Tu ne parles pas de la musique grecque, peut-être est-ce moins marquant maintenant. C’est vrai que mon dernier voyage date de quelques années… 🙂

    En effet, l’idéal en particulier dans les îles est de vivre chez l’habitant. Beaucoup de Grecs parlent français, ils aiment la France et les Français.

    La lecture de ton article m’a évoqué plein de souvenirs, d’images, la couleur de la mer, le toit en coupole bleu turquoise des églises dans les îles, les couchers de soleil, l’arrivée dans les îles en bateau, la musique, les odeurs, et la cuisine grecque avec l’ouzo et le vin résiné.
    Je confirme que la meilleure saison, c’est le printemps mai et juin, idéal !

    Merci Olivier pour cet article,
    Bien amicalement,
    Christine

  • gandon. gerard

    oui c’est super de nous faire partager toutes c’est belles photos,de tout pays differents,les monuments, l’histoirs,les coutumes, ce qui doit étre embetant les langues,(langlais).la Gréce un pays a visité…

  • Becquereau

    Original d’aller en Grèce par les temps qui courrent… Mais Olivier aime les chemins de traverses et c’est ce que j’apprécie chez lui. Je n’étais pas intéressé par son texte mais j’ai ouvert quand même par curiosité :quelle forme a-t-il choisi ? Quel style ? Quelle longueur ? Et puis j’ai été pris par son reportage photos. J’ai tout regardé – j’ai vu qu’il a inclut Rhodes(où je suis allé… il y a longtemps…) J’ai adoré sa photo sur l’envers du décors où il installe son « studio » sur un piton face à la mer pour une prochaine vidéo dont il a le secret – c’est encore plein de générosité – du Olivier, quoi !
    (Olivier qui ne me connait pas)
    Merci
    Christian

  • Dominique

    Super reportage, superbes images, vraiment !
    Vous pourrez toujours vous recycler dans un journal, Olivier.
    Comme je n’ai pas l’argent actuellement, j’ai pu voyager gratis grâce à vous. Merci !

  • Katia

    Merci pour le reportage.
    C’est un bel article bien écrit, et j’ai même enrichi ma culture G.
    Bon voyage au Maroc!

  • med boumrah

    salut Olivier
    à vous lire, j’ai tout l’impression de voyager en gréce!!!!!!!
    merci de cette merveilleuse évasion

  • Au Coeur du Voyage

    Bonjour Olivier,

    Très beau récit qui donne envie d’y aller. Une destination différente des tropiques mais historiquement extrêmement riche.

  • Joseph

    Merci Roland pour l’esprit de partage qui vous anime et pour ce reportage qui me donne la joie et l’envie d’y aller.
    Encore une fois merci et à plus tard.

  • Milie

    Un article très complet, merci. C’est un pays que j’aimerais visiter d’ici quelques années.
    J’ai beaucoup aimé les photos de Lesbos.

  • Véronique Larderet

    J'ai beaucoup apprécié ce compte rendu et ta vision positive qui ouvre les portes et les coeurs.

  • Doodoo

    De belles images, cela donne vraiment envie.

    bravo !

  • David

    Merci de nous faire voyager.

  • Pavlos

    Bonjour,

    merci pour cette image positive et réaliste de la Grèce ! Il suffit d’y aller pour se rendre compte que ce que l’on nous montre à la TV est bien différent de ce que nous allons vivre là-bas en tant que touriste.

    Je suis grec et je suis allé en Crète cette année. Je recommande vraiment cette île (notamment le sud autour de Sfakia, Loutro, Agia Roumeli). On y mange vraiment, vraiment bien et les paysages sont splendides.
    On peut même faire de la rando. J’ai d’ailleurs fait la descente des gorges d’Imbros et arrivée au bout… une taverne où l’on s’est vu offrir des boissons.

    Question : tu photographies une table avec ce qui semble être de la nourriture de bonne qualité – pas toujours évident d’en trouver à Athènes. C’est à Athènes ? Si oui, où se situe ton restaurant ? Te souviens-tu du nom ?

    Merci !

  • Fadel Mosby

    Merci d'avoir partagé ce voyage. L'article est très intéressant, bien écrit, avec des images. Il donne envie d'aller faire un tour en Grèce ! 🙂

  • Charitomeni Cht

    bravo.. Je suis de la Grece.En Grèce, nous avons de très beaux endroits, nourriture excellente, culture, les hommes parlent anglais et francais.. C'est ideal..pour un voyage!

  • Jean

    Bonjour Olivier,
    Ton article donne envie d’aller faire un séjour en Grèce. Personnellement, je suis allé à Argostoli sur l’île de Céphalonie, et j’ai vraiment aimé l’accueil et la gentillesse des grecs.
    En plus, cet été j’ai fait la connaissance d’une française mariée à un grec, qui vit à Athènes et qui a subi la crise de plein fouet (fermeture de ses quatre magasins, licenciement de tout son personnel…).

  • Bernard Hauduc

    Par contre en ce qui concerne les chats je ne suis pas d'accord- je répète que ma fille habite à Elliniko (banlieue d'Athènes) qu'elle est mariée et maman d'une petite fille de 3 ans-elle s'occupe de ses 3 chats et nourrit accessoirement les chats vagabonds que l'on trouve écrasés en grand nombre sur le bord des routes-il est vrai que les chats sont légions- sur certaines îles ils sont sur le port attendant les touristes- mais la GRECE et les GRECS ne font rien pour ces multitudes de chats errants– il ne faut pas rêver sur ce sujet, hélas !

  • bemba

    je suis très touche de pouvoir parcourir tes photos en grece a partir de tes voyage ,vraiment çà me donne envie de voyager

  • france

    je me suis echappee de New York vers la Grece..grace a toi. Super! tres belles photos!! tu vas faire un album? Cela fait rever…..et ensuite..c’est le Maroc?
    Merci olivier.

  • Laure

    Bonjour! Belles photos. Un jour, je voudrais venir en Grèce! Est-ce qu’il y a beaucoup d’auvents à Athènes? Il semble que la cité ait plus simple, mais aussi très belle. Est-ce que vous aimez le « couchsurfing »? Je pense que je suis trop timide d’essayer ça! Merci and bons voyages!

  • Christine

    Kalimera Olivier,
    J’ai apprecie tes commentaires sur la Grece, ce pays ou je vis depuis 25 ans. J’aime ton oeil franc sur ce pays. Tu as bien fait de mentionner ton deinteret de la crise grecque, en osant visiter la Grece et en nous faisant decouvrir la Grece, meme avec ses 3 petits voyages.
    La Grece est pour moi le plus beau pays d’Europe, pas besoin d’aller aux Seychelles. Et en plus, c’est a 2h45 de Paris en avion !
    Yassou = Salut

    • bernard

      se désintéresser de la crise grecque….hum ! ce n’est pas très objectif -on vient, on prend le beau et on laisse le reste-
      que dirions nous demain vu la chute actuelle de la France, si des touristes Chinois et Japonais venaient sans jeter un regard sur les affamés, les mal logés ? c’est ce qui se passe déjà depuis très longtemps aux Canaries ou nous logeons dans de somptueux hôtels, dans un lieu parasidiaque…… alors que pendant nos visites en car ,si nous nous échappons pour aller ,seuls, nous arrivons dans des villages ou petites villes ou sévit une misère noire-
      je réagis à cela car l’une de mes filles est mariée avec un grec,a une petite fille grecque de 3 ans–ils ont subi comme des milliers d’autres grecs le chomage et les soucis pour manger comme des milliers d’autres grecs–
      même si l’on fait du tourisme c’est pas beau de se voiler la face !

    • Christine

      Cher ami Bernard,

      Se désintéresser de la crise grecque est subjectif, en effet. Je suis d’accord pour dire que dans un pays, il faut tout voir : les sites touristiques mais aussi le cote social du pays. Disons que j’ai souvent inconsciemment envie de tout oublier car je subis la crise grecque moi-aussi et je me bats tous les jours en Grece pour rester a la surface. J’ai encore vu un enfant pauvre avec sa mere aller a l’ecole ce matin, sous le beau soleil printanier de ce pays.

      De surcroit, je voudrais que les non-Grecs comprennent que les petites gens ici sont les victimes d’un Etat Grec corrompu, traitre, et incapable de les proteger et d’une Troika (FMI-BCE-CE) qui ne veut qu’introduire une politique economique insoutenable au detriment de la petite et moyenne classe (par ex. Les salaires a 400 euros ou la soumission aux investisseurs speculateurs etrangers).

      voir mon article http://www.decouvrirlagrece.com/pourquoi-la-grece-est-en-crise/#more-79

    • bernard

      Chère Christine,
      Bien que je ne vive pas en Grèce, ma fille Christelle (française) et son mari Stavros, grec depuis des générations ont une adorable petite Elisabeth–ils ont perdu leur travail et ont trouvé un job d’appoint- leur chance c’est qu’ils vivent chez les parents de mon gendre dans la grande banlieue d’Athènes- la vie là-bas est devenue très très chère : ainsi à l’hyper Carrefour de la banlieue d’Athènes les prix sont le double des Carrefour de France-comme vous dites si bien les Grecs sont les victimes d’un Etat Grec corrompu, traitre, et incapable de les proteger , Etat mi laïque, mi-religieux avec les Pop qui se marient et qui se partagent l’argent– notre pays la France a commencé à vivre cette situation corrompue et je crains que l’on soit comme les Grecs dans peu de temps, hélas ! étant retraité d’une grande administration française, la sécu, je peux vous assurer que c’est la grande manipulation de la masse– si les gens savaient la vérité ??
      Connaissez-vous Elliniko ? c’est là ou habite ma fille à proximité des travaux du métro ?

  • Christine

    Cher Bernard,

    Oui, la corruption n’existe pas seulement en Grece mais partout en Europe: en France par ex. avec le recent scandale Cahuzac, en Allemagne avec la Ste Siemens… mais les pays corrupteurs europeens puissants economiquement trouvent toujours des boucs emissaires pour qu’on oublie leurs mauvais coups… la Grece s’est trouvee la cible, meme dans les medias tous les jours.

    Oui, la vie est tres chere en Grece. Le pouvoir d’achat a fortement baisse et des centaines d’entreprises ferment tous les jours. Le pays vegete, sans croissance vraiment stimulee par l’Etat

    L’Etat Grec et le Clerge ne font qu’un depuis Byzance. Ce dernier a ete tres utile (consience grecque gardee) aux Grecs pendant les 400 ans de joug ottoman (1453-1880) et a permis la liberation des Grecs. Le cours de Cathechisme est obligatoire a l’ecole jusqu’en Terminal et il est note . On considere en Grece que l’Orthodoxie chretienne fait partie de l’identite grecque et constitue la derniere porte sauveuse du christianisme en Europe. Ceci dit, aujourd’hui le Clerge ici est bien protege par l’Etat et j’estime qu’il devrait aussi payer des impots comme tout le monde.

    Oui, je connais un petit peu Elliniko. Je sais qu’il y a des familles la-bas provenant du pont Euxin. Est-ce le cas de votre famille en Grece ?J’ai vecu 2 mois a cote dans a Kalamaki, pres de l’ancien aeroport. Je sais que la region va se developper avec un grand parc de distraction, etc. Ca sera tres beau, je pense. Athenes est une jolie ville au origine tres ancienne, au climat ideal (peu d’humidite) et ou on a tant de choses a faire !

    • bernard

      Chère Christine,
      Effectivement Kalamaki est près de chez ma fille -je suis monté sur son toit car toutes les maisons ne sont pas finies et au-delà des travaux du futur métro (du moins la continuation) je voyais la mer- spectacle agréable mais la réalité terre à terre est plus dur–elle a travaillé en boutique pour Bambineria qui ne vendait que du luxe (Dior,etc.)-hélas pour elle le patron a mis la clé sous la porte ,licencié ses vendeuses, mais a recréé son affaire plus loin, sous un autre nom pour échapper au fisc-
      Ma fille m’a dit qu’il y avait aussi un Kalamaki en Crète ou elle a séjourné un peu-
      Ce qui est dommage c’est que les commerçants grecs travaillent peu de temps- ainsi une pharmacie n’est ouverte qu’une demi-journée chaque jour- tout comme les postes–et pour les supermarchés rien d’ouvert le samedi–je suis allé là-bas en 2011 et comme je collectionne les cartes postales je souhaitais en acheter–ce fut tout une expédition pour trouver une petite boutique de presse sur le trottoir (comme celles de Paris) avec quelques cartes postales éparses-je fus très déçu-
      j’ai ressenti (mais je me trompe peut-être) le fait que le commerce grec fonctionne au ralenti en fonction du soleil- Espérons que le parc d’attraction apportera plus de vie active.
      Cordialement
      Bernard

  • Christine

    Cher Bernard,

    Ah oui, un village qui s’appelle Kalamaki en Crete ? Je ne connais pas. Peut-etre que ce n’est pas un endroit très connue. Quoi qu’il en soit, je suis deja allée en Crète en 2004. Voyez si vous voulez mon article « Quoi visiter en Crète en Grèce ? » ou je raconte mon périple là-bas. La Crète est très très belle. http://www.decouvrirlagrece.com/quoi-visiter-en-crete-en-grece/

    J’arrive aujourd’hui du Pélion, près de Volos ou j’ai passé 6 jours (pour les fetes de Paques orthodoxes) en compagnie de ma soeur qui est venue en Grèce pour quelques jours avec sa fille d’un an. J’ai repris des forces et du courage en regardant la mer Egée et en m’y baignant. J’ai pu ainsi oublié un petit peu les problèmes quotidiens que la crise crée.
    Voir mon article http://www.decouvrirlagrece.com/quoi-visiter-en-grece-continentale-le-pelion/

    Je peux vous assurer que les commerces en Grèce sont ouverts autant d’heures qu’en France : Les magasins dont les parmacies ferment le lundi après-midi et le mercredi après-midi et sont ouverts lundi matin, le mardi, le mercredi matin, le jeudi, le vendredi et le samedi jusqu’a 14h (sauf le samedi pour les pharmacies mais il y en a toujours quelques unes d’ouvertes en ville le week-end). Les supermarchés sont ouverts tous les jours sauf le dimanche de 8h du matin a 8h du soir. Pour trouver des articles touristiques, il est vrai que c’est difficile en pleine ville (Athènes, Thessalonique, Volos, etc). Il faut aller pour en trouver à la sortie des ports en général.

    Quant à penser que la plupart des Grecs travaillent en fonction du soleil, c’est vrai puisque la Grèce vit en grande partie du tourisme (beaucoup d’iles sont presque désertes d’octobre a avril). Cela dit, à cause du climat méditerranéen chaud de mai a octobre, les Grecs ferment leurs magasins de 14h a 17h30 (ils ouvrent donc le mardi, le jeudi et le vendredi après-midi de 17h30 a 21h et tous les jours le matin de 9h à 14h sauf le dimanche). Ajoutons qu’à cause du climat chaud, les Grecs ont au fil du temps appris à vivre sans trop de stress. Mais je retrouve cette caractéristique en Espagne et en Italie, pays que je connais…

    A bientot,

  • Veronique

    Merci a toi de tous ces commentaires a propos de la Grece.Depuis 10 ans je m y rends 1a 2 fois par an.Je l ai decouverte en 2004 sac a dos pendant 1 mois j ai fais 5 iles dans les cyclades et depuis lors j en suis dingue et c est peu dire.J ai fais pas mal de coins.Ce que tu as tres bien decris et qui est vrai les Grecs sont reste tres genereux et acceuillants.Surtout n allez pas dans des hotels »hall in clusief »ca fou tout en l air autant rester chez soi.Prenez l avion jusqu a Athenes la un bus en 1h30 vous etes au pire et la,prenez le bateau pour l ile que vous voulez.En descendant de bateau les Grecs sont la pour vous acceuillir et vous loger.Sans craintes faites-le c est fantastique.C est la Grece.

    • bernard

      Il est vrai que la Grèce c’est magnifique quand on est touriste…….mais pour y vivre QUELLE GALERE, GALERE qui arrive peu à peu en France comme l’actualité nous le montre-
      j’en parle d’autant plus facilement qu’une de mes filles est mariée avec Un Grec et a une petite fille de 4 ans- ils avaient trouvé un job de conseiller au téléphone pour un gros groupe de téléphone–mais récemment la chef !! a viré mon gendre-
      là bas c’est pas la joie et les grecs n’ont pas le temps d’admirer leur beau pays, hélas, trop occupés à gagner de quoi se nourrir-
      les nantis vont de magouilles en magouilles

  • Celia

    Comme Véronique, je suis fan des Cyclades.. Des paysages superbes, une mer turquoise, et un accueil vraiment chaleureux, que rêver de mieux pour des vacances? Qui plus est, les îles se prêtent vraiment bien à la randonnée!

  • Linda

    Bonjour, un peu novice dans ce domaine, j’ai pourtant sublimé ces commentaires et quelles photos.
    je suis française, mon futur mari est grec (rhodes) il y vit actuellement dans la maison familiale à Pastida. je voudrais le rejoindre, mais je ne sais comment faire ! je travaille actuellement et souhaiterai demander une rupture conventionnelle, pour suivre mon futur mari (il est invalide). s’il sou plait aidez-moi, je ne sais plus comment je dois m’y prendre….
    j’aime tellement ce pays, ces couleurs, ces gens, je pense que je toucherai mon chomage en france, mais après comment cela se passe-til une fois la bas? je vous remercie pour vos réponses. mon fiancé a été déjà au consulat, on lui a dit qu’il fallait voir à Athènes à l’ambassade….
    merci
    Linda

  • Laurent

    Ton voyage et tes photos donnent vraiment envie d’aller découvrir la Grèce même si je sais déjà que c’est un très beau pays. Merci d’avoir partager ton expérience, et je pense que je vais tester AirBnB

  • Lucie

    Bonjour,

    Ton blog est génial, tu décris bien, ça permets de se donner une idée du pays.
    J’ai pour projet d’y aller en Aout avec une amie, pourrais tu me donner ton adresse mail ou skype qu’on puisse discuter. Si tu pouvais nous donner des bons plans ce serait TOP 🙂
    Merci d’avance 😉

  • Elodie

    J’ai passé un mois à Athènes en janvier dernier et cet article me donne envie de retourner en Grèce pour profiter de ses autres merveilles ! Coté bons plans à Athènes je vous conseille le quartier anarchiste d’Exarcheia où se trouvent les meilleures tavernes.

  • Clem

    Bel article, belles photos; je ne pensais pas qu’il y avait autant d’îles en Grèce ! La Grèce reste une destination magnifique. Comme quoi il faut écouter un peu moins les médias et un peu plus les blogs ! Merci à toi pour ton partage

  • Didier

    je confirme, c’ est bien Cocteau qui disait après une visite en ce pays de paresseux: tant d’ histoires pour tant de ruines!!!!!!!!
    D.C

    • Bernard

      Pays de paresseux- allez-y et vous verrez que Jean Cocteau que j’apprécie particulièrement s’est trompé lourdement-alors ne lui faites pas confiance, du moins pour cela—ou si vous voulez en avoir la preuve je peux essayer au près de ma famille grecque vous trouver un job–et là vous verrez votre erreur ! Cordialement

  • Jenifer DUPONT

    Quel périple ! Merci pour ces informations très intéressantes ! Pour notre dernier voyage en Grèce, nous avions choisi de louer un bateau et naviguer en mer. Mais lorsque l’on veut planifier son itinéraire et les lieux à ne pas manquer à l’avance, il est parfois très difficile de trouver les informations que l’on souhaite ! Lors de cette dernière croisière en Grèce (4 personnes – 2 couples), nous avons débuté notre périple dans la magnifique ville de Santorin ! La location du bateau avait été effectuée auprès de l’entreprise GlobeSailor, dont nous sommes plutôt satisfaits ! Au plaisir de lire de nouveaux articles aussi enrichissants…

  • Amelia

    Super contenu !

pingbacks / trackbacks
  • […] Maroc : récit de voyage par Olivier Roland Après les États-Unis, l’Inde, la Grèce et encore les États-Unis, mon cinquième voyage de l’année 2012 a donc eu lieu au Maroc, alors […]

  • […] Aller en Grèce et découvrir bouche bée les merveilles de Santorin et les paysages sublimes de Lesbos […]

Leave a Comment

118 Shares
Share86
Tweet32
80-interview-comment-guillaume-ponton-gagne-1500-euros-par-mois79-pourquoi-google-plus-est-beaucoup-plus-important-que-twitter-ou-facebook